Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
A Manille, des seniors gays se mettent en drag pour survivre - Philippines

Philippines

A Manille, des seniors gays se mettent en drag pour survivre

Al Enriquez se débarrasse de ses loques de vendeur de rue pour arborer une robe de gala, une perruque de boucles blondes et un air malicieux. A 82 ans, c'est l'une des stars d'un drag show présenté par des homosexuels pauvres et âgés de Manille.

E-llico.com / Actus

A Manille, des seniors gays se mettent en drag pour survivre
Philippines

Mis en ligne le 23/07/2018

Tags

Philippines Drag

Le spectacle organisé dans une salle de banquet dans une rue décrépie de la capitale philippine est loin d'être une performance tapageuse de travestis qui serait destinée aux touristes. C'est l'un des fruits de décennies de labeur d'un collectif d'hommes comme Al Enriquez qui veulent se prendre en mains.

Ils s'appellent les "Golden Gays", en référence à l'expression anglaise "Golden Years" qui signifie l'âge de la retraite. "Quand je m'habille comme ça, c'est l'extase, je n'ai plus de tristesse en moi", dit Al Enriquez. "Je suis gay et je n'ai pas honte de l'être".

L'archipel a la réputation d'avoir l'esprit ouvert envers les homosexuels mais d'après les spécialistes, ils ne sont guère protégés par la loi. De même, le système de protection sociale défaillant l'est d'autant plus pour les gays du troisième âge. C'est pourquoi les "Golden Gays" ont recruté des sponsors parmi les entreprises et les particuliers.

Grâce aux drag shows qui ont lieu au moins une fois par mois, les membres de la troupe se voient offrir un bon repas et de quoi faire les courses pendant quelques jours.

"Le spectacle, c'est juste notre façon de dire merci", dit l'organisateur du collectif, Ramon Busa, 68 ans, qui, une fois maquillé et en talons hauts, s'appelle Monique de La Rue.

La majorité des 48 membres du collectif ont une soixantaine d'années. Ils font partie des millions de Philippins qui survivent avec moins de cinq dollars par jour. Dans la vie, ils sont plongeurs, vendeurs de rue ou chiffonniers. Mais le temps de ces après-midi, la dure réalité disparaît.

"Ma mère était furieuse"

A quelques heures du début de la représentation, les odeurs de parfum et des mets frits qu'ils mangeront pour le déjeuner imprègnent les lieux. Les participants ajustent leur robe, leur maquillage et leurs longs faux-cils. La musique pop jaillit d'enceintes qui ont connu des jours meilleurs.

Dix-huit artistes défilent sur le podium, prennent la pose, chantent, atterrissent parfois sur les genoux des spectateurs, amis ou supporters. Ces spectacles ont lieu depuis des années mais les racines des "Golden Gays" sont encore plus anciennes. Une "Maison des Golden Gays" avait été ouverte par Justo Justo, le fondateur du collectif, au milieu des années 1970.

Les homosexuels pauvres ou sans abri pouvaient y passer la nuit. Mais en 2012, à peine quelques jours après le décès de Justo Justo, ils furent expulsés par la famille de ce militant des droits LGBT, également éditorialiste. Cependant, même sans maison, le collectif sert toujours de famille à des membres qui bien souvent n'en ont pas.

Federico Ramasamy, 60 ans, a été rejeté par ses parents lorsqu'ils ont appris son homosexualité. Il a gagné la capitale et n'est jamais retourné en arrière. "Je suis né à la fin des années 1950, quand les valeurs de la famille étaient très importantes", explique-t-il. "Ma mère était furieuse contre moi quand elle a appris que j'étais gay. Elle m'a chassé".

Les "Golden Gays" sont devenus sa famille et c'est son refuge quand il a fini de travailler ses 15 heures quotidiennes comme plongeur, pour deux dollars par jour.

Au jour le jour

"Je me sens bien, surtout pendant ces événements, où on se rassemble tous ensemble", poursuit le sexagénaire. Des liens forts qui durent jusqu'à la fin. Au fil du temps, le groupe a pleuré nombre de ses membres, le dernier en date, George Fernandez, 71 ans, est mort en juin des suites d'une infection sanguine.

De manière générale, explique l'anthropologue Michael Tan, les conditions de vie des seniors philippins sont très difficiles car les filets de protection comme la sécurité sociale et les pensions de retraite laissent à désirer. "Mais c'est pire pour les hommes gays à cause de vulnérabilités exacerbées. Ils n'ont pas d'enfants vers lesquels se tourner même si certains d'entre eux soutiennent des neveux et nièces, et sont vulnérables à la violence", dit-il.

L'Eglise catholique, qui compte une large majorité de fidèles parmi les 105 millions de Philippins, conserve une grande influence sur la société et résiste des quatre fers à tous les projets de loi contre les discriminations, ajoute-t-il.

Ramon Busa hausse les épaules en évoquant les difficultés du quotidien et juge que ce dont le groupe a vraiment besoin, c'est d'un domicile fixe et permanent qui serait financé par un généreux donateur. Mais avec ou sans maison, les "Golden Gays" survivront, souligne-t-il. "On vit comme ça, au jour le jour. Mais on garde la tête haute, notre volonté de vivre. C'est vraiment difficile mais on n'a pas d'autre choix".

(Source + photo AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

La-Roche-sur-Yon Douze étudiants catholiques accusés d'injures homophobes devant la justice

Don du sang La période d'abstinence imposée aux homosexuels réduite d'un an à 4 mois

Israël Le ministre revient sur ses propos sur les thérapies de conversion des homosexuels

Droit international La Russie condamnée par la CEDH pour son refus d'enregistrer des associations LGBT

Grande-Bretagne Le portrait du mathématicien Alan Turing ornera les billets de 50 livres

Porto Rico Le gouverneur appelé à démissionner après la fuite de messages injurieux à l'égard de Ricky Martin

Sida Le nombre de morts a baissé d'un tiers depuis 2010 mais les infections sont en hausse

Israël Appels à limoger un ministre pro-thérapies de conversion pour homosexuels

Rouen Un policier gay confond un témoin avec un rendez-vous pris sur internet

Canada L’Église anglicane rejette une motion approuvant le mariage homosexuel

Allemagne Au nom de la tolérance, visite sur l'homosexualité au Zoo de Munich

Corée du Sud La criminalisation de l'homosexualité au sein de l'armée facteur de violences, abus et discrimination

Honduras Deux femmes transgenres connues assassinées

Etats-Unis Le Congrès vote la levée de l'interdiction des transgenres dans l'armée par Trump

Parlement Ouverture d’une mission d’information visant à interdire les pratiques prétendant modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre

Football La LFP met en place une fiche de signalement des actes racistes et homophobes dans les stades

Tendance A coups de mascara, des blogueurs bousculent le conservatisme en Russie

Etats-Unis L'équipe américaine de football n'ira pas à la Maison Blanche, selon sa star Megan Rapinoe

Rap / Show biz La rappeuse Nicki Minaj annule son concert en Arabie saoudite sous la pression des organisations LGBT

Royaume-Uni / Egalité Les députés britanniques ouvrent la voie au mariage pour tous en Irlande du Nord

Paris Un homo agressé après la gay pride témoigne

Agressions sexuelles présumées Le Vatican lève l'immunité de son représentant en France

Etats-Unis / People Kevin Spacey en passe d’échapper à son procès pour agression sexuelle

Foot / Icône LGBT Megan Rapinoe, soulier d'or et caractère en acier trempé

Football Macron favorable à l'arrêt des rencontres en cas de chants homophobes

Pologne Les évêques dénoncent l'endoctrinement LGBT chez Ikea

Agression sexuelle L'accusateur de Kevin Spacey abandonne son action au civil

Business / Diversité L'agence de pub de Nivea cesse sa collaboration avec la marque après des remarques homophobes

Espagne A Madrid, une Marche des fiertés LGBT dédiée aux militants historiques

Homophobie L'Assemblée vote la création d'un observatoire de la haine en ligne

Eglise catholique / Lyon Accusé de pédophilie, le père Preynat révoqué de la prêtrise

Rennes Cinq ans de prison, dont deux ferme, contre un prêtre pour agression sexuelle

Bourges Une exposition photo avec des couples homosexuels vandalisée

Les précédentes Unes

précédent juillet 2019 suivant
lu ma me je ve sa di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

POLO ROB
45 €
Voir l'offre pour POLO ROB
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
COCKRING
44 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez RoB Paris
COMBI SEXY
65 €
Voir l'offre pour COMBI SEXY
chez RoB Paris
POIRE A LAVEMENTS
35.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour J-LUBE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
JOCKSTRAP
35 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
ASPIRE TETONS
19 €
Voir l'offre pour ASPIRE TETONS
chez RoB Paris
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris