Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Au Brésil, des chanteuses haussent le ton contre la transphobie - Genre

Genre

Au Brésil, des chanteuses haussent le ton contre la transphobie

Au Brésil, pays qui détient le triste record de meurtres de transgenres au monde, des chanteuses utilisent la musique pour s'affirmer et tenter de faire bouger les consciences.

E-llico.com / Actus

Au Brésil, des chanteuses haussent le ton contre la transphobie
Genre

Mis en ligne le 05/10/2017

Tags

Brésil Transgenres

Selon l'ONG Transgender Europe, 123 trans ont été tuées au Brésil d'octobre 2015 à septembre 2016, près de la moitié du total de 295 homicides dans le monde entier. Une violence dénoncée par de nombreux militants, comme ces chanteuses qui ont décidé de sortir du silence et défendre leur identité au grand jour malgré la transphobie.

Nées de sexe masculin, elles s'identifient au féminin et ont en commun la musique comme outil pour combattre les préjugés.

.

Survivante

Camila Monforte est née au Complexo do Alemao, une des favelas les plus violentes de Rio. Expulsée de chez elle à l'adolescence, elle s'est prostituée pendant deux ans pour survivre, près de la gare Central do Brasil, rendue célèbre par le film de Walter Salles (1998). À 30 ans, elle vit aujourd'hui à Sao Paulo et se produit dans des concerts de funk brésilien sous le nom de MC Trans.

"J'ai toujours su qui j'étais depuis l'enfance, en tant que trans et en tant qu'artiste. À travers la musique, j'ai pu surmonter mes traumatismes, j'ai renoué avec ma famille et j'ai reconstruit ma vie", confie-t-elle.

Grâce à ses chansons sensuelles qui abordent l'univers LGBT, Camila fait fureur sur les réseaux sociaux, avec 600.000 amis sur Facebook et 5 millions de vues sur Youtube. "J'ai réussi à arriver à l'âge de 30 ans, ce qui est très difficile pour une trans brésilienne.

La plupart meurent à 25, 26 ans, à cause d'agressions ou de maladies. Je me considère comme une survivante, dans un pays si transphobique", conclut-elle.

D'après les chiffres de l'Institut Brésilien de géographie et de statistiques (IBGE), l'espérance de vie des transgenres au Brésil était de 35 ans en 2013, moins de la moitié de la moyenne nationale (74,9).

.

Terroriste du genre

Linn da Quebrada, 27 ans, mélange rap et funk brésilien pour "représenter les personnes marginalisées". Née dans une zone rurale de l'État de Sao Paulo, elle a été éduquée de façon très stricte par une famille de Témoins de Jéhovah.

"À 17 ans, j'ai décidé de ne plus répondre aux attentes sur le fait d'être un homme ou une femme, pour être vraiment moi-même", raconte-t-elle, après un concert dans un musée de Rio. Son style combatif sur scène l'a amenée à s'auto-proclamer "terroriste du genre". "Mon corps a été brutalisé à cause de normes que j'ai dû suivre et parfois il faut répondre avec la même violence", justifie-t-elle.

"Être une terroriste du genre, c'est assumer des risques avec son propre corps, tuer une partie de soi-même", ajoute la chanteuse. Une violence qui transparaît dans les paroles de ses chansons: "faible de corps, plus qu'abusée, je suis un cocktail molotov (...). J'ai été expulsée de mon église, parce que pour eux, une pomme pourrie contamine les autres". Pour elle, être trans au Brésil est un combat au quotidien: "Ils ne veulent pas de nous dans les écoles, sur le marché du travail, alors nous devons occuper ces espaces", conclut-elle.

.

Nouveau regard

Raquel Virgina, 28 ans, et Assucena, 29, se sont rencontrées il y a sept ans à l'université à Sao Paulo. Elle ont décidé de former un groupe pour "donner un nouveau regard à la musique brésilienne, sous le prisme de deux femmes trans", explique Assucena, dont le nom de scène a été inspiré d'un personnage célèbre de telenovela.

Leur premier album s'intitule "Bixa", avec un "x" à la place du "ch" du terme "bicha", l'équivalent brésilien de "pédale", pour symboliser la neutralité de genre. Leur principale inspiration musicale est Gal Costa, icône du tropicalisme, mouvement qui a révolutionné la chanson brésilienne dans les années 70.

Les concerts de leur groupe, As Bahias e a Cozinha Mineira, remportent un succès grandissant, mais elles ont beaucoup souffert pour en arriver là. "Pendant ma transformation physique, beaucoup de gens pensaient que j'étais une prostituée", rappelle Raquel.

.

Pas diva, militante

Priscila Nogueira est née Angelo il y a 28 ans à Marechal Hermes, un quartier populaire du nord de Rio. Sur la scène du funk brésilien, elle est plus connue sous le surnom de Mulher Pepita (la femme Pepita). Les paroles de ses chansons sont pleines de références sexuelles, mais n'en sont pas moins engagées.

"Je ne suis pas une diva, je suis une militante", déclare-t-elle, après s'être produite dans une boîte de nuit du centre de Rio. "Je crois que nous sommes en train de rompre les barrières des préjugés", assure la chanteuse, dont la page Facebook est suivie par plus de 100.000 internautes.

Mais ce succès ne l'a pas immunisée contre les agressions, loin s'en faut. "Quand mon premier clip est sorti, les gens m'insultaient, disaient que j'étais un mutant", se souvient-elle.

(Source AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Limoges Agression et menaces de mort transphobes, la police indifférente

Inde Un marché LGBT prometteur après la dépénalisation de l'homosexualité

Sport / Coming-out Tadd Fujikawa, premier golfeur professionnel en activité à révéler son homosexualité

Primaire démocrate La défaite honorable de Cynthia Nixon face à Andrew Cuomo à New York

3ème âge Une campagne de sensibilisation à la sexualité des seniors gays

Homoparentalité La coparentalité, un pari incertain pour les couples homosexuels

Roumanie Le Sénat ouvre la voie à un référendum homophobe contre le mariage gay

Inde / Dépénalisation de l'homosexualité Je ne suis plus un criminel

PMA Le quotidien catholique La Croix livré avec un tract de la Manif pour tous

Inde La presse indienne salue la dépénalisation de l'homosexualité

Brésil / Présidentielle Le candidat homophobe poignardé pendant sa campagne

Asie La communauté LGBT indienne célèbre la dépénalisation de l'homosexualité dans la liesse

Inde La Cour suprême prend la décision historique de dépénaliser l'homosexualité

Besançon Une série d'agressions homophobes dans un parc public

Homophobie Visé par des tags homophobes, le maire d'Ivry-sur-Seine porte plainte

Pologne Un maire homosexuel veut créer un nouveau mouvement pro-démocratique

Ouganda Interdiction d'un festival accusé de célébrer l'homosexualité

Démission de Laura Flessel Une ministre LGBT-friendly quitte le gouvernement

Italie Le Centre LGBT de la Méditerranée installé dans une villa saisie à la mafia

Homophobie Agressions homophobes à Lille et Nantes le week end dernier

Malaisie Deux femmes condamnées pour homosexualité reçoivent des coups de bâton

Eglise catholique Le cardinal Barbarin sera jugé le 7 janvier pour non dénonciation d'agressions pédophiles

Tchétchénie 15 Etats mettent la Russie en demeure de s’expliquer sur les purges homophobes

Cuba Le mariage gay qualifié de colonialisme idéologique par l'Eglise

Nigéria Un candidat à la présidentielle promet de décriminaliser l'homosexualité

Brésil Le candidat d'extrême droite à la présidentielle déploie un discours homophobe

Haine homophobe Plainte contre un blogueur qui conseille aux homos de prendre un Efferalgan avec du cyanure

VIH Le Danemark assouplit les conditions de don de sang des hommes gays

Agenda LGBT

MonterDescendre

E-commerce Une nouvelle version du site rob-paris.com

Sex store RoB... et plus encore !

Paris 3ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT

Paris - 30 Juin La Marche des fiertés défilera contre les discriminations dans le sport

Communauté Paris Fetish 2018 ; la génération 3.0 au rendez-vous

Prévention VIH The Kills, Amadou & Mariam, Django Django rejoignent Solidays

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, c'est le 26 mai !

Demandez le programme ! Les 5 ans de Paris Fetish, du 24 au 27 mai

Paris Fetish 2018 LTX Project, l'image de Paris Fetish

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, de retour le 26 mai

Bande dessinée Love is love, une anthologie en hommage aux victimes de la tuerie d’Orlando

Cinéma LGBT L'édition 2017 du festival Chéries-Chéris du 14 au 21 novembre

Exposition Dessins de Jean Boullet

Opération MicroDon les 13 et 14 octobre Soutenez SOS homophobie en caisse et par SMS !

6e PinkX Gay Video Awards Les votes sont ouverts !

Festival Loud & Proud La culture Queer de retour à la Gaîté lyrique

Communauté 2ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT de Paris

Paris - 24 Juin La Marche des Fiertés LGBT 2017 dévoile son parcours

Paris Fetish 2017 Une quatrième édition encore plus internationale pour Paris Fetish

Communauté La Marche des fiertés LGBT parisienne aura lieu le 24 juin

Agenda Coup d'envoi de l'édition 2017 de Paris Fetish

Paris Fetish 2017 La Bruthal Party # 4, c'est samedi !

Paris Fetish 2017 La Players revient pour une nouvelle édition

Paris Fetish 2017 RUBBER, le latex s'expose

Paris Fetish / Débat De Tom of Finland à Full Mano, la création artistique fétichiste

Paris 18e Printemps des Assoces les 25 et 26 mars

Contre-culture Un Salon du Livre Cul à Paris

SOS Homophobie Semaine du témoignage contre l’homophobie

Chéries-chéris 2016 22ème Festival du film LGBT de Paris

Paris Fetish 2016 Une 3ème édition au top

Paris - 26/29 Mai Paris Fetish, un rendez-vous européen pour la visibilité fetish

Paris Fetish 2016 Players, la nouvelle soirée sportswear

Paris Fetish # 3 La Bruthal Party dévoile son dispositif pour l'édition 2016

26-29 Mai Les hot spots de Paris Fetish # 3

Paris Fetish 2016 La Bruthal Party revient avec un nouveau dispositif

Paris Fetish # 3 L'événement fetish 2016

Presse gay Garçon magazine tente sa chance en kiosques

Les précédentes Unes

précédent septembre 2018 suivant
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

T-SHIRT CUIR
25.00 €
Voir l'offre pour T-SHIRT CUIR
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
CASQUETTE ROB
25.00 €
Voir l'offre pour CASQUETTE ROB
chez RoB Paris
MILKING MACHINE
779.00 €
Voir l'offre pour MILKING MACHINE
chez Mentoyz
JOCKSLIP
39.00 €
Voir l'offre pour JOCKSLIP
chez RoB Paris
POIRE A LAVEMENTS
35.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
OXBALLS
16.00 €
Voir l'offre pour OXBALLS
chez RoB Paris
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
MASKULO
35.00 €
Voir l'offre pour MASKULO
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
GRAISSE CRISCO
6.50 €
Voir l'offre pour GRAISSE CRISCO
chez RoB Paris
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
FETISH PAD
29.90 €
Voir l'offre pour FETISH PAD
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
CAGE CHASTETE
65.00 €
Voir l'offre pour CAGE CHASTETE
chez RoB Paris
HARNAIS
159.00 €
Voir l'offre pour HARNAIS
chez RoB Paris
MASTURBATEUR
17.95 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Menstore