Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Christophe Girard se défend d'avoir été proche de Gabriel Matzneff - Après sa démission

Après sa démission

Christophe Girard se défend d'avoir été proche de Gabriel Matzneff

Invité à s'expliquer sur les révélations de Mediapart au sujet de trois repas pris avec Gabriel Matzneff ces dernières années, Christophe Girard a nié toute proximité avec l'écrivain accusé de pédophilie et justifié les trois notes de frais.

E-llico.com / Actus

Christophe Girard se défend d'avoir été proche de Gabriel Matzneff
Après sa démission

Mis en ligne le 29/07/2020

Tags

Affaire Matzneff Saint Laurent Bergé Christophe Girard

Sur le même sujet

Mediapart révèle des repas entre Christophe Girard et l'écrivain payés par la Ville de Paris
Affaire Matzneff
Mediapart révèle des repas entre Christophe Girard et l'écrivain payés par la Ville de Paris
Crise au sein de la majorité municipale après la démission de Christophe Girard
Mairie de Paris
Crise au sein de la majorité municipale après la démission de Christophe Girard
Christophe Girard quitte son poste d'adjoint d'Hidalgo en dénonçant un climat délétère
Affaire Matzneff
Christophe Girard quitte son poste d'adjoint d'Hidalgo en dénonçant un climat délétère

"Je suis le premier fusible, il y en aura d'autres", a-t-il déclaré au micro de France Inter, estimant que cette affaire "est un montage politique pour affaiblir la maire de Paris et m'effacer".

"Quand on est adjoint à la Culture de la Ville de Paris depuis 17 ans, (...) on a comme rôle dans la société de rencontrer, de discuter, d’écouter les artistes sans évidemment leur demander leur casier judiciaire. Imaginons un instant que soient vivants aujourd’hui Gauguin, Rimbaud, le Caravage (...) eh bien, malgré les crimes qu’ils ont commis et que l’on a découvert plus tard, je les rencontrerais", a expliqué Christophe Girard dans la matinale d’Inter.

"Radio France, France Culture, le prix Renaudot, Bernard Pivot pour France Télévisions: il va y en avoir beaucoup de témoins qui vont devoir expliquer comment on a payé des fiches de taxi pour l’inviter dans les émissions. Comment ils ont déjeuné avec Gabriel Matzneff et comment ils le faisaient", a encore agumenté l’ancien adjoint d'Anne Hidalgo.

"On n’a pas du tout la même définition de l’amitié. Gabriel Matzneff considère que ces amitiés mondaines ou ces repas débouchent sur l’amitié. Pour moi, l’amitié c’est une forme d’intimité et c’est des gens qui connaissent ou dont vous connaissez la famille", a ajouté Christophe Girard au micro de la radio publique.

"J’ai expliqué récemment qu’en effet, je le voyais régulièrement, comme des centaines, des milliers d’artistes. (...) Pourquoi serais-je aujourd’hui le seul en France à avoir déjeuné (avec lui), une fois par an, et la dernière fois il y a un an et demi en février 2019 (...)? Tout ça était inscrit calmement, librement, dans la transparence, à mon agenda professionnel", s'est défendu Christophe Girard qui avait été entendu en mars comme témoin, notamment en qualité d’ancien secrétaire général de la Maison Yves-Saint Laurent entre 1986 et 1987, structure dirigée par Pierre Bergé, qui a apporté un soutien financier à Gabriel Matzneff.

Il a admis n’avoir "sans doute pas suffisamment" lu les écrits de Matzneff et "c’est le grand reproche que je peux me faire", a-t-il regretté. 

Interrogé sur Alice Coffin, l'une des deux élues EELV qui a participé à la manifestation réclamant son départ, il a estimé qu'elle "a été sans doute débordée par des banderoles de la haine" tout en lui reprochant "une faute républicaine".

Christophe Girard a assuré par ailleurs avoir reçu "nombre de messages parmi les 23 élus écologistes qui [le] connaissent depuis longtemps et qui sont venus [lui] dire à titre privé qu'ils [le] soutiennent".

(Avec AFP)

> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

ginette

Mr Girard démissionne parce que quelqu es agitées du bocal ont manifesté devant la mairie!! cest donner beaucoup de poids à ces soit disant feministes hystériques qui traitent la mairie de "pédoland" !! les imbéciles!!!

Thierry

@Olivier
Au canada, un élu qui fait passer un repas en note de frais doit mettre en ligne sur un site internet accessible au public la copie du ticket de caisse et indiquer l'identité des personnes présentes. L'élu dispose de 48h pour le faire, passé ce délai le remboursement de la note de frais est refusé.

Olivier

L'affaire Girard est le révélateur puissant du travail de sape conduit depuis des années par la gauche trotskyste dont la technique est d'instrumentaliser tout et n'importe quoi. On sait comment ils instrumentalisent à leur façon le droit à l'insurrection qui est devenu un droit dévoyé de la Déclaration. Ce qu'on oublie un peu vite est que ces gens qui trainent dans les rédactions du Monde, Libé, France Inter, Mediapart etc., ont mis la main depuis longtemps sur les associations chargées des questions sociétales, associations féministes, LGBT, vertes ou roses dont ils tiennent les leviers de communication politique. Comme cela ne suffit pas, ces gens hautement politisés, formés à l'école marxiste (excellente école au demeurant) disséminés un peu partout (c'est le fameux "entrisme") créent parfois de l'indignation d'opinion en transformant des choses banales et des fait ordinaires en délits. Avec eux tout le monde peut être suspect. Mediapart excelle dans la technique consistant à apporter des "preuves" en jouant sur la tendance actuelle au conspirationnisme (M. Girard et Mme Hidalgo ne disent pas tout: ils nous cachent des choses comme ces notes de frais). Mais que valent ces preuves ? Rien. Il faudrait donc, pendant qu'on y est, suspecter tous les journalistes et éditeurs qui ont pris des repas avec M. Matzneff. Pour qui connait le monde de la culture, et Mediapart feint de ne pas savoir, les pratiques des déjeuners-note-de-frais sont quotidiennes et les "amitiés" littéraires ou intellectuelles, innombrables, souvent affectées, demeurent à la surface des choses. Ce sont les négociations de contrats et avances, les bourses du ministère de la culture ou les prix littéraires qui motivent les rencontres et ces "amitiés", rarement autre chose.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Etats-Unis Choc politique en vue autour de la Cour suprême

VIH / Sida De grands noms de la photographie mobilisés pour Sidaction

Hongrie Le parlement interdit la promotion de l'homosexualité auprès des mineurs

GPA Véronique Genest écartée d'un téléfilm sur la GPA après une réaction de Marc-Olivier Fogiel

Diplomatie Macron demande à Erdogan d'accélérer le transfert de Fabien Azoulay vers la France

Grande-Bretagne Le don du sang s'ouvre davantage aux hommes gays

Menaces / Homophobie Mila se confie dans une interview à TF1

Hongrie Manifestation contre la loi interdisant la représentation de l'homosexualité

USA / Orlando La discothèque gay Pulse, cible d'une attentat terroriste, désignée Mémorial national

Eglise catholique Bénir des couples gays: pourquoi pas?, dit un influent évêque allemand

Grande-Bretagne A Birmingham, des équipes de cricket LGBTQ s'affrontent, une première mondiale

Gay Pride A la Marche des Fiertés de Lyon, la non-mixité fait débat

Brésil Un jeune gay de 22 ans torturé et victime d'un viol collectif

Angers Condamnation de l'auteur de vols avec violences envers deux gays

Hongrie Le pouvoir veut interdire la promotion de l'homosexualité auprès des mineurs

Policier gay assassiné Les témoignages de la mère et du mari de Xavier Jugelé

Médias Valeurs actuelles porte plainte contre un collectif de lutte contre le financement du discours de haine

Asie Le Japon est à un tournant sur les droits des LGBTQ

Cnews Pour Eric Zemmour, Emmanuel Macron a désacralisé sa fonction en posant avec des gays et des noirs

Irlande du Nord Un unioniste fondamentaliste et homophobe désigné Premier ministre

Egalité L'Assemblée valide à nouveau la PMA pour toutes, avant son adoption ultime le 29 juin

PMA pour toutes Les associations LGBT déplorent de trop nombreux manquements

Terrorisme Le procès de l'assassinat du policier gay Xavier Jugelé s'est ouvert

VIH Après 40 ans de recherche sur le sida, où en est la quête d'un vaccin ?

VIH / Sida L'épidémie de sida en dix dates clés

Israël La Gay Pride de Tel-Aviv revient après un an d'absence dû au coronavirus

Ghana 21 militants LGBT en détention

Russie Le réalisateur Serebrennikov privé de Cannes à cause d'une condamnation

Egalité La PMA pour toutes dans la dernière ligne droite à l'Assemblée

Nigeria Décès d'un prédicateur évangélique homophobe

Les précédentes Unes

précédent juin 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
Publicité

Shopping

SHORT
47 €
Voir l'offre pour SHORT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
SWEATER
49 €
Voir l'offre pour SWEATER
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
LIVRES GAY
à partir de 6 €
Voir l'offre pour LIVRES GAY
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris