Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Contre l'évidence, les supporters lensois nie le caractère homophobe de leurs insultes  - Football

Football

Contre l'évidence, les supporters lensois nie le caractère homophobe de leurs insultes

Les supporters lensois qui ont repris des insultes homophobes vendredi n'ont "pas pensé que les mots pouvaient blesser" quiconque, a réagi mardi le groupe d'ultras Red Tigers, en dénonçant un "buzz médiatique" de la part du collectif anti-homophobie Rouge Direct.

E-llico.com / Actus

Contre l'évidence, les supporters lensois nie le caractère homophobe de leurs insultes
Football

Mis en ligne le 17/04/2019

Tags

Football Homophobie LFP Justice

Sur le même sujet

La justice ouvre une enquête après des injures homophobes lors du match Lens-Valenciennes
Football
La justice ouvre une enquête après des injures homophobes lors du match Lens-Valenciennes

Une enquête a été ouverte lundi à propos de chants "provocateurs, à possible caractère homophobe" lors du choc de Ligue 2 entre les clubs rivaux Lens et Valenciennes (VA), selon le parquet de Béthune.

Dans une vidéo relayée par le collectif Rouge Direct, constitué d'anciens membres du Paris Foot Gay, on voit le "capo" (celui qui anime les tribunes au micro) de Lens crier "Oh VA bande de pédés !", des insultes reprises par une partie du public de la tribune Marek.

"Dans notre tribune, jamais personne n'a été ou ne sera catalogué pour son sexe, son orientation sexuelle, ses origines, sa couleur ou sa religion. Le simple fait d'être supporter lensois nous suffit amplement", a pourtant réagi auprès de l'AFP Pierre Revillon, porte-parole des Red Tigers.

"Nous resterons solidaires du capo qui n'a, à aucun moment, pensé à mal en lançant un chant, repris par une tribune entière qui n'a pas pensé que les mots pouvaient blesser et porter atteinte à la communauté homosexuelle", a-t-il poursuivi.

Les ultras du club lensois se disent "consternés par l'attitude et les méthodes" du collectif Rouge Direct et "des instances qui tapent sans connaître, et surtout sans se renseigner sur l'histoire et la culture de notre tribune", dit-il.

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel examinera mercredi le dossier.

"Nous refusons de nous faire insulter d'homophobes et nous ne voulons pas servir d'exemple", poursuit avec aplomb Pierre Revillon, qui "invite le collectif Rouge Direct à venir nous voir et discuter avec nous en tribune, chose qu'ils auraient dû faire avant de se lancer dans un buzz médiatique qui nous fait passer pour des personnes que nous ne sommes pas".

Mardi, le club de Lens a affirmé dans un communiqué qu'il avait été décidé, "d'un commun accord" entre le club et le "capo", que celui-ci se mettait "en retrait jusqu'à nouvel ordre".

"Les tribunes du stade Bollaert-Delelis ont toujours prôné l'ouverture d'esprit et ont toujours lutté contre toute forme de discrimination", prétend avec cynisme le club, invitant le collectif Rouge Direct à venir assister à une rencontre du RCL "pour se rendre compte du climat convivial, respectueux et festif en tribune".

Rédaction avec AFP


> Publicité <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Olivier

Ces gens ne connaissent que les rapports de force. Je doute que, sans une réponse contraignante, on puisse les faire changer d'attitude.

Ce faisant ils contribuent à entretenir la haine vis à vis de plusieurs catégorie de citoyens, comme récemment sur un autre stade, quand le racisme décomplexé a aussi trouvé une tribune.

Les stades et notamment ceux du football sont des tribunes de haine et de discrimination, et cela dans l'indifférence de la classe politique, des médias et des organisateurs qui nous parlent de "circonstances atténuantes" et de "contexte". Je parlerais plutôt de lâcheté, de veulerie, d'irresponsabilité quasi criminelle quand on sait les conséquences souvent tragiques de ces insultes et injures racistes ou homophobes.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Equateur La Cour constitutionnelle approuve le mariage homosexuel

Discours de politique générale Le Premier ministre annonce la loi sur la PMA pour fin juillet et un débat en septembre à l'Assemblée

Iran Le ministre des Affaires étrangères défend l'exécution des homosexuels au nom des principes moraux

Sondage Plus de 6 Français sur 10 favorables à la PMA pour toutes

Allemagne Une loi en préparation pour bannir la conversion des homosexuels

Eglise catholique Le Vatican poursuit sa croisade contre la supposée théorie du genre

Océanie Les îles Samoa interdisent le biopic sur Elton John en raison de scènes de sexe gay

Afrique Le Botswana décriminalise l'homosexualité

Les Républicains Comment Geoffroy Didier tente de faire oublier son passé anti-LGBT

Diplomatie Polémique après l'interdiction de drapeaux arc-en-ciel sur les ambassades américaines

Homophobie Un millier de personnes à Saint-Denis pour la gay pride des banlieues

Pologne Des dizaines de milliers de personnes à Varsovie pour l'égalité des personnes LGBT

Etats-Unis La marche des lesbiennes à Washington crée la controverse

Grande-Bretagne Un couple de femmes agressé dans un bus londonien

PMA pour toutes Bras de fer entre la majorité et le gouvernement pour un examen cette année du projet de loi

Anniversaire La police new-yorkaise s'excuse pour la répression de Stonewall en 1969

Israël Des milliers de personnes à la Gay Pride de Jérusalem

SNCF Un TGV aux couleurs arc-en-ciel pour le mois des fiertés

Racisme / Homophobie Youtube bannit les vidéos qui font la promotion de la discrimination

Israël Un député ouvertement homosexuel devient ministre de la Justice

Etats-Unis Trump coupe les fonds publics pour la recherche sur les tissus foetaux utilisés pour des traitements anti-VIH

Thaïlande Quatre transgenres font une entrée historique au Parlement

Capitale 25 lieux parisiens vont porter le nom de personnalités LGBT

Mémoire LGBT Google célèbre les 50 ans des émeutes de Stonewall

PMA pour toutes Agnès Buzyn affirme que le texte est prêt, mais attend un espace parlementaire

Don de sperme Des personnalités demandent la fin de l'anonymat

Eglise catholique George Pell, la disgrâce d'un haut responsable, homophobe et condamné pour pédophilie

Grande-Bretagne Une euro-députée britannique estime que la science pourrait guérir l'homosexualité

Ethiopie Des leaders religieux opposés à un circuit touristique réservé aux LGBT

Etats-Unis / Présidentielle 2020 Joe Biden promet de faire de l'égalité des personnes LGBT sa priorité s'il est élu

Les précédentes Unes

précédent juin 2019 suivant
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Publicité

Shopping

POLO ROB
45 €
Voir l'offre pour POLO ROB
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
COCKRING
44 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez RoB Paris
COMBI SEXY
65 €
Voir l'offre pour COMBI SEXY
chez RoB Paris
POIRE A LAVEMENTS
35.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour J-LUBE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
JOCKSTRAP
35 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
ASPIRE TETONS
19 €
Voir l'offre pour ASPIRE TETONS
chez RoB Paris
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris