Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Des jeunes homos rejetés par leurs familles, meurtris par le débat sur le mariage - Reportage

Reportage

Des jeunes homos rejetés par leurs familles, meurtris par le débat sur le mariage

Johanna, Gaël et Guillaume ont été mis à la porte par leurs parents parce qu'ils sont homosexuels. Pour ces jeunes de 18 à 25 ans, qui ont connu la rue avant d'être recueillis par l'association Le Refuge, la mobilisation contre le mariage homo est une nouvelle "épreuve".

E-llico.com / Actus

Des jeunes homos rejetés par leurs familles, meurtris par le débat sur le mariage
Reportage

Mis en ligne le 15/01/2013

Tags

Homophobie Le Refuge Jeunes

"Je suis écoeurée. Les propos que j'ai entendus dimanche sont criminels", s'emporte Johanna, majeure depuis quelques mois et à la rue depuis deux. "C'est choquant, des gens viennent de toute la France pour dire non à des vies, non à des choix d'amour", s'offense cette jeune femme qui se destinait au théâtre avant que sa vie ne bascule.

"Dimanche, quand j'ai vu tous les enfants dans la manifestation traînés par leurs parents, je n'arrêtais pas de penser à ceux parmi eux qui sont homos! J'ai repensé à ma mère très catholique et très homophobe et à tout ce que j'ai dû supporter dans mon enfance. Et j'avais mal pour tous ces jeunes!", ajoute-t-elle la voix tremblante, dans un canapé dans les locaux du Refuge.

Cette association, créée en 2003 à Montpellier et qui a aujourd'hui des antennes à Paris, Lyon et Marseille, héberge une cinquantaine de jeunes en rupture avec leur famille parce qu'ils sont homosexuels.

Seule association de ce type dans l'Hexagone, elle est saturée: 80 à 100 jeunes sont sur liste d'attente.

"Parmi les jeunes que nous accueillons, on retrouve principalement deux profils: ceux issus de famille très pratiquantes et des enfants adoptés qui sont rejetés car au final ils ne correspondent pas à l'image de l'enfant idéalisé", explique Nicolas Noguier, président de l'association.

"Soit tu acceptes d'être guéri, soit tu pars"

Grâce à un suivi psychologique, ces jeunes ont appris à mettre des mots sur leur histoire personnelle souvent très douloureuse mais la multiplication des propos homophobes depuis quelques mois semble avoir de nouveau bouleversé leurs repères.

"Nous avons voulu parler avec les manifestants dimanche mais souvent ils n'ont aucun argument", dénonce Guillaume. "Ils ne parlent que d'une chose: les valeurs de la famille. Mais chez moi, mon père tapait sur ma mère et ils m'ont viré du jour au lendemain quand je leur ai dit que j'étais gay. Et ça, c'est censé être la famille modèle pour eux?", explique ce jeune homme de 24 ans, qui a connu la rue et les foyers d'urgence pour sans-abri pendant des mois.

"Ces gens n'ont pas compris qu'on ne choisit pas d'être gay!", renchérit Gaël, parti de chez lui quelques jours après sa majorité. "C'est fou, j'ai l'impression de revivre les mêmes choses qu'avec ma famille!", se désole ce grand gaillard au large sourire.

Les yeux dans le vague, il raconte dans le détail, calmement, les mois d'angoisse qui ont précédé l'annonce à ses parents de son homosexualité puis les semaines de dispute après.

"J'étais très déprimé. Nous sommes évangéliques dans ma famille et très croyants et entendre tous les dimanches à l'église que l'homosexualité est contre nature, c'est terrible. Je pensais vraiment que quelque chose cloclait chez moi", ajoute-t-il.

"Quand j'ai finalement tout avoué, ils m'ont proposé de me guérir. Comme j'ai refusé, mon beau-père m'a finalement dit: +Soit tu acceptes d'être guéri, soit tu pars".

Très enflammée, Julianne appelle à ne pas céder aux manifestants: "Dans nos vies perso, nous devons tous tellement lutter tous les jours, maintenant c'est au tour du gouvernement de mener le combat. Il ne doit pas lâcher".

(Source AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Olivier

Méfiez vous des familles.... relisez le best seller intitulé "la famille toxique"...ne comptez pas trop sur la solidarité familiale qui vole en éclat facilement en certaines circonstances....

Et construisez votre propre famille, avec vos meilleurs potes, dans la durée. Ma famille c'est deux mecs, le mien, mon ex, et accessoirement le mec de mon ex. Choisissez aussi dans votre famille celui ou celle qui vous convient le mieux. Rarement le père ou la mère. Ce peut être un cousin, éventuellement un frère ou une s?ur. Ne prenez jamais votre famille en bloc et faites le tri, séparez le bon grain de l'ivraie. N'oubliez jamais que vos parents peuvent vous tuer symboliquement. Donc espacez les rencontres, graduez, selon votre humeur. C'es vous qui décidez, toujours. Votre vie est plus importante que la leur.

Quant aux plus jeunes, les mineurs, leur sort est à plaindre car ils ont peu de recours. Le Refuge joue un rôle essentiel et les pouvoirs publics doivent pouvoir interférer dans cette merdique "autorité parentale" à la Française, archaïsme issu du code Napoléon, et qui définit les enfants comme des "possessions " de leurs parents. Il n'y a pas de filiation qui compte. Seul compte le droit et votre sécurité physique et mentale.

L'infamie

La formulation "en rupture avec leur famille parce qu'ils sont homosexuels" n'est pas la bonne. le problème est l'homophobie et non l'homosexualité donc la phrase aurait dû être "en rupture avec leur famille homophobe".

Avoir un enfant homosexuel n'a pas été une partie de plaisir dans ma famille mais mettre son enfant à la porte aurait été encore plus infamant pour ma famille.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Homophobie SOS homophobie tire la sonnette d’alarme face à la succession d’agressions LGBTphobes

Paris Un jeune comédien homosexuel raconte sa violente agression

1, Rue Sésame Ernest et Bart sont bien gay, selon un scénariste

Visas Hong Kong assouplit ses règles pour les couples gays

Mairie de Paris Bruno Julliard, étoile montante en politique, rompt avec Anne Hidalgo

Cuba Le président Diaz-Canel se dit favorable au mariage homosexuel

Limoges Agression et menaces de mort transphobes, la police indifférente

Inde Un marché LGBT prometteur après la dépénalisation de l'homosexualité

Sport / Coming-out Tadd Fujikawa, premier golfeur professionnel en activité à révéler son homosexualité

Primaire démocrate La défaite honorable de Cynthia Nixon face à Andrew Cuomo à New York

3ème âge Une campagne de sensibilisation à la sexualité des seniors gays

Homoparentalité La coparentalité, un pari incertain pour les couples homosexuels

Roumanie Le Sénat ouvre la voie à un référendum homophobe contre le mariage gay

Inde / Dépénalisation de l'homosexualité Je ne suis plus un criminel

PMA Le quotidien catholique La Croix livré avec un tract de la Manif pour tous

Inde La presse indienne salue la dépénalisation de l'homosexualité

Brésil / Présidentielle Le candidat homophobe poignardé pendant sa campagne

Asie La communauté LGBT indienne célèbre la dépénalisation de l'homosexualité dans la liesse

Inde La Cour suprême prend la décision historique de dépénaliser l'homosexualité

Besançon Une série d'agressions homophobes dans un parc public

Homophobie Visé par des tags homophobes, le maire d'Ivry-sur-Seine porte plainte

Pologne Un maire homosexuel veut créer un nouveau mouvement pro-démocratique

Ouganda Interdiction d'un festival accusé de célébrer l'homosexualité

Démission de Laura Flessel Une ministre LGBT-friendly quitte le gouvernement

Italie Le Centre LGBT de la Méditerranée installé dans une villa saisie à la mafia

Homophobie Agressions homophobes à Lille et Nantes le week end dernier

Malaisie Deux femmes condamnées pour homosexualité reçoivent des coups de bâton

Eglise catholique Le cardinal Barbarin sera jugé le 7 janvier pour non dénonciation d'agressions pédophiles

Agenda LGBT

MonterDescendre

E-commerce Une nouvelle version du site rob-paris.com

Sex store RoB... et plus encore !

Paris 3ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT

Paris - 30 Juin La Marche des fiertés défilera contre les discriminations dans le sport

Communauté Paris Fetish 2018 ; la génération 3.0 au rendez-vous

Prévention VIH The Kills, Amadou & Mariam, Django Django rejoignent Solidays

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, c'est le 26 mai !

Demandez le programme ! Les 5 ans de Paris Fetish, du 24 au 27 mai

Paris Fetish 2018 LTX Project, l'image de Paris Fetish

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, de retour le 26 mai

Bande dessinée Love is love, une anthologie en hommage aux victimes de la tuerie d’Orlando

Cinéma LGBT L'édition 2017 du festival Chéries-Chéris du 14 au 21 novembre

Exposition Dessins de Jean Boullet

Opération MicroDon les 13 et 14 octobre Soutenez SOS homophobie en caisse et par SMS !

6e PinkX Gay Video Awards Les votes sont ouverts !

Festival Loud & Proud La culture Queer de retour à la Gaîté lyrique

Communauté 2ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT de Paris

Paris - 24 Juin La Marche des Fiertés LGBT 2017 dévoile son parcours

Paris Fetish 2017 Une quatrième édition encore plus internationale pour Paris Fetish

Communauté La Marche des fiertés LGBT parisienne aura lieu le 24 juin

Agenda Coup d'envoi de l'édition 2017 de Paris Fetish

Paris Fetish 2017 La Bruthal Party # 4, c'est samedi !

Paris Fetish 2017 La Players revient pour une nouvelle édition

Paris Fetish 2017 RUBBER, le latex s'expose

Paris Fetish / Débat De Tom of Finland à Full Mano, la création artistique fétichiste

Paris 18e Printemps des Assoces les 25 et 26 mars

Contre-culture Un Salon du Livre Cul à Paris

SOS Homophobie Semaine du témoignage contre l’homophobie

Chéries-chéris 2016 22ème Festival du film LGBT de Paris

Paris Fetish 2016 Une 3ème édition au top

Paris - 26/29 Mai Paris Fetish, un rendez-vous européen pour la visibilité fetish

Paris Fetish 2016 Players, la nouvelle soirée sportswear

Paris Fetish # 3 La Bruthal Party dévoile son dispositif pour l'édition 2016

26-29 Mai Les hot spots de Paris Fetish # 3

Paris Fetish 2016 La Bruthal Party revient avec un nouveau dispositif

Paris Fetish # 3 L'événement fetish 2016

Presse gay Garçon magazine tente sa chance en kiosques

Les précédentes Unes

précédent septembre 2018 suivant
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

T-SHIRT CUIR
25.00 €
Voir l'offre pour T-SHIRT CUIR
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
CASQUETTE ROB
25.00 €
Voir l'offre pour CASQUETTE ROB
chez RoB Paris
MILKING MACHINE
779.00 €
Voir l'offre pour MILKING MACHINE
chez Mentoyz
JOCKSLIP
39.00 €
Voir l'offre pour JOCKSLIP
chez RoB Paris
POIRE A LAVEMENTS
35.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
OXBALLS
16.00 €
Voir l'offre pour OXBALLS
chez RoB Paris
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
MASKULO
35.00 €
Voir l'offre pour MASKULO
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
GRAISSE CRISCO
6.50 €
Voir l'offre pour GRAISSE CRISCO
chez RoB Paris
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
FETISH PAD
29.90 €
Voir l'offre pour FETISH PAD
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
CAGE CHASTETE
65.00 €
Voir l'offre pour CAGE CHASTETE
chez RoB Paris
HARNAIS
159.00 €
Voir l'offre pour HARNAIS
chez RoB Paris
MASTURBATEUR
17.95 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Menstore