Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
En Chine, les parents doivent aussi sortir du placard - Reportage

Reportage

En Chine, les parents doivent aussi sortir du placard

Une association aide les parents d'homosexuels à accepter l'orientation sexuelle de leur enfant, dans un pays qui classait encore officiellement l'homosexualité comme une maladie mentale jusqu'en 2001 et où l'absence d'héritier reste mal vécue par beaucoup.

E-llico.com / Actus

En Chine, les parents doivent aussi sortir du placard
Reportage

Mis en ligne le 03/07/2017

Tags

Chine Coming out Thérapie de conversion

Quand son fils lui a appris qu'il préférait les garçons, Piao Chunmei a réagi comme beaucoup de mamans chinoises: des larmes et des nuits sans dormir. Et puis Mme Piao a fini par se faire une raison. Aujourd'hui, elle s'occupe d'une association qui aide d'autres parents à accepter l'orientation sexuelle de leur enfant, dans un pays qui classait encore officiellement l'homosexualité comme une maladie mentale jusqu'en 2001 et où l'absence d'héritier reste mal vécue par beaucoup.

"Il ne faut pas les enfermer dans un placard pour qu'on ne les voie plus", tranche cette dynamique quinquagénaire, qui travaille à Shanghai dans le secteur des cosmétiques. Et elle n'est pas toute seule désormais à vouloir protéger un fils ou une fille homosexuel(le).

Le mois dernier, un groupe de mères a fait sensation dans la capitale économique chinoise en s'installant dans un parc où les parents d'enfants hétérosexuels se donnent rendez-vous pour trouver l'âme soeur à leur rejeton - même à Shanghai, la tradition des mariages arrangés a la vie dure. Sauf que les mamans en question cherchaient des partenaires pour leur enfant gay. La police les a accompagnées vers la sortie.

Pékin a dépénalisé l'homosexualité en 1997, mais les unions homosexuelles ne sont pas autorisées légalement en Chine continentale et ne sont pas près de l'être. Et ce, alors même que la cour suprême taïwanaise vient d'autoriser les mariages entre personnes du même sexe - une première en Asie.

Les gays et lesbiennes chinois font encore l'objet d'une très forte pression familiale et sociale. Les contenus gays sont largement censurés sur internet. Et des cures censées "guérir" l'orientation sexuelle prospèrent malgré des décisions de justice les condamnant.

Dans les grandes villes, l'homosexualité est toutefois de mieux en mieux acceptée. Mais faire son "coming out" y reste très compliqué, surtout au sein de la cellule familiale. -

Ma vie pour qu'il change

"La famille, c'est le plus important sur le plan émotionnel, c'est aussi ce qui est le plus difficile à percer", témoigne l'architecte Duan Rongfeng, qui a épousé son compagnon à l'étranger il y a deux ans.

La réaction initiale de Mme Piao à l'annonce de l'homosexualité de son fils reflète un manque de connaissance courant chez les parents.

Elle s'est demandée si elle ne l'avait pas trop couvé quand il était petit ou bien s'il avait été corrompu à l'université ou par des étrangers. Elle lui a demandé de suivre un traitement médical. Mais après avoir entendu parler des suicides d'homosexuels, elle s'est ravisée. "J'ai eu peur qu'il disparaisse sous mes yeux", raconte-t-elle.

Aujourd'hui, aux parents qui la joignent par téléphone, en personne ou sur les réseaux sociaux, elle répète inlassablement la même chose: vous ne pourrez pas transformer votre enfant. "Je donnerais ma vie pour qu'il change", dit-elle de son propre fils. "Mais c'est impossible".

A Shanghai, traditionnel laboratoire social chinois, de plus en plus de parents acceptent la réalité et les familles se retrouvent plus fortes qu'au début, observe Mme Piao. La vie reste toutefois plus compliquée en dehors des grandes villes.

Et la famille ?

Craignant d'être rejetés, cette mère et son fils ont eux-mêmes quitté le nord-est de la Chine il y a déjà plusieurs années pour s'installer dans la métropole de l'est du pays. Ils vivent dans un appartement remplis de figurines de dessins animés et de livres qui traitent de l'homosexualité.

Le réseau d'aide de Mme Piao est affilié au PFLAG, une association américaine dont l'acronyme signifie "Parents, familles et amis de lesbiennes et de gays". Il a aidé une autre maman, He Fenglan, à sortir du désespoir après la révélation de l'homosexualité de son fils, il y a trois ans.

"La première chose à laquelle j'ai pensé, ça a été: comment vais-je faire face au reste de la famille? A la société? Aux amis proches?", raconte cette femme de 55 ans.

En Chine, la peur de "perdre la face" reste prégnante, souligne-t-elle. "Et puis on se rend compte que de plus en plus de gays sortent du placard, ainsi que leurs parents. On s'aperçoit qu'on n'est pas tout seul au monde", ajoute-t-elle. He Fenglan a fini par embrasser l'identité de son fils avec un optimisme bien chinois: "Maintenant j'ai deux fils pour le prix d'un !"

(Source  AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Enquête Le chemsex se développe partout en Europe chez les homosexuels

Buzz Donald Trump a-t-il fait une blague homophobe au sujet du président Macron?

Recherche La conférence sida lance un appel au maintien de l'aide financière américaine

Allemagne La Gay Pride de Berlin célèbre le mariage pour tous

Conférence internationale de Paris Des espoirs pour la recherche, des inquiétudes liées à Trump

VIH Les experts du sida réunis à Paris pour prendre le pouls des nouvelles stratégies contre la maladie

Soins funéraires aux séropositifs La fin d'une discrimination post-mortem

Touche Pas à mon Poste Dans le viseur du CSA et des annonceurs, Hanouna promet des garde-fous

VIH / Discrimination L'interdiction des soins funéraires des séropositifs a été levée

Etats-Unis Le gouverneur transphobe du Texas piégé par une photo avec une militante transgenre

Canular homophobe de Hanouna Les dirigeants de Canal+ entendus par le CSA dans une ambiance glaciale

Assemblée nationale Le député LREM Olivier Serva, contesté pour ses propos homophobes, élu président de la délégation Outre-mer

Etude Prevagay Les comportements à risque demeurent préoccupants chez les jeunes gays

Canular homophobe de Hanouna A la place de l'animateur, Yannick Bolloré aurait fait une pause

Etats-Unis Trystan, homme transgenre de 34 ans, a accouché d'un petit garçon

Russie Pour le président tchétchène, les gays sont le démon, ce ne sont pas des hommes

Corée du Sud Des dizaines de milliers de personnes à la Gay Pride de Séoul

Haïti La cascade de Saut-d'Eau, asile pour la communauté LGBT

Royaume-Uni Un jeune vendeur refuse de renoncer à se maquiller sur son lieu de travail

Repères Le mariage gay légalisé dans plus d'une vingtaine de pays

Ile de Malte Le Parlement maltais adopte le mariage pour les couples homosexuels

Corée du Sud Samedi tendu à Séoul entre gay pride et rassemblement homophobe

Russie Un ballet évoquant l'homosexualité de Noureev censuré au Bolchoï

Tchétchénie Exécutions de masse au cours d'une nuit sanglante à Grozny

Dérapages d'Hanouna Vincent Bolloré réclame 13 millions d'euros au CSA

Grande-Bretagne Nouvelle enquête sur le scandale de sang contaminé par le VIH et l'hépatite C

Homoparentalité L’ouverture de la PMA débattue en 2018, selon la ministre de la Santé

Justice Un médecin de Cherbourg suspendu pour six mois après des propos sur les handicapés et les homosexuels

Brésil Une branlette de vestiaire de foot qui ne passe pas inaperçue

Cyclisme Un ancien champion du Tour de France fait son coming out transgenre

VIH Une première au Brésil, les tests du sida en vente dans les pharmacies

Les précédentes Unes

précédent juillet 2017 suivant
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Publicité

Shopping

PLUG CONNECTE
119.00 €
Voir l'offre pour PLUG CONNECTE
chez RoB Paris
GUIDE 2017
18.99 €
Voir l'offre pour GUIDE 2017
chez Menstore
POPPERS
8.00 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez Mentoyz
COCKRING MASTER
59.00 €
Voir l'offre pour COCKRING MASTER
chez RoB Paris
COMBI BARCODE
65.00 €
Voir l'offre pour COMBI BARCODE
chez VestiaireGay
CHRONO ERECT
19.90 €
Voir l'offre pour CHRONO ERECT
chez Menstore
MASTURBATEUR
23.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
T-SHIRT AJAXX63
35.00 €
Voir l'offre pour T-SHIRT AJAXX63
chez RoB Paris
JOCKSTRAP
45.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez VestiaireGay
SPERM OPTIMIZER
16.00 €
Voir l'offre pour SPERM OPTIMIZER
chez Menstore
POMPE A TETONS
36.00 €
Voir l'offre pour POMPE A TETONS
chez Mentoyz
CEINTURON EN CUIR
45.00 €
Voir l'offre pour CEINTURON EN CUIR
chez RoB Paris
SHORT
95.00 €
Voir l'offre pour SHORT
chez VestiaireGay
PLUG COLT
28.00 €
Voir l'offre pour PLUG COLT
chez Menstore
GEL A BASE D'EAU
5.50 €
Voir l'offre pour GEL A BASE D\'EAU
chez Mentoyz
JOCKSTRAP BLANC
39.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP BLANC
chez VestiaireGay
SHORT SPANDEX
51.00 €
Voir l'offre pour SHORT SPANDEX
chez RoB Paris
POMPE ROOKIE
19.00 €
Voir l'offre pour POMPE ROOKIE
chez Menstore