Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Ian Brossat poursuit en justice les auteurs de tweets homophobes contre lui - Paris

Paris

Ian Brossat poursuit en justice les auteurs de tweets homophobes contre lui

Après avoir reçu une série de messages homophobes, Ian Brossat, adjoint PCF à la Mairie de Paris et élu du 18e arrondissement, a porté plainte contre leurs auteurs qui étaient appelés à comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris le 11 janvier.

E-llico.com / Actus

Ian Brossat poursuit en justice les auteurs de tweets homophobes contre lui
Paris

Mis en ligne le 11/01/2017

Tags

Ian Brossat Twitter Homophobie Justice

Sur le même sujet

Prison avec sursis requise contre les auteurs de tweets homophobes adressés à Ian Brossat
Justice
Prison avec sursis requise contre les auteurs de tweets homophobes adressés à Ian Brossat

"Tu te fais enfiler comme un clebs, tu te crois normal sale mysogine ? Pas de respect pour ces choses indiforme [sic.], non humaine, 2 cerveaux dans le calbard… Jlaisse pas le pouvoir aux chiens. Elu pd pouvoir danger. Le jour où jte plie ta seule gueule de petite trainée, c’est avec mes mains."

Voilà le genre de message que Ian Brossat, adjoint PCF à la Mairie de Paris et élu ouvertement gay, a reçu pendant de deux ans environ sur son compte Twitter.

Des messages clairement homophobes contre les auteurs desquels il a décidé de porter plainte.

Deux personnes, un homme et une femme, identifiés par leur compte Twitter, ont ainsi appelées à comparaître mercredi après-midi devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour injures publiques à caractère homophobe.

Les deux accusés encourent une peine pouvant aller jusqu'à six mois de prison et 22.500 euros d'amende.

"Je souhaite que ce procès soit avant tout un signal. Car derrière les mots, il y a des gestes. On ne peut banaliser les insultes reçues sur les réseaux sociaux lorsqu’on sait que les agressions physiques sont également monnaie courante", a expliqué Ian Brossat dans un point de vue diffusé par le site de L'Obs. 

Il entend se battre "pour tous ceux qui, victimes d’insultes et d’agressions racistes ou homophobes, ne peuvent se défendre". 

"Au-delà de mon cas personnel, je souhaite que ce procès envoie un signal pour les centaines d’anonymes qui, sur les réseaux sociaux, ont reçu le même genre d’insultes et n’ont pas souhaité ou n’ont pas pu réagir. À ceux qui subissent, aujourd’hui encore - et mêmeen plein Paris - des menaces, des intimidations, des injures, des coups, des blessures. Que ces faits apportent un démenti cinglant à tous ceux qui veulent revenir sur le mariage pour tous, à ceux qui prétendent que l’homophobie appartient au passé, qu’elle n’existe plus et que les personnes LGBT devraient cesser de se plaindre et de revendiquer", écrit-il.

"Poursuivre les auteurs d’insultes ou d’agressions homophobes devant les tribunaux ne suffira pas à éradiquer la violence homophobe", relativise pourtant Ian Brossat. "Pour y arriver, donner plus de droits aux LGBT et aux couples est une nécessité. Lancer une réelle politique de lutte contre les discriminations, à l’échelle nationale, est indispensable. Car sur ce sujet comme sur tous les autres, si nous reculons, c’est la haine qui avance".

Le parquet a requis mercredi deux et trois mois de prison avec sursis contre les deux auteurs des tweets. Jugement le 22 février.

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Olivier

La notoriété de Ian Brossat, et son accès aux grands medias, doivent l'engager à défendre les droits de milliers d'homosexuel(le)s qui sont harcelé(e)s quotidiennement sur les réseaux sociaux.

La "tolérance" du discours hétérosexuel "mainstream" vis à vis des violences verbales faites aux homosexuels est insupportable. Si les magistrats pouvaient enfin faire preuve de responsabilité dans l'application des lois, les choses pourraient commencer à changer. A quoi bon des lois pour défendre les minorités si elles ne s'appliquent dans les faits qu'aux minorités religieuses et ethniques, et pratiquement jamais, dans leur rigueur, pour défendre les LGBT ?

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Réhabilitation des condamnés Homosexuels en Allemagne, ils ont vécu un pied en prison

Pérou Un évangéliste attribue les pluies diluviennes à la théorie du genre

Australie Un Etat australien abolit une disposition tempérant les meurtres homophobes

Racisme / Homophobie SOS homophobie lance une enquête sur le vécu des LGBT racisés

Homophobie Le Koweït interdit le film La Belle et la Bête

Etats-Unis Prétendant à la Cour suprême, le juge Gorsuch refuse de livrer ses opinions

Censure / Homophobie La Malaisie renonce finalement à censure le moment gay de La Belle et la Bête

Identité La justice se penche sur la reconnaissance du sexe neutre

Réseaux sociaux YouTube s'excuse après des vidéos LGBT masquées en mode restreint

Etats-Unis Katy Perry de chrétienne conservatrice à défenseure des droits homosexuels

Présidentielle Le militant homophobe Samuel Lafont ne sera pas exclu de l'équipe de campagne de Fillon

Serbie Un clip électoral du premier ministre interdit pour homophobie

Droits LGBT François Hollande estime qu'il y a encore de nombreux combats à mener

Education Une commune du Nord condamnée pour un litige concernant l'homoparentalité

Pays-Bas / Elections Le parti Artikel 1 veut promouvoir une égalité complète et l'acceptation de l'autre

FN en Paca Marine Le Pen accuse C8 de manipulation suite à des propos négationnistes et homophobes

VIH / Sida Des chercheurs français trouvent un moyen de repérer une cachette du virus dans le corps

Présidentielle Un militant homophobe radical au sein de l'équipe de campagne de Fillon

PMA Emmanuel Macron ne se précipitera pas pour légiférer

Etats-Unis La Gay Pride de Los Angeles transformée en marche de résistance contre Trump

USA Les législations anti-gays s'accumulent dans 23 Etats américains

Cinéma / Homophobie La Malaisie censure le moment gay de la Belle et la Bête

Documentaire Upon the shadow veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

Homophobie Deux hommes écroués pour le viol d'un militant LGBT algérien à Marseille

Sondage Une forte majorité des jeunes de 18 à 34 ans favorables à la PMA et la GPA

Transgenres Plus de 700 changements de sexe à New York depuis 2015

Présidentielle Elu, Dupont-Aignan ne remettrait pas en cause le mariage homosexuel

Intersexe Un rapport sénatorial préconise l'indemnisation des personnes intersexes

Les précédentes Unes

précédent mars 2017 suivant
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Publicité

Shopping

LOT 3 COCKRINGS
8.50 €
Voir l'offre pour LOT 3 COCKRINGS
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
LOT DE POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT DE POPPERS
chez Mentoyz
HARNAIS SAMOURAI
95.00 €
Voir l'offre pour HARNAIS SAMOURAI
chez RoB Paris
JOCKSTRAP ANTON
30.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP ANTON
chez VestiaireGay
POIRE A LAVEMENTS
19.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
MASTURBATEUR
24.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
FULL ZIP X-TENSION
139.00 €
Voir l'offre pour FULL ZIP X-TENSION
chez RoB Paris
POMPE COLT
42.00 €
Voir l'offre pour POMPE COLT
chez Menstore
BANDEAU OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour BANDEAU OCCULTANT
chez Mentoyz
SHORT SNIPER
59.00 €
Voir l'offre pour SHORT SNIPER
chez VestiaireGay
LOT 3 POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT 3 POPPERS
chez Menstore
MASTURBATEUR
59.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
GANT DOIGTS
59.50 €
Voir l'offre pour GANT DOIGTS
chez RoB Paris
OEUF VIBRANT COLT
13.00 €
Voir l'offre pour OEUF VIBRANT COLT
chez Menstore