Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Indignation après les propos homophobes et transphobes d'un professeur d'université  - Sorbonne

Sorbonne

Indignation après les propos homophobes et transphobes d'un professeur d'université

Un professeur de l'université Panthéon-Sorbonne a déclenché une vague d'indignation après des propos homophobes et transpobes prononcés devant ses étudiants lors d'un cours magistral.

E-llico.com / Actus

Indignation après les propos homophobes et transphobes d'un professeur d'université
Sorbonne

Mis en ligne le 01/10/2020

Tags

Université Sorbonne Amar Mardirossian Homophobie Transphobie

"Ce que je vais dire va prendre un ton polémique", avait prévenu Aram Mardirossian, enseignant titulaire en histoire du droit à Paris 1 Panthéon-Sorbonne et collaborateur du magazine d'extrême droite "Valeurs actuelles". 

Le 29 septembre, ce professeur a tenu des propos homophobes durant un cours magistral en direct diffusé en ligne à ses étudiants, comparant notamment l’homosexualité à la zoophilie.

"Demain, après-demain, dans dix ans, il va forcément y avoir quelqu’un qui va aller devant un tribunal et dire : j’ai une jument je l’adore, je ne peux pas l’épouser, c’est un scandale, c’est une discrimination", a-t-il affirmé avant d’ajouter "et ça viendra probablement des pays nordiques. Une fois de plus, je n’ai rien contre eux, au contraire c’est des pays sympathiques mais bon, vous vous rendez compte que c’est les descendants des Vikings. Les Vikings c’était des sauvages absolus qui volaient et pillaient tout".

Plus tard, il s'est fendu d'une sortie transpobe. "On en arrive à des folies. Il y a une dizaine de jours, la Cour de Cassation a rendu un arrêt où elle a mis un arrêt - c’est du provisoire - c’était quelqu’un qui de mémoire était une femme, ou était chais plus (sic), elle était un homme, j’y arrive même plus, j’ai oublié s’il était d’abord un homme et il est devenu une femme… mais bon bref… c’est un homme qui a engrossé sa femme, enfin qui a eu un enfant avec sa femme et entre-temps il a changé de sexe et donc il a voulu se faire reconnaître comme mère, donc un truc complètement délirant, j’ai oublié l’espèce tellement il m’a laissé perplexe".

Ces propos ont suscité une vague d’indignation sur Twitter, et fait l’objet d’un "rappel" de la part de l’université. "Les principes de liberté d’expression et d’indépendance des professeurs d’université, aussi fondamentaux qu’ils soient, ne sauraient abriter des propos de nature discriminatoire", a déclaré l’administrateur provisoire de l’université, Thomas Clay.

Une position qualifiée de "codmanation très claire" par le délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT, Frédéric Potier.

L'association Queer Sorbonne envisage quant à elle de déposer plainte contre Amar Mardirossian.

 

> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Alain

@Olivier
le centre s'apropie les idées des extrêmes droites et gauches décomplexées.

1TitideParis

Eh bien Mr Mardirossian ,tout prof d'histoire du droit qu'il est, va ainsi pouvoir ajouter bientôt quelques chapîtres à sa discipline, en voyant cette histoire évoluer dans le sens d'une meilleure reconnaissance des droits humains à l'égalité, et non pas en confondant ,comme il le fait, dans la confusion des droits animaux et des droits humains.
Mr Mardrossian semble souffrir de confusion mentale et surtout d'a- priori très regrettables et dommageables dans la discipline qu'il est censé enseigner.

Olivier

La justice doit appliquer la loi et juste la loi, car cet individu sait très bien ce qu'il fait

Mais comment a t-on pu le laisser enseigner ?

La valeur du sacro-saint statut, en France, est probablement à revoir:

ce n'est pas le seul diplôme qui devrait qualifier un enseignant, surtout en sciences humaines: d'autres critères devraient intervenir

aujourd'hui, les chaires universitaires sont autant de tribunes à disposition des extrêmes droites et gauches décomplexées.

On le voit notamment en histoire, en sciences politiques et maintenant en droit

Nounours75

On laisse ces types enseigner à des étudiants ? Mais où sont les malades ?

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Modération des contenus haineux La justice ordonne une médiation entre Twitter et des associations dont SOS homophobie

Grande-Bretagne Le prochain recensement va collecter des données sur l’orientation sexuelle et le genre

Estonie Pour le ministre de l'Intérieur, les partisans du mariage gay sont des hétérophobes

Justice Trois mois avec sursis requis contre Marcel Campion, jugé pour propos homophobes

Etats-Unis Anthony Fauci, médecin malgré lui au centre de la campagne américaine

Algérie Human Rights Watch appelle à libérer deux hommes condamnés pour homosexualité

Cour européenne des droits de l'homme La Russie condamnée à indemniser des militants LGBT arrêtés illégalement en 2013

Covid-19 Le mode de vie gay impacté par le couvre-feu

Etats-Unis / Présidentielle Joe Biden rend hommage à Matthew Shepard et s'engage à lutter contre les crimes de haine

Viols au Vatican Le procès de deux prêtres italiens a débuté

2020-2023 Le gouvernement annonce un plan triennal pour renforcer les droits des personnes LGBT

Documentaire En Croatie, le voile est levé sur l'histoire d'amour de deux nonnes

Etats-Unis Premier faux pas homophobe de la candidate à la Cour suprême

Gouvernement / Parlement Marlène Schiappa annonce l’interdiction des thérapies de conversion dans la loi sur les séparatismes

Balkans Une marche des fiertés en voiture au Kosovo à cause du coronavirus

Covid-19 La Marche des Fiertés LGBT de Paris du 7 novembre annulée

Jeux Olympiques Ouverture d'une Pride House à Tokyo, un acquis pour la communauté LGBTQ

Propos racistes et homophobes La justice déboute un policier de Rouen contestant sa révocation

PMA pour toutes Rassemblements contre la PMA sans père dans plusieurs villes de France

Sondage Inquiétante régression de la place des LGBT en entreprise

Eglise catholique / Pédophilie Procès de deux prêtres italiens au Vatican

Homophobie La CEDH condamne la Géorgie pour des fouilles à nu dans une association LGBT

Japon Un élu de Tokyo accuse les homosexuels de provoquer l'extinction du pays

Etats-Unis / Présidentielle La chanteuse gay-friendly Taylor Swift soutient Joe Biden pour commencer à guérir l'Amérique

Etats-Unis Les conservateurs de la Cour suprême relancent les critiques sur la décision légalisant le mariage gay

Birmanie Un candidat aux élections affiche son homosexualité, une première

Etats-Unis / Présidentielle Des gays détournent le hashtag Proudboys sur les réseaux sociaux

Sondage Les Français très favorables à l’amplification de la lutte contre l'homophobie

Hongrie Viktor Orban veut que les gays laissent les enfants tranquille

Médias / Genre Mediapart se dote d'un gender editor, une première en France

Décès Le créateur japonais Kenzo meurt des suites du Covid-19

Etats-Unis / Présidentielle Mike Pence, le joker ultra-conservateur de Trump

Canada Le gouvernement redépose un projet de loi pour interdire les thérapies de conversion

Sorbonne Indignation après les propos homophobes et transphobes d'un professeur d'université

Portrait Lesbienne, musulmane et banlieusarde: Fatima Daas, auteure aux identités plurielles

Les précédentes Unes

précédent octobre 2020 suivant
lu ma me je ve sa di
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

MASQUE TISSU
16 €
Voir l'offre pour MASQUE TISSU
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
BLOUSON
159.90 €
Voir l'offre pour BLOUSON
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL CANNABIS
12 €
Voir l'offre pour GEL CANNABIS
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
15 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
POMPE
42 €
Voir l'offre pour POMPE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
GEL CHAUFFANT
10.5 €
Voir l'offre pour GEL CHAUFFANT
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
MAXI SPERM
19.00 €
Voir l'offre pour MAXI SPERM
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
CAGOULE
35 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris