Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Inquiétante régression de la place des LGBT en entreprise - Sondage

Sondage

Inquiétante régression de la place des LGBT en entreprise

Deux tiers des personnes qui cachent leur orientation sexuelle au travail attendent des actions concrètes de la part des entreprises avant de faire leur coming out, selon une étude.

E-llico.com / Actus

Inquiétante régression de la place des LGBT en entreprise
Sondage

Mis en ligne le 09/10/2020

Tags

Entreprise Travail Sondage Têtu

Moins de 45% des LGBT ont révélé leur orientation sexuelle au travail en 2020, une chute de 11 points en deux ans, "une inquiétante régression" de l'inclusion dans l'entreprise des lesbiennes, gays, bisexuels et trans, selon un sondage publié vendredi dans le magazine Têtu. "Pour la première fois depuis la création du sondage en 2014, on observe une véritable régression concernant l'inclusion des LGBTQ en entreprise", détaillent le Boston Consulting Group (BCG), qui a réalisé le sondage et le magazine Têtu.

"Seul-e-s 43% d'entre eux sont 'out' au travail, soit un recul de 11 points par rapport à 2018", selon cette enquête à laquelle ont participé 1.053 personnes. "En France, on est en retard, en particulier par rapport aux pays anglo-saxons, mais d'habitude on progresse. Cette année, l'ampleur du recul est inquiétante", explique le président de Têtu, Albin Serviant.

De plus, 38% des LGBT "estiment qu'être 'out' au travail représente un désavantage, contre 30% en 2018", date du dernier sondage. Près de la moitié (47%) se disent prêts à mentir à leur manager sur leur orientation sexuelle, et 22% des LGBT déclarent «ne pas avoir été eux-mêmes» au sein de leur entreprise.

Le BCG et Têtu avancent plusieurs pistes pour expliquer le recul de 11% des coming out au travail, parmi lesquelles le travail à distance. "Le télétravail a déshumanisé en partie nos interactions professionnelles : on ne s'attarde plus pour échanger sur qui nous sommes, mais seulement sur ce que nous faisons et produisons", analyse Thomas Delano, du BCG.

Ils pointent également "l'émergence de sujets clivants dans le débat public et la multiplication de prises de parole conservatrice", "moins propice" aux LGBT. Par ailleurs, les non gays, parmi lesquels les lesbiennes et les bisexuels, ont été beaucoup plus nombreux (+74%) à répondre au sondage, or "ces populations sont historiquement moins enclines à faire leur coming out", selon l'enquête.

Plus des deux tiers des personnes qui cachent leur orientation sexuelle au travail attendent des actions concrètes de la part des entreprises avant de faire leur coming out.

Sur les sujets de diversité et d'inclusion, les entreprises de moins de 1.000 salariés sont "nettement plus en retard" : dans ces structures, seul un LGBT sur quatre pense que son entreprise a progressé au cours des dernières années.

Rédaction avec AFP

 

> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Luttons contre les lgbtphobies au travail

À quand des actions concrètes des associations lgbt contre les lgbtphobies au travail au lieu de soutenir Alice Coffin ?

vieuxrenard

1) pas d'étude de la représentativité du "pannel", donc difficile de se fier à cette étude...
2) Comme tous ceux qui étaient "out" en 2018 le sont forcément toujours (!) il faut imaginer qu'il y a 11% de lgbt en plus et qu'il sont tous cachés... ???

Ludovic

Le bureau de sos homophobie a diffusé un tweet de soutien à Alice Coffin et à des speudoféministes qui ont crié "vive les pédos" à un homme homosexuel.
Le bureau de sos homophobie a diffusé un tweet dont le titre était similaire à "les hommes transgenres vont apprendre aux hommes cisgenres à lutter contre leur masculinité toxique".
Le bureau de sos homophobie n'a pas diffusé de tweet en souvenir de Michou. Nous n'en avons pas vu. Par contre le bureau de sos homophobie a fait un tweet sur Roman polanski alors qu'il s'agit d'une relation hétérosexuelle donc non lgbt.

Le bureau de sos homophobie doit arrêter de faire du pseudoféminisme et lutter contre les discriminations à l'embauche et le harcèlement au travail.

Melvin

Hélas nous régressons d'année en année il ne vaut mieux pas que les collègues sois au courant de ma sexualité - dans mon service à l'hôpital public beaucoup d'homophobie de la part de la gent féminine , harcèlement verbale et physique etc - d'autres part les patients doivent rester discret sur le sexualité car si les soignantes sont au courant , maltraitance sur les patients lors des soins d'hygiène !

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Brésil Le combat des transgenres pour l’inclusion dans le marché du travail

Hongrie / Droits LGBT Orban considère la procédure d'infraction comme une attaque contre la souveraineté

Corse Une enquête ouverte après une agression homophobe en groupe

Santé Le VIH augmente le risque de forme grave de Covid-19, affirme l’OMS

Médecine Le don d'organes autorisé entre personnes porteuses du VIH

Droits LGBT La Commission européenne a lancé des procédures d'infraction contre la Hongrie et la Pologne

Afghanistan Début de retour à l'obscurantisme taliban dans les zones récemment conquises

Géorgie Des députés réclament la démission du Premier ministre après la mort d'un journaliste

Cameroun Deux transgenres condamnés à 5 ans en liberté provisoire en attendant leur appel

Immigration Le périple des demandeurs d'asile LGBT venus d'Afrique

CEDH La Russie condamnée pour l'impossibilité de faire reconnaître une relation entre couples du même sexe

Droits LGBT Bruxelles va lancer une procédure d'infraction contre Budapest

Brésil Les LGBT favorables à 77% à la destitution de Bolsonaro

Espagne Nouvelles manifestations dans le pays après le meurtre d'un homosexuel

Géorgie Décès d'un caméraman lynché par des militants d'extrême-droite en marge d'une marche LGBT

Israël La Cour suprême autorise la GPA pour les couples de même sexe

Hongrie / Droits LGBT L'inaction des institutions de l'UE dénoncée par les eurodéputés

Espagne Un quatrième suspect arrêté dans l'enquête sur le meurtre d'un jeune gay

Hongrie Contre une loi homophobe, un coeur arc-en-ciel devant le Parlement

Une épidémie de transgenres Aucun manquement dans Quotidien selon le CSA

Hongrie L'inquiétude de la communauté LGBT+ vue comme une ennemie

Europe / Droits LGBT La Hongrie se dit victime d'une campagne sans précédent

Droits LGBT L'UE menace Budapest d'une procédure d'infraction

Hongrie Amende pour une société à cause d'un livre d'enfants avec des parents homosexuels

Haine en ligne Six mois avec sursis requis pour des menaces de mort contre une collaboratrice de Charlie Hebdo

Géorgie Des milliers de manifestants contre les violences faites aux LGBT+

Affaire Mila Des peines de quatre à six mois de prison avec sursis prononcées pour cyberharcèlement

Chine Des comptes féministes et LGBT exclus du réseau social WeChat

Discrimination La justice française ordonne à Twitter de détailler ses moyens de lutte contre la haine en ligne

Orban / François En désaccord avec Orban, le pape va faire un passage-éclair en Hongrie

Les précédentes Unes

précédent juillet 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Publicité

Shopping

SHORT
47 €
Voir l'offre pour SHORT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
SWEATER
49 €
Voir l'offre pour SWEATER
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
LIVRES GAY
à partir de 6 €
Voir l'offre pour LIVRES GAY
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris