Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
<I>Une création féministe qui vise à justifier l'idéologie gay</I>, selon un ministre polonais - Traité sur les violences aux femmes

Traité sur les violences aux femmes

Une création féministe qui vise à justifier l'idéologie gay, selon un ministre polonais

L'intention du gouvernement conservateur nationaliste polonais de dénoncer la "Convention d'Istanbul", un traité international qui vise à mieux protéger les femmes de la violence, suscite une profonde inquiétude en Europe.

E-llico.com / Actus

Une création féministe qui vise à justifier l'idéologie gay, selon un ministre polonais
Traité sur les violences aux femmes

Mis en ligne le 27/07/2020

Tags

Violences faites aux femmes Marie Pologne

Dimanche, plusieurs députés européens ont fait part de leur effarement sur Twitter face à cette décision, annoncée par plusieurs membres du gouvernement. 

Adoptée en 2011 par le Conseil de l'Europe, une organisation paneuropéenne de défense des droits de l'Homme et de l'Etat de droit installée à Strasbourg, la "Convention d'Istanbul" est le premier outil supranational à fixer des normes juridiquement contraignantes en vue de prévenir la violence sexiste.

Quitter cette convention "serait fortement regrettable et serait un important recul dans la protection des femmes contre la violence en Europe", s'est inquiétée dimanche Marija Pejcinovic Buric, la secrétaire générale du Conseil de l'Europe, qui rassemble 47 pays. 

A Bruxelles, un porte-parole de la Commission européenne a dit "regretter qu'une question aussi importante ait été déformée par des arguments trompeurs dans certains États membres". 

"Idéologie gay"

Varsovie est déjà dans le collimateur de la Commission pour les réformes de son système judiciaire, parrainées par le président Andrzej Duda, tout juste réélu avec le soutien du parti conservateur nationaliste Droit et Justice (PiS, au pouvoir). La Convention d'Istanbul a été signée en 2012 par la Pologne, quand le pays était gouverné par une coalition centriste, puis ratifiée trois ans plus tard.

L'actuel ministre de la Justice, Zbigniew Ziobro, l'avait à l'époque considérée comme "une invention, une création féministe qui vise à justifier l'idéologie gay". Il a affirmé samedi qu'il allait présenter lundi un document officiel demandant au ministère de la Famille de préparer la dénonciation du traité. 

Vendredi, environ 2.000 personnes ont manifesté à Varsovie, à l'appel d'organisations féministes, pour protester (photo). Selon elles, entre 400 et 500 femmes meurent chaque année, victimes de violences conjugales, dans ce pays de 38 millions d'habitants.

Certains élus européens, comme l'Irlandaise Frances Fitzgerald, du groupe PPE (droite), ont rappelé la nécessité d'une "ratification de la convention au niveau européen".

Outre la Pologne, la Convention d'Istanbul a créé la controverse dans d'autres pays: le Parlement hongrois l'a rejetée en mai dernier, le gouvernement de Viktor Orban y voyant la promotion de "l'idéologie destructrice du genre" et de la "migration illégale". En mars 2019, le Parlement slovaque a refusé sa ratification, au motif qu'elle serait en contradiction avec la définition du mariage dans la Constitution comme une union hétérosexuelle. En Turquie, où des responsables du parti au pouvoir ont récemment suggéré un retrait, des manifestations de femmes se sont déroulés dimanche dans plusieurs villes.

Rédaction avec AFP

 

> PUBLICITE <

Réagissez

Commentaires

Les commentaires ne sont pas ouverts pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Assemblée nationale Un amendement pour interdire les mutilations des enfants intersexes

Etats-Unis Lady Gaga chantera officiellement pour l'investiture de Joe Biden

Sport Le basketteur suisse Marco Lehmann fait son coming out

Cinéma L'actrice Tilda Swinton se présente comme queer

Histoire Macron, d'accord avec la famille de Rimbaud, écarte l'entrée du poète au Panthéon

Rouen 6 ans de prison ferme contre un homme accusé d'agression homophobe

Pologne Trois militantes polonaises jugées pour avoir auréolé la Vierge d'un arc-en-ciel

Projet de loi bioéthique / PMA Mobilisation des associations avant la seconde lecture au Sénat

Corée-du-Sud Sexiste, homophobe, anti-handicapés... un chatbot déraille

Genre / Transidentité Des professeurs face à leurs élèves

Europe Un eurodéputé lituanien sommé de s'excuser après des propos homophobes

Lutte contre l'homophobie Frédéric Potier quitte ses fonctions à la tête de la Dilcrah

Réfugiés A Paris, une colocation pour des lesbiennes exilées en errance

Réseaux sociaux Non, Barbie n'a pas de petite amie

Grande-Bretagne / Attaque de Reading Le meurtrier de trois homosexuels condamné à la prison à perpétuité

Justice Le plasticien Claude Lévêque accusé de viols sur mineurs

Allemagne Un chancelier gay pour succéder à Angela Merkel ?

Blued Un ex-flic à la tête de la première appli gay de Chine

Etats-Unis / Présidentielle Politiciens et organisations LGBT dénoncent le coup de force des partisans de Trump

Saint-Chamond Un quadra victime d'un guet-apens homophobe

Emirats Arabes Unis L'organisation d'une conférence sur les droits LGBT à Dubaï suscite la perplexité

Attaque de Reading Le meurtrier de trois homosexuels soupçonné d'avoir commis son acte au nom du djihad

Angleterre Ce fan de Céline Dion porte désormais le nom de son idôle

Réseaux sociaux Le créateur de mode Simon Porte Jacquemus victime de commentaires homophobes

Grèce Nomination d'un ministre ouvertement gay, une première

Agressions sexuelles Accusé de viol sur son beau-fils, le politologue Olivier Duhamel démissionne de ses fonctions

Chine Chengdu, capitale gay chinoise, ne retournera pas au placard

Rio de Janeiro Une fête gay rassemblant 2.000 hommes sans masques interrompue par la police

Gouvernement Lancement en janvier d'une consultation citoyenne sur les discriminations

Les précédentes Unes

précédent janvier 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

SHORT
47 €
Voir l'offre pour SHORT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
SWEATER
49 €
Voir l'offre pour SWEATER
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL MIXTE
15 €
Voir l'offre pour GEL MIXTE
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
MAXI SPERM
19.00 €
Voir l'offre pour MAXI SPERM
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris