Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
<I>Upon the shadow</I> veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie - Documentaire

Documentaire

Upon the shadow veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

Le documentaire tunisien "Upon the shadow", présenté cette semaine au festival international de Thessalonique (Grèce), a l'ex-Femen Amina Sboui pour héroïne mais dresse surtout le tableau triste et touchant du rejet persistant des homosexuels en Tunisie, notamment par leurs familles.

E-llico.com / Culture / Médias

Upon the shadow veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie
Documentaire

Mis en ligne le 13/03/2017

Tags

Upon the shadow Tunisie

Amina Sboui, 22 ans, a scandalisé en Tunisie en 2013 en s'affichant seins nus sur un réseau social, torse barré du slogan "mon corps m'appartient et n'est source d'honneur pour personne".  Dans la foulée, elle est emprisonnée plus de deux mois pour avoir tagué sur un mur de cimetière le mot "Femen", puis rompt avec ce mouvement qu'elle juge "islamophobe".

Depuis, toujours féministe, régulièrement molestée, elle a passé le bac à Paris, y a été condamnée pour avoir inventé une agression par des salafistes, a été classée parmi les 100 femmes les plus influentes du monde par la BBC, et en est à son troisième livre.

"Elle m'a toujours intriguée, je l'ai contactée sur Facebook, il y a eu un déclic", explique la réalisatrice Nada Mezni Hafaiedh, auteur en 2011 de "Histoires tunisiennes". Ce printemps 2016, Amina vit dans une maison louée par son éditeur à Sidi Bou Saïd, au bord de la mer, où "la municipalité la protège bien", explique Nada.

La réalisatrice commence à tourner. "Mais au bout du deuxième jour, on a tout jeté".  Car Nada découvre les amis gays ou travestis, en rupture de famille, qu'héberge Amina, et décide de faire témoigner l'ensemble de la maisonnée.

Le grand amour de Sandra, le travesti, avait honte de leur relation. "L'amour est une malédiction", soupire-t-elle. Le père d'Ayoub l'a mis dehors, la mère de Ramy l'a traité de "salope". Atef, battu et brûlé par son père, sanglote en pensant qu'il a dû décevoir sa mère, seule à le soutenir, en ne terminant pas ses études. Le jeune homme tente de se suicider à la fin du film, après avoir été raillé devant la caméra par un restaurateur pour son travestissement. Une mère accepte de témoigner: elle soutient son fils, tout en espérant qu'un jour, "il va revenir sur le bon chemin".

Un exemple aussi pour les LGBT

L'article 230 du code pénal tunisien punit de trois ans de prison les relations homosexuelles.

La situation n'est pas meilleure chez les voisins, "mais, comme nous sommes le seul pays du monde arabe où la femme a les mêmes droits que l'homme, il faut que la Tunisie soit un exemple aussi pour la reconnaissance de la communauté LGBT", estime Slim Hafaiedh, mari de la réalisatrice et producteur du film.

Celui-ci saisit au vol les accès de rires et de larmes des jeunes gens, les poignets régulièrement tailladés d'Amina, la trentaine de tatouages qui couvrent son corps, les rencontres d'Amina avec Dalila, sa "coach de vie", ou avec les représentantes de l'Association tunisienne des femmes démocrates.  Celles-ci, et notamment l'avocate et députée Bochra Belhaj Hmida, la soutiennent depuis le début.

La fragilité d'Amina, sous une apparence bourrue, saute aux yeux. Mais Nada souligne aussi qu'elle "est très intelligente, lit beaucoup, s'informe énormément" : "Je crois beaucoup en elle, je la verrais bien avocate".

La réalisatrice, fille de diplomate, a vécu en Arabie Saoudite, à New York et à Montréal avant de choisir la Tunisie. Elle est "très fière d'être à l'origine du premier film tunisien LGBT".

A Thessalonique, "Upon the Shadow" a été approché par des distributeurs français et néerlandais. Mais il n'est pas prévu de le montrer en Tunisie. "Ni le gouvernement ni la société ne sont prêts, on risque des problèmes", soutient Nada. Elle aurait pourtant aimé que des parents tunisiens d'enfants homosexuels "puissent voir ce message".  Slim espère cependant que des leaders d'opinion tunisiens soutiendront le film, et que le gouvernement "protègera" finalement celui-ci.

Depuis le tournage, trois protagonistes ont pu quitter la Tunisie, mais Sandra et Amina Sboui y résident toujours.

Un collectif d'associations tunisiennes a déposé en septembre un rapport à l'ONU, demandant la fin des discriminations. Le rapport doit être examiné en mai.

 

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Front National Marine Le Pen peut être qualifiée de conservatrice, selon Marion Maréchal-Le Pen

Portrait Après les mutilations, la vie détruite de Vincent Guillot, né intersexe

Sidaction 2017 4,07 millions d'euros de promesse de dons, légère baisse par rapport à 2016

Homoparentalité 6 Français sur dix favorables à la PMA pour les couples de femmes

Transphobie La Suède va indemniser les transgenres victimes de stérilisation forcée

Présidentielle Les associations LGBT adressent un questionnaire aux candidats

Homophobie La justice relaxe la maire de Bollène qui avait refusé un mariage d'homosexuelles

Sidaction 2017 Renforcement du dépistage chez les personnes les plus exposées

Taïwan La justice taïwanaise saisie de la question du mariage gay

Homophobie Nouveau procès pour les Femen pour leur action à Notre-Dame

Allemagne Etre séropositif n'empêche plus d'intégrer l'armée

Succession La famille et le dernier boyfriend de George Michael s'affrontent autour de l'héritage

Réparations L'Allemagne veut réhabiliter les homosexuels condamnés après guerre

Réhabilitation des condamnés Homosexuels en Allemagne, ils ont vécu un pied en prison

Pérou Un évangéliste attribue les pluies diluviennes à la théorie du genre

Australie Un Etat australien abolit une disposition tempérant les meurtres homophobes

Racisme / Homophobie SOS homophobie lance une enquête sur le vécu des LGBT racisés

Homophobie Le Koweït interdit le film La Belle et la Bête

Etats-Unis Prétendant à la Cour suprême, le juge Gorsuch refuse de livrer ses opinions

Censure / Homophobie La Malaisie renonce finalement à censure le moment gay de La Belle et la Bête

Identité La justice se penche sur la reconnaissance du sexe neutre

Réseaux sociaux YouTube s'excuse après des vidéos LGBT masquées en mode restreint

Etats-Unis Katy Perry de chrétienne conservatrice à défenseure des droits homosexuels

Présidentielle Le militant homophobe Samuel Lafont ne sera pas exclu de l'équipe de campagne de Fillon

Serbie Un clip électoral du premier ministre interdit pour homophobie

Droits LGBT François Hollande estime qu'il y a encore de nombreux combats à mener

Education Une commune du Nord condamnée pour un litige concernant l'homoparentalité

FN en Paca Marine Le Pen accuse C8 de manipulation suite à des propos négationnistes et homophobes

Les précédentes Unes

précédent mars 2017 suivant
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

LOT 3 COCKRINGS
8.50 €
Voir l'offre pour LOT 3 COCKRINGS
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
LOT DE POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT DE POPPERS
chez Mentoyz
HARNAIS SAMOURAI
95.00 €
Voir l'offre pour HARNAIS SAMOURAI
chez RoB Paris
JOCKSTRAP ANTON
30.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP ANTON
chez VestiaireGay
POIRE A LAVEMENTS
19.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
MASTURBATEUR
24.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
FULL ZIP X-TENSION
139.00 €
Voir l'offre pour FULL ZIP X-TENSION
chez RoB Paris
POMPE COLT
42.00 €
Voir l'offre pour POMPE COLT
chez Menstore
BANDEAU OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour BANDEAU OCCULTANT
chez Mentoyz
SHORT SNIPER
59.00 €
Voir l'offre pour SHORT SNIPER
chez VestiaireGay
LOT 3 POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT 3 POPPERS
chez Menstore
MASTURBATEUR
59.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
GANT DOIGTS
59.50 €
Voir l'offre pour GANT DOIGTS
chez RoB Paris
OEUF VIBRANT COLT
13.00 €
Voir l'offre pour OEUF VIBRANT COLT
chez Menstore