Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Javier Milei, la tentation libérale-libertaire contre la caste au pouvoir - Argentine

Argentine

Javier Milei, la tentation libérale-libertaire contre la caste au pouvoir

Il porte un blouson de cuir, les cheveux en bataille, donne des "cours d'économie" en public et veut éliminer la Banque centrale : Javier Milei, un économiste libéral-libertaire - pro-mariage gay - de 51 ans fait irruption sur la scène politique argentine, surfant sur le désabusement face à "la caste" au pouvoir.

E-llico.com / Actus

Javier Milei, la tentation libérale-libertaire contre la caste au pouvoir
Argentine

Mis en ligne le 12/11/2021

Tags

Argentine Javier Milei

"Je ne suis pas venu ici pour guider des agneaux, je suis venu réveiller des lions !", lance Javier Milei devant des dizaines de supporteurs, flattés et enthousiastes. "Vive la liberté, bordel !", s'exclame-t-il, en accusant "la caste politique" de tous les maux de l'Argentine, sans distinguer entre droite et gauche, gouvernement et opposition.

Sur une place de Villa Lugano, quartier populaire du sud de Buenos Aires, c'est Javier Milei en campagne, ou plutôt en "classe ouverte d'économie" comme il en donne régulièrement, attirant un public jeune, masculin, issu de toutes les classes sociales. Ils ont en commun un désenchantement face à la gouvernance du pays, englué dans une inflation chronique, l'endettement et pour 40% des habitants, la pauvreté.

Aux législatives partielles de dimanche, qui renouvellent pour partie Sénat et Assemblée, Javier Milei devrait faire son entrée au Parlement comme député. Aux "primaires" de septembre - sorte de répétition générale spécifiquement argentine -, son parti "La Libertad Avanza" (La liberté avance) a créé la sensation en arrivant en troisième position à Buenos Aires avec 13,6% des voix.

Look rebelle de rocker défraîchi - il assure de ne s'être pas coiffé depuis des années - ton volontiers provocateur, verbe virulent voire familier, Javier Milei est un personnage controversé. Auteur de nombreux livres, mais aussi accusé de plagiat d'économistes dans ses chroniques, ce qu'il a assumé, se disant "divulgateur".

Pour lui le libéralisme est une "bataille culturelle". Et se lancer en politique pour intégrer un Parlement qu'il a toujours considéré comme truffé de voleurs "ne signifie pas abandonner la bataille culturelle, mais la mener de l'intérieur", explique-t-il à l'AFP. 

A droite, mais hors système 

"Nous ne créerons jamais de nouveaux impôts, nous n'irons jamais contre la vie, jamais contre la liberté, jamais contre la propriété. Nous allons lancer des projets qui en finiront avec cette pression de l'Etat sur les individus", promet-il. Chez les jeunes, son discours direct, de libération de la prospérité, de libertés individuelles - mariage homosexuel, légalisation de drogues - résonne.

"Il parle sincèrement, il ne tourne pas autour du pot", salue Daniel Quiroz, étudiant venu d'une banlieue modeste de Buenos Aires pour écouter le "cours", à l'issue duquel sont distribués des ouvrages d'économistes. "Aujourd'hui, en Argentine, il y a comme un socialisme large, créé par toute la caste politique. Pour nous, la caste, c'est tout ce qui existe depuis longtemps et ne veut pas quitter le pouvoir", renchérit Matias Miro, militant libertaire de 40 ans.

Javier Milei "se positionne clairement à droite, à la fois économiquement - moins d'État, plus de marché - mais aussi sur d'autres valeurs, comme son opposition à l'avortement" légal depuis 2020, analyse le politologue Diego Reynoso, de l'Université de San Andrés. En même temps, sa croisade contre la "caste politique", qu'il rend responsable de la crise économique et sociale, "le place en dehors du système, lui permet un discours contestataire sur lequel il capitalise".

Et dans le Buenos Aires défavorisé, le discours "moins d'Etat" trouve, paradoxalement, écho. "Il y a là des gens qui ont un emploi formel et qui, malgré leurs efforts, ne s'en sortent pas, et se plaignent des prélèvements. On pourrait penser que ces secteurs demandent plus de pression fiscale, redistributive, mais ce n'est pas le cas". Si le gouvernement de centre gauche risque de devenir minoritaire au Parlement après les élections, l'opposition de centre droit a elle aussi des sueurs froides face à l'émergence de Janvier Milei, dans une capitale où elle détient la mairie depuis 2007.

L'ex-président Maurico Macri (centre droit), qui avait dénoncé en Milei des positions "frisant l'anarchisme", s'est récemment senti obligé d'affirmer que "beaucoup d'idées de Milei sont celles que j'ai toujours exprimées". "Pourquoi choisir une fausse version du libéralisme bas de gamme, quand vous pouvez opter pour la vraie et de grande qualité ?", a répliqué le nouveau phénomène.

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Présidentielle 2022 Christine Boutin et des personnalités de la Manif pour tous rallient Zemmour

Prostitution Yannick Jadot rectifie ses propos après un tollé

Droite Valérie Pécresse sera la candidate LR

Covid / VIH Nouvelle enquête contre Bolsonaro pour diffusion de fausse information

Grande-Bretagne Le comédien britannique Antony Sher est décédé

Amériques Le 1er hôtel LGBT de Cuba accueille les touristes, en attendant le mariage gay

Zemmour candidat Florilège de déclarations sur les femmes et les homosexuels

Genre Le parquet en faveur de la reconnaissance comme mère d'une femme transgenre

VIH Anne Hidalgo maintient l'objectif d'un Paris sans sida en 2030

Canada La chambre basse vote une loi interdisant les thérapies de conversion

Sida Mettre fin à la transmission du virus est à portée de main, assure Joe Biden

Racisme / Homophobie Twitch lance un nouvel outil contre le harcèlement

Chili Le vote au Sénat sur le mariage homosexuel reporté

Inclusion Une pub pour la poste norvégienne met en scène un père Noël gay

VIH Le nombre de dépistages et nouveaux diagnostics en baisse en France en 2020

Sida Les courbes des infections ne baissent pas assez rapidement, alerte Onusida

Botswana La justice confirme la décriminalisation de l'homosexualité

Etats-Unis Début du procès de l'acteur Jussie Smollett, accusé d'avoir inventé une agression homophobe

Justice / Droit Une femme transgenre veut changer la législation sur la filiation

Sida Biden définit une stratégie pour mettre fin à l'épidémie aux USA d'ici 2030

VIH / Sida L'épidémie de sida en dix dates clés

Honduras / Présidentielle La candidate de la gauche pro-mariage gay revendique la victoire

Sida Des années de recherche, toujours pas de vaccin

Mode Le designer américain Virgil Abloh, star de Vuitton et d'Off-White, emporté par un cancer

Eglise catholique L'archevêque ultra-conservateur de Paris démissionnaire après la révélation d'une relation intime avec une femme

Homophobie Suspension insuffisante du président Gaël Pelletier selon la Fédération de handball

Amiens Un jeune lycéen poursuivi pour les tags homophobes contre un bar gay

Turquie La police tire des gaz lacrymogènes contre des femmes manifestant

Allemagne L'accord de gouvernement prévoit un arsenal de mesures favorables aux LGBT

Santé sexuelle Le chemsex se diffuse, notamment hors de la population gay, selon une étude

Afrique Une église du Rwanda offre un refuge aux croyants LGBT

Corruption de mineurs Jean-Marc Morandini renvoyé devant le tribunal correctionnel

Etats-Unis Accusé de harcèlement sexuel, Kevin Spacey condamné à verser 31 millions de dollars à la production

Accusation d'homophobie La Cour de cassation annule la condamnation de l'EPCR pour diffamation envers Boudjellal

Supporters Entre dialogue et banissement, des politiques diverses dans les stades européens

Les précédentes Unes

précédent décembre 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

GEL LUBRIFIANT
5.90 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIFIANT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
LOT COCKRINGS
13.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LOT COCKRINGS
15 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
COMICS GAY
6 €
Voir l'offre pour COMICS GAY
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris