Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
La communauté LGBTQ dans la rue pour plus d'égalité et de démocratie - Thaïlande

Thaïlande

La communauté LGBTQ dans la rue pour plus d'égalité et de démocratie

Robe noire, maquillage coloré, bijoux argentés, la drag queen "Masala l'audacieuse" lance au micro un virulent appel à l'égalité des sexes, symbole d'une communauté LQBTQ de plus en plus audible lors des manifestations pro-démocratie en Thaïlande.

E-llico.com / Actus

La communauté LGBTQ dans la rue pour plus d'égalité et de démocratie
Thaïlande

Mis en ligne le 23/11/2020

Tags

Thaïlande

Près de trois heures de maquillage sont nécessaires pour que Siraphob Attohi, étudiant dans une école de théâtre de Bangkok, entre dans la peau de son personnage, Masala. Cet été, il a lancé avec une dizaine d'amis drag queens et d'activistes féministes le groupe "Free Gender TH" (Liberté du genre, Thaïlande) pour surfer sur l'élan de la jeunesse dans la rue depuis l'été contre l'establishment militaire et royaliste à la tête du pays.

"Si nous ne pouvons pas obtenir une vraie démocratie, les droits de la communauté LGBTQ n'existeront pas davantage", déclare le jeune homme de 21 ans. "Je me bats ici aussi pour mon avenir". Les perruques colorées, les tenues multicolores et les gigantesques drapeaux arc-en-ciel de la petite troupe les démarquent des autres protestataires souvent vêtus de noir.

Avec ses danses et performances, elle offre un intermède bénéfique entre les discours politiques et pour apaiser les tensions qui surgissent parfois entre étudiants pro-démocrates, forces de l'ordre et ultra-royalistes. Mais leur objectif, loin d'être uniquement artistique, est avant tout politique. Notre communauté "n'a pas les mêmes droits", souligne Angele Anang, une éminente drag queen transgenre, "notre principal revendication est la légalisation du mariage homosexuel", sur le modèle de Taïwan où il est autorisé depuis l'année dernière, "c'est la clé pour débloquer les inégalités".

Discrimination

Par rapport à de nombreux pays, la Thaïlande s'est bâtie une réputation de tolérance à l'égard de la diversité sexuelle et les transgenres jouissent d'une grande notoriété dans le royaume. Ils apparaissent dans des publicités, des films, à la Une de magazines de mode et ont même leur concours de beauté, Miss Tiffany, visionné par des millions de téléspectateurs. Mais cette apparente intégration cache une réalité plus sombre: souvent rejetés par leur famille, victimes de discrimination à l'emploi, beaucoup sont relégués dans des professions faiblement rémunérées ou travaillent dans l'univers du divertissement, notamment dans l'industrie du sexe.

"Nous sommes considérés comme des produits. On fait de nous des stéréotypes, nous ne sommes pas véritablement acceptés", déplore Siraphob Attohi. La communauté LGBTQ soutient les revendications des manifestants: la démission du Premier ministre Prayut Chan-O-Cha issus du coup d'Etat de 2014, une réécriture de la Constitution jugée trop favorable à l'armée, et une refonte de la puissante monarchie, un sujet tabou il y a encore peu dans le pays.

"Réformer la royauté signifie que nous nous débarrasserons du système de classes et de la hiérarchie aristocratique, donc tout le monde - nous y compris - sera sur un pied d'égalité", estime l'activiste transgenre Sitthinon Songsiri, dit "Faison". Diplômée de l'Université Thammasat - un des bastions de l'activisme -, la jeune femme de 25 ans veut croire au rôle de premier plan de la communauté LGBTQ dans la page d'histoire qui s'écrit en ce moment.

La Thaïlande, qui a connu 12 coups d'Etat depuis l'abolition de la monarchie absolue en 1932, est habituée des violences politiques et des répressions parfois sanglantes. "Nous rendons les rassemblements plus légers, plus amusants et moins stressants", relève la jeune femme. Nous renvoyons une image de tolérance et du coup "rendons la société plus tolérante envers notre communauté".

Comme plusieurs autres activistes depuis le début de la contestation, elle est mise en examen pour "sédition", un crime passible de sept ans de prison, une épée de Damoclès qui ne l'empêche pas de poursuivre son combat. "Ne vous arrêtez pas à notre maquillage, nos perruques et nos robes, écoutez enfin de ce que nous avons à vous dire", implore-t-elle.

Rédaction + photo AFP

 

> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Hongrie Un éditeur gay obligé d'ajouter un avertissement à un conte de fées queer

Agressions sexuelles Le conseiller de Paris Maxime Cochard et son compagnon accusés de viol par un jeune homme

Etats-Unis Les promesses de Joe Biden à la communauté LGBT

Etats-Unis Biden nomme une responsable transgenre ministre adjointe de la Santé, une première

Assemblée nationale Les députés renforcent l'arsenal contre la haine en ligne

Parlement européen Renew Europe expulse un élu lituanien pour homophobie

Transgenres Le parquet de Paris requiert les assises pour le meurtre de Vanesa Campos

Cour européenne des droits de l'homme La Roumanie condamnée pour avoir refusé de reconnaître deux hommes trans sans chirurgie

Indonésie Un couple d'Américaines expulsé après avoir décrit Bali comme un paradis pour gays

Polémique Le Monde présente ses excuses après un dessin problématique évoquant l'inceste et les transgenres

Affaire Matzneff Après cinq mois d'absence, Christophe Girard de retour à la mairie de Paris

Statistiques Les mariages entre femmes ont dépassé les mariages entre hommes en 2020

Etats-Unis L'acteur X Matthew Camp dénonce l'incendie de sa maison comme un crime de haine homophobe

Dîner de la mode annulé Le Sidaction met aux enchères des lots d'exception pour la recherche

Projet de loi La PMA pour toutes de retour au Sénat

Propos homophobes La porte-parole de LREM Laetitia Avia visée par une enquête pour harcèlement moral

Transgenres Israël déclassifie enfin la transidentité des maladies mentales

Réseaux sociaux La Pologne veut instaurer une loi rendant illégale la censure des contenus haineux

Israël Un rabbin affirme que le vaccin contre le Covid-19 rend homosexuel

Affaire Duhamel Jack Lang regrette d'avoir défendu le consentement sexuel pour des mineurs de 13 ans

Assemblée nationale Un amendement pour interdire les mutilations des enfants intersexes

Etats-Unis Lady Gaga chantera officiellement pour l'investiture de Joe Biden

Sport Le basketteur suisse Marco Lehmann fait son coming out

Cinéma L'actrice Tilda Swinton se présente comme queer

Histoire Macron, d'accord avec la famille de Rimbaud, écarte l'entrée du poète au Panthéon

Rouen 6 ans de prison ferme contre un homme accusé d'agression homophobe

Pologne Trois militantes polonaises jugées pour avoir auréolé la Vierge d'un arc-en-ciel

Projet de loi bioéthique / PMA Mobilisation des associations avant la seconde lecture au Sénat

Corée-du-Sud Sexiste, homophobe, anti-handicapés... un chatbot déraille

Genre / Transidentité Des professeurs face à leurs élèves

Les précédentes Unes

précédent janvier 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Publicité

Shopping

SHORT
47 €
Voir l'offre pour SHORT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
SWEATER
49 €
Voir l'offre pour SWEATER
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL MIXTE
15 €
Voir l'offre pour GEL MIXTE
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
MAXI SPERM
19.00 €
Voir l'offre pour MAXI SPERM
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris