Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
 La désinformation, une redoutable arme utilisée contre les femmes de pouvoir - Sexualité / Genre

Sexualité / Genre

La désinformation, une redoutable arme utilisée contre les femmes de pouvoir

Brigitte Macron, Michelle Obama ou encore Jacinda Ardern... Ces femmes de pouvoir ont toutes été victimes dans leur pays ces dernières années de fausses informations au sujet de leur identité de genre ou leur sexualité, visant à les moquer, voire les humilier.

E-llico.com / Actus

La désinformation, une redoutable arme utilisée contre les femmes de pouvoir
Sexualité / Genre

Mis en ligne le 04/01/2022

Tags

Désinformation Sexualité Genre Brigitte Macron

Sur le même sujet

Histoire de l'infox transphobe très virale visant Brigitte Macron
Genre
Histoire de l'infox transphobe très virale visant Brigitte Macron

La situation inquiète l'ONU, qui dénonçait dans un rapport en avril des "campagnes de désinformation sexiste en ligne [qui] se multiplient" et visent particulièrement "les femmes journalistes, les femmes politiques et les défenseuses de l'égalité des sexes qui s'expriment sur les questions féministes".

Depuis plusieurs mois, des messages essaiment sur les réseaux sociaux pour clamer que Brigitte Macron, née Trogneux, serait une femme transgenre dont le prénom de naissance était Jean-Michel; une infox qui a brutalement regagné en viralité fin décembre, à quelques mois de l'élection présidentielle.

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern et l'ex-Première dame américaine Michelle Obama avaient aussi été ciblées par des rumeurs prétendant qu'elles étaient nées assignées homme, en 2017 et 2018. Ces rumeurs se répandent comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Peu importe que personne ou presque ne croit que Brigitte Macron soit une femme transgenre: ces mensonges ouvrent la porte aux insultes, aux dénigrements voire au cyberharcèlement.

A l'image de ces assauts répétés subis par ces femmes puissantes, cette "désinformation genrée" touche en réalité une population plus large composée de femmes, de minorités sexuelles ou de genre engagées dans la vie publique à différentes échelles de responsabilités. Ces contenus les prenant pour cible visent à "les réduire au silence et les évincer de la sphère politique", selon Lucina Di Meco, militante féministe et cofondatrice de #ShePersisted, une initiative mondiale pour lutter contre cette désinformation. 

Erosion démocratique 

Ces rumeurs ont un "impact dans la vie réelle", souligne Marylie Breuil, membre du collectif féministe Nous Toutes. A cause d'elles, "la personne qui s'expose publiquement peut voir sa carrière être totalement défaite", un phénomène souvent accompagné par un harcèlement en ligne voire hors ligne.

En 2013, une rumeur selon laquelle elle avait dansé en sous-vêtements à la télévision a valu à Laura Boldrini, ex-présidente de la Chambre des députés italienne, des milliers d'insultes sexistes, des menaces de viol et des montages pornographiques. Intidhar Ahmed Jassim, candidate aux élections parlementaires en Irak début 2018, dut renoncer à se présenter, harcelée par des internautes qui ont prétendu la reconnaître dans une sextape.

"Toutes les femmes et les autres personnes minorisées savent avant d'aller dans les médias qu'elles s'exposent potentiellement à tout moment par surprise à un déferlement de violences", résume Jill-Maud Royer, coresponsable du groupe thématique LGBTI de La France insoumise. Elle a décidé d'"assumer" sa transidentité pour désamorcer d'éventuelles attaques à ce sujet.

En empêchant ou en décourageant ces femmes de participer à la vie publique, la désinformation genrée contribue à "l'érosion des institutions démocratiques", reprend Lucina di Meco, de #ShePersisted.

Stéréotypes de genre

En véhiculant des stéréotypes, cette forme de désinformation "dit des choses de ce qui est perçu comme non-conforme par rapport à un modèle hétéronormatif classique", analyse Réjane Sénac, directrice de recherche CNRS à Sciences Po. Dans le cas des rumeurs sur Brigitte Macron, la transidentité est utilisée comme un "véhicule" pour "fracturer la réputation de quelqu'un qui a une position de pouvoir dans la hiérarchie sociale", ici Emmanuel Macron, selon Maud-Yeuse Thomas, anthropologue et cofondatrice de l'Observatoire des transidentités. Faire courir ces rumeurs sur une transidentité ou une homosexualité supposées renforce la stigmatisation des personnes LGBTI+.

En accusant Mme Macron d'une "masculinité cachée", ceux qui propagent cette rumeur utilisent la transidentité qu'ils considèrent comme une humiliation, analyse Marie-Joseph Bertini, professeure en sciences de l'information et la communication à l'Université Nice Sophia Antipolis Mais ils en profitent aussi pour réactiver un soupçon que sa relation avec Emmanuel Macron "cache forcément" une homosexualité qui rappellerait la rumeur à ce sujet pendant la campagne présidentielle de 2017.

Au-delà des personnes influentes qu'elles visent, ces campagnes de désinformation contribuent très probablement "à l'augmentation, ces dernières années, des crimes haineux signalés contre les personnes LGBTI+ en Europe", alertait en juillet le Parlement européen.

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

JMG

Brigitte Macron et Michelle Obama ne sont pas des femmes de pouvoir. Ce sont des épouses d'hommes de pouvoir. Une femme de pouvoir, c'est une députée, une présidente de région, une maire de grande ville (Paris, par exemple), une ministre, une journaliste, une dirigeante d'entreprise.

Ne confondons pas notoriété et pouvoir. Ce sont Emmanuel Macron et Barack Obama qui ont été élus, pas leurs épouses.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Justice L'ex-président du Refuge mis en examen pour viol, harcèlement moral et atteinte sexuelle

Thérapies de conversion Ultime vote au Parlement pour créer un nouveau délit

Eglise catholique L'ex-pape Benoît XVI accusé d'avoir couvert 4 cas de pédocriminalité

Projet de loi Ultime vote du Sénat pour interdire les thérapies de conversion

Homophobie La justice confirme que Twitter doit détailler ses moyens de lutte contre la haine en ligne

Namibie La Cour suprême refuse de reconnaître les mariages gays conclus à l'étranger

Disparition L'acteur Gaspard Ulliel se tue dans un accident de ski à 37 ans

Mode Décès d'Andre Leon Talley, figure du magazine Vogue

Mexique / Foot Les actes homophobes punis de cinq ans d'interdiction de stade

Union européenne Roberta Metsola, anti-IVG mais pro-LGBT, prend la présidence du Parlement européen

Etats-Unis Le lapin de Mike Pence, devenu un symbole des droits LGBT, est mort

Transgenres Pas de poursuites contre les militants ayant manifesté devant le domicile de JK Rowling

Parlement Le projet de loi sur le sport veut renforcer la lutte contre l'homophobie

Justice Eric Zemmour jugé en diffamation en mai 2023 pour des propos sur le mouvement LGBT

Présidentielle Zemmour veut chasser les lobbies LGBT de l'école

Pologne Les députés adoptent un projet de loi interdisant l'information sur les questions LGBT à l'école

Gauche A Lyon, Christiane Taubira en route vers la présidentielle

Football Au moins 2 joueurs par club sont homosexuels, affirme Patrice Evra

Pologne Les femmes ayant collé des affiches de la Vierge Marie avec un arc-en-ciel acquittées en appel

Cannes Une mosquée visée par une fermeture pour propos antisémites et homophobes

Hongrie Orban joue sa réélection face à une opposition unie

Grèce Le tournage d'une scène de sexe gay sur l'Acropole provoque un tollé

Thérapies de conversion Enquête à Montpellier après la disparition d'un adolescent transgenre

Homoparentalité Au Danemark, une pétition pour légaliser la copaternité dès la naissance

Paris Trois hommes jugés pour le meurtre de Vanesa Campos, prostituée trans

Maroc / Agression sexuelle Le journaliste Soulaimane Raissouni clame son innocence devant la justice

Présidentielle 2022 SOS homophobie refuse la haine anti-LGBTI dans la campagne politique

Sénégal Un chef religieux encourage toutes les démarches légales contre l'homosexualité

Russie 300 Tchétchènes manifestent devant le Conseil de l'Europe contre des arrestations arbitraires

Royaume-Uni La CEDH déboute une requête sur un gâteau de soutien au mariage gay

Les précédentes Unes

précédent janvier 2022 suivant
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

GEL LUBRIFIANT
5.90 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIFIANT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
LOT COCKRINGS
13.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LOT COCKRINGS
15 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
COMICS GAY
6 €
Voir l'offre pour COMICS GAY
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris