Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
La peur au quotidien, entre violences et arnaques - Etre gay au Nigeria

Etre gay au Nigeria

La peur au quotidien, entre violences et arnaques

A 19 ans, David se prenait pour "Naomie Campbell". Il venait tout juste de comprendre et d'assumer son homosexualité, un délit passible de prison au Nigeria. Mais quelques mois plus tard, il était arrêté et humilié par la police.

E-llico.com / Actus

La peur au quotidien, entre violences et arnaques
Etre gay au Nigeria

Mis en ligne le 20/11/2017

Tags

Nigeria Violences Homophobie

Depuis, ce jeune homme, "naturellement androgyne" comme il dit, tente de contrôler son "côté efféminé": il fait attention à la manière dont il marche, dont il parle, dont il s'habille et s'est même fait pousser une fine barbe qui entoure son visage enfantin. "Il faut bien que je reste en vie si je veux continuer à mener le combat", lâche-t-il.

En 2015, cinq agents de police l'ont enfermé dans une camionnette, raconte-t-il. Ils ont passé en revue toutes les photos de son téléphone portable, ont ri lorsqu'il parlait avec les mains pour se défendre, et ont menacé d'appeler son père pour lui révéler qu'il était homosexuel... avant de lui demander un pot-de-vin en échange de sa libération. "J'ai rien lâché, rien. S'ils m'avaient pris en flagrant délit, peut-être... Mais là, je leur ai dit que je connaissais mes droits. On n'arrête pas quelqu'un parce qu'il marche comme une fille", dit-il.

"Je leur ai tenu tête. Mais la vérité, c'est qu'une fois rentré chez moi, j'ai fondu en larmes. Quelque chose s'est brisé en moi ce jour-là", poursuit le jeune homme habillé d'un T-shirt noir et d'un jean délavé, comme n'importe quel étudiant de Lagos.

14 ans de prison

Alors, lorsqu'il a entendu début août que plus de 80 personnes avaient été interpellées, accusées d'avoir "commis des actes homosexuels et d'avoir encouragé des hommes à se rencontrer pour perpétrer des faits contre-nature", les souvenirs sont remontés: "Je n'arrêtais pas de m'imaginer ce par quoi ils étaient en train de passer".

Parmi eux, 28 hommes sont attendus devant une Cour de justice de Lagos ce mercredi.

Selon "la loi contre l'homosexualité", votée en 2014 et acclamée dans ce pays ultra-religieux, ils risquent jusqu'à 14 ans de prison ferme. Douze mineurs présents au moment des faits ont été jugés à huis clos, sans qu'aucun détail ne soit dévoilé à la presse. On ignore tout de ce qu'il est advenu des autres.

"Souvent, les accusés trouvent des moyens de sortir du circuit de la justice, et on n'entend plus jamais parler d'eux", explique Bisi Alimi, en allusion aux pots-de-vin régulièrement versés à des juges pour enterrer des affaires.

Défenseur des droits LGBT, il est le premier Nigérian à avoir fait son coming-out, à la télévision en 2004. Depuis, il vit en exil à Londres.

Yahoo Boys

Personne au Nigeria n'a jamais été officiellement condamné pour homosexualité. Mais dans un pays où la justice est particulièrement corrompue, les associations de défense des droits homosexuels dénoncent une législation qui encourage la corruption et l'extorsion.

"Ce pays est tellement pourri que si tu es riche et gay, tu t'en sortiras toujours. Mais si tu es pauvre et gay, tu vas passer le reste de ta vie à croupir en prison", estime David, qui vit lui-même dans un quartier précaire et surpeuplé de Lagos.

La police profite de la loi, tout comme les "Yahoo boys" - le surnom des arnaqueurs en ligne au Nigeria: ces derniers s'infiltrent sur Grindr ou sur d'autres sites de rencontres spécialisés en créant de faux profils. Sur le lieu de rendez-vous, la victime est ensuite molestée et doit verser une certaine somme d'argent, sans quoi l'arnaqueur révélera son homosexualité à sa famille.

"Les rencontres en ligne sont tellement stressantes, on devient tous parano", explique Wale, fondateur du site Kito Diaries. Kito Diaries ('le journal du sexe', en argot) est un site gay assumé, comme on en trouverait partout dans le monde. A la différence près que sur le forum, où sont inscrits près de 3.000 anonymes, on s'échange les profils des "Yahoo boys" à éviter et des précautions à tenir.

Avant d'accepter tout rendez-vous, "il faut absolument (s'assurer) que la personne est connectée d'une manière ou d'une autre avec l'une de tes connaissances, sinon c'est hors de question", raconte Wale. "Et il faut toujours donner rendez-vous dans des lieux publics et éviter certains quartiers, c'est la règle numéro 1".

La parano et les larmes

Les fêtes clandestines dans les hôtels, comme celle à Lagos où la police a fait une descente début août, ou à Zaria, dans le nord musulman du Nigeria où 53 hommes ont été arrêtés mi-avril, sont également "très fréquentes", selon l'activiste Bisi Alimi.

"Ce sont les rares endroits où il est possible pour les gays de se rencontrer et d'être eux-mêmes pendant quelques heures", confie-t-il depuis Londres. "Mais je leur déconseille toujours d'y mettre les pieds. C'est trop risqué".

Et pourtant, malgré la "parano", les larmes et la peur, Wale et David, la petite vingtaine, n'ont aucune envie de quitter le Nigeria. "Il y a trop de combats à mener ici", sourit Wale. "Ils ont voulu nous faire taire avec cette loi (contre l'homosexualité), mais grâce à elle, on mène la lutte ensemble, on s'organise".

"J'ai eu trois ans pour apprendre à vivre avec mes peurs", depuis le vote du texte en 2014, dit-il. La peur s'est transformée en colère. Cette loi aura au moins eu un aspect positif, ironise Walter: "Ils (les autorités) se sont enfin rendu compte que l'on existe..."

(Source + photo AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

International Un drapeau LGBT sur l'ambassade britannique au Bélarus rend Minsk furieux

Gouvernement Le secrétaire d'Etat Mounir Mahjoubi fait officiellement son coming out

Danemark Le compagnon du ministre de la Justice agressé pour son homosexualité

Transgenre en Haïti En couple, ils militent pour la tolérance

Cuba Le nouveau président, une aubaine pour les minorités sexuelles de l'île ?

Sondage 25% des Français tiennent des propos homophobes devant un match de foot

Sport Des associations demandent à la Ligue de Football Professionnel de sanctionner les actes homophobes

Asie A Hong Kong, les mariages gays dans le placard

Moyen-Orient La Beyrouth Pride suspendue à la décision d'un juge

Rapport SOS homophobie Les actes homophobes ont continué d'augmenter en France en 2017

Journée internationale contre l'homophobie 72 pays pénalisent encore l'homosexualité

Cinéma Le biopic sur le chanteur de Queen sortira à l'automne

Homophobie Stabilité du nombre de crimes et délits anti-LGBT en 2017

Cameroun La police arrête et maltraite 25 hommes soupçonnés d'homosexualité

Internet Facebook mesure pour la 1ere fois ses efforts contre les contenus répréhensibles

Sondage Les Français partagés sur l'implication de l'Etat contre l'homophobie

Rainbow Map 2018 Les droits LGBT stagnent en Europe selon l'ILGA

Belgique Un rapport dénonce les manuels hostiles aux gays de la mosquée de Bruxelles

Association Depuis 15 ans, le Refuge aide de jeunes homosexuels à se reconstruire

Concours Eurovision Le diffuseur chinois privé de finale pour avoir censuré le couple gay irlandais

Paris - 30 Juin La Marche des fiertés défilera contre les discriminations dans le sport

Concours Eurovision 2018 La Chine censure un couple gay candidat pour l'Irlande

Grèce Les couples homosexuels pourront accueillir des enfants placés

Homophobie Un détenu de la maison d’arrêt de Troyes torturé pour avoir consulté un site gay

Asile Procès reporté en juin pour un Moussa, menacé d'expulsion

Athlétisme / Intersexe L'Afrique du Sud s'insurge contre la règlementation visant Caster Semenya

Menace d'expulsion La situation de Moussa suscite émoi, soutien et mobilisation

Gard Des condamnations jusqu'à 6 mois ferme pour l'agression d'un couple gay

Etude / USA Un nombre important de jeunes hétérosexuels ont des relations sexuelles gay

Russie Les autorités ferment à nouveau un site internet gay

Agenda LGBT

MonterDescendre

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, c'est le 26 mai !

Demandez le programme ! Les 5 ans de Paris Fetish, du 24 au 27 mai

Paris Fetish Le programme de la 5e édition, du 24 au 27 mai 2018

Prévention VIH The Kills, Amadou & Mariam, Django Django rejoignent Solidays

Paris Fetish 2018 LTX Project, l'image de Paris Fetish

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, de retour le 26 mai

Bande dessinée Love is love, une anthologie en hommage aux victimes de la tuerie d’Orlando

Sex store RoB... et plus encore !

Cinéma LGBT L'édition 2017 du festival Chéries-Chéris du 14 au 21 novembre

Exposition Dessins de Jean Boullet

Opération MicroDon les 13 et 14 octobre Soutenez SOS homophobie en caisse et par SMS !

6e PinkX Gay Video Awards Les votes sont ouverts !

Festival Loud & Proud La culture Queer de retour à la Gaîté lyrique

Communauté 2ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT de Paris

Paris - 24 Juin La Marche des Fiertés LGBT 2017 dévoile son parcours

Paris Fetish 2017 Une quatrième édition encore plus internationale pour Paris Fetish

Communauté La Marche des fiertés LGBT parisienne aura lieu le 24 juin

Agenda Coup d'envoi de l'édition 2017 de Paris Fetish

Paris Fetish 2017 La Bruthal Party # 4, c'est samedi !

Paris Fetish 2017 La Players revient pour une nouvelle édition

Paris Fetish 2017 RUBBER, le latex s'expose

Paris Fetish / Débat De Tom of Finland à Full Mano, la création artistique fétichiste

Paris 18e Printemps des Assoces les 25 et 26 mars

Contre-culture Un Salon du Livre Cul à Paris

SOS Homophobie Semaine du témoignage contre l’homophobie

Chéries-chéris 2016 22ème Festival du film LGBT de Paris

Paris Fetish 2016 Une 3ème édition au top

Paris - 26/29 Mai Paris Fetish, un rendez-vous européen pour la visibilité fetish

Paris Fetish 2016 Players, la nouvelle soirée sportswear

Paris Fetish # 3 La Bruthal Party dévoile son dispositif pour l'édition 2016

26-29 Mai Les hot spots de Paris Fetish # 3

Paris Fetish 2016 La Bruthal Party revient avec un nouveau dispositif

Paris Fetish # 3 L'événement fetish 2016

Presse gay Garçon magazine tente sa chance en kiosques

Sex store en ligne Découvrez Menstore.com !

Les précédentes Unes

précédent mai 2018 suivant
lu ma me je ve sa di
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
Publicité

Shopping

GEL J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour GEL J-LUBE
chez RoB Paris
LOT COCKRINGS
16.00 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez Menstore
COCKRING TANTUS
12.00 €
Voir l'offre pour COCKRING TANTUS
chez RoB Paris
POMPE COLT
42.00 €
Voir l'offre pour POMPE COLT
chez Mentoyz
GEL SPUNK
15.00 €
Voir l'offre pour GEL SPUNK
chez RoB Paris
LOT POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT POPPERS
chez Menstore
OXBALLS
8.50 €
Voir l'offre pour OXBALLS
chez RoB Paris
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
JUNGLE JUICE
15.00 €
Voir l'offre pour JUNGLE JUICE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
JOCKSTRAP
49.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez VestiaireGay
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
COCKRING
25.00 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
CAGE CHASTETE
84.00 €
Voir l'offre pour CAGE CHASTETE
chez RoB Paris
SHORT BACKZIP
65.00 €
Voir l'offre pour SHORT BACKZIP
chez VestiaireGay
MASTURBATEUR
17.95 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Menstore