Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
L'Afrique du Sud s'insurge contre la règlementation visant Caster Semenya - Athlétisme / Intersexe

Athlétisme / Intersexe

L'Afrique du Sud s'insurge contre la règlementation visant Caster Semenya

"Sexistes", "racistes", "homophobes", "humiliantes": l'Afrique du Sud a annoncé jeudi sa décision de contester légalement les nouvelles règles internationales visant les athlètes féminines hyper-androgènes, dont sa championne olympique Caster Semenya.

E-llico.com / Actus

L'Afrique du Sud s'insurge contre la règlementation visant Caster Semenya
Athlétisme / Intersexe

Mis en ligne le 04/05/2018

Tags

Caster Semenya Athlétisme Intersexe

Après plusieurs jours de consultations, la Fédération sud-africaine d'athlétisme (ASA) va déposer un recours auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) contre le nouveau règlement, jugé "biaisé", édicté par la Fédération internationale (IAAF).

Présenté la semaine dernière, il impose, à compter du 1er novembre, aux femmes qui produisent naturellement beaucoup de testostérone de baisser ce niveau par un traitement pour pouvoir participer aux courses du 400 m au mile (1.609 m).

L'IAAF a fondé sa décision sur une étude scientifique, financée par elle, qui a conclu que cette hormone produite en grande quantité donnait un avantage "significatif" dans certaines épreuves. Elle a eu beau souligner que la nouvelle règle avait "pour unique finalité de garantir une compétition juste et pertinente", elle a provoqué un tollé en Afrique du Sud.

Sportifs et politiques n'y ont vu qu'une volonté délibérée d'écarter "leur" reine du demi-fond Caster Semenya, double championne olympique du 800 mètres. Cette décision "sexiste (...) ostracise certains individus, à savoir les femmes, pour aucune raison si ce n'est le fait qu'elle sont nées ainsi", s'est indigné Steve Cornelius, professeur à la faculté de droit de Pretoria, qui a immédiatement remis sa démission du tribunal disciplinaire de l'IAAF.

"Ma conscience m'interdit de continuer à m'associer à une organisation" qui adopte une régulation "basée sur la même idéologie que celle qui a conduit aux pires injustices", a-t-il écrit au patron de l'IAAF, le Britannique Sebastian Coe.

Une allusion transparente au régime raciste de l'apartheid en Afrique du Sud, aboli officiellement en 1994. Mais aussi à tous les pays où des individus ont été "contraints de suivre des traitements ou étaient exhibés comme des animaux de foire parce qu'ils étaient simplement différents", a-t-il précisé à l'AFP.

Des sportifs ont aussi fait part de leur écoeurement. "Je ne crois pas en une réglementation sur la participation des femmes dans le sport parce qu'elles ne correspondent pas aux critères occidentaux de la féminité", s'est insurgée la Canadienne Ercia Wiebe, championne olympique de lutte. "#Caster est en or #Non aux règles de l'IAAF", a réagi l'ancienne sprinteuse sud-africaine Géraldine Pillay-Viret.

Caster Semenya, qui a dû encaisser de nombreuses questions sur sa féminité depuis son premier titre mondial en 2009, a répondu à l'IAAF en gardant la tête haute. "Dieu m'a créée ainsi, et je l'accepte. Je suis fière de qui je suis". La jeune femme à la voix grave et à la carrure imposante est intersexuée, comme 0,1 à 0,4% de la population mondiale.

En clair, une sécrétion excessive d'androgènes provoque chez ces femmes une hausse du niveau de testostérone, qui accroît la masse musculaire et donc les performances. Une sorte de dopage génétique involontaire qui a valu à Caster Semenya d'être suspendue pendant onze mois et de devoir subir une série de tests médicaux.

Comme souvent dans une Afrique du Sud toujours meurtrie par des décennies d'apartheid, l'affaire a pris une tournure raciale. La ministre des Sports, Tokozile Xasa, a dénoncé une décision "extrêmement sexiste, raciale et homophobe".

Le parti au pouvoir, le Congrès national africain (ANC), s'est insurgé contre des "règles anti-sportives", "injustes et ouvertement racistes" qui "rappellent douloureusement notre passé".

La fédération canadienne d'athlétisme a aussi pris la défense des athlètes hyper-androgènes, faisant part de "ses sérieuses inquiétudes" après l'adoption de la nouvelle réglementation. "Le principal problème" dans la décision de l'IAAF est que "la science n'est pas concluante", poursuit Steve Cornelius. "La science sur laquelle l'IAAF se fonde a été remise en cause dans des revues spécialisées", assure-t-il.

Pire, les travaux scientifiques utilisés par l'IAAF ne soutiennent pas sa nouvelle réglementation, affirment même plusieurs experts. Ils mettent en évidence une différence de performances dans le saut à la perche et le lancer du marteau, mais pas dans le 1.500 m. Or, si les deux premières disciplines ne sont pas soumises à la nouvelle réglementation, le 1.500 m, lui, l'est...

L'Américaine Tianna Bartoletta, spécialiste du saut en longueur, se dit d'ailleurs "étonnée" par les épreuves affectées par le nouveau réglement, que réclamaient certaines athlètes féminines. L'IAAF "a fait preuve de malhonnêteté", prévient Steve Cornelius, "devant la justice ils vont avoir du mal à se justifier."

(Source AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Kevin

france television est censée être la télévision publique. france television a refusé de parler de cette information dans son journal télé du 20h.

Sur une chaîne de télévision, un journaliste a proposé de faire une compétition pour hommes, une pour femmes et une pour transgenre.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Sport Des associations demandent à la Ligue de Football Professionnel de sanctionner les actes homophobes

Asie A Hong Kong, les mariages gays dans le placard

Moyen-Orient La Beyrouth Pride suspendue à la décision d'un juge

Rapport SOS homophobie Les actes homophobes ont continué d'augmenter en France en 2017

Journée internationale contre l'homophobie 72 pays pénalisent encore l'homosexualité

Cinéma Le biopic sur le chanteur de Queen sortira à l'automne

Homophobie Stabilité du nombre de crimes et délits anti-LGBT en 2017

Cameroun La police arrête et maltraite 25 hommes soupçonnés d'homosexualité

Internet Facebook mesure pour la 1ere fois ses efforts contre les contenus répréhensibles

Sondage Les Français partagés sur l'implication de l'Etat contre l'homophobie

Rainbow Map 2018 Les droits LGBT stagnent en Europe selon l'ILGA

Belgique Un rapport dénonce les manuels hostiles aux gays de la mosquée de Bruxelles

Association Depuis 15 ans, le Refuge aide de jeunes homosexuels à se reconstruire

Concours Eurovision Le diffuseur chinois privé de finale pour avoir censuré le couple gay irlandais

Paris - 30 Juin La Marche des fiertés défilera contre les discriminations dans le sport

Concours Eurovision 2018 La Chine censure un couple gay candidat pour l'Irlande

Grèce Les couples homosexuels pourront accueillir des enfants placés

Homophobie Un détenu de la maison d’arrêt de Troyes torturé pour avoir consulté un site gay

Asile Procès reporté en juin pour un Moussa, menacé d'expulsion

Athlétisme / Intersexe L'Afrique du Sud s'insurge contre la règlementation visant Caster Semenya

Menace d'expulsion La situation de Moussa suscite émoi, soutien et mobilisation

Gard Des condamnations jusqu'à 6 mois ferme pour l'agression d'un couple gay

Etude / USA Un nombre important de jeunes hétérosexuels ont des relations sexuelles gay

Etats généraux de la bioéthique SOS homophobie dénonce un noyautage par les anti-PMA

Russie Les autorités ferment à nouveau un site internet gay

Eglise catholique / Australie L'argentier du Vatican sera jugé pour agressions sexuelles

Paris 2018 Déjà plus de 8.000 inscrits aux Gay Games de Paris

Turquie Pour Amnesty, les défenseurs des droits LGBT sont poussés vers la clandestinité

Sport / Homophobie Une Pride House au Mondial de foot en Russie ?

Etats-Unis Le Sénat confirme le nouvel ambassadeur américain, pro-Trump ouvertement gay, en Allemagne

Agenda LGBT

MonterDescendre

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, c'est le 26 mai !

Demandez le programme ! Les 5 ans de Paris Fetish, du 24 au 27 mai

Paris Fetish Le programme de la 5e édition, du 24 au 27 mai 2018

Prévention VIH The Kills, Amadou & Mariam, Django Django rejoignent Solidays

Paris Fetish 2018 LTX Project, l'image de Paris Fetish

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, de retour le 26 mai

Bande dessinée Love is love, une anthologie en hommage aux victimes de la tuerie d’Orlando

Sex store RoB... et plus encore !

Cinéma LGBT L'édition 2017 du festival Chéries-Chéris du 14 au 21 novembre

Exposition Dessins de Jean Boullet

Opération MicroDon les 13 et 14 octobre Soutenez SOS homophobie en caisse et par SMS !

6e PinkX Gay Video Awards Les votes sont ouverts !

Festival Loud & Proud La culture Queer de retour à la Gaîté lyrique

Communauté 2ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT de Paris

Paris - 24 Juin La Marche des Fiertés LGBT 2017 dévoile son parcours

Paris Fetish 2017 Une quatrième édition encore plus internationale pour Paris Fetish

Communauté La Marche des fiertés LGBT parisienne aura lieu le 24 juin

Agenda Coup d'envoi de l'édition 2017 de Paris Fetish

Paris Fetish 2017 La Bruthal Party # 4, c'est samedi !

Paris Fetish 2017 La Players revient pour une nouvelle édition

Paris Fetish 2017 RUBBER, le latex s'expose

Paris Fetish / Débat De Tom of Finland à Full Mano, la création artistique fétichiste

Paris 18e Printemps des Assoces les 25 et 26 mars

Contre-culture Un Salon du Livre Cul à Paris

SOS Homophobie Semaine du témoignage contre l’homophobie

Chéries-chéris 2016 22ème Festival du film LGBT de Paris

Paris Fetish 2016 Une 3ème édition au top

Paris - 26/29 Mai Paris Fetish, un rendez-vous européen pour la visibilité fetish

Paris Fetish 2016 Players, la nouvelle soirée sportswear

Paris Fetish # 3 La Bruthal Party dévoile son dispositif pour l'édition 2016

26-29 Mai Les hot spots de Paris Fetish # 3

Paris Fetish 2016 La Bruthal Party revient avec un nouveau dispositif

Paris Fetish # 3 L'événement fetish 2016

Presse gay Garçon magazine tente sa chance en kiosques

Sex store en ligne Découvrez Menstore.com !

Les précédentes Unes

précédent mai 2018 suivant
lu ma me je ve sa di
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

GEL J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour GEL J-LUBE
chez RoB Paris
LOT COCKRINGS
16.00 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez Menstore
COCKRING TANTUS
12.00 €
Voir l'offre pour COCKRING TANTUS
chez RoB Paris
POMPE COLT
42.00 €
Voir l'offre pour POMPE COLT
chez Mentoyz
GEL SPUNK
15.00 €
Voir l'offre pour GEL SPUNK
chez RoB Paris
LOT POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT POPPERS
chez Menstore
OXBALLS
8.50 €
Voir l'offre pour OXBALLS
chez RoB Paris
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
JUNGLE JUICE
15.00 €
Voir l'offre pour JUNGLE JUICE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
JOCKSTRAP
49.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez VestiaireGay
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
COCKRING
25.00 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
CAGE CHASTETE
84.00 €
Voir l'offre pour CAGE CHASTETE
chez RoB Paris
SHORT BACKZIP
65.00 €
Voir l'offre pour SHORT BACKZIP
chez VestiaireGay
MASTURBATEUR
17.95 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Menstore