Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Le chemsex se développe partout en Europe chez les homosexuels - Enquête

Enquête

Le chemsex se développe partout en Europe chez les homosexuels

"Parfois on se dit: 'Mon Dieu, avec combien de mecs ai-je couché ce week-end?'", confie James Wharton, un trentenaire britannique. Le chemsex, pratique qui allie sexe et consommation de drogues de plus en plus puissantes, se développe partout en Europe chez les homosexuels.

E-llico.com / Santé / VIH

Le chemsex se développe partout en Europe chez les homosexuels
Enquête

Mis en ligne le 20/07/2017

Tags

Chemsex

Chemsex est la contraction de "chemicals" (drogues chimiques en anglais) et "sex". Le but: lever ses inhibitions, augmenter son endurance et son plaisir. Les dangers: addiction, overdose et risques de contamination, notamment au virus du sida, auquel une conférence internationale sur la recherche sera consacrée à Paris du 23 au 26 juillet.

"Il y a une augmentation des signaux sanitaires autour de ce phénomène, de la part des services de soins pour des maladies infectieuses ou des services d'addictologie", explique Maitena Milhet. Cette sociologue collabore au dispositif d'observation de l'OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies), TREND, qui vient de publier une étude sur le chemsex.

Associer sexe et drogues, à deux ou en groupe, n'a rien de nouveau. Ce qui l'est en revanche, c'est l'utilisation de puissantes substances de synthèse achetées sur internet: méthamphétamines, GBL/GHB ou cathinones (principe actif du khat, une plante euphorisante).

De plus, la pratique est favorisée par les applis de rencontre comme Grindr. "Avec les smartphones, vous pouvez tout faire depuis votre canapé: commander de la drogue et trouver des partenaires sexuels", relève Fred Bladou, de l'association française Aides, qui a mis en place un numéro d'urgence sur le chemsex.

 Ces drogues tuent

Malgré l'absence de chiffres officiels, les travailleurs sociaux européens dressent le même constat: le chemsex est un phénomène certes marginal et circonscrit à une partie des hommes gay, mais qui tend à augmenter.

"Londres est sans doute la capitale du chemsex", note David Stuart. Ce pionnier dans la compréhension du phénomène travaille pour la clinique 56 Dean Street, spécialisée dans la santé sexuelle. Selon lui, "3.000 hommes gays viennent consulter chaque mois en lien avec les conséquences du chemsex", qui sont multiples.

D'abord, les risques d'addiction. Certains "n'avaient jamais ou rarement pris de drogue auparavant et se mettent à en consommer massivement", souligne l'Allemand Andreas von Hillner, du centre d'accueil pour gays Schwulenberatung Berlin.

L'un des modes de consommation est particulièrement risqué: l'injection, appelée "slam". En France, parmi les 21 cas de surdoses mortelles sur lesquels a enquêté la brigade des stupéfiants de Paris en 2015, trois étaient liés à l'usage de cathinones en slam et les victimes appartenaient au "milieu festif gay", selon l'OFDT. "Ces drogues tuent", assure David Stuart.

Autre danger: la désocialisation. "Le chemsex, c'est super quand tu planes complètement et que six ou sept mecs nus essaient de t'entraîner dans un coin de la pièce, mais les phases de descente peuvent avoir des effets dramatiques sur ta vie", raconte James Wharton.

Intimité

"Quand je me suis demandé 'De quand date la dernière fois que tu es allé au ciné?', j'ai réalisé que pendant deux ans, j'avais passé mes week-ends dans des appartements avec des gens uniquement pour le sexe", se souvient cet ancien soldat devenu militant LGBT, qui sortira le 27 juillet un livre sur son expérience.

Pour lui, les adeptes du chemsex recherchent une intimité immédiate: "Tu rencontres quelqu'un, tu couches avec lui dans l'heure, tu lui racontes des choses très personnelles et vous devenez très proches très vite".

Plus grave, les "chemsexeurs" s'exposent à des risques de contamination par le VIH ou d'autres IST. "Beaucoup n'utilisent plus de préservatifs quand leur perception des risques disparaît" à cause de la drogue, déplore Ivan Zaro, travailleur social à Madrid. Et l'échange de seringues peut favoriser les infections.

"Quand nous envoyons un pratiquant de chemsex en centre d'accueil pour toxicomanes, il se retrouve au milieu d'accros à la cocaïne, à l'héroïne, et ne s'y reconnaît pas", remarque Ivan Zaro. "Ceux qui prennent de la drogue dans un but sexuel ne se voient pas comme des drogués", confirme Carsten Gehrig, de l'ONG allemande Aidshilfe Frankfurt.

En Allemagne, le gouvernement a chargé l'ONG Deutsche Aids-Hilfe de former les professionnels de santé au suivi spécifique des gays adeptes du chemsex. "Il faut éviter les discours alarmistes, qui sont contre-productifs", pense Fred Bladou. "Plus on stigmatise les gens, plus on les coupe du soin".

(Avec AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Anniversaire Le tragique conte de fée de Diana

Etats-Unis Des militaires transgenres poursuivent Trump en justice

Football Des millions de licenciés,des homos invisibles

Israël La Cour suprême favorable à la GPA pour les couples homosexuels

Nigeria 40 personnes accusées d'homosexualité traduites en justice

Népal Une marche des fiertés pour l'égalité des droits des homosexuels à Katmandou

Russie Un journaliste homosexuel, en attente d'expulsion vers l'Ouzbékistan, tente de s'automutiler

Presse Edward Enninful, premier homme, noir et gay, aux commandes du Vogue britannique

Israël Empoignade entre fils de Premiers ministres pour une crotte de chien

Israël Des milliers de personnes à la Gay Pride de Jérusalem

Homophobie Europe 1 mise en demeure par le CSA pour un sketch de Canteloup

Football La FFF soutient les Gay Games

Homophobie dans le sport Mise en garde du CSA à Canal+ pour diffusion d'un chant de supporters de foot homophobe

Insécurité / Homophobie La Tchétchénie se rêve en destination touristique

Namibie Première Gay Pride à Windhoek

Fêtes de Bayonne Pour la 1re fois, prévention contre les agissements sexistes et homophobes

Etats-Unis Donald Trump interdit aux transgenres de servir dans l'armée américaine

Traitement préventif contre le sida Mylan lance un générique en France

Portrait Cyril Hanouna, le roi scandaleux du PAF

Homophobie Le patron du CSA croit aux vertus pédagogiques des sanctions contre Hanouna

Canular homophobe d'Hanouna Le CSA inflige une amende de 3 millions d'euros à C8

Syrie / Irak Une mystérieuse unité de combattants LGBT contre Daesh baptisée TQILA

Conférence internationale de Paris Pour une harmonisation de l’accès à la PrEP en Europe

Prévention sida L'éventail des moyens de prévention s'élargit

VIH / Prévention La PrEP efficace même en cas de prise moins fréquente

Loi de confiance dans la vie publique L'Assemblée étend les sanctions pour les élus coupables d'actes ou propos homophobes

Etude Un vaccin expérimental donne des résultats encourageants

End AIDS Une initiative lancée pour mieux coordonner les efforts contre le sida

Sida Critiqué pour son absence à l'ouverture de la conférence de Paris, Emmanuel Macron reçoit des associations

Buzz Donald Trump a-t-il fait une blague homophobe au sujet du président Macron?

Recherche La conférence sida lance un appel au maintien de l'aide financière américaine

Les précédentes Unes

précédent août 2017 suivant
lu ma me je ve sa di
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
Publicité

Shopping

PLUG CONNECTE
119.00 €
Voir l'offre pour PLUG CONNECTE
chez RoB Paris
GUIDE 2017
18.99 €
Voir l'offre pour GUIDE 2017
chez Menstore
POPPERS
8.00 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez Mentoyz
COCKRING MASTER
59.00 €
Voir l'offre pour COCKRING MASTER
chez RoB Paris
COMBI BARCODE
65.00 €
Voir l'offre pour COMBI BARCODE
chez VestiaireGay
CHRONO ERECT
19.90 €
Voir l'offre pour CHRONO ERECT
chez Menstore
MASTURBATEUR
23.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
T-SHIRT AJAXX63
35.00 €
Voir l'offre pour T-SHIRT AJAXX63
chez RoB Paris
JOCKSTRAP
45.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez VestiaireGay
SPERM OPTIMIZER
16.00 €
Voir l'offre pour SPERM OPTIMIZER
chez Menstore
POMPE A TETONS
36.00 €
Voir l'offre pour POMPE A TETONS
chez Mentoyz
CEINTURON EN CUIR
45.00 €
Voir l'offre pour CEINTURON EN CUIR
chez RoB Paris
SHORT
95.00 €
Voir l'offre pour SHORT
chez VestiaireGay
PLUG COLT
28.00 €
Voir l'offre pour PLUG COLT
chez Menstore
GEL A BASE D'EAU
5.50 €
Voir l'offre pour GEL A BASE D\'EAU
chez Mentoyz
JOCKSTRAP BLANC
39.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP BLANC
chez VestiaireGay
SHORT SPANDEX
51.00 €
Voir l'offre pour SHORT SPANDEX
chez RoB Paris
POMPE ROOKIE
19.00 €
Voir l'offre pour POMPE ROOKIE
chez Menstore