Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
La lenteur du CSA et la réactivité des annonceurs face aux dérapages d'Hanouna  - Homophobie

Homophobie

La lenteur du CSA et la réactivité des annonceurs face aux dérapages d'Hanouna

Alors que le CSA doit décider d’ici à la fin de mai s’il engage des poursuites contre une séquence homophobe de l’émission "Touche pas à mon poste", objet de nombreuse plaintes de téléspectateurs et d'associations LGBT, les annonceurs publicitaires désertent en masse le programme.

E-llico.com / Actus

La lenteur du CSA et la réactivité des annonceurs face aux dérapages d'Hanouna
Homophobie

Mis en ligne le 23/05/2017

Tags

TPMP Cyril Hanouna C8 Homophobie CSA

Sur le même sujet

<I>TPMP, c'est l'homophobie servie sur un plateau</I>
SOS Homophobie
TPMP, c'est l'homophobie servie sur un plateau
Plus de 17.500 appels au CSA après une séquence homophobe d'Hanouna, les associations LGBT ulcérées
Télévision
Plus de 17.500 appels au CSA après une séquence homophobe d'Hanouna, les associations LGBT ulcérées
SOS homophobie saisit le CSA après un nouveau dérapage d'Hanouna qui piège des homosexuels
TPMP / Homopobie
SOS homophobie saisit le CSA après un nouveau dérapage d'Hanouna qui piège des homosexuels

Lundi matin, quelques activistes LGBT ont manifesté devant les locaux du Conseil supérieur de l'audiovisuel auquel ils reprochent "sa passivité à l’égard de Cyril Hanouna". Ils ont tagué sur le trottoir le slogan "Hanouna  producteur d'homophobie, CSA complice" (photo)

Le CSA devrait se pencher sur le nouveau dérapage homophobe survenu dans l'émission "TPMP ! RADIO BABA", diffusée en prime time sur C8 jeudi 18 mai, au cours d'une session plénière le 31 mai prochain. 

Si l'émission de Cyril Hanouna est l'une de celles qui génèrent le plus de plaintes auprès du CSA, l'ampleur des réactions suscitées par l'émission de jeudi est inédite.

Plus de 20.000 personnes ont saisi le CSA, a indiqué cette instance, après que l'animateur et producteur a piégé des homosexuels par un canular dénoncé comme homophobe par l'ensemble des associations LGBT.

"Cyril Hanouna repart dans un nouveau canular d'une homophobie crasse et avérée", a commenté Yohann Roszéwitch, conseiller à la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah).

Joël Deumier, le président de SOS homophobie, a qualifié le canular d'"indigne, honteux et homophobe", sur Twitter.

L'association Le refuge, qui fournit un toit à des jeunes victimes d'homophobie, s'est dite "consternée et particulièrement choquée" par la séquence, qui véhicule "une image dégradante des personnes homosexuelles en les réduisant à une caricature", via un communiqué de son avocat Charles Bernier.

"Touche pas à mon poste" a déjà reçu plusieurs avertissements du CSA pour des séquences jugées choquantes ou humiliantes.

Sur Twitter, le réalisateur Xavier Dolan a qualifié l'animateur d'"imbécile".

"On peut certes rire de tout. Piétiner la dignité, c'est autre chose. Tolérer une discrimination justifie toutes les autres", a réagi de son côté l'ex-garde des Sceaux Christiane Taubira.

La chroniqueuse de France Inter Sophia Aram a jugé lundi l'épisode "à vomir": "Tu es responsable d'une banalisation des humiliations que subissent de nombreux homosexuels", a-t-elle dit à l'animateur.

"Le CSA compte-t-il enfin bouger?" a tweeté le vice-président du Front national, Florian Philippot.

Quelle sanction ? 

Une procédure de sanction, initiée par le CSA, a été engagée contre C8 en décembre 2016 pour sexisme, après une autre en novembre pour "atteinte au respect de la personne humaine".

La séquence diffusée jeudi dernier peut donc être considérée comme une récidive.

Le régulateur va étudier cette nouvelle séquence et rendra sa décision dans les prochaines semaines. 

S'il décide d'engager des poursuites, le dossier sera transmis à un magistrat indépendant qui peut décider de classer l'affaire ou de sanctionner.

Si le magistrat propose une sanction, c'est le CSA qui a le dernier mot et peut proposer amendes, suspension du programme ou des publicités ou bien sanction ultime, le retrait d'autorisation de diffusion de la chaîne concernée.

Le recours au Code pénal

Dans une tribune publié par le site de L'Obs, Mathieu Simonet, écrivain et avocat, estime quant à lui, qu'il conviendrait de s'en remettre à la loi.

"Cyril Hanouna, en postant une fausse annonce sur internet pour échanger par téléphone avec de jeunes hommes sur leur sexualité, dans le but de diffuser ces échanges devant plus d’un million de personnes, sans qu’ils soient informés que leurs paroles étaient enregistrées et entendues par un public très large s’est, selon moi, rendu a minima coupable des faits sanctionnés par ces articles de loi", écrit-il en référence aux articles 226-1 et 226-2-1 du Code pénal

Ces articles punissent de deux ans d’emprisonnement et de 60.000 euros d’amende le fait "au moyen d’un procédé quelconque, volontairement de porter atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui en captant, enregistrant ou transmettant sans le consentement de leur auteur, des paroles (présentant un caractère sexuel) prononcées à titre privé ou confidentiel".

Ouverture d'une enquête préliminaire

Cyril Hanouna est également au centre d'une enquête préliminaire, ouverte par le parquet de Créteil (Val-de-Marne) pour deux canulars téléphoniques, commis aux dépends de deux commissariats de police du département, à la suite de celui piégeant des homosexuels.

D'après une information du journal Le Parisien, une enquête a été ouverte pour "appels malveillants et usurpation d'identité". Selon le quotidien francilien, le service d'accueil et d'investigation de proximité (Saip) d'Ivry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, a aussi été saisi.

Les annonceurs désertent

Le dérapage de Cyril Hanouna a aussi des conséquences sur le plan publicitaire avec des incidences financières sur la chaîne C8 et le groupe Canal + qui pourraient s'avérer lourdes étant donné la forte audience de TPMP.

Devant l'ampleur de polémique, des annonceurs importants du programme comme Bosch, Flunch, Orange, SFR, Groupama et Petit Navire ont décidé d'arrêter leur campagne de pub en cours ou à venir dans l'émission.

Ils ont été suivis par Decathlon et le groupe automobile PSA Peugeot Citroën après des interpellations d'internautes sur Twitter.

Chanel, Guerlain et Disneyland Paris ont aussi fait savoir qu'ls ne comptaient plus annonçer dans l'émission pour leurs prochaines campagnes de pubs.

LU - qui était sponsor à part entière de l'émission jusqu'à la semaine dernière - et Easyjet envisagent également de boycotter TPMP.

Cette incidence financière pourrait au final avoir plus d'impact et d'efficacité sur la suite que le groupe Canal+ pourrait réserver au programme d'Hanouna que les hypothétiques sanctions du CSA.

Ainsi, dans son émission du 22 mai, l'animateur-producteur a d'ailleurs esquissé un début de mea culpa en reconnaissant une "erreur" et en approuvant pour le responsable, de l'association "Stop homophobie" pour qui il faut "cesser toutes les blagues homosexuelles".

De son côté, le directeur général de C8 a proposé de produire et diffuser des spots de soutien aux associations anti-homophobie. "C'est seulement quelques annonceurs qui se retirent de l'émission et de l'antenne", a tenté de minimiser Franck Appietto, sur Europe 1, précisant : "Ce n'est pas la majorité". "Je remercie les 200 annonceurs qui restent et qui ont fait la nuance entre TPMP et une séquence tardive interdite aux moins de 12 ans", a-t-il ajouté. 

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

JMG

On arrête le complotispe et la paranoïa. Le CSA a ses lenteurs, mais a fini par ouvrir une instruction. Faisons-lui confiance au lieu de le traîner dans la boue, selon une méthode bien connue sur les réseaux sociaux.

On critiquera après si cela n'évolue pas dans le sens que nous souhaitons. Gageons que Bolloré sera sensible au manque à gagner publicitaire.

enguerran77

Les jeunes homos accueillis au Refuge ont besoin de soutien pas d'humiliations.
Le refuge à besoin de dons pour continuer à aider ces jeunes en détresse chassés de chez eux et rejetés par leurs familles . Alors un peu de respect Mr Hanouna et sortez votre chéquier pour le Refuge.

jjbh

formidable cet Olivier , j'approuve

Paulo

La BBC a viré le journaliste ou animateur télé qui avait récidivé en tenant des propos LGBTIphobes et racistes à l'antenne.

Olivier

Le CSA s'est fait inviter à bouffer à la Tour d'Argent par Hanouna qui n'est pas à 1000 euros près. A moins que Hanouna s'y soit pris autrement. Il y a des mystères, dans ce genre de commission bidon, qu'il vaut mieux ne pas trop approfondir.

Je ne vois pas d'autres explications au comportement assez ignominieux des individus qui forment le CSA. A quoi sert le CSA ? A rien.

C'est quoi déjà le mot de Mélenchon ? Dégagisme ?

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Présidentielle 2022 Christine Boutin et des personnalités de la Manif pour tous rallient Zemmour

Prostitution Yannick Jadot rectifie ses propos après un tollé

Droite Valérie Pécresse sera la candidate LR

Covid / VIH Nouvelle enquête contre Bolsonaro pour diffusion de fausse information

Grande-Bretagne Le comédien britannique Antony Sher est décédé

Amériques Le 1er hôtel LGBT de Cuba accueille les touristes, en attendant le mariage gay

Zemmour candidat Florilège de déclarations sur les femmes et les homosexuels

Genre Le parquet en faveur de la reconnaissance comme mère d'une femme transgenre

VIH Anne Hidalgo maintient l'objectif d'un Paris sans sida en 2030

Canada La chambre basse vote une loi interdisant les thérapies de conversion

Sida Mettre fin à la transmission du virus est à portée de main, assure Joe Biden

Racisme / Homophobie Twitch lance un nouvel outil contre le harcèlement

Chili Le vote au Sénat sur le mariage homosexuel reporté

Inclusion Une pub pour la poste norvégienne met en scène un père Noël gay

VIH Le nombre de dépistages et nouveaux diagnostics en baisse en France en 2020

Sida Les courbes des infections ne baissent pas assez rapidement, alerte Onusida

Botswana La justice confirme la décriminalisation de l'homosexualité

Etats-Unis Début du procès de l'acteur Jussie Smollett, accusé d'avoir inventé une agression homophobe

Justice / Droit Une femme transgenre veut changer la législation sur la filiation

Sida Biden définit une stratégie pour mettre fin à l'épidémie aux USA d'ici 2030

VIH / Sida L'épidémie de sida en dix dates clés

Honduras / Présidentielle La candidate de la gauche pro-mariage gay revendique la victoire

Sida Des années de recherche, toujours pas de vaccin

Mode Le designer américain Virgil Abloh, star de Vuitton et d'Off-White, emporté par un cancer

Eglise catholique L'archevêque ultra-conservateur de Paris démissionnaire après la révélation d'une relation intime avec une femme

Homophobie Suspension insuffisante du président Gaël Pelletier selon la Fédération de handball

Amiens Un jeune lycéen poursuivi pour les tags homophobes contre un bar gay

Turquie La police tire des gaz lacrymogènes contre des femmes manifestant

Allemagne L'accord de gouvernement prévoit un arsenal de mesures favorables aux LGBT

Santé sexuelle Le chemsex se diffuse, notamment hors de la population gay, selon une étude

Afrique Une église du Rwanda offre un refuge aux croyants LGBT

Corruption de mineurs Jean-Marc Morandini renvoyé devant le tribunal correctionnel

Etats-Unis Accusé de harcèlement sexuel, Kevin Spacey condamné à verser 31 millions de dollars à la production

Accusation d'homophobie La Cour de cassation annule la condamnation de l'EPCR pour diffamation envers Boudjellal

Supporters Entre dialogue et banissement, des politiques diverses dans les stades européens

Les précédentes Unes

précédent décembre 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

GEL LUBRIFIANT
5.90 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIFIANT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
LOT COCKRINGS
13.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LOT COCKRINGS
15 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
COMICS GAY
6 €
Voir l'offre pour COMICS GAY
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris