Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Le premier réfugié homosexuel tchétchène en France témoigne - Persécutions

Persécutions

Le premier réfugié homosexuel tchétchène en France témoigne

L'homosexuel qui a fui les persécutions en Tchétchénie, arrivé lundi dernier à Paris, a livré un témoignage à l'Agence France Presse et au magazine "Quotidien" sur TMC. Il y fait des révélations effrayantes.

 

E-llico.com / Actus

Le premier réfugié homosexuel tchétchène en France témoigne
Persécutions

Mis en ligne le 02/06/2017

Tags

Fédération de Russie Tchétchénie Persécutions

Sur le même sujet

La France a accueilli un premier réfugié homosexuel tchétchène
Persécutions
La France a accueilli un premier réfugié homosexuel tchétchène
Emmanuel Macron a évoqué les persécutions anti-gay avec Poutine
Homosexuels tchétchènes
Emmanuel Macron a évoqué les persécutions anti-gay avec Poutine

"Je me suis toujours demandé ce que c'était que d'être heureux". Après des années de peur, et des derniers mois de terreur, Azmad, premier homosexuel tchétchène accueilli en France suite aux persécutions subies dans son pays, aspire à enfin démarrer "une vie normale".

"Chez moi, je ne savais pas ce qu'était le calme, la tranquillité", raconte ce jeune homme de 26 ans, le regard dissimulé derrière des lunettes de soleil, lors d'un entretien avec l'AFP.

En Tchétchénie, où l'homosexualité est totalement taboue, le coming-out est inconcevable, la dissimulation forcée. "Si ça devient connu, tu es en danger, mais aussi tes proches. Là-bas, on tue les gens pour des rumeurs", glisse Azmad, un prénom d'emprunt.

A Grozny, la communauté gay vit donc en "sous-culture fermée", nécessairement paranoïaque. Toute nouvelle rencontre doit être validée par un maximum d'amis communs. "Mais bien peu prennent le risque" de se voir, soupire-t-il.

Ce quotidien des homosexuels tchétchènes se mue en véritable enfer l'hiver dernier. Le corps de l'un d'entre eux est retrouvé "ligoté et nu". L'homme a été "violé et tué", se souvient cet étudiant, qui travaillait en parallèle dans le commerce. L'ère des persécutions vient de commencer. "Progressivement, les gays ont commencé à disparaître", affirme-t-il. "C'était systématique".

La police tchétchène, se servant des photos découvertes dans le téléphone de l'un ou l'ordinateur de l'autre, retrouve aisément nombre de membres de la minuscule communauté LGBT locale, où "tout le monde se connaît", accuse Azmad.

Azmad, lui, se voulait "très discret". Il se refusait à sortir avec des Tchétchènes, pour davantage de discrétion. Mais une photo de lui est retrouvée dans un portable, ce qui lui vaut une première interpellation, brève et non violente. Une chance quand d'autres gays tchétchènes ont affirmé avoir été suppliciés ces derniers mois.

Quelques jours plus tard, des policiers viennent le trouver dans son quartier. Ils s'emparent de son téléphone, où "toute sa vie" est stockée, l'obligent à le déverrouiller. Azmad parvient à s'échapper. "J'ai fui car j'ai compris que je n'arriverais pas à m'en sortir. (...) Tout allait apparaître de manière évidente, qui je suis".

Il se réfugie chez une connaissance de longue date, à qui il prétend être inquiété pour des vidéos "à caractère islamiste extrémiste, des appels au jihad", préférables à toute révélation sur sa sexualité.

Cette connaissance le conduit dans le Nord-Caucase, une province voisine, d'où il prend le bus pour Moscou. Il s'y cachera deux mois durant. "Il est parti sans rien d'autre que ce qu'il portait sur lui.

Il n'a jamais regardé en arrière", observe Guillaume Méline, un réalisateur ayant récemment créé l'association Urgence Tchétchénie, qui a accueilli Azmad à son arrivée en France. Pour éviter d'éventuelles représailles, "même sa mère ne sait pas pourquoi il est parti, et s'il est en vie".

Un "visa humanitaire d'urgence" lui a été délivré la semaine dernière, selon Joël Deumier, le président de l'association SOS homophobie, qui fait le relais entre les associations LGBT russes et françaises.

D'autres dossiers d'homosexuels tchétchènes sont en cours de traitement, ajoute-t-il. Azmad est arrivé lundi en France, où il compte demander l'asile. "Je vais essayer d'oublier", dit-il, et "devenir un homme normal, c'est-à-dire commencer à vivre une vie normale, celle que vivent les gens normaux".

Lorsqu'il s'est entretenu avec l'AFP, dans une chambre d'hôtel anonyme, Azmad a accepté que ne soit filmé qu'un bout de son épaule. Par crainte que la diaspora tchétchène en France ne le retrouve.

> Un témoignage dans "Quotidien" sur TMC

Cet homme a également raconté son calvaire dans une interview diffusée par "Quotidien", le magazine de Yann Barthès diffusé sur TMC.

Interrogé par Hugo Clément (photo) sans apparaître à l'image, il confirme avoir été arrêté parce que son numéro de téléphone se trouvait dans le répertoire d'un ami qui "faisait partie de la même communauté homosexuelle". 

Il explique son souci de témoigner anonymement par la peur de voir sa famille subir des représailles. 

Concernant les circonstances de son arrestation, l'homme explique: "On a demandé à me voir à côté d'une mosquée, et c'est là que j'ai été arrêté. On m'a mis les menottes, et nous sommes partis dans ce qui ressemblait à une forteresse, en tout cas pas un poste de police ordinaire, un truc de l'armée". Il confirme ainsi l'existence de centres de détention et d'interrogatoire hors norme destinés aux homosexuels.

Ce réfugié explique aussi avoir "tout fait" pour faire croire aux enquêteurs qu'il pensait avoir été arrêté "pour des raisons liées au terrorisme (...), pour éviter toute conversation sur le sujet de l'homosexualité". 

Il révèle enfin n'avoir aucun signe de vie de l'ami sur le téléphone duquel son numéro a été trouvé. "J'ai essayé de le retrouver, notamment sur internet, j'ai demandé à ceux qui m'ont aidé à Moscou, mais je n'ai pas de nouvelles".

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

21e Existrans Les conseils de l’association des journalistes LGBT pour parler des trans

Insolite La tortue Jonathan, 186 ans, est le doyen des gays de la planète

Grande-Bretagne Un ex activiste néo-nazi fait son coming out et se repend de son passé

Presse Quand Hervé Mariton menace notre liberté d'expression

Homophobie d'État Le Tadjikistan fiche des homosexuels et des lesbiennes à des fins prétendument sanitaires

Russie Un militant homosexuel raconte les violences policières en Tchétchénie

Maison Blanche Donald Trump blague sur le fait que son vice-président veut pendre tous les gays

Sport Une joueuse transgenre interdite de ligue féminine de football australien

Grande-Bretagne Les médecins invités à demander l’orientation sexuelle de leurs patients

Elections législatives L'Autriche vers une coalition droite/extrême droite, menace pour les droits LGBT

Interview TF1 Macron maintient le flou sur la légalisation de la PMA pour les couples de femmes

Maroc Le ministre marocain des droits de l'homme qualifie les homosexuels d'ordures

Haute-Savoie Une bande de jeunes visaient des homosexuels avec une carabine 22 long rifle

Paris Bruno Julliard annonce la création d'un centre d'archives LGBT en 2020

Etats-Unis La Maison Blanche retire son soutien au Stonewall Inn comme Monument national

Campagne anti-PMA Ne laissons pas la haine à nouveau envahir les rues !, met en garde l'APGL

Droite Sens Commun fait un appel du pied à Marion Maréchal-Le Pen

Kosovo Première gay pride dans les rues de Pristina

Transgenres La Grèce autorise le changement de sexe à partir de 15 ans

Etats-Unis La Cour suprême va auditionner le boulanger qui avait refusé de préparer un gâteau de mariage gay

Dubaï Un Britannique menacé de prison pour avoir effleuré un homme à la taille dans un bar

Allemagne Première adoption par un couple homosexuel à Berlin

Campagne La Manif pour tous compare des enfants nés de PMA à des légumes OGM

Transgenres Le pape François rejette les opérations de réassignation de genre

Participation à un meeting anti-LGBT L'ingratitude de l'élu républicain Steve Scalise à l'égard de la policière lesbienne qui lui a sauvé la vie

Etats-Unis Les transgenres ne sont plus protégés au travail par la loi anti-discrimination

Religion Présumés moribonds, les cathos de gauche bougent encore

Italie / Cinéma Le réalisateur Sebastiano Riso victime d'une agression homophobe

Agenda LGBT

MonterDescendre

Exposition Dessins de Jean Boullet

Opération MicroDon les 13 et 14 octobre Soutenez SOS homophobie en caisse et par SMS !

6e PinkX Gay Video Awards Les votes sont ouverts !

Sex store RoB... et plus encore !

Festival Loud & Proud La culture Queer de retour à la Gaîté lyrique

Communauté 2ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT de Paris

Paris - 24 Juin La Marche des Fiertés LGBT 2017 dévoile son parcours

Paris Fetish 2017 Une quatrième édition encore plus internationale pour Paris Fetish

Communauté La Marche des fiertés LGBT parisienne aura lieu le 24 juin

Agenda Coup d'envoi de l'édition 2017 de Paris Fetish

Paris Fetish 2017 La Bruthal Party # 4, c'est samedi !

Paris Fetish 2017 La Players revient pour une nouvelle édition

Paris Fetish 2017 RUBBER, le latex s'expose

Paris Fetish / Débat De Tom of Finland à Full Mano, la création artistique fétichiste

Paris 18e Printemps des Assoces les 25 et 26 mars

Contre-culture Un Salon du Livre Cul à Paris

SOS Homophobie Semaine du témoignage contre l’homophobie

Chéries-chéris 2016 22ème Festival du film LGBT de Paris

Paris Fetish 2016 Une 3ème édition au top

Paris - 26/29 Mai Paris Fetish, un rendez-vous européen pour la visibilité fetish

Paris Fetish 2016 Players, la nouvelle soirée sportswear

Paris Fetish # 3 La Bruthal Party dévoile son dispositif pour l'édition 2016

26-29 Mai Les hot spots de Paris Fetish # 3

Paris Fetish 2016 La Bruthal Party revient avec un nouveau dispositif

Paris Fetish # 3 L'événement fetish 2016

Presse gay Garçon magazine tente sa chance en kiosques

Sex store en ligne Découvrez Menstore.com !

Les précédentes Unes

précédent octobre 2017 suivant
lu ma me je ve sa di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

BLOUSON PERFECTO
695.00 €
Voir l'offre pour BLOUSON PERFECTO
chez RoB Paris
LOT COCKRINGS
16.00 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez Menstore
JOCKSTRAP ROUGE
39.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP ROUGE
chez VestiaireGay
POMPE COLT
42.00 €
Voir l'offre pour POMPE COLT
chez Mentoyz
SPRAY ANAL
19.50 €
Voir l'offre pour SPRAY ANAL
chez RoB Paris
LOT POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT POPPERS
chez Menstore
JOCKSLIP
39.00 €
Voir l'offre pour JOCKSLIP
chez VestiaireGay
LOT COCKRINGS
8.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez Mentoyz
SUCEURS TETONS
15.00 €
Voir l'offre pour SUCEURS TETONS
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
SHORT X-TENSION
52.00 €
Voir l'offre pour SHORT X-TENSION
chez VestiaireGay
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
COCKRING
25.00 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
DEBARDEUR
35.00 €
Voir l'offre pour DEBARDEUR
chez VestiaireGay
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
CAGE CHASTETE
84.00 €
Voir l'offre pour CAGE CHASTETE
chez RoB Paris
MASTURBATEUR
17.95 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Menstore