Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Lesbienne, musulmane et banlieusarde: Fatima Daas, auteure aux identités plurielles - Portrait

Portrait

Lesbienne, musulmane et banlieusarde: Fatima Daas, auteure aux identités plurielles

Elle a choisi de ne pas choisir et a écrit un livre pour le dire: lesbienne, musulmane et banlieusarde, Fatima Daas, révélation de la rentrée littéraire avec son premier roman "La petite dernière", écrit ce qu'elle est "incapable de dire à haute voix".

E-llico.com / Actus

Lesbienne, musulmane et banlieusarde: Fatima Daas, auteure aux identités plurielles
Portrait

Mis en ligne le 02/10/2020

Tags

Fatima Daas

"La société, nos amis et parfois même notre famille nous pousse à faire des choix. Il faut prendre position, trancher. Moi j'ai décidé de ne renoncer à aucune de mes identités et des les assumer dans leurs contradictions", explique la jeune femme de 24 ans. Celle qui a pris le pseudo de Fatima Daas, du nom de sa narratrice, pour porter son histoire, pourtant pas si éloignée de la sienne, est une femme de contraste.

Fatima est "très discrète, mais très affirmée", résume son ancien professeur de littérature Lionel Ruffel. Des cheveux de jais coiffés à la garçonne, des yeux noir qui vous transpercent par leur vivacité, le tout agrémenté par une voix douce, presque timide, qui dissimule parfaitement sa détermination: l'autrice de "La petite dernière" (Editions Noir sur blanc) est un personnage incandescent. Une femme dans la retenue mais sûre de son propos.

Née en banlieue parisienne, dans une famille musulmane pratiquante de condition modeste, elle est la dernière d'une fratrie de trois soeurs. Toutes sont nées en Algérie, sauf elle. Toutes parlent l'arabe (dialectal) sans difficulté, sauf elle.

Écrire à "haute voix"

A l'adolescence, quand les questions sur le corps émergent, surgit également son attirance pour les filles. Plus que jamais, elle se sent en décalage avec sa famille et ses amis avec qui elle ne peut discuter de ces sujets tabous. Alors, vers l'âge de 14 ans, et sans trop savoir ce qu'elle fait, Fatima commence à écrire. "Je racontais mes journées dans un journal. Je me sentais complètement bizarre, pas dans le bon corps, à la bonne place", se souvient-elle.

Au lycée, encouragée par ses professeurs de français, elle participe à des ateliers d'écriture avec l'écrivain Tanguy Viel. C'est là qu'elle commence à écrire de la fiction. Puis viennent ses premières lectures: Marguerite Duras, Annie Ernaux... L'écriture ne la quittera plus. "J'ai compris que je couchais sur le papier ce que j'étais incapable de dire à haute voix", confie-t-elle.

Son bac en poche, elle quitte Clichy-sous-Bois pour faire une licence de Lettres à Paris avant d'intégrer le master de création littéraire de l'Université Paris 8, à Saint Denis.

"Pas un manifeste"

Son dossier de candidature, se remémore Lionel Ruffel, "était un dossier très jeune, très en devenir avec un projet littéraire assez peu élaboré". Malgré ça, l'équipe d'enseignants décide de lui faire confiance et l'accepte au sein du master. C'est là qu'elle écrit un texte sur son rapport à l'islam. Peut-on être homosexuelle tout en étant musulmane pratiquante ? L'homosexualité est-elle un péché ? "(...) Lorsqu'elle a écrit cette simple page sur une jeune fille musulmane qui se pose des questions sur son homosexualité, je me souviens que les cinq ou six personnes présentes ont été sidérées par la force de ce texte", souligne M. Ruffel.

Ce texte la mènera à l'écriture de "La Petite Dernière", en lice pour le prix du Monde. Un premier roman au rythme nerveux qui prend la forme d'une longue anaphore: "Je m'appelle Fatima". Depuis, le livre a bénéficié du "parrainage" de l'écrivaine Virginie Despentes, qu'elle avait rencontrée pendant son master, et pour qui Fatima Daas remet au goût du jour les écrivains "Barthes et Mauriac pour Clichy-sous-Bois".

Une promotion qui l'a mise sur le devant de la scène médiatique et littéraire où les sujets liés à l'islam et à l'homosexualité font l'objet d'une attention particulière. "Mon livre n'est pas un manifeste, se défend la jeune femme. Mais plutôt le cri de liberté d'une femme qui ne veut pas être ce que les autres ont envie qu'elle soit".

Rédaction avec AFP

 

> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Bruce

Pas un mot de e-llico sur l'article au vitriol du canard enchaîné contre Alice Coffin...

aaron

Ne pas choisir est déjà un choix.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Etats-Unis / Présidentielle Tiffany Trump promet un remède contre le sida et se trompe sur l'acronyme LGBT

Pays-Bas / Zoo Deux pingouins gays volent un œuf à leurs voisinnes lesbiennes pour devenir pères

Turquie Un groupe de 15 livreurs de kebab agresse 5 gays à Ankara

Grande-Bretagne Le prochain recensement va collecter des données sur l’orientation sexuelle et le genre

Nouvelle-Zélande Dix pour cent des députés néo-zélandais sont LGBT dans le nouveau parlement

Modération des contenus haineux La justice ordonne une médiation entre Twitter et des associations dont SOS homophobie

Estonie Pour le ministre de l'Intérieur, les partisans du mariage gay sont des hétérophobes

Justice Trois mois avec sursis requis contre Marcel Campion, jugé pour propos homophobes

Etats-Unis Anthony Fauci, médecin malgré lui au centre de la campagne américaine

Algérie Human Rights Watch appelle à libérer deux hommes condamnés pour homosexualité

Cour européenne des droits de l'homme La Russie condamnée à indemniser des militants LGBT arrêtés illégalement en 2013

Covid-19 Le mode de vie gay impacté par le couvre-feu

Etats-Unis / Présidentielle Joe Biden rend hommage à Matthew Shepard et s'engage à lutter contre les crimes de haine

Viols au Vatican Le procès de deux prêtres italiens a débuté

2020-2023 Le gouvernement annonce un plan triennal pour renforcer les droits des personnes LGBT

Documentaire En Croatie, le voile est levé sur l'histoire d'amour de deux nonnes

Etats-Unis Premier faux pas homophobe de la candidate à la Cour suprême

Gouvernement / Parlement Marlène Schiappa annonce l’interdiction des thérapies de conversion dans la loi sur les séparatismes

Balkans Une marche des fiertés en voiture au Kosovo à cause du coronavirus

Covid-19 La Marche des Fiertés LGBT de Paris du 7 novembre annulée

Jeux Olympiques Ouverture d'une Pride House à Tokyo, un acquis pour la communauté LGBTQ

Propos racistes et homophobes La justice déboute un policier de Rouen contestant sa révocation

PMA pour toutes Rassemblements contre la PMA sans père dans plusieurs villes de France

Sondage Inquiétante régression de la place des LGBT en entreprise

Eglise catholique / Pédophilie Procès de deux prêtres italiens au Vatican

Homophobie La CEDH condamne la Géorgie pour des fouilles à nu dans une association LGBT

Japon Un élu de Tokyo accuse les homosexuels de provoquer l'extinction du pays

Etats-Unis / Présidentielle La chanteuse gay-friendly Taylor Swift soutient Joe Biden pour commencer à guérir l'Amérique

Etats-Unis Les conservateurs de la Cour suprême relancent les critiques sur la décision légalisant le mariage gay

Birmanie Un candidat aux élections affiche son homosexualité, une première

Les précédentes Unes

précédent octobre 2020 suivant
lu ma me je ve sa di
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

MASQUE TISSU
16 €
Voir l'offre pour MASQUE TISSU
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
BLOUSON
159.90 €
Voir l'offre pour BLOUSON
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL CANNABIS
12 €
Voir l'offre pour GEL CANNABIS
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
15 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
POMPE
42 €
Voir l'offre pour POMPE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
GEL CHAUFFANT
10.5 €
Voir l'offre pour GEL CHAUFFANT
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
MAXI SPERM
19.00 €
Voir l'offre pour MAXI SPERM
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
CAGOULE
35 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris