L'ex-président du Refuge mis en examen pour viol, harcèlement moral et atteinte sexuelle - Justice

Justice

L'ex-président du Refuge mis en examen pour viol, harcèlement moral et atteinte sexuelle

L'un des fondateurs et ex-président de la fondation "Le refuge", qui héberge des personnes homosexuelles rejetées par leur famille, a été mis en examen pour "viol" et "agression sexuelle", a annoncé vendredi le procureur de la République de Montpellier.

E-llico.com / Actus

L'ex-président du Refuge mis en examen pour viol, harcèlement moral et atteinte sexuelle
Justice

Mis en ligne le 21/01/2022

Tags

Le Refuge Nicolas Noguier Viol

"Nicolas Noguier a été mis en examen pour un fait de viol et un fait d'agression sexuelle", indique Fabrice Belargent dans un communiqué. Son compagnon, cofondateur et ex-directeur du Refuge, Frédéric Gal, a également été mis en examen "pour deux faits de harcèlement sexuel", ajoute le magistrat.

Les deux hommes ont également été mis en examen "pour travail dissimulé et harcèlement moral sur plusieurs salariés et bénévoles de la fondation". Ils ont été placés "sous contrôle judiciaire avec interdiction d'entrer en contact avec les plaignants du dossier et d'exercer une activité en contact régulier avec des mineurs ou des personnes vulnérables", précise le représentant du ministère public.

Les deux mis en examen ont formellement contesté durant leur garde à vue l'ensemble des faits à caractère sexuel qui leur sont reprochés et "ont produit des éléments à l'appui de leurs déclarations". Ils ont également contesté le travail dissimulé et le harcèlement moral, indique également le procureur.

Après dix-huit ans à la tête du Refuge, une association importante au sein de la communauté LGBT+, les deux hommes avaient démissionné en février 2021 de leur fonction de président et de directeur après une polémique née en décembre d'un article au vitriol du site d'information Médiapart sur leur gestion interne.

Un audit partiel avait ensuite pointé du doigt des "dysfonctionnements structurels (...) imposant une réaction forte et urgente", soulignant que cette fondation ayant connu "une forte croissance" reposait sur "un fonctionnement totalement artisanal".

Il relevait "un climat de défiance et un mal-être au travail d'une partie significative des acteurs" de l'association. Le parquet avait de son côté diligenté une enquête préliminaire en mars 2021 après les plaintes et signalements de particuliers ou d'associations concernant des infractions pénales commises au siège du Refuge à Montpellier et certaines de ses antennes réparties sur le territoire national.

Certaines faisaient notamment état "de violences sexuelles (viol, agressions sexuelles et harcèlement sexuel) qui auraient été commises par les deux hommes sur des personnes majeures ou des mineurs accueillies au sein de la structure, a rappelé le procureur Belargent.

Elles faisaient également état du recours au bénévolat pour des tâches qui auraient normalement du être dévolues à des salariés et des comportements pouvant relever du harcèlement moral au préjudice des bénévoles comme des salariés.

Durant l'enquête, un certain nombre de personnes n'ont pas confirmé les faits énumérés dans des écrits initiaux mais cinq ont confirmé avoir été victimes d'infractions à caractère sexuel de la part des deux hommes. Pour Eric Morain, avocat de seize des plaignants du dossier parmi lesquelles figurent quelque femmes, "on est face à quelqu'un qui avait créé un petit univers dans le lequel il était tout puissant, parfois adulé parfois détesté, qui profitait d'une certaine désorganisation de l'association".

Le refuge est la seule structure conventionnée par l'Etat qui propose un hébergement et un accompagnement médico-social à des jeunes majeurs vivant dans des situations difficiles parce que victimes d'homophobie. Au niveau national, la fondation compte une trentaine de salariés pour 450 bénévoles.

"J'ai reçu dans mon cabinet des victimes fracassées, comme soumises à une triple peine: homosexuels dans un monde qui ne les accueillait pas, virés de chez eux et accueillis dans un lieu où cela se passe mal", a-t-il résumé.

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Djamme

Je suis à Paris, j'ai tenté de faire du bénévolat au Refuge de Paris et cela a duré une semaine. Le directeur si c'est toujours le même devait choisir une catégorie de personnes, bénévoles et jeunes qui viennent.
Il y avait anguille sous roche, j'espère que le directeur à changé depuis mais on ne choisit pas ses bénévoles ou les gens qui viennent au Refuge si ce n'est pour autre chose de malsain...

A lire aussi...

MonterDescendre

Discrimination L'Autriche ouvre le don du sang aux homosexuels, bisexuels et transgenres

Santé / Sexe A Madrid, un sauna gay soupçonné d'être un foyer de variole du singe contraint de fermer ses portes

Variole du singe Trois cas en Belgique liés au festival fétichiste Darklands

Foot / Homophobie Les Ultras du PSG apportent leur soutien à Idrissa Gueye

Football A six mois du Mondial-2022, le Qatar sur la défensive sur la question des droits humains

Sexe virtuel Le caming ne relève pas de la prostitution, selon la Cour de cassation

Santé gay / Variole du singe Nouveaux cas en Suède, Italie et Canada, une agence de l'UE prépare un rapport

Justice / Marseille Jusqu'à 18 ans de prison pour séquestration et viol d'un militant LGBT

Sénégal Enquête policière sur une possible agression collective homophobe

Taïwan Le mariage pour tous, sauf pour les couples homosexuels transnationaux

Sénégal / Homophobie Le soutien au joueur Idrissa Gana Gueye ne faiblit pas, au nom des valeurs

Santé gay Des cas de variole du singe détectés en Europe et Amérique du Nord

Festival / Cinéma Cannes déroule le tapis rouge au dissident russe Kirill Serebrennikov

Homosexualité Tchaïkovski vu par sa femme oubliée: l'histoire à l'origine du film

Variole du singe au Royaume-Uni L'OMS veut faire la lumière sur un virus qui affecte la communauté gay

Ukraine Le Conseil de l'Europe réclame la protection des personnes LGBT touchées par la guerre

France Les plaintes pour crimes et délits anti-LGBT+ en hausse de 28% en 2021

Homophobie dans le football Le chef de l'Etat sénégalais soutient le joueur du PSG Gueye

Journée contre l'homophobie Plaintes en hausse, victimes désemparées

Classement Rainbow Europe La France passe de la 13ème à la 7ème place

Angleterre Jake Daniels, premier joueur pro anglais en activité à faire son coming out

Bulgarie Un tribunal exige qu'un acte de naissance soit délivré au bébé d'un couple de lesbiennes

Football L'absence d'Idrissa Gueye lors de la journée de lutte contre l'homophobie fait polémique

Discrimination Quand être trans renchérit votre assurance

Paris Un centre d'aide dédié aux migrants LGBT+ et aux trans

Marseille Deux ex-légionnaires jugés pour la séquestration et le viol d'un militant LGBT

Foot / Ligue 1 L'association de lutte contre l'homophobie Rouge Direct interpelle Idrissa Gueye

Foot / Homophobie Des murs sont tombés mais pas suffisamment, selon l'entraîneur de Nice

Islam / Homophobie La justice ordonne la réouverture provisoire de la mosquée de Beauvais

Les précédentes Unes

précédent mai 2022 suivant
lu ma me je ve sa di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

L'actu en continu

Toute l'actu