Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Sous pression, la principale ONG de défense des LGBT+ ne lâchera pas - Russie

Russie

Sous pression, la principale ONG de défense des LGBT+ ne lâchera pas

Ajoutée à l'avilissante liste des "agents de l'étranger", la principale ONG LGBT+ de Russie s'attend à ce que son action devienne encore plus compliquée, mais elle refuse de "lâcher" face aux autorités.

E-llico.com / Actus

Sous pression, la principale ONG de défense des LGBT+ ne lâchera pas
Russie

Mis en ligne le 19/11/2021

Tags

Russie Homophobie

Sur le même sujet

La principale ONG de défense des LGBT+ classée <I>agent de l'étranger</I>
Russie
La principale ONG de défense des LGBT+ classée agent de l'étranger

L'ONG LGBT-Set ("Réseau LGBT", en russe) vient depuis 2006 en aide aux minorités sexuelles aux quatre coins de la Russie, notamment en Tchétchénie, où les autorités leur sont particulièrement hostiles.

La semaine dernière, le groupe, basé à Saint-Pétersbourg, a été classé "agent de l'étranger", ce qui l'oblige à faire connaître ce statut de quasi-paria dans toutes ses publications, y compris sur les réseaux sociaux, et à se plier à de fastidieuses démarches administratives sous peine de sanctions pénales.

"Tout cela, bien évidemment, est fait pour compliquer notre travail" et "effrayer les gens" qui voudraient solliciter l'aide de l'ONG, déclare à l'AFP Svetlana Zakharova, directrice de la fondation Sféra qui pilote les opérations de LGBT-Set.

L'organisation est habituée à l'hostilité des autorités et d'une partie de la population. Ainsi, Svetlana Zakharova n'ouvre la porte du bureau aux visiteurs qu'après vérification téléphonique. Si rien n'a changé à première vue dans les locaux de l'ONG, où des militants pianotent sur les claviers de leurs ordinateurs entourés de drapeaux aux couleurs de l'arc-en-ciel accrochés aux murs, Svetlana Zakharova est inquiète pour ses bénéficiaires.

Après la classification de LGBT-Set en tant qu'"agent de l'étranger", certaines personnes, notamment celles qui "ont besoin d'un soutien psychologique", pourraient "hésiter à s'adresser à l'organisation", remarque-t-elle. Cette mesure intervient dans un contexte de répression croissante des organisations de la société civile perçues comme en rupture avec la ligne du président Vladimir Poutine, qui se pose en héraut des valeurs conservatrices et traditionnelles face à l'Occident présenté comme "décadent".

Le mois dernier, le président russe s'en était par exemple pris aux pays occidentaux qui "enseignent dès le plus jeune âge qu'un garçon peut aisément devenir une fille, ou l'inverse", une "chose monstrueuse".

"Cruel et cynique" 

En 2013, Moscou a voté une loi controversée contre la "propagande" homosexuelle auprès des mineurs, qui a servi de prétexte pour interdire des marches des fiertés et l'affichage de drapeaux arc-en-ciel, étendards des communautés LGBT+. Mercredi, les autorités se sont appuyées sur cette loi pour infliger une amende à la chaîne de télévision musicale Mouz-TV, qui avait diffusé une vidéo montrant des hommes vêtus de robes et d'autres célébrant un fausse cérémonie nuptiale.

Depuis 2020, la Constitution russe précise que le mariage est une union entre un homme et une femme, interdisant de fait les unions de personnes de même sexe.

En ciblant "LGBT-Set", le gouvernement s'en prend à un symbole des milieux LGBT+ en Russie. Signe de l'émoi suscité, Amnesty Intenational a dénoncé la semaine dernière la "persécution assumée, cruelle et cynique" de cette ONG, qui s'est aussi fait un nom en soutenant les minorités sexuelles en Tchétchénie. La situation est en effet particulièrement difficile dans cette république russe du Caucase dont le dirigeant, Ramzan Kadyrov, persécute les homosexuels. Le journal d'opposition russe Novaïa Gazeta et plusieurs ONG ont révélé en 2017 que des gays étaient arrêtés et parfois torturés et assassinés par la police en Tchétchénie.

En février dernier, LGBT-Set avait dénoncé l'arrestation de deux hommes tchétchènes, ensuite transférés dans des conditions troubles en Tchétchénie où les autorités les accusent désormais de complicité avec une rébellion armée. Aider les LGBT+ tchétchènes "a toujours été dur, mais on va continuer ce travail, on ne lâche pas", lance Svetlana Zakharova. Selon elle, ces mesures de rétorsion démontrent avant tout que les autorités russes redoutent toute forme d'activisme et que "le pouvoir a peur".

La désignation de l'ONG comme "agent de l'étranger" ne semble en tout cas pas avoir entamé le moral des troupes. "On peut soit avoir peur, soit travailler", lance Nina Popougaïeva, une militante, mug arc-en-ciel posé sur son bureau. "Moi, je préfère travailler".

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Présidentielle 2022 Christine Boutin et des personnalités de la Manif pour tous rallient Zemmour

Prostitution Yannick Jadot rectifie ses propos après un tollé

Droite Valérie Pécresse sera la candidate LR

Covid / VIH Nouvelle enquête contre Bolsonaro pour diffusion de fausse information

Grande-Bretagne Le comédien britannique Antony Sher est décédé

Amériques Le 1er hôtel LGBT de Cuba accueille les touristes, en attendant le mariage gay

Zemmour candidat Florilège de déclarations sur les femmes et les homosexuels

Genre Le parquet en faveur de la reconnaissance comme mère d'une femme transgenre

VIH Anne Hidalgo maintient l'objectif d'un Paris sans sida en 2030

Canada La chambre basse vote une loi interdisant les thérapies de conversion

Sida Mettre fin à la transmission du virus est à portée de main, assure Joe Biden

Racisme / Homophobie Twitch lance un nouvel outil contre le harcèlement

Chili Le vote au Sénat sur le mariage homosexuel reporté

Inclusion Une pub pour la poste norvégienne met en scène un père Noël gay

VIH Le nombre de dépistages et nouveaux diagnostics en baisse en France en 2020

Sida Les courbes des infections ne baissent pas assez rapidement, alerte Onusida

Botswana La justice confirme la décriminalisation de l'homosexualité

Etats-Unis Début du procès de l'acteur Jussie Smollett, accusé d'avoir inventé une agression homophobe

Justice / Droit Une femme transgenre veut changer la législation sur la filiation

Sida Biden définit une stratégie pour mettre fin à l'épidémie aux USA d'ici 2030

VIH / Sida L'épidémie de sida en dix dates clés

Honduras / Présidentielle La candidate de la gauche pro-mariage gay revendique la victoire

Sida Des années de recherche, toujours pas de vaccin

Mode Le designer américain Virgil Abloh, star de Vuitton et d'Off-White, emporté par un cancer

Eglise catholique L'archevêque ultra-conservateur de Paris démissionnaire après la révélation d'une relation intime avec une femme

Homophobie Suspension insuffisante du président Gaël Pelletier selon la Fédération de handball

Amiens Un jeune lycéen poursuivi pour les tags homophobes contre un bar gay

Turquie La police tire des gaz lacrymogènes contre des femmes manifestant

Allemagne L'accord de gouvernement prévoit un arsenal de mesures favorables aux LGBT

Santé sexuelle Le chemsex se diffuse, notamment hors de la population gay, selon une étude

Afrique Une église du Rwanda offre un refuge aux croyants LGBT

Corruption de mineurs Jean-Marc Morandini renvoyé devant le tribunal correctionnel

Etats-Unis Accusé de harcèlement sexuel, Kevin Spacey condamné à verser 31 millions de dollars à la production

Accusation d'homophobie La Cour de cassation annule la condamnation de l'EPCR pour diffamation envers Boudjellal

Supporters Entre dialogue et banissement, des politiques diverses dans les stades européens

Les précédentes Unes

précédent décembre 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

GEL LUBRIFIANT
5.90 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIFIANT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
LOT COCKRINGS
13.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LOT COCKRINGS
15 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
COMICS GAY
6 €
Voir l'offre pour COMICS GAY
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris