Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Trump veut mettre fin à l'épidémie aux Etats-Unis en dix ans - VIH

VIH

Trump veut mettre fin à l'épidémie aux Etats-Unis en dix ans

Donald Trump a annoncé mardi vouloir éliminer l'épidémie du sida aux Etats-Unis avant 2030, une annonce accueillie positivement par les associations et les experts et que le Congrès va être appelé à financer dans le prochain budget.

E-llico.com / Santé / VIH

Trump veut mettre fin à l'épidémie aux Etats-Unis en dix ans
VIH

Mis en ligne le 06/02/2019

Tags

Etat-Unis Trump VIH

"Mon budget demandera aux démocrates et aux républicains de dégager les moyens nécessaires pour éliminer l'épidémie de VIH aux Etats-Unis d'ici 10 ans. Ensemble, nous vaincrons le sida en Amérique et au-delà", a déclaré le président républicain lors de son discours annuel sur l'état de l'Union, au Congrès.

L'annonce rappelle la proposition, lancée au même endroit en 2003 par George W. Bush, du programme Pepfar contre le sida dans le monde, considéré comme l'un des plus grand succès de la lutte contre l'épidémie.

Le secrétaire à la Santé, Alex Azar, a ensuite fourni plus de détails sur l'annonce présidentielle: l'objectif est de réduire le nombre de contaminations par le VIH aux Etats-Unis, aujourd'hui de 38.000 par an, de 75% en cinq ans, et 90% en dix ans.

Le but n'est pas jugé farfelu. Une coalition d'organisations anti-sida avait affiché l'objectif "ambitieux" d'une fin de l'épidémie d'ici 2025, dans un document publié à l'automne dernier.

"Contrôler le VIH en une décennie est une tâche titanesque, mais nous applaudissons la volonté affichée", dit Michael Weinstein, président de la très grande organisation anti-sida AIDS Healthcare Foundation, qui gère 64 centres médicaux aux Etats-Unis et des centaines dans le monde.

"Cette initiative, si elle est mise en place et financée, pourrait s'inscrire dans l'histoire comme l'une des plus grandes réussites de sa présidence", a réagi le directeur de l'AIDS Institute, Michael Ruppal.

Plan détaillé

La voie à suivre est connue depuis longtemps, disent ces organisations. Il faut doper la prévention dans les communautés concernées: homosexuels, minorités ethniques et, dans une moindre mesure, consommateurs de drogues (6% des contaminations). Et dans les régions qui concentrent les foyers de l'épidémie, c'est-à-dire principalement le Sud.

La moitié des infections se produit dans seulement 48 comtés américains et à Washington et San Juan à Porto Rico, selon le ministère de la Santé, qui promet des moyens ciblés géographiquement. La prévention passe par empêcher que les personnes séropositives ne contaminent leurs partenaires. C'est désormais possible grâce aux traitements anti-VIH, qui rendent le virus "indétectable"...

Des années d'études ont montré qu'il ne pouvait alors pas être transmis. Mais cela implique que les personnes séropositives connaissent leur statut. Or 165.000 Américains ignorent qu'ils ont été contaminés. Le gouvernement veut que les tests deviennent routiniers dans l'univers médical.

Ensuite, il faut qu'elles aient accès aux traitements antirétroviraux, un défi dans un pays où naviguer les systèmes d'assurance médicale est un parcours du combattant, surtout pour les plus pauvres. Aujourd'hui seul un séropositif sur deux a le virus sous contrôle. Le gouvernement veut monter à 90%.

Ensuite, il faut promouvoir le traitement préventif PrEP ("prophylaxie pré-exposition"), sur ordonnance et remboursé. Majoritairement utilisé par les hommes homosexuels, ce comprimé révolutionnaire, pris quotidiennement, est efficace à près de 100% contre le risque d'infection. Mais six ans après son autorisation aux Etats-Unis, seulement 220.000 personnes le prenaient en août 2018, selon le site prepwatch.org.

Le gouvernement estime que seulement 10% des gens à risque pouvant bénéficier de PrEP prennent le traitement. Et PrEP a un effet pervers: il ne protège pas contre les autres infections sexuellement transmissibles, comme la syphilis, qui explosent dans la communauté gay.

Enfin la promotion du préservatif doit revenir en force, réclame Michael Weinstein, très en colère contre l'abandon par les autorités sanitaires américaines des campagnes de sensibilisation des rapports protégés au profit du "biomédical".

Les deux tiers des contaminations ont lieu chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, à un rythme qui ne ralentit pas. Les Noirs sont particulièrement frappés: au rythme actuel, un Noir gay sur deux sera contaminé par le VIH au cours de sa vie, selon une étude des Centres de contrôle et de prévention des maladies en 2016.

Rédaction avec AFP

 

> Publicité <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

La-Roche-sur-Yon Douze étudiants catholiques accusés d'injures homophobes devant la justice

Don du sang La période d'abstinence imposée aux homosexuels réduite d'un an à 4 mois

Israël Le ministre revient sur ses propos sur les thérapies de conversion des homosexuels

Droit international La Russie condamnée par la CEDH pour son refus d'enregistrer des associations LGBT

Grande-Bretagne Le portrait du mathématicien Alan Turing ornera les billets de 50 livres

Porto Rico Le gouverneur appelé à démissionner après la fuite de messages injurieux à l'égard de Ricky Martin

Sida Le nombre de morts a baissé d'un tiers depuis 2010 mais les infections sont en hausse

Israël Appels à limoger un ministre pro-thérapies de conversion pour homosexuels

Rouen Un policier gay confond un témoin avec un rendez-vous pris sur internet

Canada L’Église anglicane rejette une motion approuvant le mariage homosexuel

Allemagne Au nom de la tolérance, visite sur l'homosexualité au Zoo de Munich

Corée du Sud La criminalisation de l'homosexualité au sein de l'armée facteur de violences, abus et discrimination

Honduras Deux femmes transgenres connues assassinées

Etats-Unis Le Congrès vote la levée de l'interdiction des transgenres dans l'armée par Trump

Parlement Ouverture d’une mission d’information visant à interdire les pratiques prétendant modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre

Football La LFP met en place une fiche de signalement des actes racistes et homophobes dans les stades

Tendance A coups de mascara, des blogueurs bousculent le conservatisme en Russie

Etats-Unis L'équipe américaine de football n'ira pas à la Maison Blanche, selon sa star Megan Rapinoe

Rap / Show biz La rappeuse Nicki Minaj annule son concert en Arabie saoudite sous la pression des organisations LGBT

Royaume-Uni / Egalité Les députés britanniques ouvrent la voie au mariage pour tous en Irlande du Nord

Paris Un homo agressé après la gay pride témoigne

Agressions sexuelles présumées Le Vatican lève l'immunité de son représentant en France

Etats-Unis / People Kevin Spacey en passe d’échapper à son procès pour agression sexuelle

Foot / Icône LGBT Megan Rapinoe, soulier d'or et caractère en acier trempé

Football Macron favorable à l'arrêt des rencontres en cas de chants homophobes

Pologne Les évêques dénoncent l'endoctrinement LGBT chez Ikea

Agression sexuelle L'accusateur de Kevin Spacey abandonne son action au civil

Business / Diversité L'agence de pub de Nivea cesse sa collaboration avec la marque après des remarques homophobes

Espagne A Madrid, une Marche des fiertés LGBT dédiée aux militants historiques

Homophobie L'Assemblée vote la création d'un observatoire de la haine en ligne

Eglise catholique / Lyon Accusé de pédophilie, le père Preynat révoqué de la prêtrise

Rennes Cinq ans de prison, dont deux ferme, contre un prêtre pour agression sexuelle

Bourges Une exposition photo avec des couples homosexuels vandalisée

Les précédentes Unes

précédent juillet 2019 suivant
lu ma me je ve sa di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

POLO ROB
45 €
Voir l'offre pour POLO ROB
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
COCKRING
44 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez RoB Paris
COMBI SEXY
65 €
Voir l'offre pour COMBI SEXY
chez RoB Paris
POIRE A LAVEMENTS
35.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour J-LUBE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
JOCKSTRAP
35 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
ASPIRE TETONS
19 €
Voir l'offre pour ASPIRE TETONS
chez RoB Paris
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris