Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Trump veut mettre fin à l'épidémie aux Etats-Unis en dix ans - VIH

VIH

Trump veut mettre fin à l'épidémie aux Etats-Unis en dix ans

Donald Trump a annoncé mardi vouloir éliminer l'épidémie du sida aux Etats-Unis avant 2030, une annonce accueillie positivement par les associations et les experts et que le Congrès va être appelé à financer dans le prochain budget.

E-llico.com / Santé / VIH

Trump veut mettre fin à l'épidémie aux Etats-Unis en dix ans
VIH

Mis en ligne le 06/02/2019

Tags

Etat-Unis Trump VIH

"Mon budget demandera aux démocrates et aux républicains de dégager les moyens nécessaires pour éliminer l'épidémie de VIH aux Etats-Unis d'ici 10 ans. Ensemble, nous vaincrons le sida en Amérique et au-delà", a déclaré le président républicain lors de son discours annuel sur l'état de l'Union, au Congrès.

L'annonce rappelle la proposition, lancée au même endroit en 2003 par George W. Bush, du programme Pepfar contre le sida dans le monde, considéré comme l'un des plus grand succès de la lutte contre l'épidémie.

Le secrétaire à la Santé, Alex Azar, a ensuite fourni plus de détails sur l'annonce présidentielle: l'objectif est de réduire le nombre de contaminations par le VIH aux Etats-Unis, aujourd'hui de 38.000 par an, de 75% en cinq ans, et 90% en dix ans.

Le but n'est pas jugé farfelu. Une coalition d'organisations anti-sida avait affiché l'objectif "ambitieux" d'une fin de l'épidémie d'ici 2025, dans un document publié à l'automne dernier.

"Contrôler le VIH en une décennie est une tâche titanesque, mais nous applaudissons la volonté affichée", dit Michael Weinstein, président de la très grande organisation anti-sida AIDS Healthcare Foundation, qui gère 64 centres médicaux aux Etats-Unis et des centaines dans le monde.

"Cette initiative, si elle est mise en place et financée, pourrait s'inscrire dans l'histoire comme l'une des plus grandes réussites de sa présidence", a réagi le directeur de l'AIDS Institute, Michael Ruppal.

Plan détaillé

La voie à suivre est connue depuis longtemps, disent ces organisations. Il faut doper la prévention dans les communautés concernées: homosexuels, minorités ethniques et, dans une moindre mesure, consommateurs de drogues (6% des contaminations). Et dans les régions qui concentrent les foyers de l'épidémie, c'est-à-dire principalement le Sud.

La moitié des infections se produit dans seulement 48 comtés américains et à Washington et San Juan à Porto Rico, selon le ministère de la Santé, qui promet des moyens ciblés géographiquement. La prévention passe par empêcher que les personnes séropositives ne contaminent leurs partenaires. C'est désormais possible grâce aux traitements anti-VIH, qui rendent le virus "indétectable"...

Des années d'études ont montré qu'il ne pouvait alors pas être transmis. Mais cela implique que les personnes séropositives connaissent leur statut. Or 165.000 Américains ignorent qu'ils ont été contaminés. Le gouvernement veut que les tests deviennent routiniers dans l'univers médical.

Ensuite, il faut qu'elles aient accès aux traitements antirétroviraux, un défi dans un pays où naviguer les systèmes d'assurance médicale est un parcours du combattant, surtout pour les plus pauvres. Aujourd'hui seul un séropositif sur deux a le virus sous contrôle. Le gouvernement veut monter à 90%.

Ensuite, il faut promouvoir le traitement préventif PrEP ("prophylaxie pré-exposition"), sur ordonnance et remboursé. Majoritairement utilisé par les hommes homosexuels, ce comprimé révolutionnaire, pris quotidiennement, est efficace à près de 100% contre le risque d'infection. Mais six ans après son autorisation aux Etats-Unis, seulement 220.000 personnes le prenaient en août 2018, selon le site prepwatch.org.

Le gouvernement estime que seulement 10% des gens à risque pouvant bénéficier de PrEP prennent le traitement. Et PrEP a un effet pervers: il ne protège pas contre les autres infections sexuellement transmissibles, comme la syphilis, qui explosent dans la communauté gay.

Enfin la promotion du préservatif doit revenir en force, réclame Michael Weinstein, très en colère contre l'abandon par les autorités sanitaires américaines des campagnes de sensibilisation des rapports protégés au profit du "biomédical".

Les deux tiers des contaminations ont lieu chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, à un rythme qui ne ralentit pas. Les Noirs sont particulièrement frappés: au rythme actuel, un Noir gay sur deux sera contaminé par le VIH au cours de sa vie, selon une étude des Centres de contrôle et de prévention des maladies en 2016.

Rédaction avec AFP

 

> Publicité <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Etats-Unis La Cour suprême refuse d'examiner le recours d'un condamné à mort gay

Russie Une transgenre remporte une victoire surprise devant la justice

Villejuif Un jeune gay se tue en cherchant à échapper à son agresseur

Asie En Corée du Sud, les soldats gays menacés de triple peine

USA / Présidentielle Pete Buttigieg, star montante des démocrates, a lancé officiellement sa candidature

Vatican L'analyse de Benoît XVI sur la pédophilie dans l'église sous une pluie de critiques

Justice Deux mineurs qui dépouillaient des homosexuels rencontrés sur Grindr mis en examen

Réseaux sociaux Agnès Cerighelli poursuivie par Aides et SOS homophobie pour ses propos homophobes

Eglise catholique Pour Benoît XVI, les scandales de pédophilie s'expliquent par la révolution sexuelle des années 60

Viol présumé Pierre Palmade mis hors de cause après sa garde à vue

Rugby L’Australie renvoie son joueur star Israel Folau après de nouveaux propos homophobes

Lapidation des homosexuels Le chef de la diplomatie britannique annule un évènement au Dorchester

USA / Présidentielle Pete Buttigieg a évoqué les conditions de son coming out dans un discours

Visibilité Têtu lance un forum pour les LGBT en entreprise

Transphobie Un homme jugé le 22 mai pour l'agression de Julia

Parentalité Les enfants nés de GPA doivent avoir deux parents légaux, selon la CEDH

Outing Le fils du sultan de Brunei serait gay selon le blogueur Perez Hilton

Etude 4 homosexuels sur 10 n'indiquent pas leur orientation sexuelle à leur médecin

Agression de Julia Rassemblement à Paris, un suspect de nouveau interpellé

Etats-Unis Taylor Swift fait un don de 113.000 dollars à une organisation LGBT du Tennessee

Transgenres Julia, agressée à Paris, sort la transphobie de l'ombre

International L'Eglise sollicitée pour condamner la criminalisation de l'homosexualité

Pays-Bas L’Église catholique gênée par le coming out d’un prêtre

Homophobie d'Etat Effrayée par la charia, la communauté LGBT de Brunei pense au départ

Sidaction 2019 4,5 millions d'euros de promesses de dons, en hausse par rapport à 2018

Religion Les Mormons autorisent le baptême des enfants de couples homosexuels

Police / Justice Un jeune de 17 ans interpellé pour une agression homophobe dans les Yvelines

Sondage Les 3/4 des Français favorables à la PMA pour toutes

Etats-Unis Les candidats gays n'ont plus à se cacher pour gagner

Eurovision / Genre Bilal Hassani content d'être une voix de la jeunesse LGBT

Les précédentes Unes

précédent avril 2019 suivant
lu ma me je ve sa di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
Publicité

Shopping

GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
JOCKSTRAP
26 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
COMBI SEXY
65 €
Voir l'offre pour COMBI SEXY
chez RoB Paris
POIRE A LAVEMENTS
35.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour J-LUBE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
JOCKSTRAP
35 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
ASPIRE TETONS
19 €
Voir l'offre pour ASPIRE TETONS
chez RoB Paris
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris