Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Un refuge pour les LGBT, une première en Russie - Russie

Russie

Un refuge pour les LGBT, une première en Russie

Nicole voulait devenir une femme et a passé neuf mois enfermé par ses parents jusqu'à ce qu'il s'échappe et vienne s'abriter dans le premier refuge ouvert en Russie pour les homosexuels ou les transgenres.

E-llico.com / Actus

Un refuge pour les LGBT, une première en Russie
Russie

Mis en ligne le 28/11/2017

Tags

Russie Refuge LGBT

"Quand je suis arrivé ici, je ne pouvais pas me tenir debout, mes muscles étaient atrophiés", raconte Nicole. "Je me battais contre moi-même, conte mon moi intérieur, contre mon apparence." Nicole se présente avec ce prénom féminin mais parle de lui au masculin.

Il prend des hormones féminines et a récemment subi une opération destinée à lui retirer les testicules. Il fait partie des résidents du premier refuge pour les jeunes LGBT ouvert en Russie, où l'homophobie s'exprime souvent ouvertement et ce d'autant plus depuis l'adoption en 2013 d'une loi réprimant la "propagande" de l'homosexualité envers les mineurs.

Ce centre se situe dans un complexe sécurisé en périphérie de Moscou et peut accueillir jusqu'à 14 personnes. Il a ouvert en avril pour abriter des homosexuels venus de Tchétchénie, peu après les révélations du quotidien russe d'opposition Novaïa Gazeta sur les persécutions dont sont victimes les gays dans cette république russe du Caucase très conservatrice et qui ont suscité une indignation internationale.

Mais depuis octobre, il accueille "tous les LGBT qui souffrent", qu'ils aient été rejetés par leur famille, perdu leur emploi ou été agressés, explique la directrice du Moscow Community Center, le groupe de soutien qui le gère, Olga Baranova.

L'idée existait de longue date mais c'est l'émotion suscitée par la situation des homosexuels en Tchétchénie qui a permis de lever des fonds pour financer ce lieu, ajoute-t-elle.

Ses résidents viennent de toute la Russie, ou dans le cas de Nicole, d'Azerbaïdjan, ex-république soviétique du Caucase.

Nicole raconte que sa famille l'a enfermé dans son appartement quand il a décidé de se laisser pousser les cheveux, coiffés aujourd'hui en queue de cheval, et de prendre des hormones féminines. Faute de pouvoir prendre ses hormones, il se souvient des pensées suicidaires qui l'ont habité pendant ces longs mois passés sur un canapé.

Ses parents l'ont finalement laissé partir et l'ont aidé à acheter un billet pour la Russie mais ont prévenu: ils le tueront, et se tueront, s'il revient un jour.

Nerveux, Nicole dit espérer désormais pouvoir s'installer aux Pays-Bas: "Je dois subir encore plusieurs opérations, je veux construire une nouvelle vie et obtenir de nouveaux papiers d'identité. Ici, ce n'est pas possible."

Un autre résident du refuge, Grigori Tchibirov, vient de Vladikavkaz, en Ossétie du Nord, dans le Caucase russe. "Je me sens en sécurité (dans ce refuge), avec des gens comme moi. Tout le monde est sympa et on se soutient les uns les autres, parce que personne d'autre ne le fait", explique le jeune homme de 22 ans, cheveux blonds et vernis à ongles bleu.

Il a quitté sa région car ses parents et ses frères avaient honte de son orientation sexuelle: "Je ne peux pas vivre là-bas à cause de qui je suis". Il se souvient avoir été harcelé depuis son plus jeune âge. Sa famille l'a forcé à se raser les cheveux quand il les a décolorés. Il a été licencié de plusieurs emplois et s'est fait traiter de "pédé" en pleine rue. 

Seconde famille

Grigori espère déménager en France et travailler dans le secteur de la mode. Il n'a aucun espoir que la tolérance s'améliore dans son pays. "Peut-être dans 50 ou 100 ans ? Mais c'est peu probable tant que (Vladimir) Poutine est au pouvoir", estime-t-il, citant la loi sur la "propagande" de l'homosexualité auprès des mineurs, symbole du retour en force des "valeurs traditionnelles" prônées par les autorités ces dernières années.

Quasiment aucune célébrité n'affiche publiquement son homosexualité en Russie et les manifestations publiques de type gay pride sont systématiquement interdites et dispersées par la police. Le refuge permet à ses résidents d'y vivre six semaines, dans des chambres de deux ou trois lits. Il leur offre nourriture, conseils et soutien juridique.

Il a reçu 37 demandes depuis un mois, provenant de toute la Russie y compris Moscou et le Grand Nord, soit bien plus que le nombre de places disponibles, rapporte sa directrice. Le centre choisit en priorité ceux qui ont des projets réalistes pour l'issue de leur séjour et tente d'aider les autres. La plupart des résidents sont des hommes homosexuels, tandis qu'un quart est constitué de transgenres et un cinquième de femmes.

Une résidente trans de 31 ans, Nika, espère partir pour la France pour y suivre un traitement hormonal et se faire opérer. Originaire du Caucase russe elle aussi, la jeune femme, menacée par ses proches, se sent désormais rassurée au refuge: "Il nous apporte un toit et la sécurité. J'ai gagné une seconde famille".

(Source + photo AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Limoges Agression et menaces de mort transphobes, la police indifférente

Inde Un marché LGBT prometteur après la dépénalisation de l'homosexualité

Sport / Coming-out Tadd Fujikawa, premier golfeur professionnel en activité à révéler son homosexualité

Primaire démocrate La défaite honorable de Cynthia Nixon face à Andrew Cuomo à New York

3ème âge Une campagne de sensibilisation à la sexualité des seniors gays

Homoparentalité La coparentalité, un pari incertain pour les couples homosexuels

Roumanie Le Sénat ouvre la voie à un référendum homophobe contre le mariage gay

Inde / Dépénalisation de l'homosexualité Je ne suis plus un criminel

PMA Le quotidien catholique La Croix livré avec un tract de la Manif pour tous

Inde La presse indienne salue la dépénalisation de l'homosexualité

Brésil / Présidentielle Le candidat homophobe poignardé pendant sa campagne

Asie La communauté LGBT indienne célèbre la dépénalisation de l'homosexualité dans la liesse

Inde La Cour suprême prend la décision historique de dépénaliser l'homosexualité

Besançon Une série d'agressions homophobes dans un parc public

Homophobie Visé par des tags homophobes, le maire d'Ivry-sur-Seine porte plainte

Pologne Un maire homosexuel veut créer un nouveau mouvement pro-démocratique

Ouganda Interdiction d'un festival accusé de célébrer l'homosexualité

Démission de Laura Flessel Une ministre LGBT-friendly quitte le gouvernement

Italie Le Centre LGBT de la Méditerranée installé dans une villa saisie à la mafia

Homophobie Agressions homophobes à Lille et Nantes le week end dernier

Malaisie Deux femmes condamnées pour homosexualité reçoivent des coups de bâton

Eglise catholique Le cardinal Barbarin sera jugé le 7 janvier pour non dénonciation d'agressions pédophiles

Tchétchénie 15 Etats mettent la Russie en demeure de s’expliquer sur les purges homophobes

Cuba Le mariage gay qualifié de colonialisme idéologique par l'Eglise

Nigéria Un candidat à la présidentielle promet de décriminaliser l'homosexualité

Brésil Le candidat d'extrême droite à la présidentielle déploie un discours homophobe

Haine homophobe Plainte contre un blogueur qui conseille aux homos de prendre un Efferalgan avec du cyanure

VIH Le Danemark assouplit les conditions de don de sang des hommes gays

Agenda LGBT

MonterDescendre

E-commerce Une nouvelle version du site rob-paris.com

Sex store RoB... et plus encore !

Paris 3ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT

Paris - 30 Juin La Marche des fiertés défilera contre les discriminations dans le sport

Communauté Paris Fetish 2018 ; la génération 3.0 au rendez-vous

Prévention VIH The Kills, Amadou & Mariam, Django Django rejoignent Solidays

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, c'est le 26 mai !

Demandez le programme ! Les 5 ans de Paris Fetish, du 24 au 27 mai

Paris Fetish 2018 LTX Project, l'image de Paris Fetish

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, de retour le 26 mai

Bande dessinée Love is love, une anthologie en hommage aux victimes de la tuerie d’Orlando

Cinéma LGBT L'édition 2017 du festival Chéries-Chéris du 14 au 21 novembre

Exposition Dessins de Jean Boullet

Opération MicroDon les 13 et 14 octobre Soutenez SOS homophobie en caisse et par SMS !

6e PinkX Gay Video Awards Les votes sont ouverts !

Festival Loud & Proud La culture Queer de retour à la Gaîté lyrique

Communauté 2ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT de Paris

Paris - 24 Juin La Marche des Fiertés LGBT 2017 dévoile son parcours

Paris Fetish 2017 Une quatrième édition encore plus internationale pour Paris Fetish

Communauté La Marche des fiertés LGBT parisienne aura lieu le 24 juin

Agenda Coup d'envoi de l'édition 2017 de Paris Fetish

Paris Fetish 2017 La Bruthal Party # 4, c'est samedi !

Paris Fetish 2017 La Players revient pour une nouvelle édition

Paris Fetish 2017 RUBBER, le latex s'expose

Paris Fetish / Débat De Tom of Finland à Full Mano, la création artistique fétichiste

Paris 18e Printemps des Assoces les 25 et 26 mars

Contre-culture Un Salon du Livre Cul à Paris

SOS Homophobie Semaine du témoignage contre l’homophobie

Chéries-chéris 2016 22ème Festival du film LGBT de Paris

Paris Fetish 2016 Une 3ème édition au top

Paris - 26/29 Mai Paris Fetish, un rendez-vous européen pour la visibilité fetish

Paris Fetish 2016 Players, la nouvelle soirée sportswear

Paris Fetish # 3 La Bruthal Party dévoile son dispositif pour l'édition 2016

26-29 Mai Les hot spots de Paris Fetish # 3

Paris Fetish 2016 La Bruthal Party revient avec un nouveau dispositif

Paris Fetish # 3 L'événement fetish 2016

Presse gay Garçon magazine tente sa chance en kiosques

Les précédentes Unes

précédent septembre 2018 suivant
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

T-SHIRT CUIR
25.00 €
Voir l'offre pour T-SHIRT CUIR
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
CASQUETTE ROB
25.00 €
Voir l'offre pour CASQUETTE ROB
chez RoB Paris
MILKING MACHINE
779.00 €
Voir l'offre pour MILKING MACHINE
chez Mentoyz
JOCKSLIP
39.00 €
Voir l'offre pour JOCKSLIP
chez RoB Paris
POIRE A LAVEMENTS
35.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
OXBALLS
16.00 €
Voir l'offre pour OXBALLS
chez RoB Paris
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
MASKULO
35.00 €
Voir l'offre pour MASKULO
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
GRAISSE CRISCO
6.50 €
Voir l'offre pour GRAISSE CRISCO
chez RoB Paris
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
FETISH PAD
29.90 €
Voir l'offre pour FETISH PAD
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
CAGE CHASTETE
65.00 €
Voir l'offre pour CAGE CHASTETE
chez RoB Paris
HARNAIS
159.00 €
Voir l'offre pour HARNAIS
chez RoB Paris
MASTURBATEUR
17.95 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Menstore