Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Où en est-t-on vraiment ? -

Où en est-t-on vraiment ?

Difficile de savoir où en est le Centre d’archives LGBT de Paris. "Illico" fait le point et répond à vos questions :

E-llico.com / Dossiers

Où en est-t-on vraiment ?

Mis en ligne le 12/04/2006

Tags

> D’où vient le projet de Centre des mémoires LGBT de Paris ?

En 2000, des personnalités dont Jean Le Bitoux et Christopher Miles lancent l’idée du Centre d’archives et de documentation homosexuel de Paris (CADHP). Une association de préfiguration (AP-CADHP) est constituée. C’est elle qui demande une subvention à la Ville de Paris. Une délibération votée en conseil de Paris en novembre 2002 lui accorde 100 000 euros pour financer la mission de préfiguration.

> Le projet est-il en retard ?

Le retard est incroyablement important. Il est dû à des désaccords stratégiques et personnels au sein de l’équipe chargée du projet, à la complexité du dossier en soi ainsi qu’à la très forte mobilisation des opposants qui a largement contribué à enliser le dossier. Résultat, le projet — on parlait à l’origine d’une ouverture en 2003 — a pris des années de retard !

> Le projet a-t-il été validé scientifiquement ?

Le rapport de préfiguration de ce qui s’appelle désormais le Centre des mémoires LGBT Paris/Ile-de-France a été remis en juin 2005 à Odette Christienne, adjointe de Bertrand Delanoë en charge de la Mémoire. Ce dossier a été transmis par la Ville en septembre 2005 aux Archives départementales de Paris pour expertise et avis de sa directrice, Agnès Masson. Le projet a été validé scientifiquement à l’autonme 2005. Le projet a ensuite été présenté aux Archives de France (ministère de la Culture) dont Agnès Masson est aussi la correspondante pour ce dossier. Martine de Boisdeffre, directrice des Archives de France a jugé le projet "fondamental" dans une note adressée au ministère de la Culture.

> Combien cela a coûté ?

Jusqu’à présent, le projet a obtenu 100 000 euros de subvention (un montant conséquent au regard de ce qui est accordé en moyenne aux associations LGBT). Cette somme a été utilisée entre 2002 à 2005 (locaux, salariés, équipements…). Les comptes ont été présentés chaque année à la mairie. En 2005 comme en 2006, aucune nouvelle demande de subvention n’a été déposée par l’association de préfiguration.

> Combien coûterait le futur Centre ?

Le rapport évalue ses besoins financiers sur un peu plus de deux ans à 820 000 euros dont 510 000 euros pour les salaires, 130 000 euros pour le local, 90 000 euros pour le fonctionnement, 10 000 euros pour les acquisitions de collections, 40 000 euros pour le système d’information, etc. Pour simplifier, le budget annuel avoisinerait 330 000 euros.

> Qui peut financer le projet ?

Côté public : la Ville de Paris, le ministère de la Culture et la Région Ile-de-France. La Ville a déjà donné et n’entend pas être l’unique bailleur de fonds. Le ministère de la Culture n’a toujours pas été sollicité. La région est partante. "La région Ile-de-France salue ce projet. Nous sommes en position de partenaire, indique Francis Parny, troisième vice-président de la région en charge de la Culture. J’ai donné mon accord de principe pour un financement régional pour ce projet important de mémoire qui donne à connaître des modes de vie, des luttes qui font partie et contribuent à l’identité de notre région". Les responsables actuels du projet rencontrent Francis Parny le 25 avril pour une présentation officielle du projet et une demande de subvention.

> Qu’est-ce qui peut bloquer sur le plan financier ?

Si un des partenaires publics manque à l’appel, le Centre de mémoires ne verra jamais le jour — du moins dans sa version optimale. Un pari plus que difficile à tenir puisqu’il faudrait que chaque partenaire public accorde une subvention annuelle d’environ 110 000 euros. Le contexte budgétaire étant ce qu’il est — les pouvoirs publics ne font pas de la mémoire une priorité budgétaire — le pari confine à l’utopie. Il ne faut pas compter sur des financements privés : les personnalités contactées attendent de voir après l’ouverture.

> Qu’en pense la Mairie de Paris ?

La Ville voit passer les mois et les années et commence à trouver le temps long. "Il y a de la déception de ne toujours rien voir venir et aussi un peu d’inquiétude sur la faisabilité financière du projet", note Patrice Porcheron, directeur de cabinet d’Odette Christienne en charge du dossier. "C’est vrai que ce retard m’inquiète, indique Anne Hidalgo, première adjointe de Bertrand Delanoë, parce que cette idée est juste. L’équipe du maire est disponible pour aider à l’avancement du projet, pour débloquer ce qui aurait besoin de l’être. Cela ne représente pas un risque politique pour la Ville, mais c’est toujours dommage qu’une demande, qu’une revendication sociale pertinente ne débouche pas."

> Que peut faire la mairie ?

Les opposants ont beau réclamer le remboursement de la subvention de 100 000 euros, la Ville n’a aucun moyen légal de l’exiger, d’autant que l’usage qui en a été fait, s’il n’est pas frauduleux, peut au moins poser la question d’un éventuel gaspillage. Elle ne peut pas davantage exiger la démission de l’équipe actuelle. Elle peut faire pression en coulisses pour activer le mouvement. Un refus de subvention à l’équipe actuelle provoquerait le départ de cette dernière et l’arrivée de nouveaux responsables. Mais qui et avec quel projet ? Si les candidats ne manquent pas, la faisabilité de leurs idées reste à démontrer. Une chose est sûre, la Ville ne peut plus se permettre de financer une nouvelle étude.

Réagissez

Commentaires

Les commentaires ne sont pas ouverts pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Initiative Sept députés des outre-mer signent une tribune contre l'homophobie

Etats-Unis / JO Pyeongchang Whoopi Goldberg compare le vice-président américain à un nazi pour ses positions homophobes

Malaisie Un journal publie un guide pour repérer les personnes homosexuelles

Homophobie Mr Gay Belgique violemment agressé

Mode Un tartan Burberry arc-en-ciel en soutien aux LGBT

Communauté Inquiétude des associations LGBT après l'annulation de la subvention au Centre LGBT de Nantes

Violences homophobes Agressions homophobes en région parisienne et à Dieppe, le gouvernement les condamne

Nantes Le tribunal administratif annule la subvention de la Ville au centre LGBT

Egalité Les Bermudes premier pays à abolir le mariage homosexuel

Roumanie Des manifestants interrompent la projection de films jugés pro-gay à Bucarest

Etats-Unis Critiqué par un patineur gay, Mike Pence le soutient publiquement

Europride 2013 La Manif pour tous attaque en justice une subvention accordée par Marseille à une association LGBT

Accusations de viol La marque de sous-vêtements Andrew Christian rompt son contrat publcitaire avec Topher DiMaggio

Californie Un tribunal donne le droit de refuser un gâteau de mariage à des homosexuels

Pénalisation de l'homosexualité Malgré les avancées, des lois scélérates subsistent en Tunisie

France La CEDH botte en touche sur un refus de PMA à un couple lesbien à Toulouse

Homophobie Le procès de Jean-Marie le Pen pour des propos sur les homosexuels renvoyé en juin

Disparition Mort d’André Baudry, fondateur de la première association homosexuelle française

Croatie Un livre sur l'homoparentalité brûlé en public suscite l'indignation

International L'ONU met en garde l'Indonésie contre la répression anti-LGBT

Londres Un cinéma déprogramme un documentaire sur les prétendues thérapies de guérison de l'homosexualité

Turquie Libération sous conditions du militant LGBT Ali Erol

Afrique du Sud Un couple gay insulté et humilié par la police, la scène diffusée dans une vidéo

Costa Rica / Présidentielle Le pasteur évangélique Fabricio Alvarado va poursuivre sa campagne anti-gay jusqu'au 2e tour

Insertion Le chef cuisinier de l'Elysée enseigne son art à des ados gays en Israël

Cinéma 120 battements par minute consacré par les Prix Lumières

Grande-Bretagne Le jeune néo nazi qui projetait un attentat dans bar gay reconnu coupable

Disparition Décès de l'écrivain et réalisateur Mathieu Riboulet

Etats-Unis Un négationniste anti-gay en lice pour un siège au Congrès à Washington

Un pas de plus vers la pénalisation L'Indonésie classe l'homosexualité comme maladie mentale

Agenda LGBT

MonterDescendre

Paris Fetish 2018 LTX Project, l'image de Paris Fetish

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, de retour le 26 mai

Paris Fetish Le programme de la 5e édition, du 24 au 27 mai 2018

Bande dessinée Love is love, une anthologie en hommage aux victimes de la tuerie d’Orlando

Sex store RoB... et plus encore !

Cinéma LGBT L'édition 2017 du festival Chéries-Chéris du 14 au 21 novembre

Exposition Dessins de Jean Boullet

Opération MicroDon les 13 et 14 octobre Soutenez SOS homophobie en caisse et par SMS !

6e PinkX Gay Video Awards Les votes sont ouverts !

Festival Loud & Proud La culture Queer de retour à la Gaîté lyrique

Communauté 2ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT de Paris

Paris - 24 Juin La Marche des Fiertés LGBT 2017 dévoile son parcours

Paris Fetish 2017 Une quatrième édition encore plus internationale pour Paris Fetish

Communauté La Marche des fiertés LGBT parisienne aura lieu le 24 juin

Agenda Coup d'envoi de l'édition 2017 de Paris Fetish

Paris Fetish 2017 La Bruthal Party # 4, c'est samedi !

Paris Fetish 2017 La Players revient pour une nouvelle édition

Paris Fetish 2017 RUBBER, le latex s'expose

Paris Fetish / Débat De Tom of Finland à Full Mano, la création artistique fétichiste

Paris 18e Printemps des Assoces les 25 et 26 mars

Contre-culture Un Salon du Livre Cul à Paris

SOS Homophobie Semaine du témoignage contre l’homophobie

Chéries-chéris 2016 22ème Festival du film LGBT de Paris

Paris Fetish 2016 Une 3ème édition au top

Paris - 26/29 Mai Paris Fetish, un rendez-vous européen pour la visibilité fetish

Paris Fetish 2016 Players, la nouvelle soirée sportswear

Paris Fetish # 3 La Bruthal Party dévoile son dispositif pour l'édition 2016

26-29 Mai Les hot spots de Paris Fetish # 3

Paris Fetish 2016 La Bruthal Party revient avec un nouveau dispositif

Paris Fetish # 3 L'événement fetish 2016

Presse gay Garçon magazine tente sa chance en kiosques

Sex store en ligne Découvrez Menstore.com !

Les précédentes Unes

précédent février 2018 suivant
lu ma me je ve sa di
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        
Publicité

Shopping

T-SHIRT VERSATILE
35.00 €
Voir l'offre pour T-SHIRT VERSATILE
chez RoB Paris
LOT COCKRINGS
16.00 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez Menstore
SHORT BACKLESS
59.00 €
Voir l'offre pour SHORT BACKLESS
chez VestiaireGay
POMPE COLT
42.00 €
Voir l'offre pour POMPE COLT
chez Mentoyz
BOTTES CUIR
399.00 €
Voir l'offre pour BOTTES CUIR
chez RoB Paris
LOT POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT POPPERS
chez Menstore
COMBINAISON
79.00 €
Voir l'offre pour COMBINAISON
chez VestiaireGay
LOT COCKRINGS
8.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez Mentoyz
LOT COCKRINGS
20.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
JOCKSTRAP
49.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez VestiaireGay
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
COCKRING
25.00 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
CAGE CHASTETE
84.00 €
Voir l'offre pour CAGE CHASTETE
chez RoB Paris
SHORT BACKZIP
65.00 €
Voir l'offre pour SHORT BACKZIP
chez VestiaireGay
MASTURBATEUR
17.95 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Menstore