Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
SOS Homophobie conteste le délai de prescription des insultes  - Kiss-in de Notre-Dame

Kiss-in de Notre-Dame

SOS Homophobie conteste le délai de prescription des insultes

Les personnes qui avaient été insultés par des manifestants homophobes le 14 février dernier lors d'un kiss-in devant Notre-Dame, et dont le procès a lieu mardi 30 novembre, se voient opposer la prescription des faits, de 3 mois pour les injures homophobes. Un délai inférieur aux autres injures que conteste SOS Homophobie.

E-llico.com / Actus

SOS Homophobie conteste le délai de prescription des insultes
Kiss-in de Notre-Dame

Mis en ligne le 29/11/2010

Tags

homophobie injures religion kiss-in

Dans l'affaire du kiss-in de Notre Dame, SOS Homophobie a décider de déposer une question prioritaire de constitutionnalité à propos du délai de prescription qui régit les injures homophobes.

En effet, si ce délai est d'un an pour les injures à caractère raciste, il n'est que de 3 mois pour les injures à caractère homophobe.

"Cette inégalité juridique est une discrimination qui empêche, aujourd'hui, de nombreuses victimes de propos homophobes de pouvoir obtenir réparation auprès de la justice", fait valoir l'association.

Et c'est le cas pour les huit jeunes hommes et femmes qui ont été insultés et, pour l'une d'entre eux, frappée le 14 février 2010, lors d'un kiss-in devant Notre-Dame, dont le procès a lieu ce mardi 30 novembre.

Quatre des agresseurs présumés ont été formellement identifiés par les victimes, et sont aujourd'hui poursuivis pour injures et violences volontaires aggravées.

SOS Homophobie s'est portée partie civile auprès des victimes, et est représentée par Caroline Mécary.
Or, l'avocat des mis en cause invoque la prescription pour faire annuler les poursuites concernant les insultes. Elles sont maintenues pour la victime de coups et blessures.

Depuis mars 2010, lorsque, à l'occasion d'une instance en cours devant une juridiction, il est soutenu qu'une disposition législative porte atteinte aux droits et libertés que la Constitution garantit, le Conseil Constitutionnel peut être saisi de cette question.
SOS Homophobie demande donc au conseil constitutionnel de se prononcer sur la conformité à la constitution d'une distinction dans le délai de prescription entre une insulte à caractère raciste et une insulte à caractère homophobe.

Cette démarche peut suspendre le procès jusqu'à ce que le conseil constitutionnel se prononce sur cette question dans un délai de trois mois.

"SOS Homophobie ne peut tolérer qu'une hiérarchie s'opère entre les insultes fondées sur l'orientation sexuelle et celles fondées sur l'origine, explique Bartholomé Girard, le président de l'association. Si le conseil constitutionnel met bien fin à cette discrimination juridique, alors un procès équitable pourra avoir lieu pour les victimes. Cette affaire permettrait ainsi de faire avancer le droit pour les gays et lesbiennes de France dont un grand nombre est, chaque jour, victime d'insultes et ne peut s'en défendre".

Mis en ligne le 29/11/2010

Réagissez

Commentaires

Les commentaires ne sont pas ouverts pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Turquie Les 18 étudiants ayant participé à une marche des fiertés relaxés

VIH Le dépistage gratuit sans ordonnance va être généralisé

Grande-Bretagne Une universitaire britannique accusée de transphobie dénonce une campagne de harcèlement

Harcèlement et piratage Twitch à la peine en cybersécurité

Corée-du-Sud Un tribunal sud-coréen soutient une soldate transgenre qui s'est suicidée

Contrôle de la police et propagande gay Moscou rejette les propositions du Conseil de l'Europe

Eglise catholique Le rapport Sauvé, accablant, révèle l'ampleur de la pédocriminalité dans l'Eglise de France

Pédocriminalité dans l'Eglise Les différents profils des agresseurs

Caraïbes L'Eglise catholique réaffirme son opposition au mariage homosexuel à Cuba

Homophobie L'Assemblée vote l'interdiction des thérapies de conversion à l'unanimité

Ecole Le ministère de l'Education publie une circulaire pour mieux accueillir les élèves transgenres

France Un rapport dévoile l’ampleur du phénomène de la pédocriminalité dans l’Église

Turquie / France Peine de prison réduite à cinq ans pour Fabien Azoulay

Justice Non-lieu pour sept Femen et Caroline Fourest après des incidents pendant une manif anti-mariage gay

Mulhouse Un couple d’hommes privé de prime de naissance faute de certificat de grossesse

Pologne / Bélarus Fatigués et effrayés, des migrants gay se cachent aux confins de l'UE

Médias Cyril Hanouna se mêle de politique

Affaire Mila Cinq nouvelles personnes seront jugées pour harcèlement et menaces de mort

Thérapies de conversion La commission des loi de l'Assemblée nationale examine la proposition de loi

Népal Le troisième genre introduit dans le recensement

Droits LGBT Refusant le chantage de Bruxelles, la Hongrie prête à se passer des fonds européens

L'école doit être un allié Au collège, des bénévoles sensibilisent aux LGBTphobies

Egalité La PMA pour toutes entre en vigueur ce mercredi 29 septembre

Mourir de tristesse ou être tué En Afghanistan, la communauté LGBTQ replonge en clandestinité

Philippines Manny Pacquiao, au nom de la boxe, de la politique et du Saint-Esprit

Allemagne Deux femmes trans élue au parlement

DVD / Helix BROTHERHOOD OF GAMES ; société secrète du sexe

Japon La candidat au poste de Premier ministre favorable au mariage gay battu

Témoignage La vie brisée de Radwin, femme trans en Afghanistan

Les précédentes Unes

précédent octobre 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

GEL LUBRIFIANT
5.90 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIFIANT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
LOT COCKRINGS
13.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LOT COCKRINGS
15 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
COMICS GAY
6 €
Voir l'offre pour COMICS GAY
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris