Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Le débat sur le mariage gay provoque une libération de la parole homophobe  - Effet pervers

Effet pervers

Le débat sur le mariage gay provoque une libération de la parole homophobe

Effet pervers, le débat autour du mariage pour tous a provoqué une "libération de la parole homophobe" très mal vécue par de nombreux homos, notamment les plus jeunes jetés dans la "détresse" par cette haine, selon les associations défense des homosexuels.

E-llico.com / Actus

Le débat sur le mariage gay provoque une libération de la parole homophobe
Effet pervers

Mis en ligne le 03/01/2013

Tags

SOS homophobie Le Refuge Homophobie Mariage gay

En témoigne l'explosion du nombre d'appels reçus par les numéros d'écoute en fin d'année: SOS Homophobie et l'association Le Refuge en ont enregistré en décembre trois fois plus qu'un an plus tôt.

Dans le même temps, sur le réseau social Twitter, lors du week-end avant Noël, une vague de tweets très violemment hostiles aux homosexuels ont déferlé sous le hashtag (mot-clé) #sitonfilsestgay.

"Si chaque année, en décembre, nous assistons à une augmentation du nombre de témoignages, l'année 2012 aura été tristement exceptionnelle", dénonce Elisabeth Ronzier, présidente de SOS Homophobie auprès de l'AFP, évoquant le "désarroi, la souffrance et même la détresse" de nombreux homosexuels.

"Nous recevons beaucoup d'appels de jeunes de 16-17 ans, qui sont homosexuels mais qui n'ont rien dit à leur famille et n'ont jamais débattu de cela avec eux et qui soudain les entendent reprendre des propos injurieux à l'égard des homos", renchérit Nicolas Noguier, président du Refuge.

"Quand ils nous appellent, ils sont complètement désemparés", ajoute-t-il.

Pour tous, cela ne démontre pas nécessairement une augmentation de l'homophobie mais plutôt la résurgence d'une homophobie latente de la société au moment où la France est sur le point de devenir le onzième pays à ouvrir le mariage aux personnes de même sexe. La première réforme sociétale du quinquennat de François Hollande sera en effet débattue au Parlement à partir du 29 janvier.

"Le pire ressort"

"Dans le climat actuel, la parole est plus décomplexée. Il me semble que les amalgames d'un certain nombre de politiques libèrent la parole homophobe et haineuse", estime Nicolas Gougain, porte-parole de l'Inter-LGBT, qui appelle les députés à modérer leur propos car "il ne s'agit pas de théorie politique, mais de la vie des gens".

La libération de la parole homophobe affecte particulièrement les plus jeunes qui vivent souvent leur homosexualité de façon beaucoup plus libre que leurs aînés.

"Je pensais que la société avait vraiment évolué et là d'un seul coup sous couvert de débat démocratique, le pire ressort. Moi, qui ai toujours vécu très simplement mon homosexualité, là je suis choqué et je me sens attaqué pour ce que je suis tout simplement", raconte Quentin, 26 ans, sous couvert d'anonymat.

Pour les plus jeunes qui mettent en avant la question de l'égalité, la simple opposition au projet de loi est même vécue comme une violence, d'après les associations. "Les jeunes homos ne veulent plus renoncer comme leurs aînés à fonder une famille et du coup s'entendre dire que l'on est dangereux pour les enfants, que l'on est responsable de la déliquescence de la société, c'est terrible pour eux!", estime Elisabeth Ronzier.

Pour Nicolas Noguier, "le gouvernement n'avait pas conscience que la société française était encore aussi homophobe, il aurait fallu anticiper ce regain d'homophobie et faire de la sensibilisation auprès de l'opinion publique".

(Source AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Retour vers le passé

J'ai l'impression que depuis l'an 2000, la France est revenue à la fin des années 70 et début 80 au sujet des discriminations.

Pour Nicolas Noguier, "le gouvernement n'avait pas conscience que la société française était encore aussi homophobe. Je ne suis pas d'accord, pour preuve : jospin que l'on dit proche d'hollande est contre le mariage pour tous donc hollande avait conscience de l'homophobie

Antonin

Bien évidemment on ne peut être que d'accord avec ce qu'écrit TitideParis. En outre est-ce que nos politiciens et les responsables religieux de tout poil ont-ils bien conscience que leur homophobie non dite ou déclarée s'apparente aux comportements racistes et anti-humanistes dont nos sciétés ont déjà souffert si horriblement dans le passé aussi bien avec l'antisémitisme ou le racisme anti-noir. Tous feraient bien de réfléchir à cette forme de criminelle bêtise qui consiste à mettre au ban de la société celui ou celle qui veut vivre en toute liberté sa différence.

Dr Arlon d'Arpi

L'Eglise catholique, Mgr Vingt-Trois et autres sbires en soutane, sont étrangement superbement silencieux quand il s'agit de condamner une violence qu'elle a elle-même fomenté.

Olivier

Merci Titi/Thierry d'écrire ce que je pense profondément et à quoi je n'ai rien à ajouter.

1titideparis

L'occasion est là pour montrer notre solidarité et notre volonté de contribuer au mieux-être de ces jeunes en faisant un don à cet organisme.
Nous ne voulons pas que ces jeunes revivent l'enfer que nous avons subi parce que nous étions isolés quand nous étions jeunes.

Il faut qu'ils sachent qu'ils ne sont pas isolés, que si leurs familles "naturelles" les rejettent ils peuvent se tourner vers une "famille au sens élargi" où leur valeur intrinsèque d'être humain ne sera pas remise en question,chaque vie a sa place sur cette planète,même si certains s'amusent à bouffer l'oxygène des autres,il est temps que ces abus cessent et que les gays montrent que la notion d'humanisme est au coeur de leur raison d'être,que chacun a droit au même respect, sans discussion.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Football Le Panama sanctionné pour des chants homophobes en tribunes

Etats-Unis Liberté d'expression ou discours haineux? Netflix dans la tourmente

Koweit Une femme transgenre condamnée pour imitation du sexe opposé

Afrique Le Botswana demande l'annulation de la dépénalisation de l'homosexualité

Pays-Bas L'héritier du trône, le roi ou la reine peuvent épouser une personne du même sexe, selon le Premier ministre

Namibie La justice accorde la citoyenneté à un enfant d'un couple gay

Justice La CEDH déboute des plaignants qui poursuivaient le Vatican pour des actes de pédocriminalité

Union européenne Clément Beaune exhorte la Hongrie à respecter les droits LGBT

Essonne Une enquête est ouverte après l'agression homophobe d'un mineur

Football américain Démission de l'entraîneur des Raiders, accusé de racisme, misogynie et homophobie

Handball Procédure disciplinaire demandée à l'encontre du président de Nantes après des propos homophobes

Etats-Unis Netflix défend l'humoriste Dave Chappelle après des blagues jugées transphobes

Turquie Les 18 étudiants ayant participé à une marche des fiertés relaxés

VIH Le dépistage gratuit sans ordonnance va être généralisé

Grande-Bretagne Une universitaire britannique accusée de transphobie dénonce une campagne de harcèlement

Harcèlement et piratage Twitch à la peine en cybersécurité

Corée-du-Sud Un tribunal sud-coréen soutient une soldate transgenre qui s'est suicidée

Contrôle de la police et propagande gay Moscou rejette les propositions du Conseil de l'Europe

Eglise catholique Le rapport Sauvé, accablant, révèle l'ampleur de la pédocriminalité dans l'Eglise de France

Pédocriminalité dans l'Eglise Les différents profils des agresseurs

Caraïbes L'Eglise catholique réaffirme son opposition au mariage homosexuel à Cuba

Homophobie L'Assemblée vote l'interdiction des thérapies de conversion à l'unanimité

Ecole Le ministère de l'Education publie une circulaire pour mieux accueillir les élèves transgenres

France Un rapport dévoile l’ampleur du phénomène de la pédocriminalité dans l’Église

Turquie / France Peine de prison réduite à cinq ans pour Fabien Azoulay

Justice Non-lieu pour sept Femen et Caroline Fourest après des incidents pendant une manif anti-mariage gay

Pologne / Bélarus Fatigués et effrayés, des migrants gay se cachent aux confins de l'UE

Médias Cyril Hanouna se mêle de politique

Affaire Mila Cinq nouvelles personnes seront jugées pour harcèlement et menaces de mort

Les précédentes Unes

précédent octobre 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

GEL LUBRIFIANT
5.90 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIFIANT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
LOT COCKRINGS
13.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LOT COCKRINGS
15 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
COMICS GAY
6 €
Voir l'offre pour COMICS GAY
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris