Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Un candidat transsexuel veut bousculer le pays lors des élections de février  - Equateur

Equateur

Un candidat transsexuel veut bousculer le pays lors des élections de février

A dix jours des élections générales en Equateur, Diane Rodriguez espère bien bousculer ce petit pays andin en devenant le premier parlementaire transsexuel de son histoire, dans le sillage d'un mouvement qui prend de l'ampleur en Amérique latine.

E-llico.com / Actus

Un candidat transsexuel veut bousculer le pays lors des élections de février
Equateur

Mis en ligne le 07/02/2013

Tags

Equateur Transsexuelle

Cela fait des années que cette étudiante en psychologie de 30 ans, dont le nom de baptême est Luis Benedicto, lutte en faveur des minorités sexuelles face aux réticences d'une population de 14 millions d'habitants, dont 85% de catholiques.

"Mon objectif, ce sera toutes les minorités, les groupes ethniques vulnérables et les causes féministes", affirme dans un entretien accordé à l'AFP cette candidate au corps potelé et aux cheveux frisés, qui défendra les couleurs du parti de gauche Rupture 25 (en référence à sa création 25 ans après la dictature, en 2004).

Née dans le port de Guayaquil, seconde ville équatorienne et poumon économique du pays, cette activiste tentera de décrocher un siège au Congrès lors du scrutin du 17 février prochain, jour des élections parlementaires mais aussi présidentielles, dont l'actuel chef de l'Etat, Rafael Correa, est donné grand favori dans les sondages.

Au pouvoir depuis 2007, ce porte-drapeau de la gauche radicale dans la région, a fait adopter l'année suivante une Constitution qui sanctionne toute forme de discrimination sexuelle.

Un progrès insuffisant, selon Diane Rodriguez, qui entend bien pousser le dirigeant socialiste à légaliser le mariage des homosexuels, une option que ce dernier a jusqu'ici exclu, tout comme son principal rival à la présidentielle, l'ancien banquier de droite Guillermo Lasso, même si ce dernier est favorable aux unions civiles entre personnes du même sexe.

Les autres candidats présidentiels ne sont pas tous aussi progressistes, à l'image de Nelson Zavala, un pasteur évangéliste, crédité d'à peine 1% des intentions de vote, selon qui l'homosexualité est un "trouble mental" et un "pêché".

L'hostilité d'une partie de la société équatorienne n'est pas nouvelle pour la candidate. La révolution intime vécue par cette activiste eut lieu à l'âge de 16 ans, avec la révélation de son identité féminine. Lorsque l'adolescent se confia alors à ses parents, ces derniers le chassèrent de leur maison.

Après avoir dû se prostituer pour survivre, Diane ne put regagner le logis familial qu'à condition de s'inscrire à des activités religieuses, ce qu'elle fit tout en suivant une thérapie hormonale. "Je voulais développer librement ma sexualité et prenais des médicaments en cachette", raconte-t-elle.

Sa transformation physique lui vaut le rejet de ses camarades d'université, ainsi que maints déboires professionnels. Après avoir une nouvelle fois perdu son emploi dans un hôtel, Diane décide de réagir et porte plainte pour être réintégrée, en tant que salarié féminin.

"L'avocat disait que c'était impossible car mon nom masculin figurait sur mes papiers d'identité. J'ai donc décidé de le modifier à l'Etat civil, qui a refusé de le faire malgré la Constitution imposant la reconnaissance de l'identité sexuelle", raconte-t-elle.

Au terme d'une bataille juridique, l'administration lui accorde enfin en 2009 de nouveaux papiers qui mentionnent son nom de femme mais conserve la mention "sexe masculin". Le début d'une autre procédure, actuellement en cours, pour Diane, qui milite désormais pour que les documents fassent référence au "genre" et non au "sexe".

Avec l'appui de plusieurs ONG, l'activiste, qui a fondé en 2008 sa propre association ""Silhouette X", dédiée aux droits des transsexuels, a lancé une campagne baptisée "Mon genre sur ma carte (d'identité)", afin que chacun puisse choisir d'y inscrire son identité sexuelle.

Son éventuelle élection au Congrès donnerait évidemment un grand coup de pouce à son combat.

Si cette candidature est inédite en Equateur, elle ne constitue pas un cas isolé dans le reste de l'Amérique latine. En 2005, l'avocate vénézuélienne Tamara Adrian a également brigué un siège parlementaire avant d'y renoncer, estimant que la loi ne garantissait pas l'égalité pour les minorités.

Au Chili, un autre transsexuel, devenue femme après une opération chirurgicale il y a quatre ans, est aussi candidate aux élections législatives dans son pays.

(Source AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

JMG

Loala a raison. On doit écrire : "Une candidate transsexuelle". Et faire un peu attention à ce qu'on écrit.

Koala

Bordel mais vous allez parler des MtF au féminin un jour car là rien que le titre ne donne pas envie d'aller plus loin.
Alors ouais vous ne faites que reprendre ce qu'à écrit l'AFP mais c'est pas parce que l'AFP écrit de la merde transphobe qu'il cous faut recopier sans au moins modifier le genre de la personne.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Jérusalem Sous haute surveillance, la Gay Pride réunit un record de participants

Sida Les jeunes ont un rôle clé à jouer, selon le prince Harry et Elton John

GPA à l'étranger La Cour européenne des droits de l'homme condamne à nouveau la France

Présidentielle USA Le programme du parti républicain adopte à programme ultra-conservateur et anti-gay

Jérusalem La police déjoue un projet d'agression contre la Gay Pride

Présidentielle USA Caitlyn Jenner, célébrité transgenre, à Cleveland en marge de la convention Trump

Médias / People L'affaire Morandini tourne au règlement de comptes avec Marc-Olivier Fogiel

Roumanie Les opposants au mariage gay marquent un point

Présidentielle USA Queen s'insurge contre l'utilisation de We Are the Champions par Trump

Recherche Les résultats prometteurs d'un vaccin anti-HIV permettent un test à grande échelle

Conférence de Durban Il n'y aura pas rapidement de remède pour guérir du sida, préviennent les chercheurs

Conférence de Durban Le sommet sida débute avec une mise en garde contre le risque de voir les progrès anéantis

Médias Jean-Marc Morandini dans la tourmente de castings dénudés

Pologne Les chrétiens LGBT participeront discrètement aux JMJ de Cracovie

Conférence de Durban Vibrant appel à continuer la riposte contre le sida à l'ouverture

Présidentielle USA Mike Pence, colistier de Trump et farouche adversaire des droits LGBT

Haïti Une association gay dénonce les propos homophobes d'un sénateur

Israël Tollé sur la nomination du grand rabbin de l'armée connu pour des propos anti-gay

Transidentité Satisfaction des associations LGBT après les nouveaux amendements facilitant le changement d'état civil

Grande-Bretagne Le prince Harry fait le test du sida pour sensibiliser face à l'épidémie

Iran Ne pas pouvoir parler de sexe contribue à la hausse du sida, selon un ministre

VIH / Etude Les antirétroviraux réduisent le risque de transmission du VIH dans les couples

Transgenres L'Assemblée facilite davantage le changement d'état civil

Grande-Bretagne Angela Eagle, députée ouvertement lesbienne, se lance à l'assaut du Labour

Discrimination Le don de sang désormais ouvert aux gays mais sous conditions

Nantes Un homme mis en examen pour le viol de trois jeunes hommes rencontrés via un site de rencontres

Gay pride Plus de 16.000 personnes défilent à la marche des fiertés LGBT de Lyon

PMA à l'étranger Le texte considéré comme pénalisant les gynécologues abrogé

Attentat homophobe Britney Spears, Meghan Trainor et Selena Gomez chantent pour Orlando

Les précédentes Unes

précédent juillet 2016 suivant
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

SHORT ALPHA
79.00 €
Voir l'offre pour SHORT ALPHA
chez RoB Paris
BOIS BANDE
10.90 €
Voir l'offre pour BOIS BANDE
chez Menstore
POPPERS TRES FORT
39.00 €
Voir l'offre pour POPPERS TRES FORT
chez Mentoyz
GEL CHAUFFANT
17.00 €
Voir l'offre pour GEL CHAUFFANT
chez RoB Paris
DEBARDEUR PUP
35.00 €
Voir l'offre pour DEBARDEUR PUP
chez VestiaireGay
LA FELLATION
13.00 €
Voir l'offre pour LA FELLATION
chez Menstore
POIRE A LAVEMENTS
14.50 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Mentoyz
CHEMISE CUIR
499.00 €
Voir l'offre pour CHEMISE CUIR
chez RoB Paris
SHORT BRADY
39.00 €
Voir l'offre pour SHORT BRADY
chez VestiaireGay
GEL A BASE D'EAU
5.50 €
Voir l'offre pour GEL A BASE D\'EAU
chez Menstore
POMPE A BITE
49.00 €
Voir l'offre pour POMPE A BITE
chez Mentoyz
MENOTTES
54.00 €
Voir l'offre pour MENOTTES
chez RoB Paris
CREME DE MASSAGE
14.00 €
Voir l'offre pour CREME DE MASSAGE
chez Menstore
MASTURBATEUR
69.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
SHORT JET
65.00 €
Voir l'offre pour SHORT JET
chez VestiaireGay
JOCKSTRAP CUIR
139.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP CUIR
chez RoB Paris
STAR WARS GAY
49.00 €
Voir l'offre pour STAR WARS GAY
chez Menstore