Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Un candidat transsexuel veut bousculer le pays lors des élections de février  - Equateur

Equateur

Un candidat transsexuel veut bousculer le pays lors des élections de février

A dix jours des élections générales en Equateur, Diane Rodriguez espère bien bousculer ce petit pays andin en devenant le premier parlementaire transsexuel de son histoire, dans le sillage d'un mouvement qui prend de l'ampleur en Amérique latine.

E-llico.com / Actus

Un candidat transsexuel veut bousculer le pays lors des élections de février
Equateur

Mis en ligne le 07/02/2013

Tags

Equateur Transsexuelle

Cela fait des années que cette étudiante en psychologie de 30 ans, dont le nom de baptême est Luis Benedicto, lutte en faveur des minorités sexuelles face aux réticences d'une population de 14 millions d'habitants, dont 85% de catholiques.

"Mon objectif, ce sera toutes les minorités, les groupes ethniques vulnérables et les causes féministes", affirme dans un entretien accordé à l'AFP cette candidate au corps potelé et aux cheveux frisés, qui défendra les couleurs du parti de gauche Rupture 25 (en référence à sa création 25 ans après la dictature, en 2004).

Née dans le port de Guayaquil, seconde ville équatorienne et poumon économique du pays, cette activiste tentera de décrocher un siège au Congrès lors du scrutin du 17 février prochain, jour des élections parlementaires mais aussi présidentielles, dont l'actuel chef de l'Etat, Rafael Correa, est donné grand favori dans les sondages.

Au pouvoir depuis 2007, ce porte-drapeau de la gauche radicale dans la région, a fait adopter l'année suivante une Constitution qui sanctionne toute forme de discrimination sexuelle.

Un progrès insuffisant, selon Diane Rodriguez, qui entend bien pousser le dirigeant socialiste à légaliser le mariage des homosexuels, une option que ce dernier a jusqu'ici exclu, tout comme son principal rival à la présidentielle, l'ancien banquier de droite Guillermo Lasso, même si ce dernier est favorable aux unions civiles entre personnes du même sexe.

Les autres candidats présidentiels ne sont pas tous aussi progressistes, à l'image de Nelson Zavala, un pasteur évangéliste, crédité d'à peine 1% des intentions de vote, selon qui l'homosexualité est un "trouble mental" et un "pêché".

L'hostilité d'une partie de la société équatorienne n'est pas nouvelle pour la candidate. La révolution intime vécue par cette activiste eut lieu à l'âge de 16 ans, avec la révélation de son identité féminine. Lorsque l'adolescent se confia alors à ses parents, ces derniers le chassèrent de leur maison.

Après avoir dû se prostituer pour survivre, Diane ne put regagner le logis familial qu'à condition de s'inscrire à des activités religieuses, ce qu'elle fit tout en suivant une thérapie hormonale. "Je voulais développer librement ma sexualité et prenais des médicaments en cachette", raconte-t-elle.

Sa transformation physique lui vaut le rejet de ses camarades d'université, ainsi que maints déboires professionnels. Après avoir une nouvelle fois perdu son emploi dans un hôtel, Diane décide de réagir et porte plainte pour être réintégrée, en tant que salarié féminin.

"L'avocat disait que c'était impossible car mon nom masculin figurait sur mes papiers d'identité. J'ai donc décidé de le modifier à l'Etat civil, qui a refusé de le faire malgré la Constitution imposant la reconnaissance de l'identité sexuelle", raconte-t-elle.

Au terme d'une bataille juridique, l'administration lui accorde enfin en 2009 de nouveaux papiers qui mentionnent son nom de femme mais conserve la mention "sexe masculin". Le début d'une autre procédure, actuellement en cours, pour Diane, qui milite désormais pour que les documents fassent référence au "genre" et non au "sexe".

Avec l'appui de plusieurs ONG, l'activiste, qui a fondé en 2008 sa propre association ""Silhouette X", dédiée aux droits des transsexuels, a lancé une campagne baptisée "Mon genre sur ma carte (d'identité)", afin que chacun puisse choisir d'y inscrire son identité sexuelle.

Son éventuelle élection au Congrès donnerait évidemment un grand coup de pouce à son combat.

Si cette candidature est inédite en Equateur, elle ne constitue pas un cas isolé dans le reste de l'Amérique latine. En 2005, l'avocate vénézuélienne Tamara Adrian a également brigué un siège parlementaire avant d'y renoncer, estimant que la loi ne garantissait pas l'égalité pour les minorités.

Au Chili, un autre transsexuel, devenue femme après une opération chirurgicale il y a quatre ans, est aussi candidate aux élections législatives dans son pays.

(Source AFP)

Réagissez

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à  la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

JMG

Loala a raison. On doit écrire : "Une candidate transsexuelle". Et faire un peu attention à ce qu'on écrit.

Koala

Bordel mais vous allez parler des MtF au féminin un jour car là rien que le titre ne donne pas envie d'aller plus loin.
Alors ouais vous ne faites que reprendre ce qu'à écrit l'AFP mais c'est pas parce que l'AFP écrit de la merde transphobe qu'il cous faut recopier sans au moins modifier le genre de la personne.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

WikiLeaks L'armée américaine refuse sa clémence au soldat Manning

Projet de loi Avant les débats parlementaires, les propositions se multiplient sur la famille

Anniversaire SOS Homophobie fête ses 20 ans d'existence

Mariage gay Premiier mariage religieux de même sexe en Angleterre

Loi anti-gays Le chef de la Banque mondiale rencontre en privé des militants LGBT

Justice Un Suisse condamné à 7 ans de prison pour avoir transmis le sida à son ex-compagnon français

Protestantisme Un pasteur appelle à aider les homosexuels à guérir de leur névrose

Discrimination Touraine pour la fin de l'interdiction des soins funéraires pour les séropositifs

Eglise catholique Le pape François demande pardon pour la pédophilie dans l'Eglise mais attaque la question du genre

Chéries-Chéris Imbroglio autour de la présidence du festival de films LGBT de Paris

Homophobie Boutin estime que traiter l'homosexualité d'abomination était maladroit

Homophobie L'Inter-LGBT dépose plainte contre Christine Boutin qui a qualifié l'homosexualité d'abomination

Ethiopie Un groupe chrétien annonce une manifestation contre l'homosexualité

Décès L'Inter-LGBT salue l'action de Dominique Baudis comme Défenseur des droits

Grande-Bretagne La justice acquitte un ex-député conservateur accusé de viol sur plusieurs hommes

Discriminations L'homme blanc hétérosexuel toujours privilégié

Ouganda La police accuse un organisme de lutte contre le sida de former à l'homosexualité

Basket Un joueur universitaire du Massachusetts fait son coming out

Italie Un tribunal reconnaît pour la première fois un mariage homosexuel

Nouveau gouvernement Laurence Rossignol, féministe à la gauche du PS, hérite du dossier de la famille

Famille Un rapport commandé par le gouvernement préconise l'ouverture de la PMA et la GPA

PMA, GPA, Loi famille Irène Théry déplore le retard de la publication de son rapport par le gourvernement

Equateur Un présentateur TV contraint à s'excuser pour des propos sur les gays

Lois anti-homosexualité L'Afrique du Sud respecte la nouvelle loi anti-gay ougandaise

Gouvernement Valls promet la fermeté contre l'homophobie, mais pas la PMA

Norvège L'Église protestante rejette le mariage homosexuel

Grande-Bretagne Un enseignant homosexuel démissionne après des plaintes de parents qui lui reprochaient de lutter contre l'homophobie

Etats-Unis Service commercial refusé à un couple gay, la Cour Suprême ne s'en mêle pas

Les précédentes Unes

précédent avril 2014 suivant
lu ma me je ve sa di
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
Publicité

L'actu du jour

Toute l'actu

Shopping

DEBARDEUR NOIR
49.00 €
Voir l'offre pour DEBARDEUR NOIR
chez RoB Paris
GUIDE SPARTACUS
25.95 €
Voir l'offre pour GUIDE SPARTACUS
chez Menstore
MASTURBATEUR
17.95 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
GEL EROS
8.95 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris
POPPERS PIG BLACK
10.00 €
Voir l'offre pour POPPERS PIG BLACK
chez Menstore
JOCKSTRAP
30.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez VestiaireGay
GEL MANIX
3.50 €
Voir l'offre pour GEL MANIX
chez Mentoyz
MENOTTES
49.00 €
Voir l'offre pour MENOTTES
chez RoB Paris
BIG BOY VIBRANT
59.00 €
Voir l'offre pour BIG BOY VIBRANT
chez Menstore
JOCKSTRAP
30.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez VestiaireGay
EROS PILLS
11.00 €
Voir l'offre pour EROS PILLS
chez Mentoyz
COCKRING
49.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez RoB Paris
GEL DE MASSAGE
13.00 €
Voir l'offre pour GEL DE MASSAGE
chez Menstore
JOCKSTRAP
29.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez VestiaireGay
POMPE SEAMAN
30.00 €
Voir l'offre pour POMPE SEAMAN
chez Mentoyz
GILET
215.00 €
Voir l'offre pour GILET
chez RoB Paris
JOCKSTRAPS
29.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAPS
chez Menstore
GEL ELBOW GREASE
7.25 €
Voir l'offre pour GEL ELBOW GREASE
chez Menstore