Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Un candidat transsexuel veut bousculer le pays lors des élections de février  - Equateur

Equateur

Un candidat transsexuel veut bousculer le pays lors des élections de février

A dix jours des élections générales en Equateur, Diane Rodriguez espère bien bousculer ce petit pays andin en devenant le premier parlementaire transsexuel de son histoire, dans le sillage d'un mouvement qui prend de l'ampleur en Amérique latine.

E-llico.com / Actus

Un candidat transsexuel veut bousculer le pays lors des élections de février
Equateur

Mis en ligne le 07/02/2013

Tags

Equateur Transsexuelle

Cela fait des années que cette étudiante en psychologie de 30 ans, dont le nom de baptême est Luis Benedicto, lutte en faveur des minorités sexuelles face aux réticences d'une population de 14 millions d'habitants, dont 85% de catholiques.

"Mon objectif, ce sera toutes les minorités, les groupes ethniques vulnérables et les causes féministes", affirme dans un entretien accordé à l'AFP cette candidate au corps potelé et aux cheveux frisés, qui défendra les couleurs du parti de gauche Rupture 25 (en référence à sa création 25 ans après la dictature, en 2004).

Née dans le port de Guayaquil, seconde ville équatorienne et poumon économique du pays, cette activiste tentera de décrocher un siège au Congrès lors du scrutin du 17 février prochain, jour des élections parlementaires mais aussi présidentielles, dont l'actuel chef de l'Etat, Rafael Correa, est donné grand favori dans les sondages.

Au pouvoir depuis 2007, ce porte-drapeau de la gauche radicale dans la région, a fait adopter l'année suivante une Constitution qui sanctionne toute forme de discrimination sexuelle.

Un progrès insuffisant, selon Diane Rodriguez, qui entend bien pousser le dirigeant socialiste à légaliser le mariage des homosexuels, une option que ce dernier a jusqu'ici exclu, tout comme son principal rival à la présidentielle, l'ancien banquier de droite Guillermo Lasso, même si ce dernier est favorable aux unions civiles entre personnes du même sexe.

Les autres candidats présidentiels ne sont pas tous aussi progressistes, à l'image de Nelson Zavala, un pasteur évangéliste, crédité d'à peine 1% des intentions de vote, selon qui l'homosexualité est un "trouble mental" et un "pêché".

L'hostilité d'une partie de la société équatorienne n'est pas nouvelle pour la candidate. La révolution intime vécue par cette activiste eut lieu à l'âge de 16 ans, avec la révélation de son identité féminine. Lorsque l'adolescent se confia alors à ses parents, ces derniers le chassèrent de leur maison.

Après avoir dû se prostituer pour survivre, Diane ne put regagner le logis familial qu'à condition de s'inscrire à des activités religieuses, ce qu'elle fit tout en suivant une thérapie hormonale. "Je voulais développer librement ma sexualité et prenais des médicaments en cachette", raconte-t-elle.

Sa transformation physique lui vaut le rejet de ses camarades d'université, ainsi que maints déboires professionnels. Après avoir une nouvelle fois perdu son emploi dans un hôtel, Diane décide de réagir et porte plainte pour être réintégrée, en tant que salarié féminin.

"L'avocat disait que c'était impossible car mon nom masculin figurait sur mes papiers d'identité. J'ai donc décidé de le modifier à l'Etat civil, qui a refusé de le faire malgré la Constitution imposant la reconnaissance de l'identité sexuelle", raconte-t-elle.

Au terme d'une bataille juridique, l'administration lui accorde enfin en 2009 de nouveaux papiers qui mentionnent son nom de femme mais conserve la mention "sexe masculin". Le début d'une autre procédure, actuellement en cours, pour Diane, qui milite désormais pour que les documents fassent référence au "genre" et non au "sexe".

Avec l'appui de plusieurs ONG, l'activiste, qui a fondé en 2008 sa propre association ""Silhouette X", dédiée aux droits des transsexuels, a lancé une campagne baptisée "Mon genre sur ma carte (d'identité)", afin que chacun puisse choisir d'y inscrire son identité sexuelle.

Son éventuelle élection au Congrès donnerait évidemment un grand coup de pouce à son combat.

Si cette candidature est inédite en Equateur, elle ne constitue pas un cas isolé dans le reste de l'Amérique latine. En 2005, l'avocate vénézuélienne Tamara Adrian a également brigué un siège parlementaire avant d'y renoncer, estimant que la loi ne garantissait pas l'égalité pour les minorités.

Au Chili, un autre transsexuel, devenue femme après une opération chirurgicale il y a quatre ans, est aussi candidate aux élections législatives dans son pays.

(Source AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

JMG

Loala a raison. On doit écrire : "Une candidate transsexuelle". Et faire un peu attention à ce qu'on écrit.

Koala

Bordel mais vous allez parler des MtF au féminin un jour car là rien que le titre ne donne pas envie d'aller plus loin.
Alors ouais vous ne faites que reprendre ce qu'à écrit l'AFP mais c'est pas parce que l'AFP écrit de la merde transphobe qu'il cous faut recopier sans au moins modifier le genre de la personne.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Caraïbes La Jamaïque organise sa première gay pride malgré la très forte homophobie ambiante

Russie La responsable d'un réseau de soutien aux jeunes LGBT condamnée en vertu de la loi anti-gay

Turquie Un escalier aux couleurs de l'arc-en-ciel détruit à Istanbul

Front National Florian Philippot, le bras droit de Marine Le Pen ciblé dans la crise familiale

Etats-Unis Eminem s'en prend à Caitlyn Jenner dans un rap transphobe

Etats-Unis Les scouts d'Amérique acceptent désormais les moniteurs homosexuels

Russie La gay pride du 2 août interdite à Saint-Pétersbourg

International Un couple gay refuse de quitter la Thaïlande sans son bébé né par GPA

Homophobie Le président du Paris Foot Gay porte plainte pour une agression homophobe

Visite officielle au Kenya Obama demande l'égalité des droits pour les homosexuels en Afrique

Rhône-Alpes-Auvergne Le MoDem et Wauquiez main dans la main aux régionales

Pologne Le parlement vote une loi facilitant l'intégration des transgenres

Maroc Le procès lié à l'agression homophobe de Fès reporté au 6 août

Don du sang par les homosexuels Le Sénat supprime un article affirmant un principe de non-discrimination

Visite officielle Les droits LGBT point de friction entre Obama et le président kenyan

Etats-Unis Katy Perry veut acheter leur couvent, des nonnes se rebiffent

Unions de même sexe La condamnation de l'Italie par la CEDH; un signe d'espoir pour l'Inter-LGBT

Allemagne L'image d'Angela Merkel dans un clip lesbien

Etude Accélérer le dépistage et l'accès aux soins pour éradiquer le sida d'ici 2030

Europe Les couples homosexuels doivent pouvoir conclure une union civile, estime la Cour européenne

Droits LGBT Les homosexuels? Un non-sujet dit le président kényan avant la visite d'Obama

Lyon Non-lieu pour un prêtre soupçonné d'atteinte sexuelle sur un mineur

Conférence de Vancouver Perspectives encourageantes pour la lutte contre le sida

PrEP La prévention médicamenteuse contre le sida trop peu prescrite

Taïwan Le gouvernement prépare un projet de loi visant à légaliser les unions gay

Conférence de Vancouver Rémission pour une Française de 18 ans porteuse du VIH à la naissance

San Francisco Baisse impressionnante de 30% des nouvelles infections au VIH depuis 2012

Philippines A Manille la catholique, les homosexuels trouvent asile dans un temple protestant

Vancouver A la conférence sur le sida, plaidoyer pour un traitement dès le diagnostic

Les précédentes Unes

précédent août 2015 suivant
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

BRACELET
25.00 €
Voir l'offre pour BRACELET
chez RoB Paris
CUM ON BOY!
6.90 €
Voir l'offre pour CUM ON BOY!
chez Menstore
LOT DE POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT DE POPPERS
chez Mentoyz
MENOTTES DOUCES
10.50 €
Voir l'offre pour MENOTTES DOUCES
chez RoB Paris
JOCKBRIEF NOIR
25.00 €
Voir l'offre pour JOCKBRIEF NOIR
chez VestiaireGay
CUM PLUS
18.00 €
Voir l'offre pour CUM PLUS
chez Menstore
FLESHLIGHT
65.00 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Mentoyz
GEL BACKDOOR
8.90 €
Voir l'offre pour GEL BACKDOOR
chez RoB Paris
JOCKSTRAP ALPHA
35.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP ALPHA
chez VestiaireGay
GUIDE SPARTACUS
25.95 €
Voir l'offre pour GUIDE SPARTACUS
chez Menstore
POMPE SEAMAN
30.00 €
Voir l'offre pour POMPE SEAMAN
chez Mentoyz
BOTTES CHIPPEWA
349.00 €
Voir l'offre pour BOTTES CHIPPEWA
chez RoB Paris
MASSEUR
12.90 €
Voir l'offre pour MASSEUR
chez Menstore
GEL DE MASSAGE
13.00 €
Voir l'offre pour GEL DE MASSAGE
chez Mentoyz
DEBARDEUR AJAXX
35.00 €
Voir l'offre pour DEBARDEUR AJAXX
chez VestiaireGay
DEBARDEUR COCKY
35.00 €
Voir l'offre pour DEBARDEUR COCKY
chez VestiaireGay
FALCON NIP SUCK
25.00 €
Voir l'offre pour FALCON NIP SUCK
chez Menstore