Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Les actes homophobes ont continué d'augmenter en France en 2017 - Rapport SOS homophobie

Rapport SOS homophobie

Les actes homophobes ont continué d'augmenter en France en 2017

Pour la deuxième année consécutive, les actes homophobes ont augmenté en 2017 confirmant "l'ancrage" de l'homophobie dans la société française, selon le rapport annuel de SOS Homophobie dévoilé mardi.

E-llico.com / Actus

Les actes homophobes ont continué d'augmenter en France en 2017
Rapport SOS homophobie

Mis en ligne le 15/05/2018

Tags

Rapport 2018 SOS homophobie

Sur le même sujet

Stabilité du nombre de crimes et délits anti-LGBT en 2017
Homophobie
Stabilité du nombre de crimes et délits anti-LGBT en 2017

À l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les LGBTphobies, et pour la 21ème année consécutive, SOS homophobie publie son Rapport sur l’homophobie.

À partir des témoignages que l'association reçoit chaque année sur sa ligne d'écoute, son site internet et lors d'événements, ce rapport constitue la seule publication permettant de suivre, année après année, l'évolution de l'homophobie, de la biphobie, de la lesbophobie et de la transphobie en France.

L'an dernier, "SOS Homophobie a recueilli 1.650 témoignages d'actes (homophobes)", en augmentation de 4,8% par rapport à 2016 (1.575 témoignages), une année qui avait déjà enregistré une forte hausse (+19,5%), observe l'association.

Après le pic constaté en 2013 (3.517 témoignages), lié à l'adoption de la loi sur le mariage pour tous, le niveau "se situe dans la fourchette haute" des années qui ont précédé la loi Taubira, souligne SOS Homophobie.

D'après les chiffres de la délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah), également publiés mardi, 1.026 infractions à caractère homophobe ou transphobe ont été enregistrées l'an passé par les forces de l'ordre, en très légère hausse par rapport à 2016 (1.020 infractions).

"Nous revenons dans une phase ascendante de témoignages. Nous appelons le gouvernement à ne pas faire traîner en longueur les débats sur la PMA", dont l'ouverture aux lesbiennes et femmes célibataires est au menu des États généraux de la bioéthique, a déclaré Joël Deumier, président de SOS Homophobie, en conférence de presse.

"Nous ne voulons pas revivre la même déferlante de haine que lors des débats sur le mariage", a-t-il ajouté, même si la hausse des chiffres "peut être vue comme une bonne nouvelle, car la parole des victimes de LGBTphobies s'est libérée".

Parmi les témoignages recueillis, dont certains pouvaient cumuler plusieurs actes homophobes, les manifestations de rejet (62%) et les insultes (52%) sont les faits les plus fréquemment relevés, devant les cas de discrimination (34%), de harcèlement (20%) et de menaces et chantage (19%).

Plus inquiétant, les agressions physiques repartent à la hausse après plusieurs années de baisse, avec 139 cas recensés en 2017, contre 121 en 2016 (+15%), soit une agression tous les trois jours. Cette augmentation peut s'expliquer, selon Joël Deumier, par "une montée de la parole homophobe en 2017 dans un contexte électoral", avec des "prises de positions publiques de candidats, comme François Fillon, pour la réécriture de la loi Taubira". "Cela a des répercussions dans le monde réel, avec des digues morales qui reculent", favorisant les passages à l'acte, a-t-il déploré.

Les victimes sont le plus souvent des hommes (58%), jeunes (56% ont moins de 35 ans, quand leur âge est connu). Lieux publics, travail, voisinage, famille, école, commerces et services: dans plus d'un cas sur deux (55%), l'homophobie survient "dans les contextes relatifs à la vie quotidienne", note l'étude. Les cas relevant du voisinage (+84%) et du milieu scolaire (+38%) explosent.

Cela "a de quoi alarmer dans la mesure où le domicile est censé être un lieu où l'on se sent en sécurité", souligne SOS Homophobie qui rappelle par ailleurs que "PD reste l'insulte la plus prononcée dans les cours de récréation".

En 2017, SOS Homophobie indique être intervenu dans 560 établissements scolaires et avoir sensibilisé près de 20.000 élèves. "On pourrait faire plus car nous avons beaucoup de demandes auxquelles nous ne pouvons pas répondre. La lutte contre l'homophobie ne peut pas reposer uniquement sur les associations", a souligné Joël Deumier, appelant le gouvernement à "mettre en oeuvre des politiques propres".

Consulter, télécharger, commander le Rapport sur l’homophobie

(Avec AFP)

 

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Olivier

Pas étonnant que cela augmente quand on voit à quel point les associations dérivées de "Sens commun", celles présentes aux débats sur la bio-éthique, les huiles religieuses avec leur prétendue respectabilité, ont la capacité à charmer les politiciens flottants (ni pour ni contre ou "en même temps")

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Dépénalisation de l'homosexualité Washington appelle à suivre l'exemple du Botswana

Equateur L'Eglise veut mobiliser les catholiques contre le mariage homosexuel

Israël Des dizaines de milliers de gays et trans font la fête à Tel-Aviv

Historique L'extension de la PMA, maintes fois promise, maintes fois repoussée

PMA La filiation, le débat dans le débat

Equateur La Cour constitutionnelle approuve le mariage homosexuel

Discours de politique générale Le Premier ministre annonce la loi sur la PMA pour fin juillet et un débat en septembre à l'Assemblée

Iran Le ministre des Affaires étrangères défend l'exécution des homosexuels au nom des principes moraux

Sondage Plus de 6 Français sur 10 favorables à la PMA pour toutes

Allemagne Une loi en préparation pour bannir la conversion des homosexuels

Eglise catholique Le Vatican poursuit sa croisade contre la supposée théorie du genre

Océanie Les îles Samoa interdisent le biopic sur Elton John en raison de scènes de sexe gay

Afrique Le Botswana décriminalise l'homosexualité

Les Républicains Comment Geoffroy Didier tente de faire oublier son passé anti-LGBT

Diplomatie Polémique après l'interdiction de drapeaux arc-en-ciel sur les ambassades américaines

Homophobie Un millier de personnes à Saint-Denis pour la gay pride des banlieues

Pologne Des dizaines de milliers de personnes à Varsovie pour l'égalité des personnes LGBT

Etats-Unis La marche des lesbiennes à Washington crée la controverse

Grande-Bretagne Un couple de femmes agressé dans un bus londonien

PMA pour toutes Bras de fer entre la majorité et le gouvernement pour un examen cette année du projet de loi

Anniversaire La police new-yorkaise s'excuse pour la répression de Stonewall en 1969

Israël Des milliers de personnes à la Gay Pride de Jérusalem

SNCF Un TGV aux couleurs arc-en-ciel pour le mois des fiertés

Racisme / Homophobie Youtube bannit les vidéos qui font la promotion de la discrimination

Israël Un député ouvertement homosexuel devient ministre de la Justice

Etats-Unis Trump coupe les fonds publics pour la recherche sur les tissus foetaux utilisés pour des traitements anti-VIH

Thaïlande Quatre transgenres font une entrée historique au Parlement

Capitale 25 lieux parisiens vont porter le nom de personnalités LGBT

Don de sperme Des personnalités demandent la fin de l'anonymat

Eglise catholique George Pell, la disgrâce d'un haut responsable, homophobe et condamné pour pédophilie

Les précédentes Unes

précédent juin 2019 suivant
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

POLO ROB
45 €
Voir l'offre pour POLO ROB
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
COCKRING
44 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez RoB Paris
COMBI SEXY
65 €
Voir l'offre pour COMBI SEXY
chez RoB Paris
POIRE A LAVEMENTS
35.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour J-LUBE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
JOCKSTRAP
35 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
ASPIRE TETONS
19 €
Voir l'offre pour ASPIRE TETONS
chez RoB Paris
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris