Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Le combat pour la Cour suprême déchire déjà le Sénat américain  - Etats-Unis

Etats-Unis

Le combat pour la Cour suprême déchire déjà le Sénat américain

Les démocrates du Sénat américain se sont lancés jeudi dans une bataille qui s'annonce rude, voire impossible, pour empêcher la majorité républicaine de nommer le prochain juge de la Cour suprême. En jeu: l'avenir des plus grandes questions de société.

E-llico.com / Actus

Le combat pour la Cour suprême déchire déjà le Sénat américain
Etats-Unis

Mis en ligne le 29/06/2018

Tags

Etats-Unis Cour suprême Droits LGBT

Sur le même sujet

Le remplacement du juge Kennedy à la Cour suprême redouté par les organisations LGBT
Etats-Unis
Le remplacement du juge Kennedy à la Cour suprême redouté par les organisations LGBT

Mariage homosexuel, discriminations raciales, peine de mort, controverses électorales, port d'arme, poids des syndicats: la haute cour, gardienne de la Constitution américaine, tranche les plus importants débats.

L'annonce surprise, mercredi, du départ à la retraite de l'un de ses neufs sages, Anthony Kennedy, a précipité les Etats-Unis vers un scénario qui verrait la Cour suprême basculer dans sa composition la plus conservatrice depuis des décennies.

"Un coup de grâce", selon l'éditorial du progressiste New York Times jeudi, qui reflète l'inquiétude de la gauche américaine. "Des vies de femmes sont en jeu", s'est alarmée la sénatrice démocrate Kirsten Gillibrand sur Twitter. "Je me battrai pour que vous ayez une voix dans le choix du prochain juge". 

Impact sur une génération

En publiant une liste de 25 noms peu après l'annonce du départ d'Anthony Kennedy, 81 ans, le président républicain Donald Trump a promis que le processus pour nommer son successeur allait débuter "immédiatement".

Son remplaçant "pourra avoir un impact sur les lois des Etats-Unis et les droits de ses citoyens pendant une génération", a mis en garde le chef de la minorité démocrate au Sénat Chuck Schumer, très remonté.

Donald Trump a depuis son élection en 2016 notamment proclamé sa préférence pour des juges penchant contre le droit à l'avortement et les xroits des personnes LGBT. Et l'a démontré avec une première nomination en 2017: celle du conservateur Neil Gorsuch.

Désigné en 1987 par le républicain Ronald Reagan, Anthony Kennedy a pendant trente ans joué un rôle crucial d'arbitre, faisant le balancier entre les quatre sages conservateurs et les quatre progressistes. C'est lui qui a par exemple pesé en faveur de la légalisation du mariage gay en 2015.

Si Neil Gorsuch a succédé à un magistrat déjà conservateur, le remplaçant d'Anthony Kennedy pourra donc lui modifier l'équilibre de la haute cour.

Or plusieurs candidats de Donald Trump ont été approuvés par des associations ultra-conservatrices. Et ils n'ont en moyenne qu'une cinquantaine d'années, le plus jeune ne dépassant pas la quarantaine, ce qui pourrait assurer un ancrage à droite pendant des décennies chez ces sages nommés à vie.

Allez voter en novembre

Si le choix des juges de la Cour suprême revient au président américain, c'est au Sénat de confirmer la nomination. Et la bataille sur la colline du Capitole promet d'électriser les élections parlementaires de novembre, où un tiers des sièges du Sénat sera en jeu.

Le chef de la majorité républicaine Mitch McConnell a promis un vote "à l'automne", avant le scrutin. En face, les démocrates ne décolèrent pas. L'opposition n'a en effet jamais digéré que ce même Mitch McConnell ait bloqué pendant de longs mois l'audition d'un sage nommé par le démocrate Barack Obama en fin de mandat, arguant en février 2016 qu'il fallait respecter "les voix" des Américains, appelés aux urnes en novembre.

Les démocrates l'exhortent donc à attendre cette fois les élections du 6 novembre. "Absurde", rétorque le camp républicain, affirmant qu'il ne se référait qu'à la présidentielle. Indignés, les chefs démocrates n'ont que peu de moyens d'influer sur ce calendrier.

Autre point de contentieux, les républicains ont changé, pour Neil Gorsuch, la règle d'or voulant que ces hauts magistrats soient approuvés par une majorité qualifiée. Mais l'équation reste compliquée pour eux, qui ne disposent que d'une très courte avance, avec 51 sénateurs sur 100.

L'un d'eux, John McCain, lutte contre un cancer loin de Washington et ils ne peuvent donc se permettre aucune désertion. Or au moins deux sénatrices républicaines, Susan Collins et Lisa Murkowski, défendent le droit à l'avortement. Cette dernière a rappelé sa tradition de "vote indépendant" sur la Cour suprême.

Susan Collins, elle, a prévenu que le célèbre arrêt qui a légalisé l'avortement aux Etats-Unis en 1973, Roe v. Wade, "fait clairement précédent et je cherche toujours des juges qui respectent les précédents".

La porte-parole de la Maison Blanche Sarah Sanders a tweeté jeudi soir que le président avait rencontré les deux sénatrices ainsi que leur collègue républicain Chuck Grassley et démocrates Joe Manchin, Joe Donnelly et Heidi Heitkamp "pour discuter de la vacance à la Cour suprême". "Ses équipes ont parlé avec des dizaines d'autres sénateurs", a-t-elle ajouté.

Mais le bloc démocrate n'est pas non plus uni, le vote d'au moins trois sénateurs faisant face à des réélections difficiles sur des terres pro-Trump étant en doute.

Associations et médias progressistes ont eux déjà démarré une campagne pour pousser au vote en novembre, brandissant la perspective d'autres départs, ou décès, à la Cour suprême.

"Ne sous-estimez pas un seul instant l'importance d'aller voter en novembre", lance l'éditorial du New York Times, soulignant que la participation n'était que de 36% il y a quatre ans. "Si plus de gens étaient allés voter, le Sénat aurait bien pu rester sous le contrôle des démocrates".

(Source AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Paris Un jeune comédien homosexuel raconte sa violente agression

1, Rue Sésame Ernest et Bart sont bien gay, selon un scénariste

Visas Hong Kong assouplit ses règles pour les couples gays

Mairie de Paris Bruno Julliard, étoile montante en politique, rompt avec Anne Hidalgo

Cuba Le président Diaz-Canel se dit favorable au mariage homosexuel

Limoges Agression et menaces de mort transphobes, la police indifférente

Inde Un marché LGBT prometteur après la dépénalisation de l'homosexualité

Sport / Coming-out Tadd Fujikawa, premier golfeur professionnel en activité à révéler son homosexualité

Primaire démocrate La défaite honorable de Cynthia Nixon face à Andrew Cuomo à New York

3ème âge Une campagne de sensibilisation à la sexualité des seniors gays

Homoparentalité La coparentalité, un pari incertain pour les couples homosexuels

Roumanie Le Sénat ouvre la voie à un référendum homophobe contre le mariage gay

Inde / Dépénalisation de l'homosexualité Je ne suis plus un criminel

PMA Le quotidien catholique La Croix livré avec un tract de la Manif pour tous

Inde La presse indienne salue la dépénalisation de l'homosexualité

Brésil / Présidentielle Le candidat homophobe poignardé pendant sa campagne

Asie La communauté LGBT indienne célèbre la dépénalisation de l'homosexualité dans la liesse

Inde La Cour suprême prend la décision historique de dépénaliser l'homosexualité

Besançon Une série d'agressions homophobes dans un parc public

Homophobie Visé par des tags homophobes, le maire d'Ivry-sur-Seine porte plainte

Pologne Un maire homosexuel veut créer un nouveau mouvement pro-démocratique

Ouganda Interdiction d'un festival accusé de célébrer l'homosexualité

Démission de Laura Flessel Une ministre LGBT-friendly quitte le gouvernement

Italie Le Centre LGBT de la Méditerranée installé dans une villa saisie à la mafia

Homophobie Agressions homophobes à Lille et Nantes le week end dernier

Malaisie Deux femmes condamnées pour homosexualité reçoivent des coups de bâton

Eglise catholique Le cardinal Barbarin sera jugé le 7 janvier pour non dénonciation d'agressions pédophiles

Cuba Le mariage gay qualifié de colonialisme idéologique par l'Eglise

Agenda LGBT

MonterDescendre

E-commerce Une nouvelle version du site rob-paris.com

Sex store RoB... et plus encore !

Paris 3ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT

Paris - 30 Juin La Marche des fiertés défilera contre les discriminations dans le sport

Communauté Paris Fetish 2018 ; la génération 3.0 au rendez-vous

Prévention VIH The Kills, Amadou & Mariam, Django Django rejoignent Solidays

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, c'est le 26 mai !

Demandez le programme ! Les 5 ans de Paris Fetish, du 24 au 27 mai

Paris Fetish 2018 LTX Project, l'image de Paris Fetish

Paris Fetish 2018 Bruthal, la méga fetish party, de retour le 26 mai

Bande dessinée Love is love, une anthologie en hommage aux victimes de la tuerie d’Orlando

Cinéma LGBT L'édition 2017 du festival Chéries-Chéris du 14 au 21 novembre

Exposition Dessins de Jean Boullet

Opération MicroDon les 13 et 14 octobre Soutenez SOS homophobie en caisse et par SMS !

6e PinkX Gay Video Awards Les votes sont ouverts !

Festival Loud & Proud La culture Queer de retour à la Gaîté lyrique

Communauté 2ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT de Paris

Paris - 24 Juin La Marche des Fiertés LGBT 2017 dévoile son parcours

Paris Fetish 2017 Une quatrième édition encore plus internationale pour Paris Fetish

Communauté La Marche des fiertés LGBT parisienne aura lieu le 24 juin

Agenda Coup d'envoi de l'édition 2017 de Paris Fetish

Paris Fetish 2017 La Bruthal Party # 4, c'est samedi !

Paris Fetish 2017 La Players revient pour une nouvelle édition

Paris Fetish 2017 RUBBER, le latex s'expose

Paris Fetish / Débat De Tom of Finland à Full Mano, la création artistique fétichiste

Paris 18e Printemps des Assoces les 25 et 26 mars

Contre-culture Un Salon du Livre Cul à Paris

SOS Homophobie Semaine du témoignage contre l’homophobie

Chéries-chéris 2016 22ème Festival du film LGBT de Paris

Paris Fetish 2016 Une 3ème édition au top

Paris - 26/29 Mai Paris Fetish, un rendez-vous européen pour la visibilité fetish

Paris Fetish 2016 Players, la nouvelle soirée sportswear

Paris Fetish # 3 La Bruthal Party dévoile son dispositif pour l'édition 2016

26-29 Mai Les hot spots de Paris Fetish # 3

Paris Fetish 2016 La Bruthal Party revient avec un nouveau dispositif

Paris Fetish # 3 L'événement fetish 2016

Presse gay Garçon magazine tente sa chance en kiosques

Les précédentes Unes

précédent septembre 2018 suivant
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

T-SHIRT CUIR
25.00 €
Voir l'offre pour T-SHIRT CUIR
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
CASQUETTE ROB
25.00 €
Voir l'offre pour CASQUETTE ROB
chez RoB Paris
MILKING MACHINE
779.00 €
Voir l'offre pour MILKING MACHINE
chez Mentoyz
JOCKSLIP
39.00 €
Voir l'offre pour JOCKSLIP
chez RoB Paris
POIRE A LAVEMENTS
35.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
OXBALLS
16.00 €
Voir l'offre pour OXBALLS
chez RoB Paris
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
MASKULO
35.00 €
Voir l'offre pour MASKULO
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
GRAISSE CRISCO
6.50 €
Voir l'offre pour GRAISSE CRISCO
chez RoB Paris
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
FETISH PAD
29.90 €
Voir l'offre pour FETISH PAD
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
CAGE CHASTETE
65.00 €
Voir l'offre pour CAGE CHASTETE
chez RoB Paris
HARNAIS
159.00 €
Voir l'offre pour HARNAIS
chez RoB Paris
MASTURBATEUR
17.95 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Menstore