Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Sous pression, les comiques russes jurent de continuer à blaguer - Russie

Russie

Sous pression, les comiques russes jurent de continuer à blaguer

Pavel Dedichtchev monte sur la scène d'un bar à la mode de Moscou, attrape le micro et lance une blague sur Poutine. "J'ai sept anticorps du coronavirus. Bien sûr, ils sont fournis par le gouvernement, Vladimir Vladimirovitch me les a donnés!"

E-llico.com / Culture / Médias

Sous pression, les comiques russes jurent de continuer à blaguer
Russie

Mis en ligne le 25/10/2021

Tags

Russie Humoristes

"Il me les a donnés avant les élections, d'accord? Il en a donné douze aux services de sécurité!", poursuit ce barbu de 30 ans sous les rires du public, une cinquantaine de personnes, en majorité des jeunes.

L'humoriste Pavel Dedichtchev tourne en dérision les aides financières ponctuelles offertes par le président russe à la police et aux militaires avant les législatives de septembre, que l'opposition a jugé truquées. Dans son standup d'une quarantaine de minutes, il blague sur la corruption, la puissante Eglise orthodoxe et la Garde nationale, en première ligne dans la répression des manifestations.

Ce type de spectacles est en effervescence à Moscou et les vidéos de sketches engrangent des millions de vues sur YouTube. Un phénomène qui illustre l'appétit des Russes pour un humour caustique et non censuré, à l'inverse de celui diffusé à la télévision. 

Spectacles sous surveillance 

Mais depuis l'emprisonnement du principal détracteur du Kremlin, Alexeï Navalny, et la répression contre l'opposition et la presse indépendante qui a suivi, c'est au tour des humoristes d'être dans le viseur des autorités. Ces dernières ont commencé à s'intéresser de près à leurs blagues. Les comédiens concernés promettent de ne pas reculer, estimant que leur travail comble un manque cruel de voix critiques dans le pays.

"Soit on est en colère, soit on améliore son répertoire", résume Pavel Dedichtchev. Lui et ses collègues ont commencé cette année à apercevoir des membres des services de sécurité à leurs spectacles et à les voir filmer. "Nous ne pouvons pas leur dire de partir, alors nous les avons acceptés comme nos spectateurs les plus fidèles", plaisante-t-il.

A cause du nombre croissant de lois restrictives, telles que celle contre "l'offense aux croyants" ou celle contre la "propagande homosexuelle", les comédiens vérifient souvent leurs blagues avec leur avocat pour s'assurer qu'ils n'auront pas de problèmes.

Selon Tomas Gaïssanov, un organisateur de spectacles de standup, il est devenu courant pour les humoristes de recevoir des menaces. C'est notamment le cas pour les plaisanteries sur les différents groupes ethniques en Russie, un "sujet sensible" souligne M. Gaïssanov.

Les autorités russes ont expulsé en août un comédien bélarusso-azerbaïdjanais, Idrak Mirzalizadé, accusé d'incitation à la haine pour une blague sur la difficulté des personnes non slaves à trouver un appartement à Moscou. Une autre humoriste, Ariana Lolaïeva, a récemment publié des excuses filmées et en pleurs après avoir été critiquée sur les réseaux sociaux pour une blague sur la gastronomie de sa région d'origine, l'Ossétie, une république russe du Caucase. 

"Décompresser" 

Les incidents du genre se multipliant, le comique Kirill Sietlov a crée une chaîne Telegram documentant le phénomène. "J'ai de quoi écrire chaque semaine", dit-il. Après l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 1999, la satire politique sérieuse a été progressivement éliminée à la télévision, jusqu'à sa disparition.

Les spectacles dans les bars moscovites entretiennent cet humour grinçant. "C'est l'un des derniers endroits où l'on peut dire ce qu'on veut", soutient M. Sietlov. L'humoriste Vera Kotelnikova affirme ainsi pouvoir blaguer sur à peu près tout, dans ce contexte "démocratique". "Il est peu probable de finir en prison. Bien que cela reste une possibilité", révèle-t-elle.

Les comédiens interrogés par l'AFP estiment que les autorités vont multiplier leurs pressions, sans pour autant bannir totalement les standups. "Ils veulent que les gens décompressent quelque part et pas en dressant des barricades", explique M. Dedichtchev.

Dans son spectacle, il imite un policier qui met des amendes dans le métro pour non port du masque. Le "policier" finit par désigner des spectateurs qui sourient. "Si vous voulez sourire dans ce pays, mettez un masque!"

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Présidentielle 2022 Christine Boutin et des personnalités de la Manif pour tous rallient Zemmour

Prostitution Yannick Jadot rectifie ses propos après un tollé

Droite Valérie Pécresse sera la candidate LR

Covid / VIH Nouvelle enquête contre Bolsonaro pour diffusion de fausse information

Grande-Bretagne Le comédien britannique Antony Sher est décédé

Amériques Le 1er hôtel LGBT de Cuba accueille les touristes, en attendant le mariage gay

Zemmour candidat Florilège de déclarations sur les femmes et les homosexuels

Genre Le parquet en faveur de la reconnaissance comme mère d'une femme transgenre

VIH Anne Hidalgo maintient l'objectif d'un Paris sans sida en 2030

Canada La chambre basse vote une loi interdisant les thérapies de conversion

Sida Mettre fin à la transmission du virus est à portée de main, assure Joe Biden

Racisme / Homophobie Twitch lance un nouvel outil contre le harcèlement

Chili Le vote au Sénat sur le mariage homosexuel reporté

Inclusion Une pub pour la poste norvégienne met en scène un père Noël gay

VIH Le nombre de dépistages et nouveaux diagnostics en baisse en France en 2020

Sida Les courbes des infections ne baissent pas assez rapidement, alerte Onusida

Botswana La justice confirme la décriminalisation de l'homosexualité

Etats-Unis Début du procès de l'acteur Jussie Smollett, accusé d'avoir inventé une agression homophobe

Justice / Droit Une femme transgenre veut changer la législation sur la filiation

Sida Biden définit une stratégie pour mettre fin à l'épidémie aux USA d'ici 2030

VIH / Sida L'épidémie de sida en dix dates clés

Honduras / Présidentielle La candidate de la gauche pro-mariage gay revendique la victoire

Sida Des années de recherche, toujours pas de vaccin

Mode Le designer américain Virgil Abloh, star de Vuitton et d'Off-White, emporté par un cancer

Eglise catholique L'archevêque ultra-conservateur de Paris démissionnaire après la révélation d'une relation intime avec une femme

Homophobie Suspension insuffisante du président Gaël Pelletier selon la Fédération de handball

Amiens Un jeune lycéen poursuivi pour les tags homophobes contre un bar gay

Turquie La police tire des gaz lacrymogènes contre des femmes manifestant

Allemagne L'accord de gouvernement prévoit un arsenal de mesures favorables aux LGBT

Santé sexuelle Le chemsex se diffuse, notamment hors de la population gay, selon une étude

Afrique Une église du Rwanda offre un refuge aux croyants LGBT

Corruption de mineurs Jean-Marc Morandini renvoyé devant le tribunal correctionnel

Etats-Unis Accusé de harcèlement sexuel, Kevin Spacey condamné à verser 31 millions de dollars à la production

Accusation d'homophobie La Cour de cassation annule la condamnation de l'EPCR pour diffamation envers Boudjellal

Supporters Entre dialogue et banissement, des politiques diverses dans les stades européens

Les précédentes Unes

précédent décembre 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

GEL LUBRIFIANT
5.90 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIFIANT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
LOT COCKRINGS
13.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LOT COCKRINGS
15 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
COMICS GAY
6 €
Voir l'offre pour COMICS GAY
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris