Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Des victimes demandent l'interdiction de ces pratiques mortifères -  <I>Thérapies de conversion</I>

Thérapies de conversion

Des victimes demandent l'interdiction de ces pratiques mortifères

Des victimes de prétendues "thérapies de conversion" poussent un "cri d'alerte" dans une tribune publiée mercredi par Le Monde et appellent le gouvernement à interdire ces pratiques "mortifères" qui visent à changer l'orientation sexuelle ou la transidentité des personnes LGBT+.

E-llico.com / Actus

Des victimes demandent l'interdiction de ces pratiques mortifères
Thérapies de conversion

Mis en ligne le 25/11/2020

Tags

Thérapies de conversion Interdiction Projet de loi Laurence Vanceunebrock

Sur le même sujet

Marlène Schiappa annonce l’interdiction des thérapies de conversion dans la loi sur les séparatismes
Gouvernement / Parlement
Marlène Schiappa annonce l’interdiction des thérapies de conversion dans la loi sur les séparatismes

"'Infestés par des démons', 'affectivement immatures', 'contre nature', 'pervertis'... Voilà comment nous sommes considérés par ceux qui ont voulu 'guérir' notre homosexualité ou notre transidentité, encouragés par une vision obscurantiste de la religion ou par une pratique datée de la psychologie", démarrent les auteurs de la tribune, rassemblés au sein du collectif "Rien à guérir".

Ils décrivent des pratiques "dévastatrices", à travers "des sessions spirituelles, des accompagnements thérapeutiques ou spirituels, des exorcismes, des rassemblements de prière, des jeûnes ou tout autre type de pressions". Mais, soulignent-ils, ces "thérapies de conversion", qui sont selon eux en progression, ne sont pas interdites par la loi en France. "Il est temps d'agir fermement et intelligemment", plaide la vingtaine de signataires.

En juin, la députée LREM Laurence Vanceunebrock avait déposé une proposition de loi pour l'interdiction de ces pratiques. Mais une autre option est privilégiée par le gouvernement, celle d'amendements lors de l'examen du projet de loi sur les principes républicains. "Le choix a été fait que des parlementaires, s'ils le souhaitent, déposent des amendements, sur le sujet des thérapies de conversion au moment de l'examen du projet de loi 'confortant les principes républicains'. Le gouvernement aura une position favorable, car la position du gouvernement est de les interdire", a rappelé le cabinet de Marlène Schiappa à l'AFP.

"Il est dommage que le gouvernement ne s'appuie pas sur la proposition de loi existante, qui est le fruit de trois ans de travail, d'auditions, de discussions avec certains d'entre nous, victimes de ces pratiques", regrettent les auteurs de la tribune. Ils appellent le gouvernement à "soutenir" et "accélérer" l'examen de la proposition de loi de Laurence Vanceunebrock, un "texte très complet", au lieu de miser sur "un texte au rabais". "Mettons fin, une fois pour toutes, à ces pratiques mortifères !", concluent-ils.

Mi-octobre, dans le journal "Têtu", la députée avait vivement critiqué le choix du gouvernement. "Globalement, j'ai l'impression qu'on va disloquer le texte, en prendre de petites parties qui intéressent la communication de Marlène Schiappa et le reste va disparaître", avait-elle dit.

Rédaction avec AFP

 

> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

1titi

Ouais,on se demande pourquoi,sur ce sujet, pas moins important que les féminicides,Schiappa ne bouge pas plus son ...,la torture mentale que sont les "thérapies"de conversion étant le stade avant la mort,on peut donc prévenir celle-ci en déployant des mesures plus offensives telle que l'INTERDICTION PURE ET SIMPLE de ces pseudo thérapies.
Après tout,sur un sujet très anodin,un ex -Premier ministre( de droite) avait bien trouvé moyen d'interdire les poppers .
Schiappa discrimine donc dans ses sujets d'intérêt,dès qu'il ne s'agit plus directement de la cause des femmes,pourtant la loi fait OBLIGATION à l'ÉTAT de protéger TOUT-E citoyen-ne,A?ORS? On s'bouge,?

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Hongrie Un éditeur gay obligé d'ajouter un avertissement à un conte de fées queer

Agressions sexuelles Le conseiller de Paris Maxime Cochard et son compagnon accusés de viol par un jeune homme

Etats-Unis Les promesses de Joe Biden à la communauté LGBT

Etats-Unis Biden nomme une responsable transgenre ministre adjointe de la Santé, une première

Assemblée nationale Les députés renforcent l'arsenal contre la haine en ligne

Parlement européen Renew Europe expulse un élu lituanien pour homophobie

Transgenres Le parquet de Paris requiert les assises pour le meurtre de Vanesa Campos

Cour européenne des droits de l'homme La Roumanie condamnée pour avoir refusé de reconnaître deux hommes trans sans chirurgie

Indonésie Un couple d'Américaines expulsé après avoir décrit Bali comme un paradis pour gays

Polémique Le Monde présente ses excuses après un dessin problématique évoquant l'inceste et les transgenres

Affaire Matzneff Après cinq mois d'absence, Christophe Girard de retour à la mairie de Paris

Statistiques Les mariages entre femmes ont dépassé les mariages entre hommes en 2020

Etats-Unis L'acteur X Matthew Camp dénonce l'incendie de sa maison comme un crime de haine homophobe

Dîner de la mode annulé Le Sidaction met aux enchères des lots d'exception pour la recherche

Projet de loi La PMA pour toutes de retour au Sénat

Propos homophobes La porte-parole de LREM Laetitia Avia visée par une enquête pour harcèlement moral

Transgenres Israël déclassifie enfin la transidentité des maladies mentales

Réseaux sociaux La Pologne veut instaurer une loi rendant illégale la censure des contenus haineux

Israël Un rabbin affirme que le vaccin contre le Covid-19 rend homosexuel

Affaire Duhamel Jack Lang regrette d'avoir défendu le consentement sexuel pour des mineurs de 13 ans

Assemblée nationale Un amendement pour interdire les mutilations des enfants intersexes

Etats-Unis Lady Gaga chantera officiellement pour l'investiture de Joe Biden

Sport Le basketteur suisse Marco Lehmann fait son coming out

Cinéma L'actrice Tilda Swinton se présente comme queer

Histoire Macron, d'accord avec la famille de Rimbaud, écarte l'entrée du poète au Panthéon

Rouen 6 ans de prison ferme contre un homme accusé d'agression homophobe

Pologne Trois militantes polonaises jugées pour avoir auréolé la Vierge d'un arc-en-ciel

Projet de loi bioéthique / PMA Mobilisation des associations avant la seconde lecture au Sénat

Corée-du-Sud Sexiste, homophobe, anti-handicapés... un chatbot déraille

Genre / Transidentité Des professeurs face à leurs élèves

Les précédentes Unes

précédent janvier 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Publicité

Shopping

SHORT
47 €
Voir l'offre pour SHORT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
SWEATER
49 €
Voir l'offre pour SWEATER
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL MIXTE
15 €
Voir l'offre pour GEL MIXTE
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
MAXI SPERM
19.00 €
Voir l'offre pour MAXI SPERM
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris