Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
En Croatie, le voile est levé sur l'histoire d'amour de deux nonnes - Documentaire

Documentaire

En Croatie, le voile est levé sur l'histoire d'amour de deux nonnes

Marita était nonne sur une île croate quand elle a rencontré Fani, la religieuse qui allait devenir son grand amour. "J'ai simplement écouté mon coeur", explique celle qui a depuis quitté l'Eglise catholique, tout comme son amie.

E-llico.com / Actus

En Croatie, le voile est levé sur l'histoire d'amour de deux nonnes
Documentaire

Mis en ligne le 14/10/2020

Tags

Croatie Nonnes Lesbiennes

Leur vie est le sujet d'un documentaire qui vient d'être montré pour la première fois au festival international du film ZagrebDox, raflant le prix des spectateurs. "C'est l'histoire d'un amour inattendu et inhabituel mais je me suis davantage concentrée sur la question de la liberté individuelle", explique la réalisatrice Ivana Marinic Kragic.

"Nun of your business", dont le titre en anglais joue avec le mot "nun" (nonne) et l'expression "None of your business (ça ne vous regarde pas)", raconte la vie des deux femmes, de leur enfance dans des coins reculés de la Croatie à leur décision de rentrer dans les ordres et leur histoire qui dure depuis 10 ans. "Elles ont trouvé la force de lutter pour leur amour, ce qui n'est pas généralement accepté dans notre société", ajoute la réalisatrice.

Et d'expliquer qu'elle n'a pas voulu provoquer mais susciter l'empathie dans une société conservatrice, où les personnes LGBTQ sont victimes de discriminations et où l'influente Eglise catholique considère l'homosexualité comme un "handicap" et une "perversion".

Marita Radovanovic, cheveux courts et mèches rose, avait 18 ans en entrant au couvent sur son île natale de Korcula, dans le sud du pays. Inspirée par son désir d'aider les autres, elle est allée contre les souhaits de sa famille qui voulait qu'elle ait une vie "normale".

Désillusion 

Elle a rencontré pour la première fois la brune Fanika Feric, dite Fani, au séminaire. Mais la relation d'amitié qui s'est nouée au départ entre les deux femmes n'est devenue romantique que des années plus tard, après l'adieu de Marita à l'Eglise. C'est au couvent que Marita, 36 ans aujourd'hui, prit conscience de son homosexualité et eut sa première relation avec une femme. Fani, 40 ans, a toujours su pour sa part qu'elle était gay mais avait peur de le dire dans son petit village de l'est de la Croatie.

Ouvrière à l'usine, elle explique avoir été attirée par la vie religieuse en entendant chanter des soeurs et des enfants de choeur. A 23 ans, elle devint nonne. "Je n'ai pas pensé à où j'allais. Dans un couvent, il y a beaucoup femmes", sourit-elle. Mais désillusion est venue pour chacune des deux femmes.

Marita a réalisé que la communauté religieuse n'était pas exempte du harcèlement et des mesquineries en cours dans les autres communautés humaines. "Avant, j'idéalisais tout mais je me suis rendu compte que le cadre (de l'Eglise) ne me convenait pas", déclare-t-elle. "Le mot d'ordre de mon ordre c'était 'Veritas'. Au bout d'un moment, j'ai décidé d'être honnête avec moi-même et avec Dieu, qui est amour".

Etoile filante

"C'est difficile quand on ne rentre pas dans les cases car on est différent", renchérit Fani. "Chez les catholiques, l'homosexualité est un péché majeur. Je priais Dieu pour qu'il me guérisse de ma 'maladie'". Mais plus tard j'ai réalisé que si Dieu m'avait faite ainsi, il n'y avait rien à guérir". Les deux femmes se mirent à se parler régulièrement au téléphone après que Marita eut renoncé à ses habits pour étudier à Split, en 2009.

"Je pensais à elle plus qu'à la Bible", plaisante Fani, qui habitait alors Zagreb. Après une visite fatidique de Marita, Fani demanda au couvent quelques jours pour réfléchir à sa voie. "Jeune fille, quand je voyais une étoile filante, je me disais toujours, 'Dieu, s'il-te-plaît, envoie moi quelqu'un comme moi'. Maintenant elle était là, alors j'ai abandonné le couvent".

La réalisatrice Ivana Marinic Kragic a mis sept ans pour tourner son film. Il lui a fallu gagner la confiance des deux jeunes femmes et que celles-ci se sentent à l'aise dans leur nouvelle vie "civile". Après quelques années à Zagreb, l'une travaille dans le tourisme, l'autre dans la restauration et elles vivent sur Korcula, où elles ont trouvé l'acceptation de la famille de Marita.

Si elles ont perdu foi dans l'institution religieuse, elles ont gardé la leur et espèrent convaincre d'autres de suivre leur propre voie. "C'est ce que j'ai fait, à la fois au couvent quand j'ai réalisé que ce n'était pas pour moi, et concernant Fani", dit Marita.

Rédaction avec AFP

> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Droits LGBT Bruxelles propose un délai à la Hongrie pour examiner son plan de relance

Roubaix Un homme connu pour des faits de banditisme tué sur un lieu de drague gay

Discrimination A Mexico, être porteur du Covid ou du Sida, peut valoir la prison

Jeux vidéo Des employés d'Activision appellent à la grève contre la culture sexiste du groupe

Religion L'Eglise protestante célèbre le premier mariage de pasteures lesbiennes

JO de Tokyo Tom Daley remporte la médaille d’or en plongeon synchronisé

Budapest Pride Des dizaines de milliers de participants à la plus grande marche LGBT de Hongrie

Hongrie / Droits LGBT La France préoccupée par le référendum sur la loi LGBTphobe

Argentine Des documents d'identité avec l'option X pour indiquer le genre

Chili Le Sénat approuve le mariage pour tous, retour à l'Assemblée

Justice Deux mineurs mis en examen pour l'agression homophobe du Cap Corse

Etats-Unis Un responsable de l'Église catholique démissionne après avoir été piégé sur Grindr

Union européenne Budapest et Varsovie épinglés dans le nouveau rapport sur l'État de droit

Hongrie / Droits LGBT Viktor Orban organise un référendum sur la loi anti LGBT critiquée par Bruxelles

Hongrie / Budapest Pride Des ambassades du monde entier exigent l'absence de violence envers les homosexuels

Géorgie Le président du Conseil européen appelle les autorités à respecter les droits LGBT

Hockey Luke Prokop, un jeune espoir de Nashville, fait son coming out gay

Brésil Le combat des transgenres pour l’inclusion dans le marché du travail

Hongrie / Droits LGBT Orban considère la procédure d'infraction comme une attaque contre la souveraineté

Corse Une enquête ouverte après une agression homophobe en groupe

Santé Le VIH augmente le risque de forme grave de Covid-19, affirme l’OMS

Médecine Le don d'organes autorisé entre personnes porteuses du VIH

Droits LGBT La Commission européenne a lancé des procédures d'infraction contre la Hongrie et la Pologne

Afghanistan Début de retour à l'obscurantisme taliban dans les zones récemment conquises

Géorgie Des députés réclament la démission du Premier ministre après la mort d'un journaliste

Cameroun Deux transgenres condamnés à 5 ans en liberté provisoire en attendant leur appel

Immigration Le périple des demandeurs d'asile LGBT venus d'Afrique

CEDH La Russie condamnée pour l'impossibilité de faire reconnaître une relation entre couples du même sexe

Droits LGBT Bruxelles va lancer une procédure d'infraction contre Budapest

Espagne Nouvelles manifestations dans le pays après le meurtre d'un homosexuel

Les précédentes Unes

précédent août 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

SHORT
47 €
Voir l'offre pour SHORT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
SWEATER
49 €
Voir l'offre pour SWEATER
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
LIVRES GAY
à partir de 6 €
Voir l'offre pour LIVRES GAY
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris