Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
En décalage avec Trump, son expert en Covid-19 met en garde contre un déconfinement hâtif  - Etats-Unis

Etats-Unis

En décalage avec Trump, son expert en Covid-19 met en garde contre un déconfinement hâtif

L'immunologiste Anthony Fauci, figure historique de la lutte contre le sida et responsable de la cellule de crise de la Maison Blanche sur le coronavirus, a mis en garde mardi contre les conséquences "très graves" d'un redémarrage de l'économie trop rapide, pourtant encouragé par Donald Trump.

E-llico.com / Santé / VIH

En décalage avec Trump, son expert en Covid-19 met en garde contre un déconfinement hâtif
Etats-Unis

Mis en ligne le 13/05/2020

Tags

Covid-19 VIH USA Anthony Fauci

Conseiller du président américain sur la crise du Covid-19, il a d'autre part averti que le bilan aux Etats-Unis, pays le plus touché par la pandémie, était "probablement plus élevé" que les plus de 80.000 morts officiels, notamment à cause des cas non recensés de personnes décédées chez elles. Très attendue, son audition, par visioconférence au Sénat américain, a contrasté avec le discours de la Maison Blanche qui concentre depuis des jours son message optimiste sur la nécessité de relancer l'économie du pays, ravagée par la crise du coronavirus.

"Notre capacité de tests est la meilleure du monde, de loin", a encore défendu le président Trump sur Twitter mardi. "Les chiffres baissent dans la plupart des régions de notre pays, qui veut rouvrir et redémarrer. C'est ce qui est en train de se passer, en toute sécurité!" Interrogé sur son discours en décalage avec celui du président, Anthony Fauci a rejeté toute "confrontation". "Je donne des conseils et il les écoute et les respecte et il s'informe auprès de diverses personnes. Au cours de derniers mois, il n'y a pas eu de relation conflictuelle entre nous", a-t-il déclaré aux membres de la commission sur la Santé du Sénat.

Immunologiste mondialement reconnu, qui s'est distingué dans la lutte contre de nombreux virus, du sida à Ebola, Anthony Fauci est devenu une figure rassurante pendant la crise pour beaucoup d'Américains. Mais aussi décriée, des républicains s'indignant qu'il contredise Donald Trump.

Et lors de l'audition mardi, le sénateur libertarien Rand Paul a paru faire sortir Anthony Fauci de son flegme habituel en lui lançant qu'il n'était pas l'unique "référence" sur la question de savoir quand il serait sûr de redémarrer l'économie. "Je ne me suis jamais présenté comme l'unique référence et seule voix là-dessus. Je suis un scientifique, un responsable de la santé publique et je conseille en me basant sur les meilleures indications scientifiques", a-t-il répondu. - Morts "inutiles"

"Les conséquences pourraient être très graves" si un Etat, une ville ou une région décide de rouvrir son économie avant que les conditions nécessaires ne soient réunies, notamment une baisse de l'épidémie détectée pendant 14 jours, a souligné le Dr Fauci. "Si nous ne déployons pas la réponse adéquate, lorsque l'automne arrivera, puisqu'il n'y a pas de doutes sur le fait qu'il y aura des infections dans la population, alors nous courrons le risque de voir une reprise" de l'épidémie, a-t-il mis en garde.

Le conseiller santé de Donald Trump avait lancé un avertissement encore plus sombre la veille, en déclarant au New York Times que les Etats-Unis risqueraient de connaître "des morts et de la souffrance inutiles" s'ils levaient les restrictions "de façon prématurée". Anthony Fauci s'est d'autre part dit "prudemment optimiste" sur la perspective d'un vaccin, avec huit candidats actuellement soumis à des essais cliniques. Mais imaginer que des vaccins ou traitements soient prêts pour la rentrée serait "aller trop loin", a-t-il nuancé.

L'antiviral expérimental remdesivir, qui a suscité des espoirs, n'a encore donné que de "modestes" résultats à ses yeux. A 79 ans, Anthony Fauci s'était placé par précaution ce week-end dans un type de "quarantaine modifiée" en raison d'une exposition possible au nouveau coronavirus, car deux employés de la Maison Blanche avaient été testés positifs. Mais il a précisé qu'il continuait à travailler et s'était rendu lundi à la Maison Blanche.

Comme le médecin, deux autres membres de premier plan de la cellule de crise de la Maison Blanche invités à témoigner au Sénat s'étaient aussi placés par précaution en isolement: Robert Redfield, directeur des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) et Stephen Hahn, patron de l'agence des médicaments (FDA). Les CDC ont annoncé après l'audition que tous trois pouvaient retourner au travail à condition de bien vérifier leur température et de porter des masques. Le quatrième témoin, le ministre-adjoint de la Santé Brett Giroir, a également témoigné par visioconférence.

Certains sénateurs ont eux assisté en personne à l'audition, la plupart masqués à leur arrivée et en respectant les distances de sécurité dans une salle d'ordinaire comble, mais presque vide mardi. Une organisation inédite qui donne la mesure de la pandémie s'acharnant particulièrement sur les Etats-Unis, avec plus de 1,36 million de cas officiellement déclarés.

Rédaction avec AFP

 

> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Etats-Unis L'icône de l'égalité des droits de la Cour suprême disparaît

Tennis / Homophobie Andy Murray veut débaptiser le court de l’Open d’Australie portant le nom de Margaret Court

Hong Kong Victoire des couples homosexuels en matière de droits de succesion

Lyon / Justice 8 mois de prison requis contre le blogueur Bassem Braiki pour des propos homophobes

Internet / Censure L'Arabie saoudite autorise Netflix à diffuser des programmes gay dans le cadre d'un compromis

Genre Une fillette transgrenre obtient le droit de changer de prénom à l'école

Genre / Parentalité Une femme transgenre ne peut pas être reconnue mère de sa fille, tranche la Cour de cassation

Paris Un client gay violemment agressé par un chauffeur lors d’une course Uber

Russie Un néo-nazi russe, agresseur d'homosexuels, retrouvé mort en prison

Europe / Pologne La présidente de la Commission européenne s'engage fermement sur les discriminations anti-LGBT

Philippines Le marine américain qui avait étranglé une femme trans gracié par le président Duterte

Etats-Unis / Fake news Une prétendue naissance anale après une greffe rectale d'ovaire affole les homophobes

Pologne La campagne contre les personnes LGBT comparée au traitement des Juifs avant la Seconde Guerre mondiale

Nouvelle polémique Le nouveau livre de JK Rowling met en scène un serial killer trans au profil peu flatteur

Pologne Les eurodéputés alertent sur le sort des LGBT polonais

Sport / International Une pétition contre l'organisation des prochains Jeux Européens dans une zone sans LGBT de Pologne

Internet Le réseau social TikTok censure des hashtags LGBT

Match PSG-OM Des banderoles homophobes déployées à Paris par des supporters du PSG

Polémique La famille et les amis de Rimbaud s'opposent à sa panthéonisation conjointe avec Verlaine

Hyperandrogénie La justice suisse impose un traitement hormonal à Caster Semenya

Exposition Covid, homophobie, migrants: l'actualité vue par Pierre et Gilles

Humour / Censure Le CSA absout France Inter pour son sketch Jésus est pédé

Poésie / Célébrités Une pétition de personnalités veut faire entrer le couple Rimbaud-Verlaine au Panthéon

Brésil Lancement d'un observatoire de l'homophobie dans le football

Amérique latine L'Argentine introduit des quotas d'emploi des personnes transgenres dans le secteur public

Croatie Un couple gay devient famille d'accueil pour la première fois

Propos pédophiles Une plaque en hommage au pionnier des droits LGBT Guy Hocquenghem retirée

Attaque contre des humoristes au Brésil Un suspect arrêté en Russie

Homoparentalité Au salon Désir d'enfant, la GPA s'expose ouvertement

Indonésie La police arrête des dizaines de personnes lors d'une descente contre une fête gay de Jakarta

Les précédentes Unes

précédent septembre 2020 suivant
lu ma me je ve sa di
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
Publicité

Shopping

MASQUE TISSU
23 €
Voir l'offre pour MASQUE TISSU
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
T-SHIRT
35 €
Voir l'offre pour T-SHIRT
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
MASQUE TISSU
18 €
Voir l'offre pour MASQUE TISSU
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour J-LUBE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
MAXI SPERM
19.00 €
Voir l'offre pour MAXI SPERM
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
SUCE TETONS
19 €
Voir l'offre pour SUCE TETONS
chez RoB Paris
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris