Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Il y a 20 ans, trois ex-ministres jugés dans l'affaire du sang contaminé  - Sida

Sida

Il y a 20 ans, trois ex-ministres jugés dans l'affaire du sang contaminé

Il y a vingt ans, s'ouvrait le procès de trois anciens ministres dans l'affaire du sang contaminé par le virus du sida. A l'instar des autres épisodes judiciaires de ce scandale sanitaire, il laissa un goût amer aux victimes et à leurs proches.

E-llico.com / Santé / VIH

Il y a 20 ans, trois ex-ministres jugés dans l'affaire du sang contaminé
Sida

Mis en ligne le 04/02/2019

Tags

VIH Sida Sang contaminé

9 février 1999: l'ancien Premier ministre Laurent Fabius (1984-86) et deux ex-membres de son gouvernement, Georgina Dufoix (Affaires sociales) et Edmond Hervé (Santé), comparaissent devant la Cour de Justice de la République (CJR) pour homicides et blessures involontaires.

C'est la première fois depuis le début de la Ve République que des ministres sont jugés pour des crimes ou délits commis dans l'exercice de leurs fonctions.

La justice a retenu les dossiers de sept victimes mais plusieurs centaines d'hémophiles et de transfusés ont été infectés avant la mise en place jugée trop tardive - en août 1985 - d'un test de dépistage du virus du sida dans les dons de sang.

Pour l'accusation, le délai avant de rendre ce test obligatoire visait à donner à la société française Diagnostics Pasteur le temps de rattraper son retard sur son concurrent américain Abbott. Une autre hypothèse sera avancée au procès, celle des raisons budgétaires. -

Responsable, mais pas coupable

On reproche par ailleurs aux prévenus d'avoir laissé écouler, jusqu'en octobre 1985, des produits sanguins tous potentiellement contaminés, car non chauffés pour inactiver le virus, et de ne pas avoir veillé à l'application de directives écartant les donneurs à risque.

Dès le premier jour, des victimes les accusent violemment, rapporte l'AFP dans son compte-rendu d'audience: "ignorer l'urgence du Sida en 1985, c'est comme dire qu'on ignorait les camps de concentration en 1945", assène la maman d'un petit garçon transfusé à la naissance, et décédé à cinq ans.

"Je me sens pleinement responsable, mais pas coupable", avait déclaré Georgina Dufoix à l'éclatement de l'affaire, dans une formule restée célèbre.

Intervenant après des années d'atermoiements judiciaires, le procès était très attendu par les victimes et leurs proches, qui veulent voir les responsabilités politiques établies.

Depuis leurs premières plaintes, déposées en 1988, ils n'ont obtenu que la condamnation en 1992-1993 de quatre médecins, dont l'ancien patron du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) Michel Garretta (quatre ans de prison ferme pour "tromperie").

L'un des moments forts du procès est l'intervention d'une victime, Sylvie Rouy, 35 ans, en fauteuil roulant, écrivent les journalistes de l'AFP. Contaminée quatorze ans plus tôt lors de son accouchement, elle accuse les prévenus de "crime".

Victimes scandalisées

Le ministère public requiert la relaxe - sans surprise puisqu'il avait demandé un non-lieu pendant l'instruction - tout en suggérant un "blâme public".

Les journalistes de l'AFP décrivent le "malaise" suscité par un président de Cour, Christian Le Gunehec, qui "maîtrisait mal les débats et connaissait insuffisamment le dossier"; "l'impression de se trouver plus devant un jury d'honneur que dans un prétoire", avec des témoins (conseillers ministériels, chercheurs ...) rarement confrontés à des questions gênantes.

Autre curiosité: plusieurs jours avant le jugement, "l'intouchable secret des délibérés avait été largement violé: toute la presse et la classe politique savaient déjà (...)".

Le 9 mars 1999, Laurent Fabius et Georgina Dufoix sont relaxés, Edmond Hervé est condamné mais dispensé de peine. 

Laurent Fabius, alors président de l'Assemblée nationale et futur président du Conseil constitutionnel, peut se considérer comme réhabilité: pour la CJR, "son action a contribué à accélérer les processus décisionnels".

Mais l'arrêt ne satisfait ni les victimes, scandalisées, ni la classe politique, certains à droite comme à gauche demandant déjà une réforme de la CJR.

Quelques années plus tard, le non-lieu général prononcé en 2002 pour trente conseillers ministériels ou responsables de santé publique par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris - confirmé en cassation en 2003 - provoquera à nouveau colère et déception.

Rédaction avec AFP

> Publicité <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Taïwan Le Parlement légalise le mariage gay, une première en Asie

Hongrie Tollé après des propos homophobes du président du Parlement

Chiffres Les infractions homophobes ont augmenté de 30% en un an

PMA pour toutes Edouard Philippe confirme qu'un texte sera présenté avant les vacances d'été

Eglise catholique Le nonce apostolique accusé d’agressions sexuelles sur de jeunes hommes a été entendu par la police

Situation des personnes LGBT La France régresse au classement Rainbow Europe 2019

Rapport 2019 2018, année noire pour les personnes LGBT, selon SOS homophobie

Football Brassards arc-en-ciel, signalement de dérapages: la LFP annonce un plan d'action contre l'homophobie

International Israël monte le son avec l'Eurovision malgré les appels au boycott

Internet Le propriétaire chinois de Grindr va revendre l'appli sous pression des Etats-Unis

Théâtre La machine de Turing triomphe aux Molières

Homophobie Les agresseurs homophobes sont de jeunes hommes agissant en groupe

Brunei La charia ne criminalise pas les personnes selon leur identité sexuelle, soutient un ministre

Bangladesh Huit islamistes accusés du meurtre de deux militants gay

Cuba La police interrompt une marche non-autorisée pour les droits des LGBT

Londres Le métro bannit les publicités de onze pays homophobes

Grande-Bretagne / Irlande Le sandwich LGBT de Marks & Spencer fait polémique

Brésil Bolsonaro se défend d'être raciste ou homophobe

Sondage La plupart des électeurs ne croient pas que les États-Unis sont prêts pour un président gay

Hong Kong Un pasteur philippin défend le mariage gay devant la justice hongkongaise

Chanson Madonna célèbre les 50 ans de Stonewall avec I Rise

Homophobie Un suspect interpellé après l'agression d'un responsable de Stop Homophobie

Homophobie Un dîner en hommage à Bolsonaro à New York perd plusieurs sponsors

Lapidation des homosexuels Brunei renonce à la peine de mort en cas d'homosexualité et d'adultère

Homophobie dans le sport L'Equipe Magazine fait sa Une sur deux sportifs qui s'embrassent

Etats-Unis Avec la Maison Blanche en vue, le couple Buttigieg secoue déjà l'Amérique

Homophobie Les Pays-Bas interdisent la venue d'un pasteur américain anti-gay

Paris / Municipales Ian Brossat porte plainte contre Campion pour injures homophobes

Réseaux sociaux Facebook bannit des personnalités aux propos haineux

Sport / Intersexe Caster Semenya devra limiter son taux de testostérone

Les précédentes Unes

précédent mai 2019 suivant
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

POLO ROB
45 €
Voir l'offre pour POLO ROB
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
SHORT CAMO
79 €
Voir l'offre pour SHORT CAMO
chez RoB Paris
COCKRING
44 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez RoB Paris
COMBI SEXY
65 €
Voir l'offre pour COMBI SEXY
chez RoB Paris
POIRE A LAVEMENTS
35.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour J-LUBE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
JOCKSTRAP
35 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
ASPIRE TETONS
19 €
Voir l'offre pour ASPIRE TETONS
chez RoB Paris
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris