Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Jacque Chanel, pasteure de la première Eglise trans du Brésil  - Portrait

Portrait

Jacque Chanel, pasteure de la première Eglise trans du Brésil

Quand sa mère a demandé à un pasteur évangélique de la "soigner" de sa transsexualité à l'âge de 13 ans, Jacque Chanel était loin de s'imaginer que, une quarantaine d'années plus tard, elle ouvrirait la première Eglise trans du Brésil.

E-llico.com / Actus

Jacque Chanel, pasteure de la première Eglise trans du Brésil
Portrait

Mis en ligne le 15/11/2021

Tags

Brésil Transgenres Eglise évangélique Jacque Chanel

Dans un local aux murs peints de couleurs vives, au rez-de-chaussée d'un immeuble vétuste de Sao Paulo, se réunissent chaque semaine des fidèles transsexuels. Certains sont sans-abri et la plupart se sentent exclus. "Nous vivons dans une société qui nous maltraite, nous discrimine. Ici, on donne de l'espoir aux personnes trans", déclare Jacque Chanel, 56 ans.

Son nom, elle la choisi pour rendre hommage à Jacqueline Onassis (ou Jackie Kennedy) et à la marque de luxe française. Contrairement aux églises traditionnelles, les fidèles ne sont pas assis sur des rangées de bancs ou de sièges face à un autel mais forment un cercle et se tiennent par la main, tandis que la pasteure prie à haute voix. Accrochée sur un mur, une banderole rose et bleue revendique : "Je suis trans, je veux de la dignité et du respect".

Dans un des pays au monde qui a recensé le plus de meurtres de personnes trans (175 en 2020), Jacque Chanel dit avoir "beaucoup souffert pour arriver jusqu'ici".

"Expulser les démons" 

Dans sa ville natale de Belem (nord), un pasteur évangélique plus tolérant que nombre de membres de son entourage faisait office de figure paternelle : "il n'acceptait pas le fait que je sois transsexuelle, mais au moins il me respectait", raconte-t-elle. Mais ce pasteur a été assassiné et les églises lui ont fermé leurs portes. Au Brésil, la plupart des évangéliques, mouvement protestant qui regroupe environ 30% de la population, défendent des valeurs familiales conservatrices et rejettent aussi bien les transsexuels que les unions homosexuelles.

Mais cela n'a pas entamé la foi de Jacque Chanel, qui malgré les difficultés a tout fait pour regagner la communauté évangélique. "On plaçait une main sur mon front pour expulser les démons", explique-t-elle. Après avoir déménagé à Sao Paulo, elle a réuni autour d'elle un petit groupe de fidèles qui fréquentait une église évangélique. "On avait l'habitude d'être assis au dernier rang et un jour, durant un culte, le pasteur nous a demandé de venir devant l'autel : c'était pour nous expulser".

Jacque n'a pas baissé les bras et a fini par trouver une église plus inclusive, appartenant à un mouvement minoritaire apparu dans les années 2000 pour accueillir un public LGBT. "Ça a changé ma vie, mais au bout d'un moment, je n'étais pas aussi à l'aise. Il y avait 300 gays et lesbiennes et seulement deux transsexuels. Est-ce que c'était vraiment inclusif ?", interroge-t-elle. Elle a donc convaincu l'Eglise de lui fournir un espace pour accueillir spécialement des transsexuels. Lors de certains cultes, 200 fidèles ont répondu présents. Ordonnée pasteure en mai, elle a fini par ouvrir son propre local en centre-ville.

Changement de sexe, pas de nom

"Quand j'entre dans une église catholique, de nombreux regards se tournent vers moi, surtout quand je vais communier. Ça me met mal à l'aise. Ici, c'est différent, je me sens chez moi", dit Vanessa Souza, 42 ans, fidèle assidue des cultes célébrés par Jacque Chanel. Au-delà de la "nourriture spirituelle", la pasteure, dont les célébrations sont qualifiées de "sataniques" par des groupes conservateurs sur les réseaux sociaux, distribue des paniers repas à environ 200 sans-abris du centre de Sao Paulo. "Qu'ils soient trans ou non, je les invite au culte, nous sommes ouverts à tous", insiste-t-elle.

Jacque Chanel souhaite subir une opération de changement de sexe, mais plus de 1.000 personnes sont en liste d'attente dans un hôpital public de Sao Paulo qui ne pratique qu'une chirurgie de ce type par mois. En revanche, elle n'est pas du tout pressée de faire changer ses papiers d'identité, où figure toujours son prénom de naissance, Ricardo. "Ça me permet de faire un peu de pédagogie à chaque fois que quelqu'un me pose des questions".

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Présidentielle 2022 Christine Boutin et des personnalités de la Manif pour tous rallient Zemmour

Prostitution Yannick Jadot rectifie ses propos après un tollé

Droite Valérie Pécresse sera la candidate LR

Covid / VIH Nouvelle enquête contre Bolsonaro pour diffusion de fausse information

Grande-Bretagne Le comédien britannique Antony Sher est décédé

Amériques Le 1er hôtel LGBT de Cuba accueille les touristes, en attendant le mariage gay

Zemmour candidat Florilège de déclarations sur les femmes et les homosexuels

Genre Le parquet en faveur de la reconnaissance comme mère d'une femme transgenre

VIH Anne Hidalgo maintient l'objectif d'un Paris sans sida en 2030

Canada La chambre basse vote une loi interdisant les thérapies de conversion

Sida Mettre fin à la transmission du virus est à portée de main, assure Joe Biden

Racisme / Homophobie Twitch lance un nouvel outil contre le harcèlement

Chili Le vote au Sénat sur le mariage homosexuel reporté

Inclusion Une pub pour la poste norvégienne met en scène un père Noël gay

VIH Le nombre de dépistages et nouveaux diagnostics en baisse en France en 2020

Sida Les courbes des infections ne baissent pas assez rapidement, alerte Onusida

Botswana La justice confirme la décriminalisation de l'homosexualité

Etats-Unis Début du procès de l'acteur Jussie Smollett, accusé d'avoir inventé une agression homophobe

Justice / Droit Une femme transgenre veut changer la législation sur la filiation

Sida Biden définit une stratégie pour mettre fin à l'épidémie aux USA d'ici 2030

VIH / Sida L'épidémie de sida en dix dates clés

Honduras / Présidentielle La candidate de la gauche pro-mariage gay revendique la victoire

Sida Des années de recherche, toujours pas de vaccin

Mode Le designer américain Virgil Abloh, star de Vuitton et d'Off-White, emporté par un cancer

Eglise catholique L'archevêque ultra-conservateur de Paris démissionnaire après la révélation d'une relation intime avec une femme

Homophobie Suspension insuffisante du président Gaël Pelletier selon la Fédération de handball

Amiens Un jeune lycéen poursuivi pour les tags homophobes contre un bar gay

Turquie La police tire des gaz lacrymogènes contre des femmes manifestant

Allemagne L'accord de gouvernement prévoit un arsenal de mesures favorables aux LGBT

Santé sexuelle Le chemsex se diffuse, notamment hors de la population gay, selon une étude

Afrique Une église du Rwanda offre un refuge aux croyants LGBT

Corruption de mineurs Jean-Marc Morandini renvoyé devant le tribunal correctionnel

Etats-Unis Accusé de harcèlement sexuel, Kevin Spacey condamné à verser 31 millions de dollars à la production

Accusation d'homophobie La Cour de cassation annule la condamnation de l'EPCR pour diffamation envers Boudjellal

Supporters Entre dialogue et banissement, des politiques diverses dans les stades européens

Les précédentes Unes

précédent décembre 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

GEL LUBRIFIANT
5.90 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIFIANT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
LOT COCKRINGS
13.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LOT COCKRINGS
15 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
COMICS GAY
6 €
Voir l'offre pour COMICS GAY
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris