Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
La GPA, une fabrique à rêves opaque en Ukraine - Enquête

Enquête

La GPA, une fabrique à rêves opaque en Ukraine

L'Argentine Andrea Viez pleure de joie: après neuf ans d'échecs et d'espoirs, elle tient dans ses bras son fils, né par GPA en Ukraine. Un rêve accompli derrière lequel se cache une industrie trouble et prospère.

E-llico.com / Actus

La GPA, une fabrique à rêves opaque en Ukraine
Enquête

Mis en ligne le 01/07/2020

Tags

GPA Ukraine

La pandémie de coronavirus a mis un coup de projecteur sur ce secteur en plein essor en Ukraine, un des rares pays au monde à autoriser la GPA (gestation pour autrui) commerciale pour les étrangers.

C'est une grande clinique de Kiev qui a attiré l'attention sur la question fin avril en publiant une vidéo de dizaines de bébés nés de mères porteuses et que les parents ne pouvaient pas venir récupérer, à cause de la fermeture des frontières.

Les images ont fait le tour du monde, renforçant encore l'intérêt international pour la GPA dans ce pays, un des plus pauvres en Europe, et ses prix intéressants, environ 37.000 euros par gestation, témoigne auprès de l'AFP Serguiï Antonov, chef d'un cabinet d'avocats spécialisé.

Lancée en Ukraine au début des années 2000, cette industrie a explosé il y a environ cinq ans après l'interdiction de la GPA commerciale pour les étrangers en Inde et en Thaïlande.

Il n'y a pas de statistiques publiques mais, selon des estimations, 2.500 à 3.000 enfants naissent chaque année en Ukraine pour des clients en dehors du pays. Plus du tiers d'entre eux sont chinois.

Officiellement, seuls les couples hétérosexuels mariés et reconnus comme infertiles peuvent en bénéficier.

Mais l'absence d'une loi exhaustive laisse en réalité la porte ouverte à tous ou presque, tandis que les mères porteuses peuvent se retrouver victimes d'abus, selon Maryna Leguenka de l'ONG internationale "La Strada Ukraine", qui accorde une aide psychologique, juridique ou médicale à ces femmes.

"Très souvent", des Ukrainiennes ont dû mal à obtenir l'argent promis, raconte à l'AFP Olga Korsounova. A 27 ans, elle en est à sa troisième GPA, dont une a échoué.

La majorité des femmes, payées au noir, cachent leurs activités à leur entourage et des "intermédiaires malhonnêtes" en profitent pour les "manipuler" et s'accaparer une partie de la rémunération ou de la compensation prévue en cas de complications médicales, explique Olga Korsounova.

A l'approche de l'accouchement, des mères doivent déménager à Kiev où elles sont logées dans des conditions parfois exécrables, ajoute l'avocat Serguiï Antonov.

Certains parents biologiques sont aussi victimes d'escroqueries financières, voire découvrent que leurs enfants n'ont pas de lien génétique avec eux, selon Sergueii Antonov. "C'est le chaos total", résume-t-il.

"Des femmes peu scrupuleuses ne prennent pas les médicaments prescrits, fument ou boivent de l'alcool", témoigne Olga, une mère porteuse de 26 ans.

Dans ce flou légal, les forces de l'ordre soupçonnent certaines cliniques d'utiliser la GPA pour couvrir la vente d'enfants. En avril, la police a ainsi annoncé avoir démantelé à Kiev un groupe criminel ayant vendu environ 150 bébés.

"L'Ukraine devient un magasin de bébés en ligne", s'est alarmé récemment Mykola Kouleba, représentant de la présidence pour les droits des enfants, dénonçant "l'exploitation" des Ukrainiennes et appelant à interdire cette pratique.

"Ce n'est pas de l'exploitation, personne ne nous force" mais "on vend une partie de sa santé" pour "échapper à la misère", rétorque Olga Korsounova.

Elle rêvait de devenir gynécologue mais s'est lancée dans cette activité en 2014 quand la guerre dans l'est de l'Ukraine l'a chassée de son domicile et qu'elle n'avait plus de quoi vivre avec son fils.

Chaque GPA lui rapporte 350 euros d'allocation mensuelle et une rémunération finale de plus de 13.300 euros après l'accouchement.

Pour sa part, Olga gagnait moins de 120 euros par mois en tant que serveuse et espère ouvrir un café grâce à ses "honoraires" de 13.300 euros.

"Je suis fière de pouvoir offrir des bébés aux gens qui n'auraient pas pu devenir parents autrement!", dit la jeune femme, qui accouchera bientôt de jumeaux pour un couple chinois. "Mais si j'avais un emploi normal, bien sûr que je ne l'aurais pas fait".

Rédaction avec AFP

 

> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

pikachu21

a voir et pourquoi pas
car ici en france impossible

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Russie Un néo-nazi russe, agresseur d'homosexuels, retrouvé mort en prison

Europe / Pologne La présidente de la Commission européenne s'engage fermement sur les discriminations anti-LGBT

Philippines Le marine américain qui avait étranglé une femme trans gracié par le président Duterte

Etats-Unis / Fake news Une prétendue naissance anale après une greffe rectale d'ovaire affole les homophobes

Pologne La campagne contre les personnes LGBT comparée au traitement des Juifs avant la Seconde Guerre mondiale

Nouvelle polémique Le nouveau livre de JK Rowling met en scène un serial killer trans au profil peu flatteur

Pologne Les eurodéputés alertent sur le sort des LGBT polonais

Sport / International Une pétition contre l'organisation des prochains Jeux Européens dans une zone sans LGBT de Pologne

Internet Le réseau social TikTok censure des hashtags LGBT

Match PSG-OM Des banderoles homophobes déployées à Paris par des supporters du PSG

Polémique La famille et les amis de Rimbaud s'opposent à sa panthéonisation conjointe avec Verlaine

Hyperandrogénie La justice suisse impose un traitement hormonal à Caster Semenya

Exposition Covid, homophobie, migrants: l'actualité vue par Pierre et Gilles

Humour / Censure Le CSA absout France Inter pour son sketch Jésus est pédé

Poésie / Célébrités Une pétition de personnalités veut faire entrer le couple Rimbaud-Verlaine au Panthéon

Brésil Lancement d'un observatoire de l'homophobie dans le football

Amérique latine L'Argentine introduit des quotas d'emploi des personnes transgenres dans le secteur public

Croatie Un couple gay devient famille d'accueil pour la première fois

Propos pédophiles Une plaque en hommage au pionnier des droits LGBT Guy Hocquenghem retirée

Attaque contre des humoristes au Brésil Un suspect arrêté en Russie

Homoparentalité Au salon Désir d'enfant, la GPA s'expose ouvertement

Indonésie La police arrête des dizaines de personnes lors d'une descente contre une fête gay de Jakarta

Pologne Un responsable conservateur évoque des éducateurs qui changent le sexe des enfants

Grande-Bretagne La version britannique de Danse avec les stars forme son premier couple de danseuses

Chine Une militante LGBT perd un procès contre un livre homophobe

Pologne Les évêques préconisent des cliniques pour réorienter sexuellement les personnes LGBT

VIH / Prévention Les gays sous PrEP moins sujets à la consommation de drogues et à la dépendance sexuelle, selon une étude

Allemagne Le ministre de la Santé objet d'injures homophobes de la part des opposants au port du masque

Ukraine Des nationalistes attaquent le rassemblement de la gay pride d'Odessa

Polémique (suite) J.K. Rowling rend une récompense après avoir été accusée de transphobie

Les précédentes Unes

précédent septembre 2020 suivant
lu ma me je ve sa di
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

MASQUE TISSU
23 €
Voir l'offre pour MASQUE TISSU
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
T-SHIRT
35 €
Voir l'offre pour T-SHIRT
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
MASQUE TISSU
18 €
Voir l'offre pour MASQUE TISSU
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour J-LUBE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
MAXI SPERM
19.00 €
Voir l'offre pour MAXI SPERM
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
SUCE TETONS
19 €
Voir l'offre pour SUCE TETONS
chez RoB Paris
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris