Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
La PMA pour toutes à l’épreuve du Sénat pour la deuxième fois - Homoparentalité

Homoparentalité

La PMA pour toutes à l’épreuve du Sénat pour la deuxième fois

Le Sénat à majorité de droite entame mardi la deuxième lecture du projet de loi bioéthique, avec sa mesure phare très discutée ouvrant la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, que le gouvernement souhaite voir adopté définitivement avant l’été.

E-llico.com / Actus

La PMA pour toutes à l’épreuve du Sénat pour la deuxième fois
Homoparentalité

Mis en ligne le 02/02/2021

Tags

PMA pour toutes Projet de loi Sénat

Ce texte hautement sensible est de retour pour la semaine dans l’hémicycle du palais du Luxembourg, après un premier passage il y a un an. Largement modifié, il avait alors été adopté à 10 voix près. Il revient de sa deuxième lecture à l’Assemblée nationale, cet été, avec des points de divergence majeurs entre les deux chambres, en particulier sur la PMA (procréation médicalement assistée).

Mais dans le contexte envahissant de la crise du Covid-19, des sénateurs sont quelque peu désabusés, sachant que l’Assemblée nationale aura au final le dernier mot. "En réalité, il n’y a aucun espace de discussion", estime la rapporteure LR Muriel Jourda.

Mesure emblématique de ce texte, la PMA pour laquelle les sénateurs ont rétabli en commission le texte adopté par le Sénat en première lecture : oui à une ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, mais pas de prise en charge par la Sécurité sociale pour ces nouveaux bénéficiaires. Et maintien d’un critère médical pour les couples hétérosexuels.

Pour Muriel Jourda, opposée à l’extension de la PMA comme le chef de file du groupe LR Bruno Retailleau, il s’agit d’"une position du moindre mal".

Comment les sénateurs voteront-ils cette fois, d’une part sur l’article ouvrant la PMA puis sur l’ensemble du projet de loi ? La question se pose car le Sénat a été renouvelé en partie en septembre. La majorité de droite, qui avait largement voté contre le texte en première lecture, est sortie confortée des élections, mais, de la droite à la gauche de l’hémicycle, il n’y a pas de positions de groupe sur une réforme sociétale qui engage les convictions personnelles.

Se présentant comme "un conservateur pragmatique", le sénateur LR Roger Karoutchi avait par exemple voté en première lecture pour l’extension de la PMA, dans les limites posées par le Sénat, mais s’était abstenu sur l’ensemble, s’attendant à ce que les députés reviennent sur les modifications introduites par les sénateurs. "Je ne sais pas quel sera mon vote si j’ai le sentiment qu’il ne servira à rien", a-t-il déclaré en commission.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a lui clairement exprimé le souhait que "ce texte puisse être adopté de façon définitive avant l’été, car il est porteur de droits nouveaux dont beaucoup de Français, beaucoup de familles, attendent de pouvoir profiter". Si ce délai est tenu, "on pourrait envisager de lancer les premiers parcours d’AMP pour des couples de femmes à la fin de l’année", a-t-il ajouté.

Selon les calculs de l’Association des parents gays et lesbiens (APGL), entre la navette parlementaire et les listes d’attente pour les PMA, "ce n’est pas avant 2022 que les inséminations pourront commencer en France".

De leur côté, les opposants au projet de loi maintiennent la pression. Environ un millier de personnes ont manifesté dimanche devant le ministère de la Santé à Paris, à l’appel du mouvement associatif "Marchons Enfants !", au lendemain de plusieurs manifestations ayant donné lieu à quelques incidents.

Et une nouvelle action, à l’appel de la Manif pour tous, est prévue mardi après-midi à proximité du palais du Luxembourg, "pour encourager les sénateurs à supprimer l’article 1er" sur l’ouverture de la PMA et "à réécrire de fond en comble le projet de loi 'ni bio, ni éthique'".

Dans l’hémicycle, plusieurs autres dispositions du texte devraient à nouveau être âprement débattus, dont la réforme de la filiation, conséquence de l’extension de la PMA, mais aussi l’autorisation de l’autoconservation des gamètes (ovocytes et spermatozoïdes) hors raisons médicales, l’accès aux origines des enfants nés d’un don de gamètes, ou encore le volet recherche. « Ne débattre que par la crainte et par le risque de dérive, c’est se priver de toute perspective », met en garde le rapporteur PS Bernard Jomier.

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

crissou

@bérébask çà sent la propagande ton petit post ;j'aimes pas du tout!

Béret basque

La droite sénatoriale, dernier bastion du conservatisme le plus puant, éructe de se voir contrainte par la puissance de la raison. Il faut rendre hommage au gouvernement Macron d'avoir bravé ces oppositions d'un autre temps et de mettre à genoux les anciens Fillonnistes Larcher et autres vieux sournois.

En ces circonstances, la France insoumise, furibarde, voit lui échapper le principal combat du féminisme d'aujourd'hui: la liberté pour "toutes" les femmes.

Macron est le premier président à avoir fait avancer significativement les droits des femmes et ceux des LGBT. L'esprit d'En marche est beaucoup plus qu'un mouvement politique.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Mémoire Le Mémorial de la Shoah explore la persécution des homosexuels en Europe sous le nazisme

Isère Quatre hommes condamnés à la prison après l'agression d’un couple gay

Turquie Les avocats de Fabien Azoulay rapportent les mauvais traitements subis en prison par leur client

Droite / LR Soutien de Xavier Bertrand, Guillaume Peltier dénonce une soumission à la tyrannie des minorités

Allemagne Un islamiste en procès pour un meurtre homophobe

Toulouse Le parquet général soutient une femme transgenre qui demande à être reconnue comme mère

Russie Début du procès pour pornographie d'une militante féministe et LGBT

Turquie Fabien Azoulay, gay condamné pour du GBL, demande son transfèrement en France

Suisse Les opposants au mariage gay obtiennent l'organisation d'un référendum

USA / Droits LGBT Biden fait un premier pas vers une réforme de la Cour suprême

Irlande L'ex Premier ministre gay contraint de quitter son domicile après des menaces de mort homophobes

International Amnesty de plus en plus préoccupée par la situation des LGBT face au Covid

Russie Poutine renforce l'interdiction du mariage gay

Homophobie Lancement d'une consultation citoyenne sur les discriminations

Ecosse Une ancienne star du porno gay candidat d'un parti d'extrême droite homophobe

Etats-Unis L'Arkansas, premier Etat américain à interdire une transition médicale aux mineurs transgenres

Israël L'entrée de députés homophobes au Parlement inquiète la communauté LGBT

Allemagne / Foot Un entraîneur du Hertha Berlin limogé pour des propos homophobes

Montpellier Une plainte pour viol déposée contre l'ex-président du Refuge

Etats-Unis Une star de la NBA écope de 50.000 dollars d'amende, pour ses insultes homophobes

Autriche Contre la doctrine du Vatican, le drapeau arc-en-ciel au fronton d'églises autrichiennes

Russie La présidente de la chambre haute du Parlement s'emporte contre la candidate gay-friendly à l'Eurovision

Mondial-2022 Toni Kroos critique ouvertement le Qatar sur les droits humains et LGBT

Chine Le voguing, la danse LGBTQ qui fait divaguer la jeunesse chinoise

Turquie L'abandon d'un traité protégeant les femmes, au nom de la lutte contre l'homosexualité, provoque une onde de choc

Turquie Une brute homophobe arrêtée après une violente agression

Asie Un militant pour les droits des homosexuels agressé en Ouzbékistan

Maroc / Agression sexuelle Nouveau report du procès d'un journaliste, appels à sa libération

Sidaction 2021 Ne laissons pas le Sida reprendre du terrain, souligne Emmanuel Macron

Sidaction 2021 Près de 4,5 millions d'euros de promesses de dons

Les précédentes Unes

précédent avril 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

SHORT
47 €
Voir l'offre pour SHORT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
SWEATER
49 €
Voir l'offre pour SWEATER
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
LIVRES GAY
à partir de 6 €
Voir l'offre pour LIVRES GAY
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris