Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Le combat des transgenres pour l’inclusion dans le marché du travail - Brésil

Brésil

Le combat des transgenres pour l’inclusion dans le marché du travail

"On ne peut pas recruter un travesti". En sortant d’un énième entretien d’embauche infructueux, Rochelly Rangel, Brésilienne de 34 ans, a entendu cette phrase en surprenant une conversation entre le responsable d’une multinationale et une employée des ressources humaines, à São Paulo.

E-llico.com / Actus

Le combat des transgenres pour l’inclusion dans le marché du travail
Brésil

Mis en ligne le 20/07/2021

Tags

Brésil Transgenres

"C’était en 2004, j’étais arrivée à la dernière étape de la sélection, avec un jeune homme blanc cisgenre, qui a fini par être choisi", dit-t-elle. À la différence d’une personne transgenre, une personne cisgenre s’identifie au sexe assigné à sa naissance. La discrimination à l’embauche est un problème récurent au Brésil, pays particulièrement machiste et homophobe, qui détient le triste record du plus grand nombre de meurtres de transgenres au monde.

"Après avoir essuyé de nombreux refus, j’ai fini par me prostituer", confie Rochelly (photo). Elle a finalement décroché son premier emploi formel récemment, dans un bar de Rio de Janeiro, après 15 ans de galère, entre prostitution et petits boulots informels. Selon l’Association nationale des travestis et transsexuels (Antra), 90% de la population trans du Brésil se prostitue faute d’opportunités d’emplois.

Pour signer enfin son premier contrat, Rochelly a bénéficié d’un des nouveaux programmes lancés au Brésil pour faciliter l’inclusion des transgenres. Mais contrairement à l’Argentine, où des quotas ont été mis en place pour l’administration publique, cette inclusion est prise en charge par des associations. 

Carrière avant la transition 

C’est le programme Transgarçonne, mis en place en 2019 grâce à un partenariat avec le département de gastronomie de l’université fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ), qui a permis à Rochelly de mettre le pied à l’étrier, avec une formation en hôtellerie.

"Un élève m’a dit que son père n’avait commencé à le respecter qu’une fois qu’il lui avait dit qu’il était entré à l’UFRJ", une des facultés les plus prestigieuses du pays, raconte Renato Monteiro, professeur de gastronomie qui a fondé le projet Transgarçonne. Lui-même transgenre, il dit avoir fait carrière avant sa transition. "Je ne crois pas que j’aurais réussi si j’avais fait cette transition avant", déplore-t-il.

Un autre programme basé à Rio, Capacitrans, a déjà formé plus de 150 personnes dans des ateliers de mode, sous la houlette de la styliste Andréa Brazil, travesti de 48 ans. "Nous sommes soutenus par une vingtaine d’institutions et 26 élèves ont eu des carrières à succès. J’ai débuté avec un salon de coiffure, j’ai fait une formation de chef d’entreprise et j’ai fondé ce projet", explique-t-elle.

Basée à São Paulo, TransEmpregos, plus grande plateforme d’emplois en ligne destinée au public trans au Brésil, a permis l’embauche de plus de 700 personnes l’an dernier. "Nous avons plus de 24 000 CV en ligne et 1 000 entreprises partenaires. Le nombre d’entreprises qui embauchent des personnes trans est en pleine expansion, plus de 100 multinationales ont publié des offres d’emploi chez nous", explique l’avocate Marcia Rocha, fondatrice du projet.

1 % de la population

Malgré ces données encourageantes, elle sait qu’il reste encore un long chemin à parcourir, dans un pays où l’espérance de vie des personnes transgenres est de 35 ans. “Avant, les gens pensaient que les transsexuelles pouvaient seulement être prostituées. Le plus grand défi, c’est d’en finir avec les préjugés dans le monde de l’entreprise”, insiste Marcia Rocha.

Cela fait seulement trois ans que les transgenres ont obtenu le droit de modifier leur nom sur leur carte d’identité sans autorisation judiciaire. "Quand je cherchais un emploi, je prenais déjà des hormones, je me présentais comme une femme, mais je n’avais pas encore pu changer mon nom. J’ai fait plus de 200 entretiens, mais quand les employeurs voyaient ma carte d’identité avec mon nom de naissance, ils me disaient que le poste n’était plus disponible", dit Rochelly Rangel.

"Nous sommes 1 % de la population brésilienne, mais seuls 1 % d’entre nous a accès à l’université. Ceux qui ne nous acceptent pas veulent nous rendre invisibles", déplore Andréa Brazil.

D’après l’ONG Transgender Europe, le Brésil est le pays qui compte le plus de meurtres de transgenres depuis 2008. L’association Antra en a recensé 175 en 2020, soit pratiquement un meurtre tous les deux jours, une augmentation de 46 % par rapport à l’année précédente.

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Assemblée nationale Les députés vont débattre de l'interdiction des thérapies de conversion

Toulouse Un élu victime d'une agression violente dans un lieu de rencontre gay

Thérapies de conversion Marlène Schiappa confie une mission à la Miviludes

Justice Gérard Louvin et son mari visés par une nouvelle enquête pour viols sur mineurs

Folsom Europe Soirée cuir et cordes dans une église de Berlin

Assises du Val d'Oise 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d'un homosexuel

Hongrie / Vatican Entre Orban et le pape, divergence sur les personnes LGBT

Lituanie Un livre de contes de fées LGBT pour les enfants devant la CEDH

Espagne Le jeune gay se disant victime d'une agression homophobe à Madrid se rétracte

Assises du Val d'Oise 25 ans de réclusion requis contre le meurtrier d'un homosexuel

Assises du Val d'Oise Le meurtrier d'un homosexuel invoque une possession pour expliquer son acte

Assises du Val d'Oise La famille de la victime homosexuelle décrit un homme serviable et prévenant

Assises du Val d'Oise L'homosexualité refoulée peut-être à l'origine de l'assassinat d'un gay

Chine Le gouvernement interdit les hommes efféminés à la télévision

Espagne Indignation après une violente agression homophobe

Maroc Les relations homosexuelles ou hors mariage, sujets confidentiels du débat électoral

Allemagne Tessa Ganserer se bat pour son nom et la communauté transgenre

GPA La Manif pour Tous perturbe le Salon Désir d'enfant

Etats-Unis Le ministre des Transports et son mari présentent leurs jumeaux

Assises du Val d'Oise Premier jour du procès du meurtrier d'un homosexuel victime d'un guet-apens

Suisse Plusieurs milliers de personnes pour le mariage pour tous à Zurich

Guet-apens Un homme aux assises pour le meurtre d'un homosexuel en 2018

Russie Des cadets parachutistes simulent le meurtre d'un homosexuel lors d'une représentation théâtrale

Afghanistan Un homosexuel violé et battu après un guet-apens tendu par des talibans

Bangladesh Six islamistes condamnés à mort pour le meurtre de deux militants homosexuels

Réseaux sociaux Face à la haine en ligne, Twitter lance un mode sécurité

Sida Un essai vaccinal contre le VIH échoue, un autre en cours chez Moderna

Afghanistan Les talibans découpent le corps d’un gay pour montrer ce qu’ils font avec les homosexuels

Sida Une troisième dose de vaccin anti-Covid proposée à 500.000 Britanniques immuno-déprimés

Hommage Gisèle Halimi honorée aux Invalides

Les précédentes Unes

précédent septembre 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

SHORT
47 €
Voir l'offre pour SHORT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
SWEATER
49 €
Voir l'offre pour SWEATER
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
COMICS GAY
6 €
Voir l'offre pour COMICS GAY
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris