Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Le juge conservateur Neil Gorsuch rallie les progressistes pour protéger les LGBT des discriminations - Etats-Unis / Cour suprême

Etats-Unis / Cour suprême

Le juge conservateur Neil Gorsuch rallie les progressistes pour protéger les LGBT des discriminations

Tout juste arrivé à la Maison Blanche, Donald Trump avait nommé Neil Gorsuch à la Cour suprême, vantant ses états de service conservateurs irréprochables. Trois ans plus tard, "son" juge s'est attiré les foudres de la droite religieuse en rédigeant un arrêt historique pour les salariés gays et transgenres.

E-llico.com / Actus

Le juge conservateur Neil Gorsuch rallie les progressistes pour protéger les LGBT des discriminations
Etats-Unis / Cour suprême

Mis en ligne le 17/06/2020

Tags

Etats-Unis Cour suprême Discrimination Emploi Neil Gorsuch

Sur le même sujet

La Cour européenne des droits de l'homme confirme une condamnation de propos anti-LGBT
Islande
La Cour européenne des droits de l'homme confirme une condamnation de propos anti-LGBT

Voix grave et mèche grise sage, le magistrat de 52 ans au ton courtois s'était jusque là conformé aux attentes. Avec ses collègues conservateurs, il a notamment validé plusieurs décisions de l'administration républicaine sur l'immigration, refusé les ultimes recours de condamnés à mort et jugé légal le refus d'un pâtissier de vendre un gâteau de mariage à un couple d'hommes au nom de ses convictions religieuses.

Mais lundi, Neil Gorsuch a rallié le camp progressiste pour protéger les minorités sexuelles des discriminations dans la sphère professionnelle, prenant le contre-pied de la position défendue par le gouvernement de Donald Trump. "Certains ont été surpris", a sobrement commenté le président malgré ce revers qui pourrait avoir de lourdes conséquences politiques.

Pour convaincre les électeurs traditionnels de le réélire le 3 novembre, il ne cesse en effet de vanter les mérites des deux "formidables" juges conservateurs qu'il a fait entrer à la Cour suprême, Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh. Or, le premier a perdu d'un coup tout son crédit à leurs yeux. "Les conservateurs vont le compter parmi les pires juristes de l'histoire des Etats-Unis", a même tancé le commentateur et bloggeur de droite Michael Knowles. "Ce n'était pas un jugement, c'était une attaque brutale contre notre système constitutionnel", a renchéri Carrie Severino, présidente du groupe conservateur Judicial CrisisNetwork en estimant que le juge Antonin Scalia serait "déçu par son successeur" s'il était toujours vivant.

Accros aux tribunaux

La mort en février 2016 de ce magistrat aux positions ultra-conservatrices avait ouvert une crise constitutionnelle aiguë. Le chef républicain du Sénat avait en effet refusé de confirmer le candidat retenu par le président démocrate Barack Obama pour lui succéder. Ce siège vacant, susceptible de faire basculer la majorité de la Cour suprême dans le camp progressiste, avait joué un rôle clé pendant la campagne. Pour rallier la droite religieuse, Donald Trump avait promis de nommer un magistrat opposé à l'avortement et favorable au port d'armes. Quinze jours après son investiture, il annonçait avoir choisi Neil Gorsuch. "Quelqu'un qui va respecter nos lois", avait-il justifié.

Diplômé des prestigieuses universités d'Harvard et d'Oxford, nommé juge fédéral par l'ancien président républicain George W. Bush, ce fin juriste s'était distingué en défendant une doctrine légale très en vue dans les milieux conservateurs, baptisée "textualisme", qui défend une lecture littérale des textes. D'après ses promoteurs, il ne revient pas aux juges d'adapter le Droit aux évolutions de la société. Dans un article publié en 2005, Neil Gorsuch critiquait d'ailleurs la gauche américaine devenue selon lui "accros aux tribunaux". Ses partisans "s'appuient sur les juges et les avocats, plutôt que sur les élus ou leurs bulletins de vote, pour faire avancer leurs causes, sur le mariage gay ou le suicide assisté" notamment, dénonçait-il.

Du mieux possible

Lundi, il a invoqué cette doctrine dans sa décision, en appelant à s'en tenir au texte d'une loi de 1964 qui interdit les discriminations "sur la base du sexe". Pour lui, il est impossible de discriminer un homosexuel sans prendre en compte son "sexe". Ses auteurs "n'avaient sans doute pas anticipé que leur travail amènerait à cette conclusion" et pensaient sans doute aux différences hommes/femmes, a-t-il reconnu. "Mais les limites de leur imagination ne sont pas une raison pour ignorer les exigences de la loi", a-t-il plaidé.

En suivant le même raisonnement, ce natif du Colorado, dans l'ouest, avait déjà voté avec les progressistes pour défendre les droits des Amérindiens, appelant à respecter les traités originaux signés entre les tribus et les colons américains. Pour les observateurs de la Cour, sa décision n'est donc pas le signe d'un basculement à gauche et ne préjuge en rien de ses positions à venir. Lui réfute toute lecture politique des arrêts de la Cour. Soulignant que 40% des décisions sont prises à l'unanimité, il a déclaré en septembre sur CNN: "Vous avez neuf personnes très indépendantes qui traitent les dossiers du mieux possible."

Rédaction avec AFP

 

> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Etats-Unis Une ville du Massachusetts reconnaît légalement les relations à plus de 2 personnes

Assemblée nationale Olivier Véran défend vigoureusement la PMA face à un député LR opposé à la loi

Turquie Erdogan accuse la communauté LGBT d'empoisonner les jeunes

VIH / Sida Un cas de rémission d'un patient séropositif sans greffe de moelle suscite l'espoir chez les chercheurs

Tunisie Deux hommes emprisonnés pour sodomie après avoir refusé des tests anaux

Homophobie L'observatoire de la haine en ligne en place fin juillet, annonce le CSA

Allemagne La CDU en passe de reconnaître officiellement l'organisation des LGBT de droite LSU en son sein

Irlande Le nouveau ministre de l'Enfance, ouvertement gay, odieusement attaqué par l'extrême droite

Paris Deux bars gays tagués avec des croix gammées

Nouveau gouvernement Bachelot, Schiappa, Véran, Attal, Riester, Darmanin : un casting hétéroclite sur les questions LGBT

Données personnelles Le nouveau dossier pénal numérique attaqué en justice par des associations LGBT

Genre Les Pays-Bas vont supprimer la mention du genre sur les cartes d'identité

Russie Poutine appelle à bloquer toute propagande en faveur de l'homosexualité

Pologne Le président sortant Andrzej Duda veut interdire l’adoption aux couples gay

Russie Poutine se moque du drapeau arc-en-ciel de l'ambassade américaine

Distinction Les palmes académiques pour une bénévole de SOS homophobie

Paris 2 à 3.000 manifestants rassemblés pour une Gay Pride politique et radicale réduite

La-Roche-sur-Yon Les étudiants catholiques anti-LGBT finalement relaxés

Balkans Le Monténégro instaure le partenariat enregistré pour les couples gay

Don de sang Les députés suppriment la période d’abstinence pour les homosexuels

New York Plus d'un demi-million de dollars collectés pour sauver le bar historique Stonewall Inn

Russie Le révision constitutionnelle interdisant notamment le mariage gay adoptée

Gabon Dépénalisation finale de l'homosexualité votée après trois semaines agitées

Nomination Claire Hédon pour remplacer Jacques Toubon comme défenseure des droits

Egypte Une chaîne de télévision liée aux Frères musulmans appelle au meurtre des homosexuels

Homophobie La Turquie défend le chef du Croissant-Rouge après un tweet jugé anti-LGBT

Homosexualité / Adoption Ouverture d'une information judiciaire pour discrimination à Rouen

Chine Faute de mariage, des homosexuels chinois convolent en ligne

Chine A Shanghai, les travestis défient sur scène la pression sociale

Pologne / Présidentielle Vers un second tour entre le président homophobe et un candidat gay friendly

Les précédentes Unes

précédent juillet 2020 suivant
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

EMBOUT DE DOUCHE
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT DE DOUCHE
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
JOCKSLIP
20 €
Voir l'offre pour JOCKSLIP
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
T-SHIRT WOOF
35 €
Voir l'offre pour T-SHIRT WOOF
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
T-SHIRT DADDY
35 €
Voir l'offre pour T-SHIRT DADDY
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour J-LUBE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
MAXI SPERM
19.00 €
Voir l'offre pour MAXI SPERM
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
SUCE TETONS
19 €
Voir l'offre pour SUCE TETONS
chez RoB Paris
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris