Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
L'intervention des Pussy Riot rappelle que la Russie n'est pas un état de droit - Mondial de foot

Mondial de foot

L'intervention des Pussy Riot rappelle que la Russie n'est pas un état de droit

Les feux de la Coupe du monde éteints, la Russie de Poutine qui s'est offert une vitrine respectable pendant cinq semaines redevient un pays qui ne respecte en rien les droits humains et les les droits des personnes LGBT en particulier. C'est ce qu'ont voulu dénoncer les Pussy Riot avec une action en finale.

E-llico.com / Actus

L'intervention des Pussy Riot rappelle que la Russie n'est pas un état de droit
Mondial de foot

Mis en ligne le 16/07/2018

Tags

Russie Homophobie Coupe du Monde Football Pussy Riot

Sur le même sujet

Un policier russe soupçonné d'avoir pris part au kidnapping d'un survivant de la purge anti-gay tchétchène
Saint-Pétersbourg
Un policier russe soupçonné d'avoir pris part au kidnapping d'un survivant de la purge anti-gay tchétchène

La finale de la Coupe du monde de football opposant la France à la Croatie, a été marquée par un incident, le seul ou presque, mais visible du monde entier.

Un groupe de quatre personnes a fait irruption sur le terrain avant d'être arrêté par le service de sécurité russe.

Cet envahissement de terrain a été revendiqué par les Pussy Riot, un groupe russe de punk rock féministe, qui entendait dénoncer la façade présentée par les autorités russes pendant la durée de la Coupe.

"Parfois, je regrette que ce ne soit pas encore 37 !"s’est écrié un membre de la sécurité évoquant par là la terreur stalinienne, à l'adresse des militants interpelés leur donnant du même coup raison.

"La Russie, tu le sais, n'est pas un État de droit", dénoncent sur leur chaîne YouTube les militantes de Pussy Riot dans une vidéo de revendication de l'action.

Le groupe souhaitait alerter sur le double visage des autorités russes: l'un montrant une belle image de la Russie, accueillante et souriante, à l'occasion de la Coupe du monde, l'autre violent et arbitraire, une fois les projecteurs éteints. 

La "nouvelle image" positive de la Russie était évidemment un objectif majeur de Vladimir Poutine.

Le président de la Fifa, Gianni Infantino, est allé dans le sens du chef du Kremlin. Il a estimé "qu'énormément de stéréotypes sur la Russie ont volé en éclats" grâce au Mondial-2018.

"Toutes les peurs que certains tentaient d'attiser avec cette Coupe du monde (...) ne se sont pas réalisées, cela a été l'exact opposé", a poursuivi avec emphase le patron du foot mondial.

Parmi les "peurs" en question, le racisme et le hooliganisme, mais aussi l'homophobie étaient en première ligne.

Tout le monde avait en mémoire les images des hooligans russes s'en prenant à des fans anglais pendant l'Euro-2016, mais ceux-ci ont brillé par leur absence et la Coupe du monde s'achève sans incident.

Pas vraiment une surprise, tant les autorités russes avaient pris le problème à bras le corps. Mais des droits de l'Homme à la situation des homosexuels, ces problématiques qui auraient pu ternir le Mondial russe ne l'ont touché qu'à la marge.

La brève arrestation du militant gay britannique Peter Tatchell, qui avait prévu de manifester sur la place Rouge pour dénoncer "la torture d'homosexuels en Tchétchénie", a fait peu de vagues, d'autant que les policiers l'ayant interpellé ont fait preuve d'une délicatesse et d'un tact inhabituels.

Les autorités ont toléré l’ouverture d’une "Maison de la diversité" à Moscou, un refuge temporaire à l’initiative du réseau Football Against Racism in Europe, qui a permis à des jeunes gays et lesbiennes de suivre les matchs sur grand écran entourés de drapeaux arc-en-ciel. Mais celui-ci a été régulièrement inspecté par des agents du FSB, les services de sécurité russes.

L'exemple le plus frappant de ce double visage est celui du réalisateur ukrainien Oleg Sentsov, emprisonné pour "terrorisme" à l'issue d'un procès "stalinien" selon Amnesty International et en grève de la faim depuis deux mois pour réclamer la libération des "prisonniers politiques" ukrainiens détenus en Russie.

Malgré des appels à sa libération, son cas a finalement reçu peu d'échos et très peu nombreux étaient les supporters de football présents en Russie à savoir qui il était.

On a aussi appris qu'une tentative d'enlèvement d'un survivant de la purge anti-gay de Tchétchénie avait eu lieu vendredi dernier à Saint-Petersbourg, avec la complicité de la police russe, à deux jours de la finale.

(Avec AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

jjbh

Olivier , Poutine a tous les pouvoirs , c'est un dictateur , il a tous les pouvoirs , même du tuer en GB ! , le dopage est la seconde religion de cet Etat depuis toujours , LES PUSSY RIOT , ont toute ma sympathie , elles ont des convictions inébranlables , malgré la prison qu'elles risquent , je suis PUSSY RIOT , jjbh

Olivier

Les pays qui respectent leurs citoyens et la démocratie ont, apparemment, beaucoup plus de chances d'accéder en demi-finale ou, comme la France, de gagner une finale de foot.

Et puis, dans une compétition internationale de football, c'est difficile de doper ses joueurs sans que cela se sache. N'est ce pas M. Poutine ?

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Afrique La justice kényane se prononce sur une décriminalisation de l'homosexualité

Eglise catholique Accusé d'agressions sexuelles, le nonce apostolique confronté mercredi aux plaignants

Censure Mariage gay dans un dessin animé, une chaîne américaine refuse de le diffuser

Sport La sprinteuse indienne hyperandrogène Dutee Chand fait son coming out

Justice Un homme condamné pour avoir révélé l'homosexualité de deux ex-compagnons

La Roche-sur-Yon Enquête judiciaire après la dégradation d'un stand LGBT en Vendée

Bordeaux Un passage piéton dédié aux LGBT dégradé...par des LGBT

Football Les supporters lensois refusent de rencontrer un collectif anti-homophobie

Russie Quatre interpellations lors d'une action LGBT à Saint-Pétersbourg

Affaire Julian Assange La lanceuse d'alerte transgenre Chelsea Manning à nouveau renvoyée en prison

Rennes Sept mineurs mis en examen après deux agressions homophobes

Taïwan Le Parlement légalise le mariage gay, une première en Asie

Hongrie Tollé après des propos homophobes du président du Parlement

Chiffres Les infractions homophobes ont augmenté de 30% en un an

PMA pour toutes Edouard Philippe confirme qu'un texte sera présenté avant les vacances d'été

Eglise catholique Le nonce apostolique accusé d’agressions sexuelles sur de jeunes hommes a été entendu par la police

Situation des personnes LGBT La France régresse au classement Rainbow Europe 2019

Rapport 2019 2018, année noire pour les personnes LGBT, selon SOS homophobie

Football Brassards arc-en-ciel, signalement de dérapages: la LFP annonce un plan d'action contre l'homophobie

International Israël monte le son avec l'Eurovision malgré les appels au boycott

Internet Le propriétaire chinois de Grindr va revendre l'appli sous pression des Etats-Unis

Théâtre La machine de Turing triomphe aux Molières

Homophobie Les agresseurs homophobes sont de jeunes hommes agissant en groupe

Brunei La charia ne criminalise pas les personnes selon leur identité sexuelle, soutient un ministre

Bangladesh Huit islamistes accusés du meurtre de deux militants gay

Cuba La police interrompt une marche non-autorisée pour les droits des LGBT

Londres Le métro bannit les publicités de onze pays homophobes

Grande-Bretagne / Irlande Le sandwich LGBT de Marks & Spencer fait polémique

Brésil Bolsonaro se défend d'être raciste ou homophobe

Sondage La plupart des électeurs ne croient pas que les États-Unis sont prêts pour un président gay

Les précédentes Unes

précédent mai 2019 suivant
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

POLO ROB
45 €
Voir l'offre pour POLO ROB
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
COCKRING
44 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez RoB Paris
COMBI SEXY
65 €
Voir l'offre pour COMBI SEXY
chez RoB Paris
POIRE A LAVEMENTS
35.00 €
Voir l'offre pour POIRE A LAVEMENTS
chez Menstore
KIT COCKRING
24.50 €
Voir l'offre pour KIT COCKRING
chez Mentoyz
J-LUBE
22.95 €
Voir l'offre pour J-LUBE
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
JOCKSTRAP
35 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
ASPIRE TETONS
19 €
Voir l'offre pour ASPIRE TETONS
chez RoB Paris
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris