Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Suicide d'une lycéenne transgenre, le rectorat défend l'établissement - Lille

Lille

Suicide d'une lycéenne transgenre, le rectorat défend l'établissement

Le rectorat a fait part jeudi du suicide "d'un" lycéen de Lille en passe "de changer d'identité sexuelle", assurant que l'élève était "accompagné dans sa démarche" dans son lycée, après un emballement des réseaux sociaux mettant en cause la responsabilité de l'équipe pédagogique.

E-llico.com / Actus

Suicide d'une lycéenne transgenre, le rectorat défend l'établissement
Lille

Mis en ligne le 18/12/2020

Tags

Lille Transgenre Lycéen Suicide Rectorat

"Valérie Cabuil, rectrice de l'académie de Lille, a appris avec beaucoup de tristesse qu'un élève de terminale du lycée Fénelon de Lille a mis fin à ses jours au sein de son foyer d'accueil mercredi. Cet évènement dramatique bouleverse l'ensemble de la communauté éducative", écrit le rectorat dans un communiqué.

"Une cellule d'écoute psychologique a aussitôt été déployée" pour les élèves et le personnel, poursuit le communiqué, précisant que des "conseillers vie scolaire" se rendront vendredi dans l'établissement.

Le lycée Fénelon "a été informé du cheminement de l'élève et de sa volonté de changer d'identité sexuelle. L'élève, qui se trouvait dans un contexte personnel complexe, était accompagné dans sa démarche par l'équipe éducative de son foyer et de son établissement scolaire", assure la rectrice.

Plus tôt, une série de tweets signée du nom d'une femme se présentant comme "autrice militante, poète pyromane" était devenue virale, affirmant que cette "lycéenne trans" de 17 ans, avait été "humiliée" et "psychologiquement agressée" par une membre de l'équipe pédagogique. Elle aurait été renvoyée chez elle le 2 décembre car elle portait une jupe.

Des internautes relayaient également une vidéo, diffusée sur Snapchat et apparemment filmée par la lycéenne, où l'on entend une voix féminine évoquer des problèmes posés par sa tenue, sur un ton sec.

Jean-Yves Guéant, président de la Fédération des conseils de parents d'élève (FCPE) du Nord, a confirmé à l'AFP que l'élève avait été renvoyée chez elle début décembre car elle portait une jupe.

Mais "aucun élément, à ce jour", ne permet de lier ces faits, au suicide de l'élève, "qui vivait par ailleurs dans un foyer de l'ASE" (Aide sociale à l'enfance) et avait d'autres "difficultés".

"Une discussion avait eu lieu" entre l'élève et l'établissement, et "à priori d'après l'équipe et la famille, l'affaire était résolue", a-t-il poursuivi, regrettant la diffusion de la vidéo et mettant en garde contre les "fake news".

"Il est très compliqué de comprendre ce qui peut se passer dans la tête d'un jeune qui prend ce genre de décision (...) mais à priori, la responsabilité de l'établissement a été écartée", a-t-il conclu.

Selon plusieurs élèves de Fénelon interrogés par l'AFP et qui ont requis l'anonymat, de nombreux lycéens s'étaient mobilisés après les évènements du 2 décembre, venant pour certains en jupe et collant des affiches dans le lycée pour dire "non à la transphobie".

Mais "la direction lui avait présenté ses excuses, et depuis quelque temps ça allait mieux, elle se sentait mieux au lycée", a affirmé une élève de terminale. "Elle avait parlé de l’événement à ses amis, ça l’avait affectée, mais je pense pas que ce soit ça qui l’ait poussée à l’acte".

Si la vidéo semble authentique, "je pense que la direction n'est pas responsable (...) et que la CPE n'avait aucune intention de faire du mal" à l'élève, même si elle a fait preuve de "maladresse", a estimé un autre élève. "Elle avait d'autres problèmes", liés ou non à sa transexualité, selon lui.

Une minute de silence sera observée vendredi au lycée, selon ces jeunes.

Rédaction avec AFP

 

> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Paul


Le bureau de l'association sos -homophobie veut lutter contre les lgbtphobies et en même temps soutient Alice Coffin qui, dans la nouvelle émission de Laurent Ruquier, a refusé de condamner l'assimilation de l'homosexualité masculine à de la pédophilie : chercher l'erreur !!!

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Brésil La popularité de Bolsonaro au plus bas chez les les homosexuels

Bangladesh Des entrepreneurs transgenres changent la donne pour leur communauté

Allemagne Victimes d'une ancienne loi homophobe, 249 hommes vont être indemnisés

Discours sur l'état de l'Union Ursula von der Leyen défend les droits des personnes LGBT au sein de l'UE

Chine Les Gay Games 2022 à Hong Kong menacés

Assemblée nationale Les associations LGBT saluent l'examen d'une loi interdisant les thérapies de conversion

PMA pour toutes Le gouvernement veut réduire les délais d'attente d'un an à six mois

Europe / Droits LGBT Le Parlement européen réclame une reconnaissance des unions homosexuelles dans toute l'UE

Assemblée nationale Les députés vont débattre de l'interdiction des thérapies de conversion

Toulouse Un élu victime d'une agression violente dans un lieu de rencontre gay

Thérapies de conversion Marlène Schiappa confie une mission à la Miviludes

Justice Gérard Louvin et son mari visés par une nouvelle enquête pour viols sur mineurs

Folsom Europe Soirée cuir et cordes dans une église de Berlin

Assises du Val d'Oise 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d'un homosexuel

Hongrie / Vatican Entre Orban et le pape, divergence sur les personnes LGBT

Lituanie Un livre de contes de fées LGBT pour les enfants devant la CEDH

Espagne Le jeune gay se disant victime d'une agression homophobe à Madrid se rétracte

Assises du Val d'Oise 25 ans de réclusion requis contre le meurtrier d'un homosexuel

Assises du Val d'Oise Le meurtrier d'un homosexuel invoque une possession pour expliquer son acte

Assises du Val d'Oise La famille de la victime homosexuelle décrit un homme serviable et prévenant

Assises du Val d'Oise L'homosexualité refoulée peut-être à l'origine de l'assassinat d'un gay

Chine Le gouvernement interdit les hommes efféminés à la télévision

Espagne Indignation après une violente agression homophobe

Maroc Les relations homosexuelles ou hors mariage, sujets confidentiels du débat électoral

Allemagne Tessa Ganserer se bat pour son nom et la communauté transgenre

GPA La Manif pour Tous perturbe le Salon Désir d'enfant

Etats-Unis Le ministre des Transports et son mari présentent leurs jumeaux

Assises du Val d'Oise Premier jour du procès du meurtrier d'un homosexuel victime d'un guet-apens

Suisse Plusieurs milliers de personnes pour le mariage pour tous à Zurich

Guet-apens Un homme aux assises pour le meurtre d'un homosexuel en 2018

Russie Des cadets parachutistes simulent le meurtre d'un homosexuel lors d'une représentation théâtrale

Les précédentes Unes

précédent septembre 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
Publicité

Shopping

GEL LUBRIFIANT
5.90 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIFIANT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
LOT COCKRINGS
13.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LOT COCKRINGS
15 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
COMICS GAY
6 €
Voir l'offre pour COMICS GAY
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris