Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Une étude montre un déclin des quartiers gay dans les grandes villes - Etats-Unis

Etats-Unis

Une étude montre un déclin des quartiers gay dans les grandes villes

Un chercheur canadien constate dans une étude la perte de poids des homosexuels dans leurs quartiers historiques dans les grandes villes américaines.

E-llico.com / Actus

Une étude montre un déclin des quartiers gay dans les grandes villes
Etats-Unis

Mis en ligne le 29/07/2014

Tags

Etats-Unis Quartiers gay Population Démographie

Une étude révèle que les secteurs traditionnellement connus comme des "quartiers gays" sont en baisse dans les grandes métropoles des Etats-Unis. 

Une équipe dirigée par Amin Ghaziani à l'Université de la Colombie-Britannique à Vancouver (Canada) a constaté que moins de couples de même sexe s'installent dans des secteurs tels que le Castro à San Francisco, Boystown à Chicago, et Chelsea à New York, qu'il y a une décennie. 

Selon l'étude, ces quartiers ont connu une baisse démographique de 8% chez les hommes homosexuels et une diminution de 13% des lesbiennes dans les 10 dernières années.

La hausse des prix de l’immobilier, favorisée par la réhabilitation initiée par les gays, en chassent les moins favorisés de la communauté LGBT et une partie de sa scène commerciale, établit le sociologue.

L'étude constate une augmentation du nombre de familles hétérosexuelles qui s'installent dans ces zones, un signe d'une combinaison de la régénération urbaine et de l'acceptation sociale croissante de la population LGBT, selon les chercheurs.

D'autre part, les ménages homosexuels se déplacent dans les quartiers historiquement hétérosexuels, en particulier autour de certains pôles scolaires côtés, ce qui signifie que les familles LGBT sont visibles dans un dossier de 93% des comtés américains. 

Mais cette intégration sociale des LGBT et la perte de "gaybourhoods" pourrait signifier que la culture gay court un risque de déclin. 

"Les quartiers gay ont été fondamentaux dans la lutte pour la liberté,et ils ont produit des contributions qui ont eu des répercussions mondiales, dans les domaines de la politique, aussi bien que dans ceux de la musique, de la poésie ou de la mode", rappelle Amin Ghaziani dans ses commentaires.

"L’acceptation croissante des couples de même sexe est extrêmement positive, mais il est important que nous continuions à trouver des moyens de préserver ces espaces culturellement importants", estime-t-il. 

Amin Ghaziani relève l’apparition de petites communautés LGBT dans des quartiers habités par les minorités ethniques, peut-être les "gayborhoods" du futur.

En février dernier, un rapport a révélé que les personnes LGBT vivant dans les zones anti-gay des Etats-Unis meurent en moyenne 12 ans plus tôt que ceux qui vivent dans des régions plus tolérantes.

There Goes the Gayborhood?, Amin Ghaziani, Princeton Studies in Cultural Sociology, 2014.

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

victor

@deux grosses claques
internet n'est que du virtuel. A un moment, on a envie de réel.
Les jeunes de la communauté lgbt ont peur et de manière consciente ou inconsciente s'imaginent que le net est une protection mais ce n'est pas le cas.

deux grosses claques

C'est surtout une question générationnelle. Il est évident que les jeunes homos fréquentent moins les quartiers/lieux/"ghettos" gays que les homos âgés ou moins jeunes. Ils en ont moins besoin : internet, sentiment de meilleure acceptation par les autres jeunes, souci de se "normaliser".... font que les jeunes homos tendent de plus en plus vers l es lieux hétéros. A mon avis le phénomène va s'accentuer, en France et à Paris également. Les "quartiers" gays vont-ils mourir ? A long terme peut-être.

victor

@Zorro75
je ne suis pas aussi optimiste que vous sur l'avancée des droits de la communauté lgbt.

Certes, il y a des avancées mais elles sont cantonnées à la sphère privée. Le monde professionnel reste encore un milieu extrêmement homophobe, idem pour le milieu politique.

Être derrière un écran d'ordinateur ne procure pas la même sensation que pouvoir être soi-même dans un lieu publique entouré de personnes en 3D

Zorro75

Et tout porte à croire que le phénomène se reproduira un peu partout, notamment en Europe et en Australie! Peut-être pour que les quartiers LGBT soit "qualitatifs" et sérieux sur leurs offres (bonne humeur, diversité, solidarité, prix...)?

Internet TIC (e-commerce, MP3, mobiles connectés, streaming...) dommage de ne pas avoir intégré du tout ces outils "récents" à son étude! C'est pourtant une des clefs...

Des tas de choses (infos, produits -livres*, musique, films, mode..., et même "rencontres"!) qui n'étaient a priori disponibles, voici juste 12 à 15 ans, QUE dans ces quartiers gays/LGBT le sont à présent presque pour tou-te-s... via le web! Heureusement les touristes homos veulent tjrs passer dans ces quartiers :)
(* cf pas mal de librairies LGBT "historiques" qui ont fermé, même à New-York et en Californie!)

De , la progression continue (malgré ici et là des reculs très brutaux :( !...), la visibilité voire la "banalisation" accrue (Marches des Fiertés, coming-out de champions d'artistes ou d'élus, personnages homos régulierts dans les fictions...) et les droits des LGBT qui marquent des points (mariage, adoption...), tout cela rend "moins nécessaire" (ou moins vital!!!?), pour pas mal de gens (notamment des jeunes, mais pas que!) de se retrouver en "quartier homo" (surtout qu'ils sont souvent trop CHERS dans certains pays - "Illico" l'avait montré!-, qu'ailleurs!).

Certains préfèrent aussi, avec leur smartphone, leurs enceintes mobiles et boissons moins chères faire leurs soirées entre eux/chez eux, pour de simplicité et de conviavialité (coucou à certains barmen ni bien souriants ni franchement aimables :-P)!

Zorro75

Et tout porte à croire que le phénomène se reproduira un peu partout, notamment en Europe et en Australie!

Internet TIC (e-commerce, MP3, mobiles connectés, streaming...) dommage de ne pas avoir intégré du tout ces outils "récents" à son étude! C'est pourtant une des clefs...

Des tas de choses (infos, produits -livres*, musique, films, mode... voire jouet sexuels-, et même "rencontres"!) qui n'étaient a priori disponibles, voici juste 12 à 15 ans, QUE dans ces quartiers gays/LGBT le sont à présent presque pour tou-te-s... via le web!
(* cf pas mal de librairies LGBT "historiques" qui ont fermé, même à New-York et en Californie!)

De , la progression continue (malgré ici et là des reculs très brutaux :( !...), la visibilité voire la "banalisation" accrue (Marches des Fiertés, coming-out de champions d'artistes ou d'élus, personnages homos régulierts dans les fictions...) et les droits des LGBT qui marquent des points (mariage, adoption...), tout cela rend "moins nécessaire" (ou moins vital!!!?), pour pas mal de gens (notamment des jeunes, mais pas que!) de se retrouver en "quartier homo" (surtout qu'ils sont souvent trop CHERS, qu'ailleurs!).

Certains préfèrent aussi, avec leur iphone (ou Samsung etc), leurs enceintes mobiles et boissons moins chères faire leurs soirées entre eux/chez eux, pour de simplicité et de conviavialité (coucou aux barmen ni souriants ni aimables :-P)!

Carl94

bien dommage que dans cette étude (le phénomène va être similaire partout, c'est évident!) il n'intègre apparemment pas le facteur "Interne

victor

@Olivier
les hétérosexuels fantasment beaucoup sur la communauté lgbt. Ils sont surpris quand ils comprennent que sur certains points la communauté lgbt pense comme la communauté hétérosexuelle.

Le problème est au travail. J'ai connu des hétérosexuels qui n'hésitaient pas à faire comprendre que l'autre est un homosexuel lorsqu'ils sont en concurrence pour le même poste afin de discréditer l'autre. Être visible dans sa vie privée, c'est aussi être visible au travail.

Olivier

je pense que les gays doivent maintenant pratiquer l'entrisme un peu à la manière des vieux trotskystes et coloniser petit à petit les contrées où l'homophobie règne encore. Quand l'homosexualité est bien visible et positive, les choses s'arrangent. Donc donnons de la visibilité positive dans les moindres petites villes, dans les villages, et, pour les plus courageux, dans les pays attardés où l'homosexualité est toujours incomprise.

victor

En région parisienne, les villes de la première couronne étaient des villes rouges puis le prix de l'immobilier parisien ayant augmenté, les bourgeois sont allés vivre en première couronne forçant les pauvres à partir en deuxième couronne.
Les homosexuels sont victimes de discrimination à l'embauche et ne peuvent pas avoir le salaire qu'ils méritent donc le moyen de vivre dans des quartiers à loyer élevé.

Il est vrai qu'internet permet d'être au courant de ce qui se passe sans devoir aller dans le quartier gay.
Il y a aussi des patrons lgbt qui ont placé le profit avant la lutte contre l'homophobie

wagner147

C'est un vrai défi que nous avons devant nous : comment préserver notre culture dans le processus d'intégration en cours. Mais ce défi est celui de toutes les minorités ...

Brethmas

C'est sans doute un peu différent en France.
Peu de gays habitent dans les quartiers gay, parce qu'ils sont en général très centraux, et donc trop chers..
Il y a pourtant également chez nous un déclin des lieux gays, provoqué en grande partie par l?exploitation éhontée du commerce gay, souvent par les gays eux-mêmes.
Établissements chers, mauvais accueil, etc..
La propension de beaucoup de gays à être vu à tout prix là où il faut être vu encourage cette dérive.
Ajoutons à cela qu'internet permet aux communautés de se contacter sans se déplacer.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Censure L'unique festival de cinéma présentant des films LGBT asphyxié par la municipalité de Moscou

Documentaire A Sinner in Mecca, le pèlerinage à la Mecque vu par un musulman gay

Transphobie Une parodie de Conchita Wurtz diffusée sur TF1 fait polémique

Lutte contre l'homophobie L'ancien maire gay de Berlin récompensé par le Prix de la Tolérance

Business Les résultats de Grindr révélés grâce au scandale Ashley Madison

Sport / Grande-Bretagne Un joueur de rugby professionnel fait son coming-out

Vatican L'ancien nonce poursuivi pour actes pédophiles est mort

Vatican Bénédiction papale pour l'auteure de livres pour enfants sur l'homoparentalité

Montpellier Le président de la LGP et premier marié de France menacé de mort

Birmanie Un festival des esprits, rare occasion de se rassembler pour les homosexuels

Australie Un documentaire sur l'homoparentalité interdit de diffusion dans les écoles

Californie Un papa fait le buzz en offrant une poupée à son fils

Lesbophobie Agression d'un couple de jeunes femmes à Bordeaux

Les Républicains Roger Karoutchi évoque la difficulté d'être un responsable politique homosexuel à droite

Italie Le nouveau maire de Venise ne veut pas de Gay Pride dans sa ville

USA/fusillade Homophobie et racisme, le tireur avait dit sa colère dans un manifeste

Maroc Plainte contre Maroc Hebdo pour sa Une Faut-il brûler les homos?

Grande-Bretagne Des lettres inédites d'Alan Turing révèlent les traumatismes causés par sa castration chimique

ONU Réunion historique sur les persécutions de l'Etat Islamique contre les gays

Genre Brad Pitt et Angelina Jolie soutiennent leur enfant né fille mais qui se considère garçon

People Lily-Rose Depp fait un subtil coming-out

Grande-Bretagne Un couple gay emprisonné pour avoir fait chanter un homme marié rencontré sur Grindr

Israël Le meurtrier de la Gay Pride à Jérusalem inculpé pour assassinat

Association L’Inter-LGBT reconnue association d’intérêt général

Sénégal Sept hommes condamnés à la prison pour relations homosexuelles

Contre-manifestation Les Foo Fighters ridiculisent les homophobes de la Westboro Baptist Church

Hendaye Une lesbienne nigériane réfugiée autorisée à rester France

Asie / Islam La Malaisie ne compte pas inclure les droits des personnes LGBT dans les droits de l'Homme

Les précédentes Unes

précédent septembre 2015 suivant
lu ma me je ve sa di
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

BRACELET
25.00 €
Voir l'offre pour BRACELET
chez RoB Paris
CUM ON BOY!
6.90 €
Voir l'offre pour CUM ON BOY!
chez Menstore
LOT DE POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT DE POPPERS
chez Mentoyz
MENOTTES DOUCES
10.50 €
Voir l'offre pour MENOTTES DOUCES
chez RoB Paris
JOCKBRIEF NOIR
25.00 €
Voir l'offre pour JOCKBRIEF NOIR
chez VestiaireGay
CUM PLUS
18.00 €
Voir l'offre pour CUM PLUS
chez Menstore
FLESHLIGHT
65.00 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Mentoyz
GEL BACKDOOR
8.90 €
Voir l'offre pour GEL BACKDOOR
chez RoB Paris
JOCKSTRAP ALPHA
35.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP ALPHA
chez VestiaireGay
GUIDE SPARTACUS
25.95 €
Voir l'offre pour GUIDE SPARTACUS
chez Menstore
POMPE SEAMAN
30.00 €
Voir l'offre pour POMPE SEAMAN
chez Mentoyz
BOTTES CHIPPEWA
349.00 €
Voir l'offre pour BOTTES CHIPPEWA
chez RoB Paris
MASSEUR
12.90 €
Voir l'offre pour MASSEUR
chez Menstore
GEL DE MASSAGE
13.00 €
Voir l'offre pour GEL DE MASSAGE
chez Mentoyz
DEBARDEUR AJAXX
35.00 €
Voir l'offre pour DEBARDEUR AJAXX
chez VestiaireGay
DEBARDEUR COCKY
35.00 €
Voir l'offre pour DEBARDEUR COCKY
chez VestiaireGay
FALCON NIP SUCK
25.00 €
Voir l'offre pour FALCON NIP SUCK
chez Menstore