Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Une étude montre un déclin des quartiers gay dans les grandes villes - Etats-Unis

Etats-Unis

Une étude montre un déclin des quartiers gay dans les grandes villes

Un chercheur canadien constate dans une étude la perte de poids des homosexuels dans leurs quartiers historiques dans les grandes villes américaines.

E-llico.com / Actus

Une étude montre un déclin des quartiers gay dans les grandes villes
Etats-Unis

Mis en ligne le 29/07/2014

Tags

Etats-Unis Quartiers gay Population Démographie

Une étude révèle que les secteurs traditionnellement connus comme des "quartiers gays" sont en baisse dans les grandes métropoles des Etats-Unis. 

Une équipe dirigée par Amin Ghaziani à l'Université de la Colombie-Britannique à Vancouver (Canada) a constaté que moins de couples de même sexe s'installent dans des secteurs tels que le Castro à San Francisco, Boystown à Chicago, et Chelsea à New York, qu'il y a une décennie. 

Selon l'étude, ces quartiers ont connu une baisse démographique de 8% chez les hommes homosexuels et une diminution de 13% des lesbiennes dans les 10 dernières années.

La hausse des prix de l’immobilier, favorisée par la réhabilitation initiée par les gays, en chassent les moins favorisés de la communauté LGBT et une partie de sa scène commerciale, établit le sociologue.

L'étude constate une augmentation du nombre de familles hétérosexuelles qui s'installent dans ces zones, un signe d'une combinaison de la régénération urbaine et de l'acceptation sociale croissante de la population LGBT, selon les chercheurs.

D'autre part, les ménages homosexuels se déplacent dans les quartiers historiquement hétérosexuels, en particulier autour de certains pôles scolaires côtés, ce qui signifie que les familles LGBT sont visibles dans un dossier de 93% des comtés américains. 

Mais cette intégration sociale des LGBT et la perte de "gaybourhoods" pourrait signifier que la culture gay court un risque de déclin. 

"Les quartiers gay ont été fondamentaux dans la lutte pour la liberté,et ils ont produit des contributions qui ont eu des répercussions mondiales, dans les domaines de la politique, aussi bien que dans ceux de la musique, de la poésie ou de la mode", rappelle Amin Ghaziani dans ses commentaires.

"L’acceptation croissante des couples de même sexe est extrêmement positive, mais il est important que nous continuions à trouver des moyens de préserver ces espaces culturellement importants", estime-t-il. 

Amin Ghaziani relève l’apparition de petites communautés LGBT dans des quartiers habités par les minorités ethniques, peut-être les "gayborhoods" du futur.

En février dernier, un rapport a révélé que les personnes LGBT vivant dans les zones anti-gay des Etats-Unis meurent en moyenne 12 ans plus tôt que ceux qui vivent dans des régions plus tolérantes.

There Goes the Gayborhood?, Amin Ghaziani, Princeton Studies in Cultural Sociology, 2014.

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

victor

@deux grosses claques
internet n'est que du virtuel. A un moment, on a envie de réel.
Les jeunes de la communauté lgbt ont peur et de manière consciente ou inconsciente s'imaginent que le net est une protection mais ce n'est pas le cas.

deux grosses claques

C'est surtout une question générationnelle. Il est évident que les jeunes homos fréquentent moins les quartiers/lieux/"ghettos" gays que les homos âgés ou moins jeunes. Ils en ont moins besoin : internet, sentiment de meilleure acceptation par les autres jeunes, souci de se "normaliser".... font que les jeunes homos tendent de plus en plus vers l es lieux hétéros. A mon avis le phénomène va s'accentuer, en France et à Paris également. Les "quartiers" gays vont-ils mourir ? A long terme peut-être.

victor

@Zorro75
je ne suis pas aussi optimiste que vous sur l'avancée des droits de la communauté lgbt.

Certes, il y a des avancées mais elles sont cantonnées à la sphère privée. Le monde professionnel reste encore un milieu extrêmement homophobe, idem pour le milieu politique.

Être derrière un écran d'ordinateur ne procure pas la même sensation que pouvoir être soi-même dans un lieu publique entouré de personnes en 3D

Zorro75

Et tout porte à croire que le phénomène se reproduira un peu partout, notamment en Europe et en Australie! Peut-être pour que les quartiers LGBT soit "qualitatifs" et sérieux sur leurs offres (bonne humeur, diversité, solidarité, prix...)?

Internet TIC (e-commerce, MP3, mobiles connectés, streaming...) dommage de ne pas avoir intégré du tout ces outils "récents" à son étude! C'est pourtant une des clefs...

Des tas de choses (infos, produits -livres*, musique, films, mode..., et même "rencontres"!) qui n'étaient a priori disponibles, voici juste 12 à 15 ans, QUE dans ces quartiers gays/LGBT le sont à présent presque pour tou-te-s... via le web! Heureusement les touristes homos veulent tjrs passer dans ces quartiers :)
(* cf pas mal de librairies LGBT "historiques" qui ont fermé, même à New-York et en Californie!)

De , la progression continue (malgré ici et là des reculs très brutaux :( !...), la visibilité voire la "banalisation" accrue (Marches des Fiertés, coming-out de champions d'artistes ou d'élus, personnages homos régulierts dans les fictions...) et les droits des LGBT qui marquent des points (mariage, adoption...), tout cela rend "moins nécessaire" (ou moins vital!!!?), pour pas mal de gens (notamment des jeunes, mais pas que!) de se retrouver en "quartier homo" (surtout qu'ils sont souvent trop CHERS dans certains pays - "Illico" l'avait montré!-, qu'ailleurs!).

Certains préfèrent aussi, avec leur smartphone, leurs enceintes mobiles et boissons moins chères faire leurs soirées entre eux/chez eux, pour de simplicité et de conviavialité (coucou à certains barmen ni bien souriants ni franchement aimables :-P)!

Zorro75

Et tout porte à croire que le phénomène se reproduira un peu partout, notamment en Europe et en Australie!

Internet TIC (e-commerce, MP3, mobiles connectés, streaming...) dommage de ne pas avoir intégré du tout ces outils "récents" à son étude! C'est pourtant une des clefs...

Des tas de choses (infos, produits -livres*, musique, films, mode... voire jouet sexuels-, et même "rencontres"!) qui n'étaient a priori disponibles, voici juste 12 à 15 ans, QUE dans ces quartiers gays/LGBT le sont à présent presque pour tou-te-s... via le web!
(* cf pas mal de librairies LGBT "historiques" qui ont fermé, même à New-York et en Californie!)

De , la progression continue (malgré ici et là des reculs très brutaux :( !...), la visibilité voire la "banalisation" accrue (Marches des Fiertés, coming-out de champions d'artistes ou d'élus, personnages homos régulierts dans les fictions...) et les droits des LGBT qui marquent des points (mariage, adoption...), tout cela rend "moins nécessaire" (ou moins vital!!!?), pour pas mal de gens (notamment des jeunes, mais pas que!) de se retrouver en "quartier homo" (surtout qu'ils sont souvent trop CHERS, qu'ailleurs!).

Certains préfèrent aussi, avec leur iphone (ou Samsung etc), leurs enceintes mobiles et boissons moins chères faire leurs soirées entre eux/chez eux, pour de simplicité et de conviavialité (coucou aux barmen ni souriants ni aimables :-P)!

Carl94

bien dommage que dans cette étude (le phénomène va être similaire partout, c'est évident!) il n'intègre apparemment pas le facteur "Interne

victor

@Olivier
les hétérosexuels fantasment beaucoup sur la communauté lgbt. Ils sont surpris quand ils comprennent que sur certains points la communauté lgbt pense comme la communauté hétérosexuelle.

Le problème est au travail. J'ai connu des hétérosexuels qui n'hésitaient pas à faire comprendre que l'autre est un homosexuel lorsqu'ils sont en concurrence pour le même poste afin de discréditer l'autre. Être visible dans sa vie privée, c'est aussi être visible au travail.

Olivier

je pense que les gays doivent maintenant pratiquer l'entrisme un peu à la manière des vieux trotskystes et coloniser petit à petit les contrées où l'homophobie règne encore. Quand l'homosexualité est bien visible et positive, les choses s'arrangent. Donc donnons de la visibilité positive dans les moindres petites villes, dans les villages, et, pour les plus courageux, dans les pays attardés où l'homosexualité est toujours incomprise.

victor

En région parisienne, les villes de la première couronne étaient des villes rouges puis le prix de l'immobilier parisien ayant augmenté, les bourgeois sont allés vivre en première couronne forçant les pauvres à partir en deuxième couronne.
Les homosexuels sont victimes de discrimination à l'embauche et ne peuvent pas avoir le salaire qu'ils méritent donc le moyen de vivre dans des quartiers à loyer élevé.

Il est vrai qu'internet permet d'être au courant de ce qui se passe sans devoir aller dans le quartier gay.
Il y a aussi des patrons lgbt qui ont placé le profit avant la lutte contre l'homophobie

wagner147

C'est un vrai défi que nous avons devant nous : comment préserver notre culture dans le processus d'intégration en cours. Mais ce défi est celui de toutes les minorités ...

Brethmas

C'est sans doute un peu différent en France.
Peu de gays habitent dans les quartiers gay, parce qu'ils sont en général très centraux, et donc trop chers..
Il y a pourtant également chez nous un déclin des lieux gays, provoqué en grande partie par l?exploitation éhontée du commerce gay, souvent par les gays eux-mêmes.
Établissements chers, mauvais accueil, etc..
La propension de beaucoup de gays à être vu à tout prix là où il faut être vu encourage cette dérive.
Ajoutons à cela qu'internet permet aux communautés de se contacter sans se déplacer.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Anniversaire Ses deux fils entendent perpétuer la mémoire de Diana et de ses combats

Ouganda La communauté LGBT annule la Gay Pride sous la pression policière

Brésil / Présidentielle Un candidat d'extrême droite homophobe menace Lula dans les sondages

Transgenres Chelsea Manning pose en maillot de bain pour le magazine Vogue

Cambodge Prison pour une infirmière australienne ayant travaillé dans une clinique spécialisée dans la GPA

Russie / Tchétchénie Rassemblement pro-gay sans incidents à Saint-Pétersbourg

Anniversaire Le tragique conte de fée de Diana

Etats-Unis Des militaires transgenres poursuivent Trump en justice

Football Des millions de licenciés,des homos invisibles

Israël La Cour suprême favorable à la GPA pour les couples homosexuels

Nigeria 40 personnes accusées d'homosexualité traduites en justice

Népal Une marche des fiertés pour l'égalité des droits des homosexuels à Katmandou

Russie Un journaliste homosexuel, en attente d'expulsion vers l'Ouzbékistan, tente de s'automutiler

Presse Edward Enninful, premier homme, noir et gay, aux commandes du Vogue britannique

Israël Empoignade entre fils de Premiers ministres pour une crotte de chien

Israël Des milliers de personnes à la Gay Pride de Jérusalem

Homophobie Europe 1 mise en demeure par le CSA pour un sketch de Canteloup

Football La FFF soutient les Gay Games

Homophobie dans le sport Mise en garde du CSA à Canal+ pour diffusion d'un chant de supporters de foot homophobe

Insécurité / Homophobie La Tchétchénie se rêve en destination touristique

Namibie Première Gay Pride à Windhoek

Fêtes de Bayonne Pour la 1re fois, prévention contre les agissements sexistes et homophobes

Etats-Unis Donald Trump interdit aux transgenres de servir dans l'armée américaine

Traitement préventif contre le sida Mylan lance un générique en France

Portrait Cyril Hanouna, le roi scandaleux du PAF

Homophobie Le patron du CSA croit aux vertus pédagogiques des sanctions contre Hanouna

Canular homophobe d'Hanouna Le CSA inflige une amende de 3 millions d'euros à C8

Syrie / Irak Une mystérieuse unité de combattants LGBT contre Daesh baptisée TQILA

Conférence internationale de Paris Pour une harmonisation de l’accès à la PrEP en Europe

Prévention sida L'éventail des moyens de prévention s'élargit

Les précédentes Unes

précédent août 2017 suivant
lu ma me je ve sa di
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

PLUG CONNECTE
119.00 €
Voir l'offre pour PLUG CONNECTE
chez RoB Paris
GUIDE 2017
18.99 €
Voir l'offre pour GUIDE 2017
chez Menstore
POPPERS
8.00 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez Mentoyz
COCKRING MASTER
59.00 €
Voir l'offre pour COCKRING MASTER
chez RoB Paris
COMBI BARCODE
65.00 €
Voir l'offre pour COMBI BARCODE
chez VestiaireGay
CHRONO ERECT
19.90 €
Voir l'offre pour CHRONO ERECT
chez Menstore
MASTURBATEUR
23.00 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Mentoyz
T-SHIRT AJAXX63
35.00 €
Voir l'offre pour T-SHIRT AJAXX63
chez RoB Paris
JOCKSTRAP
45.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez VestiaireGay
SPERM OPTIMIZER
16.00 €
Voir l'offre pour SPERM OPTIMIZER
chez Menstore
POMPE A TETONS
36.00 €
Voir l'offre pour POMPE A TETONS
chez Mentoyz
CEINTURON EN CUIR
45.00 €
Voir l'offre pour CEINTURON EN CUIR
chez RoB Paris
SHORT
95.00 €
Voir l'offre pour SHORT
chez VestiaireGay
PLUG COLT
28.00 €
Voir l'offre pour PLUG COLT
chez Menstore
GEL A BASE D'EAU
5.50 €
Voir l'offre pour GEL A BASE D\'EAU
chez Mentoyz
JOCKSTRAP BLANC
39.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP BLANC
chez VestiaireGay
SHORT SPANDEX
51.00 €
Voir l'offre pour SHORT SPANDEX
chez RoB Paris
POMPE ROOKIE
19.00 €
Voir l'offre pour POMPE ROOKIE
chez Menstore