Un garçonnet en robe coqueluche des médias américains - <I>Princess Boy</I>

Princess Boy

Un garçonnet en robe coqueluche des médias américains

Dyson Kilodavis, un garçonnet de 5 ans surnommé "Princess Boy" parcequ'il aime porter des robes de couleurs vives et scintillantes, est la coqueluche des médias américains aux côtés de sa mère qui a écrit un livre pour défendre les goûts de son fils.

E-llico.com / Culture / Médias

Un garçonnet en robe coqueluche des médias américains
Princess Boy

Mis en ligne le 04/01/2011

Tags

USA Princess Boy Vêtements Genre

Sur le même sujet

Un magazine américain accuse Angelina Jolie de transformer sa fille Shiloh en garçon

Un magazine américain accuse Angelina Jolie de transformer sa fille Shiloh en garçon

Cheryl Kilodavis, l'auteur de "My Boy Princess", et son fils Dyson, qui portait un tutu rose et noir, ont été les invités vedettes de l'émission "Today" sur l'un des réseaux télé les plus regardés aux Etat-Unis. Tous ont aussi eu les honneurs de l'émission "New Day".

La mère du petit Dyson a raconté comment d'autres enfants rejetaient son fils en raison de ses choix vestimentaires.

Elle a souhaité que 2011 soit "l'année d'acceptation", après une année marquée par de nombreux décès dus à des brimades homophobes parmi les jeunes homos américains.

Selon le récit qu'en fait sa mère, Dyson a commencé à porter des "habits de princesse", qui "lui permettent de se sentir bien", depuis l'âge de deux ans. "Je suis heureux en robe", affirme le garçonnet.

La famille a mis quelque temps à accepter ce choix et à en faire un combat public, notamment à travers un livre.

D'abord publié à compte d'auteur, "My Princess Boy a connu le succès et a été republié par une grande maison d'édition.

Depuis, mère et fils écument les plateaux de télévision avec l'ambiguité inhérante à ce genre de prestation qui mêle à la fois la volonté de délivrer un message de tolérance des intéressés et la démarche exhibitionniste des médias.

La maman de Dyson se dit persuadée que l'écho rencontré par son livre contribuera à améliorer l'acceptation des enfants différents.

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

sgb

@ Gérard : désolé de te contredire mais il y a bel et bien un rapport, quand on est enfant on est orienté systématiquement vers des jeux masculins et féminins, et c'est comme ça que se construit (artificiellement) le genre. Certes, un hétéro peut aimer porter des robes et un gay avoir horreur des travestis, mais pour la majorité de la population l'homosexualité qui ne se voit n'existe pas et donc ne pose pas de problèmes, alors que la folle ou le travesti (qui peut être très "viril" à d'autres moments) est mal perçu car faisant preuve d'une négation de cette classification en 2 genres tellement bien ancrée dans notre insconscient collectif. La lutte contre l"homophobie copmmence aussi par ça.

Gérard

Outre l'aspect médiatique de la chose et le scepticisme étant donné l'âge de l'enfant, ma question est tout de même : quel rapport avec l'homosexualité et l'homophobie ?
Avec l'intolérance, j'en conviens tout à fait, mais pour le reste...
En quoi le fait que ce jeune garçon aime porter des robes implique une quelconque orientation sexuelle future ?
Il est tout à fait louable de lutter contre toute forme d'intolérance, mais arrêtons l'amalgame quasi-permanent entre homosexualité (masculine) et attrait pour ce qui "socialement" est assimilé au genre féminin...
On peut être hétéro et aimer porter des robes, ou gay et s'habiller en treillis et rangers...

brethmas

Je ne me souviens pas, à cinq ans, et encore moins à deux, avoir eu mon mot à dire sur la façon dont ma mère m'habillait...
Et je ne pense pas avoir été élevé différemment des autres...

A lire aussi...

MonterDescendre

Discrimination L'Autriche ouvre le don du sang aux homosexuels, bisexuels et transgenres

Santé / Sexe A Madrid, un sauna gay soupçonné d'être un foyer de variole du singe contraint de fermer ses portes

Variole du singe Trois cas en Belgique liés au festival fétichiste Darklands

Foot / Homophobie Les Ultras du PSG apportent leur soutien à Idrissa Gueye

Football A six mois du Mondial-2022, le Qatar sur la défensive sur la question des droits humains

Sexe virtuel Le caming ne relève pas de la prostitution, selon la Cour de cassation

Santé gay / Variole du singe Nouveaux cas en Suède, Italie et Canada, une agence de l'UE prépare un rapport

Justice / Marseille Jusqu'à 18 ans de prison pour séquestration et viol d'un militant LGBT

Sénégal Enquête policière sur une possible agression collective homophobe

Taïwan Le mariage pour tous, sauf pour les couples homosexuels transnationaux

Sénégal / Homophobie Le soutien au joueur Idrissa Gana Gueye ne faiblit pas, au nom des valeurs

Santé gay Des cas de variole du singe détectés en Europe et Amérique du Nord

Festival / Cinéma Cannes déroule le tapis rouge au dissident russe Kirill Serebrennikov

Homosexualité Tchaïkovski vu par sa femme oubliée: l'histoire à l'origine du film

Variole du singe au Royaume-Uni L'OMS veut faire la lumière sur un virus qui affecte la communauté gay

Ukraine Le Conseil de l'Europe réclame la protection des personnes LGBT touchées par la guerre

France Les plaintes pour crimes et délits anti-LGBT+ en hausse de 28% en 2021

Homophobie dans le football Le chef de l'Etat sénégalais soutient le joueur du PSG Gueye

Journée contre l'homophobie Plaintes en hausse, victimes désemparées

Classement Rainbow Europe La France passe de la 13ème à la 7ème place

Angleterre Jake Daniels, premier joueur pro anglais en activité à faire son coming out

Bulgarie Un tribunal exige qu'un acte de naissance soit délivré au bébé d'un couple de lesbiennes

Football L'absence d'Idrissa Gueye lors de la journée de lutte contre l'homophobie fait polémique

Discrimination Quand être trans renchérit votre assurance

Paris Un centre d'aide dédié aux migrants LGBT+ et aux trans

Marseille Deux ex-légionnaires jugés pour la séquestration et le viol d'un militant LGBT

Foot / Ligue 1 L'association de lutte contre l'homophobie Rouge Direct interpelle Idrissa Gueye

Foot / Homophobie Des murs sont tombés mais pas suffisamment, selon l'entraîneur de Nice

Islam / Homophobie La justice ordonne la réouverture provisoire de la mosquée de Beauvais

Les précédentes Unes

précédent mai 2022 suivant
lu ma me je ve sa di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

L'actu en continu

Toute l'actu