Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Le comité IDAHO interpelle le ministère de l'Intérieur - Meutres homophobes en France

Meutres homophobes en France

Le comité IDAHO interpelle le ministère de l'Intérieur

Après la découverte d'un cadavre à proximité d'un lieu de drague homosexuelle à Alès, le Comité IDAHO demande au ministère de l'Intérieur de mettre en place le plan contre l'homophobie et la transphobie auquel il s'était engagé le 17 mai dernier.

E-llico.com / Actus

Le comité IDAHO interpelle le ministère de l'Intérieur
Meutres homophobes en France

Mis en ligne le 13/07/2011

Tags

Comité IDAHO Homophobie Meutres

Sur le même sujet

Le cadavre d'un travesti retrouvé au pied d'une falaise
Annecy
Le cadavre d'un travesti retrouvé au pied d'une falaise
Le cadavre d'un homosexuel disparu découvert
Nîmes
Le cadavre d'un homosexuel disparu découvert

Un cadavre en décomposition a été retrouvé à Alès, le 11 juillet, au bord du Gardon, un lieu de drague homosexuelle, sans que l'on puisse encore déterminer s'il s'agit d'un meurtre homophobe.

L'information - survenant quelques jours après la découverte du cadavre de de Laurent Julien à Nîmes à proximité d'un lieu de drague gay - a néanmoins poussé le Comité IDAHO à tirer la sonnette d'alarme, et à demander au ministère de l'Intérieur de "mettre en place sans plus tarder le plan contre l'homophobie et la transphobie auquel il s'était engagé le 17 mai dernier".

Selon le comité, depuis deux ans dans toute la France, plus de dix meurtres potentiellement homophobes se sont produits.

"Il est impossible d'affirmer que chacune de ces victimes a été tuée en raison de son orientation sexuelle, mais chaque fois, les indices sont nombreux, troublants et inquiétants. Et ces meurtres n'ont toujours pas été résolus : les assassins courent toujours", affirme le Comité IDAHO.

On le sait; les voleurs, agresseurs et meurtriers ciblent les homosexuels, et plus encore les transsexuels, pensant, à tort ou à raison, que ce type de victime n'intéresse guère la police française.

"Il est temps que le ministère de l'Intérieur montre à ces meurtriers qu'ils se trompent, estime le Comité IDAHO. En lançant un message fort, la police réussira peut-être à dissuader certains assassins. Et en y travaillant activement, elle retrouvera sans doute les autres".

Source : Comité IDAHO

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

titideparis

cette tribune tourne au dialogue , décidément! c'est très instructif encore une fois.

les religions qui poussent au crime pour mieux asseoir leur pouvoir, çà ne serait pas le moindre paradoxe.
la peur a certainement tjrs (mal) conseillé les peuples craignant d'être dominés par les masses étrangères,c'est un vieux réflexe,d'où probablement les guerres et l'esclavage assorti.

au xxi ème siècle,il est temps pour l'Humanité de sortir de cette logique infernale,d'autant que ,vu la surpopulation de la planète (présente ou à venir) on devrait remercier les homos de ne pas systématiquement se reproduire et penser à nourrir déjà les vivants.
je pense que l'amour entre hommes est moins néfaste que la guerre,c'est celà qui dérange les régimes autoritaires qui gouvernent par la peur,leur peur ,en fait, de ne pouvoir régner sur personne!
c'est oublier qu'en France actuellement les taux de fécondité sont plus élevés que jamais auparavant, chacun peut donc librement déjà vivre sa propre vie avant de devoir se ,reproduire ,s'il n'a pas vocation à le faire.
l'homosexualité n'est pas incompatible avec la vie.

Olivier

Merci Titi de Paris...je crois que les phobies naissent de la conscience d'un danger réel ou imaginaire.En 1805, en Alsace, le danger était représenté par les Juifs usuriers qui, n'étant pas soumis à la conscription -puisqu'ils n'avaient pas d'état civil - , s'enrichirent en terrains et autres gages de ceux et celles à qui ils avaient prêté de l'argent. Le phénomène ayant pris de l'ampleur, un antisémitisme très virulent se développa et le dossier, transmis au Conseil d'Etat, aboutit à la création d'un consistoire que les pouvoirs publics eurent désormais pour interlocuteur. Les causes plus anciennes de l'antisémitisme étaient également de nature économique (dans l'occident chrétien), comme la négrophobie était liée à l'esclavage des Noirs d'Afrique et des colonies, source de profit considérable pour les musulmans (Zanzibar étant la plaque-tounante de l'esclavage pratiqué par les Ottomans) et les chrétiens (code noir de Louis XIV).

Mais en ce qui concerne les discriminations liées au sexe - les homosexuels principalement - il y a apparemment, depuis les temps préhistoriques, des causes économiques et de transmission du patrimoine : les pratiques homosexuelles étant en rupture avec la fertilité et la fécondité, en ce sens elles sont inadmissibles. Depuis les temps les plus anciens, elles sont en effet perçues comme une menace pour la survie du groupe, une cause possible de son affaiblissement. L'homophobie moderne serait, en ce sens - mais ce n'est peut-être pas la seule explication - un archaîsme lié à cette mémoire antédiluvienne. C'est aussi cet archaïsme qui a, à mon avis, été encouragé de façon démagogique par les clercs des grandes religions monothéistes qui de tous temps, ont fait de l'homophobie un fonds de commerce efficace. Ce questionnement est le mien depuis des années.

titideparis

Belle réflexion,Olivier;
au fil de mes lectures actuelles ,je n'arrête pas de me poser la question du mépris des hétéros pour les homos.

le problème est rarement abordé ,p-ê as-tu un bouquin à recommander là-dessus?

J'ai p-ê un début d'explication:

L'Antiquité romaine et grecque disposait d'esclaves.
Les maîtres disposaient de leurs esclaves à leur guise,y compris à des fins sexuelles et celà était considéré comme normal à l'époque.
Finalement,le problème du mépris ne réside pas dans le sexe (et la manière d'en user) ,mais dans l'esclavage,l'asservissement d'un humain à un autre.
Comme dans le livre de P.Négrier,on peut donc renverser l'argument en disant que le vrai problème est créé de toutes pièces par les hétéros auto-proclamés comme tels (il faudrait là-encore vérifier leurs dires,il y en a bp qui cachent leurs désirs secrets!),à savoir ceux qui veulent une survivance de l'esclavage.
Regardons le problème du droit des femmes et des Noirs,il est sensiblement le même.
Le monde actuel ne tolère plus ces survivances du passé,place à l'émancipation !
Les "maîtres" n'ont jamais été tels que dans leurs têtes mais ils ont assez fait durer leur imposture ,ils tombent enfin sur un bec ,c'est bien fait pour eux !
La génération actuelle n'a pas une mentalité d'esclave,elle se libère donc de tout celà ,et surtout des préjugés!

Olivier

Le problème en France est celui des exceptions. Dans l'imaginaire populaire, que nourrissent les déclarations made in UMPet FN, l'homosexuel n'est pas tout à fait une personne comme une autre. La preuve en est que les représentants de notre actuel gouvernement lui refusent le droit d'adopter et de transmettre des valeurs et un patrimoine à un enfant, car, par "nature", il n'en est pas capable.

L'homosexuel , dans l'imaginaire de Mme Barèges et de ses partisans honteux et silencieux, se situe quelque part entre l'autruche, animal ridicule avec des plumes dans le cul, et le caniche, très sympathique mais complètement dingue, surtout si il porte un noeud rose sur l'oreille droite.

Donc l'homosexuel est à ranger dans une catégorie indistincte entre homme et animal. Et tuer un animal, c'est pas bien mais ça se fait, parfois. L'histoire des hommes montre en effet que donner un nom d'animal à un homme c'est lui dénier sa respectabillité humaine et le prélable rituel à son meurtre.

Quand Barèges fait un douteux rapprochement entre homosexualité et animalité, elle ne fait qu'exprimer cette idée commune chez les barbares que l'homosexuel(le) n'est pas tout à fait un être humain.

La chasse est donc toujours ouverte et les permis sont à prendre aux bureaux de l'UMP et du FN.

titideparis

j'ai bien peur qu'avec un Guéant au ministère de l'Intérieur,ce plan ne soit appliqué avec beaucoup de zèle,hélas!

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Football Le Panama sanctionné pour des chants homophobes en tribunes

Etats-Unis Liberté d'expression ou discours haineux? Netflix dans la tourmente

Koweit Une femme transgenre condamnée pour imitation du sexe opposé

Afrique Le Botswana demande l'annulation de la dépénalisation de l'homosexualité

Pays-Bas L'héritier du trône, le roi ou la reine peuvent épouser une personne du même sexe, selon le Premier ministre

Namibie La justice accorde la citoyenneté à un enfant d'un couple gay

Justice La CEDH déboute des plaignants qui poursuivaient le Vatican pour des actes de pédocriminalité

Union européenne Clément Beaune exhorte la Hongrie à respecter les droits LGBT

Essonne Une enquête est ouverte après l'agression homophobe d'un mineur

Football américain Démission de l'entraîneur des Raiders, accusé de racisme, misogynie et homophobie

Handball Procédure disciplinaire demandée à l'encontre du président de Nantes après des propos homophobes

Etats-Unis Netflix défend l'humoriste Dave Chappelle après des blagues jugées transphobes

Turquie Les 18 étudiants ayant participé à une marche des fiertés relaxés

VIH Le dépistage gratuit sans ordonnance va être généralisé

Grande-Bretagne Une universitaire britannique accusée de transphobie dénonce une campagne de harcèlement

Harcèlement et piratage Twitch à la peine en cybersécurité

Corée-du-Sud Un tribunal sud-coréen soutient une soldate transgenre qui s'est suicidée

Contrôle de la police et propagande gay Moscou rejette les propositions du Conseil de l'Europe

Eglise catholique Le rapport Sauvé, accablant, révèle l'ampleur de la pédocriminalité dans l'Eglise de France

Pédocriminalité dans l'Eglise Les différents profils des agresseurs

Caraïbes L'Eglise catholique réaffirme son opposition au mariage homosexuel à Cuba

Homophobie L'Assemblée vote l'interdiction des thérapies de conversion à l'unanimité

Ecole Le ministère de l'Education publie une circulaire pour mieux accueillir les élèves transgenres

France Un rapport dévoile l’ampleur du phénomène de la pédocriminalité dans l’Église

Turquie / France Peine de prison réduite à cinq ans pour Fabien Azoulay

Justice Non-lieu pour sept Femen et Caroline Fourest après des incidents pendant une manif anti-mariage gay

Pologne / Bélarus Fatigués et effrayés, des migrants gay se cachent aux confins de l'UE

Médias Cyril Hanouna se mêle de politique

Affaire Mila Cinq nouvelles personnes seront jugées pour harcèlement et menaces de mort

Les précédentes Unes

précédent octobre 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

GEL LUBRIFIANT
5.90 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIFIANT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
LOT COCKRINGS
13.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
LOT COCKRINGS
15 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
COMICS GAY
6 €
Voir l'offre pour COMICS GAY
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris