Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
Les Français déportés pour homosexualité - Nazisme

Nazisme

Les Français déportés pour homosexualité

Comme Rudolf Brazda, mort mercredi, des milliers d'hommes ont été déportées en raison de leur homosexualité dans les camps de concentration nazis en Europe, dont une soixantaine de Français identifiés, explique l'historien Mickael Bertrand qui a dirigé un ouvrage collectif sur le sujet publié en 2011.

E-llico.com / Actus

Les Français déportés pour homosexualité
Nazisme

Mis en ligne le 04/08/2011

Tags

Triangles roses Déportation homosexuelle Rudolf Brazda

Sur le même sujet

Décès du dernier déporté pour homosexualité
Rudolf Brazda
Décès du dernier déporté pour homosexualité

Combien de personnes en Europe et en France ont été déportées dans les camps de concentration en raison de leur homosexualité ?

A l'échelle européenne, on accepte une estimation de 5.000 à 15.000, reconnue par le mémorial de l'Holocauste de Washington. En France, on a longtemps estimé ce chiffre à plusieurs milliers mais depuis nos recherches, il y a trois ans, on recense 63 déportés vraisemblablement pour motif d'homosexualité. Mais on n'a pas la preuve réelle qu'elles ont été arrêtées en raison de leur sexualité. On travaille au cas par cas. Il y en a vraisemblablement plus mais cela se joue à quelques dizaines. Ca ne veut pas dire qu'il n'y a pas eu de déportés homosexuels pour d'autres motifs parce qu'ils étaient juifs, résistants...etc. On n'a aucun exemple de femme homosexuelle déportée pour ce motif en France. Il y en a quelques unes en Allemagne. Le lesbiennisme était moins visible et les nazis eux-mêmes ne le considéraient pas comme une déviance, tandis que l'homosexuel masculin gâchait à leurs yeux la semence nazie pour repeupler la race aryenne.

Les archives françaises mentionnent-elles ces déportations ?

Pas vraiment. Il faut se remettre dans le contexte de l'époque. Dans les années 20, 30, l'homosexualité était assez bien acceptée à Berlin et Paris, considérées comme des villes plutôt ouvertes sur cette question. Puis il y eut le coup de tonnerre de la fin des années 30. On en retrouve des traces, notamment une lettre d'un sénateur français se plaignant de ne plus savoir comment traiter les homosexuels dans le port de Toulon. La réaction du gouvernement à ce moment là est de dire qu'on ne peut pas faire de fichage ni les persécuter. On les attaque mais autrement (pour attentat à la pudeur, raccolage sur la voie publique, relations sexuelles avec des mineurs...).

Les déportés dont l'homosexualité a été la cause de déportation ont-ils été indemnisés ?

La sexualité est considérée dans le droit français comme quelque chose d'intouchable. Les historiens ont souvent accès à ces dossiers par dérogation. Plusieurs cas apparaissent. Jusqu'aux années 60 environ, l'homosexuel rentré des camps de concentration ne raconte pas et sinon, on ne l'écoute pas. Ensuite, certains ont fait des demandes d'indemnisation en sachant pertinemment que leur motif était leur homosexualité. L'administration française a refusé. Ensuite, ça a été le combat de Pierre Seel, décédé en 2005. C'est le seul déporté pour motif d'homosexualité qui se soit fait connaître et le seul connu à avoir été indemnisé à ce jour. Il a obtenu cette reconnaissance au début des années 90. Rudolf Brazda, que j'ai rencontré, était allemand.

(Mickael Bertrand "La déportation en France, débats d'Histoire et enjeux de mémoire", ed. Mémoire active)

Propos recueillis par Sandra Lacut

Source : AFP

> Précision concernant la nationalité de Rudolf Brazda

La rédaction a reçu la demande de précision suivant émanant du Secrataire de l'association Les Oublié-e-s de la mémoire Jean-Luc Schwab.

"Rudolf peut être considéré comme culturellement allemand et il est vrai qu'une certaine confusion a existé sur sa nationalité dans les documents administratifs du camp de Buchenwald.
Je n'aurais de cesse de le répéter: IL N'A JAMAIS EU LA CITOYENNETÉ ALLEMANDE
Il était d'abord sujet de l'Autriche-Hongrie, puis à la dislocation de l'empire un ressortissant tchécoslovaque, puis ressortissant du Protectorat de Bohème-Moravie, avant de retrouver sa nationnalité tchécoslovaque après guerre, jusqu'en 1947 où il choisit le statut d'apatride. Il a été naturalisé français en novembre 1960.
 
Je conviens qu'il n'était pas Français lors de sa déportation. Lorsqu'en 1988, il entreprend directement auprès de autorités allemendes de se faire indemniser, on lui oppose le fait que l'homosexualité n'est pas un motif qui est reconnu comme critère valable, mais chose plus importante, on fait valoir qu'il est depuis devenu Français et qu'il lui appartient donc de faire valoir ses droits auprès des autorités françaises, chose qu'il ne fit bien évidemment pas par gêne de ne pas maîtriser la langue suffisamment bien.
Pour autant sa retraite allemande comptait le temps passé en prison et au camp de concentration comme des "périodes travaillées" et à ce titre-là, il a partiellement été compensé, quoi que ce ne fut pas sous l'appellation "Wiedergutmachung" qui aurait prévalu pour une indemnisation de la période concentrationnaire.
 
Concernant Pierre Seel, il serait judicieux de préciser que si le titre de déporté lui a été accordé en application des textes qui assimilent les internés de camps tels que celui de Schirmeck à des déportés, ce sont des déportés politiques. Dans le dossier son concernant à Caen que j'ai eu entre les mains pas plus tard que la semaine passée, il est bien dit que la raison de sa déportation est liée à son homosexualité, mais qu'il a le titre de déporté politique et non de déporté pour homosexualité".

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

titideparis

...je disais donc que pour 22? c'est un VRAI cadeau de l'intelligence sur l'ignorance, la bêtise et la cruauté.

Je rappelle le titre: "Contre l'homophobie, l'homosexualité dans la Bible" , de Patrick Négrier
Ed. Cartouche.
Bonne lecture à tous (tes)! ;-)

titideparis

Olivier, je vais suivre ton avis car je te suis très reconnaissant de ta recommandation du livre de P.Négrier qui a été un vrai "eye-opener".
Il devrait aussi se trouver "dans la bibli de tous les mecs qu'on aime et à commencer par soi-même, car il clôt définitivement la bouche des intégristes de tout poil en démontrant qu'une lecture assainie des textes de la Bible inverse souvent les rôles.
Pour 22 ? c'est ce que j"

Olivier

Achetez, offrez le livre de Mickael Bertrand qui doit se trouver dans la bibliothèque de tous les mecs qui vous aimez.

FMChx

Rudolf Brazda aux moments des faits était citoyen du Reich, il était français au moment de sa mort, mais surtout Pierre Seel était alsacien résidant en Alsace, de fait annexée au Reich à l'époque de sa déportation, donc considéré aussi comme allemand, il sera même incorporé dans la Wehrmacht.
Donc il faut bien considérer sa déportation dans le cadre allemand et la question reste posée combien de déportés pour homosexualité en France sans prendre en compte l'Alsace et la Moselle annexées ?

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Mémoire Le Mémorial de la Shoah explore la persécution des homosexuels en Europe sous le nazisme

Isère Quatre hommes condamnés à la prison après l'agression d’un couple gay

Turquie Les avocats de Fabien Azoulay rapportent les mauvais traitements subis en prison par leur client

Droite / LR Soutien de Xavier Bertrand, Guillaume Peltier dénonce une soumission à la tyrannie des minorités

Allemagne Un islamiste en procès pour un meurtre homophobe

Toulouse Le parquet général soutient une femme transgenre qui demande à être reconnue comme mère

Russie Début du procès pour pornographie d'une militante féministe et LGBT

Turquie Fabien Azoulay, gay condamné pour du GBL, demande son transfèrement en France

Suisse Les opposants au mariage gay obtiennent l'organisation d'un référendum

USA / Droits LGBT Biden fait un premier pas vers une réforme de la Cour suprême

Irlande L'ex Premier ministre gay contraint de quitter son domicile après des menaces de mort homophobes

International Amnesty de plus en plus préoccupée par la situation des LGBT face au Covid

Russie Poutine renforce l'interdiction du mariage gay

Homophobie Lancement d'une consultation citoyenne sur les discriminations

Ecosse Une ancienne star du porno gay candidat d'un parti d'extrême droite homophobe

Etats-Unis L'Arkansas, premier Etat américain à interdire une transition médicale aux mineurs transgenres

Israël L'entrée de députés homophobes au Parlement inquiète la communauté LGBT

Allemagne / Foot Un entraîneur du Hertha Berlin limogé pour des propos homophobes

Montpellier Une plainte pour viol déposée contre l'ex-président du Refuge

Etats-Unis Une star de la NBA écope de 50.000 dollars d'amende, pour ses insultes homophobes

Autriche Contre la doctrine du Vatican, le drapeau arc-en-ciel au fronton d'églises autrichiennes

Russie La présidente de la chambre haute du Parlement s'emporte contre la candidate gay-friendly à l'Eurovision

Mondial-2022 Toni Kroos critique ouvertement le Qatar sur les droits humains et LGBT

Chine Le voguing, la danse LGBTQ qui fait divaguer la jeunesse chinoise

Turquie L'abandon d'un traité protégeant les femmes, au nom de la lutte contre l'homosexualité, provoque une onde de choc

Turquie Une brute homophobe arrêtée après une violente agression

Asie Un militant pour les droits des homosexuels agressé en Ouzbékistan

Maroc / Agression sexuelle Nouveau report du procès d'un journaliste, appels à sa libération

Sidaction 2021 Ne laissons pas le Sida reprendre du terrain, souligne Emmanuel Macron

Sidaction 2021 Près de 4,5 millions d'euros de promesses de dons

Les précédentes Unes

précédent avril 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

SHORT
47 €
Voir l'offre pour SHORT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
SWEATER
49 €
Voir l'offre pour SWEATER
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
GEL INTIME
10 €
Voir l'offre pour GEL INTIME
chez RoB Paris
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
LIVRES GAY
à partir de 6 €
Voir l'offre pour LIVRES GAY
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris