Les associations LGBT saluent l'examen d'une loi interdisant les thérapies de conversion  - Assemblée nationale

Assemblée nationale

Les associations LGBT saluent l'examen d'une loi interdisant les thérapies de conversion

L'annonce de l'examen à l'Assemblée nationale d'une proposition de loi LREM interdisant les "thérapies de conversion", qui visent à imposer l'hétérosexualité aux personnes LGBT+, en octobre, a suscité des réactions positives des organisations LGBT et des responsables politiques de la majorité.

E-llico.com / Actus

Les associations LGBT saluent l'examen d'une loi interdisant les thérapies de conversion
Assemblée nationale

Mis en ligne le 15/09/2021

Tags

Thérapies de conversion Interdiction Projet de loi Laurence Vanceunebrock

Sur le même sujet

Les députés vont débattre de l'interdiction des thérapies de conversion
Assemblée nationale
Les députés vont débattre de l'interdiction des thérapies de conversion

"C'est une première étape pour permettre son aboutissement, mais c'est aussi l'occasion de poursuivre le travail de sensibilisation sur le sujet", a souligné le patron du groupe LREM, Christophe Castaner dans une déclaration transmise à l'AFP. "Je ne veux pas qu'on puisse penser que les thérapies de conversion sont aujourd'hui autorisées. Elles sont interdites. Mais comme elles peuvent prendre des formes multiples parfois difficiles à appréhender, la création d'un nouveau délit permettra de les condamner de manière plus efficace", a-t-il justifié.

La proposition de loi prévoit la création d'un délit spécifique punissable de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende, voire trois ans d'emprisonnement et à 45.000 euros d'amende lorsqu'il s'agit d'un mineur.

La ministre déléguée chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, Elisabeth Moreno, s'est réjoui de cette proposition de loi visant à interdire des "pratiques moyenâgeuses", et salué un pas de plus vers "une société plus inclusive, où chacun et chacune est respecté au-delà de son orientation sexuelle ou son identité de genre".

Soulagement des associations

Les associations saluent également cette initiative. "Il était temps !", a déclaré à l'AFP Lucile Jomat, présidente de l'association S.O.S. Homophobie. Si elle est "satisfaite", elle craint toutefois "que la loi ne puisse pas passer avant la fin du quinquennat". "Soit le temps des débats sera très court, soit elle ne passera pas et on ne sait pas ce qu'il se passera après l'élection présidentielle..."

Benoît Berthe-Siward, porte-parole du collectif Rien à guérir, qui lutte pour l'interdiction des thérapies de conversion, est de son côté "soulagé". "L'arsenal législatif n'est pas suffisant pour condamner ces pratiques. Ça fait 30 ans que ça dure, et aucune 'thérapie de conversion' n'a été condamnée. Ça a été la surprise ce matin [lors de l'annonce, ndlr], et j'en ai pleuré."

Dans le même temps, la ministre chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a annoncé lundi confier à la Miviludes une mission "sur la pratique indigne" de ces "thérapies de conversion". La Miviludes, organe de lutte contre les dérives sectaires rattaché au ministère de l'Intérieur, sera aidée par la cellule d'assistance et d'intervention en matière de dérives sectaires (CAIMADES), rattachée à l'Office central pour la répression des violences aux personnes (ORCVP), et par l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP).

De source parlementaire, la proposition de loi LREM, pilotée par la députée LREM Laurence Vanceunebrock, sera inscrite à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale pour la semaine du 4 octobre. La décision a été actée mardi matin en petit déjeuner de la majorité.

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article.

A lire aussi...

MonterDescendre

Discrimination L'Autriche ouvre le don du sang aux homosexuels, bisexuels et transgenres

Santé / Sexe A Madrid, un sauna gay soupçonné d'être un foyer de variole du singe contraint de fermer ses portes

Variole du singe Trois cas en Belgique liés au festival fétichiste Darklands

Foot / Homophobie Les Ultras du PSG apportent leur soutien à Idrissa Gueye

Football A six mois du Mondial-2022, le Qatar sur la défensive sur la question des droits humains

Sexe virtuel Le caming ne relève pas de la prostitution, selon la Cour de cassation

Santé gay / Variole du singe Nouveaux cas en Suède, Italie et Canada, une agence de l'UE prépare un rapport

Justice / Marseille Jusqu'à 18 ans de prison pour séquestration et viol d'un militant LGBT

Sénégal Enquête policière sur une possible agression collective homophobe

Taïwan Le mariage pour tous, sauf pour les couples homosexuels transnationaux

Sénégal / Homophobie Le soutien au joueur Idrissa Gana Gueye ne faiblit pas, au nom des valeurs

Santé gay Des cas de variole du singe détectés en Europe et Amérique du Nord

Festival / Cinéma Cannes déroule le tapis rouge au dissident russe Kirill Serebrennikov

Homosexualité Tchaïkovski vu par sa femme oubliée: l'histoire à l'origine du film

Variole du singe au Royaume-Uni L'OMS veut faire la lumière sur un virus qui affecte la communauté gay

Ukraine Le Conseil de l'Europe réclame la protection des personnes LGBT touchées par la guerre

France Les plaintes pour crimes et délits anti-LGBT+ en hausse de 28% en 2021

Homophobie dans le football Le chef de l'Etat sénégalais soutient le joueur du PSG Gueye

Journée contre l'homophobie Plaintes en hausse, victimes désemparées

Classement Rainbow Europe La France passe de la 13ème à la 7ème place

Angleterre Jake Daniels, premier joueur pro anglais en activité à faire son coming out

Bulgarie Un tribunal exige qu'un acte de naissance soit délivré au bébé d'un couple de lesbiennes

Football L'absence d'Idrissa Gueye lors de la journée de lutte contre l'homophobie fait polémique

Discrimination Quand être trans renchérit votre assurance

Paris Un centre d'aide dédié aux migrants LGBT+ et aux trans

Marseille Deux ex-légionnaires jugés pour la séquestration et le viol d'un militant LGBT

Foot / Ligue 1 L'association de lutte contre l'homophobie Rouge Direct interpelle Idrissa Gueye

Foot / Homophobie Des murs sont tombés mais pas suffisamment, selon l'entraîneur de Nice

Islam / Homophobie La justice ordonne la réouverture provisoire de la mosquée de Beauvais

Les précédentes Unes

précédent mai 2022 suivant
lu ma me je ve sa di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

L'actu en continu

Toute l'actu