Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
<I>120 battements par minute</I>, grande fresque des années sida qui touche au coeur - Cinéma

Cinéma

120 battements par minute, grande fresque des années sida qui touche au coeur

Il a attendu plus de vingt ans pour filmer le début de la lutte contre le sida, à travers le combat de l'association Act Up dont il fut membre. Avec "120 battements par minute", en salles mercredi et Grand prix cette année à Cannes, Robin Campillo réalise un film bouleversant.

E-llico.com / Culture / Médias

120 battements par minute, grande fresque des années sida qui touche au coeur
Cinéma

Mis en ligne le 21/08/2017

Tags

120 battements par minute Robin Campillo Act Up Sida

Sur le même sujet

Il y a 25 ans, Act Up face à l'hécatombe du sida
Repères
Il y a 25 ans, Act Up face à l'hécatombe du sida
Nahuel Pérez Biscayart, la révélation argentine de <I>120 battements par minute</I>
Portrait
Nahuel Pérez Biscayart, la révélation argentine de 120 battements par minute
Les années sida à l'écran, par Didier Roth-Bettoni
Livre / Film
Les années sida à l'écran, par Didier Roth-Bettoni
<I>120 battements par minute</I> du Français Robin Campillo remporte le Grand Prix
Festival de Cannes
120 battements par minute du Français Robin Campillo remporte le Grand Prix
La Queer Palm récompense <I>120 Battements par minute</I>
Cannes 2017
La Queer Palm récompense 120 Battements par minute

.

Là où de nombreux films sur l'épidémie qui a fait des ravages dans la communauté homosexuelle s'attardent sur des destins individuels (comme "Philadelphia" (1993) avec Tom Hanks), le réalisateur de 55 ans fait le pari du collectif et livre un grand film politique.

"Au début de l'épidémie, les gens ont vécu dans leur coin. Avec Act Up, des malades ont voulu casser la malédiction intime pour rendre la maladie plus visible et mettre les politiques face à leurs responsabilités", avait-il dit en mai lors du festival de Cannes où le film était en compétition.

Act Up, c'était "ne plus subir l'épidémie, en être aussi acteur", pour celui qui a été militant de l'association, connue pour ses slogans choc et ses opérations spectaculaires telles que les "die in", avec des participants s'allongeant par terre et faisant le mort.

De la mort, il est bien évidemment question dans le film, mais c'est surtout le combat contre l'indifférence, les laboratoires et la maladie qui passe au premier plan.

"Le film ne donne pas de conseils mais rappelle juste ce rassemblement de gens contre cette épidémie qui ont construit une conscience et des luttes politiques", soulignait Campillo, collaborateur de longue date de Laurent Cantet (Palme d'or 2008 avec "Entre les murs").

De l'aventure Act Up, il a voulu restituer les opérations spectaculaires à coups de jets de poches de faux sang, les débats tendus pour décider des actions à mener, des positions à adopter et des avancées médicales... Il s'est d'ailleurs adjoint les services de Philippe Mangeot, ancien président d'Act Up de 1997 à 1999 pour écrire le scénario.

Mais le réalisateur des "Revenants" et d'"Eastern Boys" montre aussi le sexe, l'amour, les gay pride et les soirées exutoires au son de la house music, qui donne son titre au film. "Une musique inquiète comme la maladie et l'époque", selon le réalisateur français. "Elle permet de se replonger dans les années 90 mais on ne cherche pas à faire film d'époque".

Pas un film d'époque

En plus de deux heures, "120 battements par minute" montre un activisme mené avant les réseaux sociaux, mais ne verse ni dans la nostalgie, ni dans le documentaire, probablement car il fait la part belle à l'histoire d'amour entre Sean, séropositif, et Nathan, qui ne l'est pas.

Révélations du film, Nahuel Pérez Biscayart (bientôt à l'affiche d'"Au revoir là-haut" de et avec Albert Dupontel) et Arnaud Valois crèvent l'écran, aux côtés d'Adèle Haenel.

En lice pour la Palme d'or, le film a bouleversé la Croisette mais a dû se contenter du Grand prix. Il a en tout cas un fan de la première heure en la personne de Pedro Almodovar, président du jury cette année à Cannes. "J'ai adoré le film et je ne peux pas l'aimer plus. J'ai été très touché du début jusqu'à la fin, avait déclaré le réalisateur espagnol.

"Cela dépasse le fait d'appartenir à la communauté LGBT, comme moi, ou non. C'était une injustice, avait-il dit à Cannes, la voix étranglée par l'émotion. "Campillo raconte l'histoire de vrais héros qui ont sauvé de nombreuses vies".

"En interpellant les politiques avec des actions fortes et symboliques, Act Up a joué un rôle fondamental", avait rappelé Jean-Luc Romero. "A l'époque, ils étaient dans l'urgence et pensaient mourir". "J'espère que des films comme celui-là vont aider à démontrer que pour que les politiques agissent, il faut la pression des gens", avait conclu l'actuel président de l'association des élus contre le sida.

(Source AFP)

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Marco

?120 battements par minute !? - le film de la rentrée qu?il faut absolument voir ! Beaucoup d?émotions et de réflexions, même après quelques jours : le film c?est d?abord la reconnaissance de l'association Act Up pour leur courage, c?est aussi une belle fresque qui montre comme face à une question de santé urgente publique, à un moment donné, quelques individus vont se mobiliser et agir. Ce film c'est un bal des corps : des corps seuls, des corps qui dansent, des corps debout, par terre ou sur un lit, des corps qui se dégradent, des corps qui vivent ou qui se retrouvent (comme la superbe scène finale où les militants arrivent peu à peu dans l?appart)..., Mais surtout des corps individuels qui constituent un corps collectif pour faire du plaidoyer. Un film plus que jamais d?actualité : les stratégies commerciales de certains Labos pharmaceutiques (pénurie des médicaments, prix des médicaments?), les politiques menées par les élus,, le rôle de la démocratie sanitaire, sans parler des lois qu?il est urgent de changer : LOI 70 sur les consommateurs de produits psycho actifs, loi sur la pénalisation des clients auprès des travailleurs/euses du sexe? ! Un film qui fait réfléchir et qui pousse à agir. C?est un hymne au collectif et à l'associatif. Un très beau film qu?il faut absolument voir, très mobilisateur qui booste à s?investir davantage?oui un film qui pousse à claquer des doigts !

1titi

MAGNIFIQUE FILM !!
Allez TOUS le voir !!
J'en reviens ce matin , dès la 1ère séance à 10h30 ,un peu surpris et NAVRé de ne voir qu'une 10 aine de "mémés" (mais pê avaient-elles seulement mon âge ?! comme quoi la testostérone conserve ! ;-) ... en tout cas , je n'étais que le seul homme dans ce groupe,ce qui doit être assez révélateur de l'esprit de nos contemporains tout de même !
(qui reproduisent l'argument des cons d'il y a 40 ans,pensant qu'il ne s'agissait QUE d'un problème de PD).
Je pensais que les "vieux" de mon âge -64 ans - allaient s'y retrouver en bons camarades , mais soit le film est "trop lourd" à supporter( à gérer comme on dit en français actuel ), soit ils sont tous morts !! (pourtant , il en restait à midi aux cafés!).
En tout cas ,le film est très bien rythmé du début à la fin, il n'y a pas de séquence snif snif larmoyantes , on sent la vraie révolte des protagonistes de l'époque qui y jouaient leurs vies , on sent enfin la valeur de soutien, d'énergie, du groupe pour surmonter une telle épreuve, sur un tel laps de temps !

Bref, à toujours 6000 contaminations nouvelles par an en France seulement !( et j'attends le retour de plage!) , on ne peut que voir les jeunes s'y précipiter au lieu de rester passifs et inertes dans une indifférence coupable !!
ils ne pourront pas dire "on ne savait pas " ,avec une Palme pareille au cul ,je me demande encore comment on peut se séropositiver !
PS: le matin ,les séances sont toutes à 6,50 ? aux MK2

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Transgender Day of Remembrance SOS homophobie invite à commémorer la Journée du souvenir des personnes trans

Musique Le rappeur bisexuel Lil Peep est mort

Censure La Turquie interdit un festival du film LGBT allemand à Ankara

Zimbabwe Le dictateur homophobe Mugabe écarté par l'armée

Etude Plus de 4 millions de jeunes Américains sans-abri, dont une forte proportion de LGBT

Presse gay Le magazine Têtu de nouveau en difficulté

Eglise catholique Nouvelles révélations sur des abus sexuels sur des mineurs au Vatican

Cinéma Epouse moi mon pote cartonne au box-office malgré des critiques d'homophobie

Portrait Décès de Françoise Héritier, anthropologue engagée dans les débats de société

Officiel Les Australiens ont largement voté en faveur du mariage gay

USA / Sénatoriales Le candidat homophobe Roy Moore accusé d'abus sexuels sur des mineures

Californie Les manuels scolaires prennent désormais en compte les personnages historiques LGBT

Indonésie Quatre homosexuels sado-masochistes arrêtés et exhibés par la police

Tunisie Accueil enthousiaste pour un documentaire sur l'homosexualité

Prévention sida La justice donne tort au maire d'Aulnay, qui avait interdit des affiches montrant des homosexuels

Egypte Amnesty dénonce un projet de loi criminalisant l'homosexualité

Egalité / Langue Après l'éducation, l'écriture inclusive interroge aussi les médias

International La Thaïlande, havre de paix pour les touristes chinois homosexuels

Intersexes La justice allemande demande la légalisation d'un troisième genre

Droite Le président de Sens Commun démissionne après ses propos sur Marion Maréchal-Le Pen

Etats-Unis Kevin Spacey de nouveau accusé d’agression sexuelle pour des faits survenus en 2016

Sport Le footballeur américain gay Robbie Rogers met fin sa carrière

Journée contre le harcèlement scolaire SOS homophobie aux côtés des victimes

Bioéthique, PMA L'Eglise catholique affirme vouloir aborder les débats dans la sérénité, mais ferme la porte à la PMA et à l'euthanasie

Etats-Unis Une candidate transgenre élue en Virginie, une première aux USA

Australie Le sondage final sur le mariage gay prédit une forte victoire du Oui

Abus sexuels Le fils de Richard Dreyfuss accuse Kevin Spacey d'acte inapproprié

Sigle Comment le sigle LGBT+ a évolué

Extrême droite Florian Philippot ne veut plus abroger le mariage pour tous

Etats-Unis Un père tue son fils gay de 14 ans

Agenda LGBT

MonterDescendre

Cinéma LGBT L'édition 2017 du festival Chéries-Chéris du 14 au 21 novembre

Exposition Dessins de Jean Boullet

Opération MicroDon les 13 et 14 octobre Soutenez SOS homophobie en caisse et par SMS !

6e PinkX Gay Video Awards Les votes sont ouverts !

Sex store RoB... et plus encore !

Festival Loud & Proud La culture Queer de retour à la Gaîté lyrique

Communauté 2ème édition de la Quinzaine des Fiertés LGBT de Paris

Paris - 24 Juin La Marche des Fiertés LGBT 2017 dévoile son parcours

Paris Fetish 2017 Une quatrième édition encore plus internationale pour Paris Fetish

Communauté La Marche des fiertés LGBT parisienne aura lieu le 24 juin

Agenda Coup d'envoi de l'édition 2017 de Paris Fetish

Paris Fetish 2017 La Bruthal Party # 4, c'est samedi !

Paris Fetish 2017 La Players revient pour une nouvelle édition

Paris Fetish 2017 RUBBER, le latex s'expose

Paris Fetish / Débat De Tom of Finland à Full Mano, la création artistique fétichiste

Paris 18e Printemps des Assoces les 25 et 26 mars

Contre-culture Un Salon du Livre Cul à Paris

SOS Homophobie Semaine du témoignage contre l’homophobie

Chéries-chéris 2016 22ème Festival du film LGBT de Paris

Paris Fetish 2016 Une 3ème édition au top

Paris - 26/29 Mai Paris Fetish, un rendez-vous européen pour la visibilité fetish

Paris Fetish 2016 Players, la nouvelle soirée sportswear

Paris Fetish # 3 La Bruthal Party dévoile son dispositif pour l'édition 2016

26-29 Mai Les hot spots de Paris Fetish # 3

Paris Fetish 2016 La Bruthal Party revient avec un nouveau dispositif

Paris Fetish # 3 L'événement fetish 2016

Presse gay Garçon magazine tente sa chance en kiosques

Sex store en ligne Découvrez Menstore.com !

Les précédentes Unes

précédent novembre 2017 suivant
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

T-SHIRT VERSATILE
35.00 €
Voir l'offre pour T-SHIRT VERSATILE
chez RoB Paris
LOT COCKRINGS
16.00 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez Menstore
SHORT BACKLESS
59.00 €
Voir l'offre pour SHORT BACKLESS
chez VestiaireGay
POMPE COLT
42.00 €
Voir l'offre pour POMPE COLT
chez Mentoyz
BOTTES CUIR
399.00 €
Voir l'offre pour BOTTES CUIR
chez RoB Paris
LOT POPPERS
27.00 €
Voir l'offre pour LOT POPPERS
chez Menstore
COMBINAISON
79.00 €
Voir l'offre pour COMBINAISON
chez VestiaireGay
LOT COCKRINGS
8.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez Mentoyz
LOT COCKRINGS
20.50 €
Voir l'offre pour LOT COCKRINGS
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
JOCKSTRAP
49.00 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez VestiaireGay
MASQUE OCCULTANT
9.00 €
Voir l'offre pour MASQUE OCCULTANT
chez Mentoyz
COCKRING
25.00 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez RoB Paris
K-MATAB
12.90 €
Voir l'offre pour K-MATAB
chez Menstore
GEL LUBRIX
5.50 €
Voir l'offre pour GEL LUBRIX
chez Mentoyz
CAGE CHASTETE
84.00 €
Voir l'offre pour CAGE CHASTETE
chez RoB Paris
SHORT BACKZIP
65.00 €
Voir l'offre pour SHORT BACKZIP
chez VestiaireGay
MASTURBATEUR
17.95 €
Voir l'offre pour MASTURBATEUR
chez Menstore