Newsletter e-llico ( recevez quotidiennement les actus par e-mail ) :
Flux RSS Twitter Facebook
Publicité
16 à 20 ans de réclusion pour les quatre tortionnaires de Bruno Wiel  - Homophobie

Homophobie

16 à 20 ans de réclusion pour les quatre tortionnaires de Bruno Wiel

Les quatre tortionnaires de Bruno Wiel ont été condamnés vendredi par la Cour d'assises du Val-de-Marne à des peines de 16 à 20 ans de réclusion criminelle pour avoir lynché et torturé ce jeune homme un soir de 2006 à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) parce qu'il était homosexuel.

E-llico.com / Actus

16 à 20 ans de réclusion pour les quatre tortionnaires de Bruno Wiel
Homophobie

Mis en ligne le 28/01/2011

Tags

Bruno Wiel Agression Homophobie Justice

Sur le même sujet

15 à 20 ans de réclusion requis contre les accusés
Agression de Bruno Wiel
15 à 20 ans de réclusion requis contre les accusés
Un des tortionnaires avoue le guet-apens destiné à le voler
Agression de Bruno Wiel
Un des tortionnaires avoue le guet-apens destiné à le voler
Les accusés parlent d'<I>un déchaînement de violences</I>
Agression de Bruno Wiel
Les accusés parlent d'un déchaînement de violences

Accosté à Paris et conduit dans un parc de Vitry dans la nuit du 19 au 20 juillet 2006, Bruno Wiel, alors âgé de 28 ans, avait été passé à tabac, brûlé, sodomisé à l'aide d'un bâton et laissé pour mort dans un sous-bois..

Fustigeant "un cas d'école de la barbarie" et de la violence homophobe, l'avocat général Benoist Hurel avait requis jeudi de 15 à 20 ans de réclusion, réservant les peines les plus lourdes aux trois accusés qui ont, au cours de ce même été 2006, agressé deux autres personnes dont "l'homosexualité était réelle ou supposée".

Plongé dans le coma quinze jours, hospitalisé sept mois, Bruno Wiel, aujourd'hui âgé de 33 ans, avait dû réapprendre à parler et avait perdu tout souvenir de son agression.

"C'est un soulagement c'est fini (...) J'attendais que ce soit bien jugé comme un acte homophobe et ça a été reconnu pour tous", a-t-il déclaré à la sortie de l'audience, tout en regrettant "de ne toujours pas savoir comment son agression s'est déroulée".

"Ce qui est important c'est que la tentative d'homicide et l'acte homophobe soient reconnues", a complété son avocate, Me Sophie Maltet.

Tout au long des neuf journées d'audience, les accusés, quatre jeunes désoeuvrés âgés de 25 à 30 ans, avaient le plus souvent louvoyé et nié la dimension homophobe de leur acte.

Condamné à 16 ans de réclusion, Yohan Wijesinghe avait reconnu du bout des lèvres qu'il avait lancé "on n'est pas des pédés" au moment d'asséner la première claque à Bruno Wiel.

Ecopant d'une peine de 20 ans, Antoine Soleiman avait été plus explicite. "Il y a eu plusieurs facteurs déclenchants et on ne peut pas nier le fait que l'homosexualité en a été un", avait-il admis.

"Ce sont des jeunes gens qui ont été condamnés des peines extrêmement lourdes (...) ils n'étaient pas en mesure de comprendre la gravité de ce qu'ils avaient fait il y a quatre ans et demi", a commenté l'avocate d'Antione Soleiman, Me Françoise Cotta.

"Ils ont affirmé aujourd'hui à l'audience qu'ils avaient été capables de comprendre ce que c'est le respect de l'autre et de la différence", a-t-elle ajouté, regrettant que la Cour n'en ait pas davantage tenu compte.

Pendant leurs plaidoiries, ses collègues de la défense s'étaient attardés sur l'enfance des accusés, brisée par les violences familiales, parfois les abus sexuels.

"Sa violence interne a vomi littéralement sur Bruno Wiel", avait plaidé Me Céline Bouchereau, avocate de David Deugoué N'Gagoué, condamné à 20 ans de réclusion.

Partie civile au procès, le président de SOS Homophobie, Bartholomé Girard, a reconnu que les accusés avaient eu des vies "très difficiles" mais a ajouté que cela n'excusait "rien".

"Cette peine exemplaire a une signification lourde: on ne minimise plus l'homophobie comme c'était le cas auparavant. En reconnaissant que la victime a été agressée en raison de son orientation sexuelle, le jury a lancé un message d'une importance capitale : l'homophobie, en 2011, doit être condamnée avec la même vigueur que toute autre manifestation de violence à l'égard de per! sonnes pour ce qu'elles sont, et non pour ce qu'elles font", a-t-il expliqué.

Deux autres accusés qui étaient jugés pour leur participation aux deux agressions secondaires de ce procès ont été condamnés à des peines de 2 ans de prison avec sursis et huit ans de prison.

Les accusés ont dix jours pour faire appel.

Source : AFP

Réagissez

Pour la tranquillité de tous et afin de favoriser un débat constructif et respectueux, les commentaires sont désormais modérés avant publication.

1. Identifiez-vous



2. Ecrivez et postez votre avis


Tous les propos contraires à la loi sont proscrits et ne seront pas publies. En postant votre avis, vous autorisez la publication de votre contribution sur le site ellico.com.

Commentaires

Charmeur94

Je souhaite à Bruno, de pouvoir se reconstruire au fil du temps. Que sa nouvelle vie lui apporte beaucoup de bonheur.

Fred

Justice a donc été rendue et mes pensées vont donc à la victime, qui je l'espère va pouvoir commencer à se reconstruire.

Publicité

A lire aussi...

MonterDescendre

Union européenne Protestations contre la nomination d'un délégué polonais homophobe au sein du comité des droits LGBT

Turquie Ciblées par Erdogan, les personnes LGBT affrontent un tsunami de haine

Droits de l'enfant La Finlande condamnée pour avoir refusé le droit d'asile à un couple de femmes et à leur fils

Grande-Bretagne Le MI6 britannique présente ses excuses pour les discriminations envers les homosexuels

Homoparentalité Les pro-PMA manifestent devant l'Assemblée contre son extension au rabais

Brésil Plus de 175 transgenres assassinés en 2020

The Vivi Un candidat à The Voice exclu du concours après des tweets homophobes et racistes

Association Accusée de gestion défaillante, la direction du Refuge démissionne

Birmanie La communauté LGBT dans la rue avec les manifestants contre la junte

Justice Neuf hommes renvoyés aux assises pour le meurtre de Vanesa Campos

Etats-Unis La Chambre des représentants va adopter l'Equality Act protégeant les personnes LGBT

Nomination Sophie Elizeon prend la tête de la Dilcrah

Football L'ancien capitaine allemand déconseille le coming-out aux joueurs en activité

Commission Mixte Paritaire Pas d'accord entre députés et sénateurs sur la PMA pour toutes

Royaume-Uni Les clubs et établissements gay pourraient réouvrir avec un système de testing

Grande-Bretagne Le gouvernement s’attaque à la cancel culture dans les universités

Etats-Unis Des militants conspirationnistes de QAnon soutiennent que les vaccins rendent gay

Rapport ILGA 2020 2020 a été marqué par une forte augmentation des discours de haine contre les personnes LGBT en Europe

Grande-Bretagne Les ex-militaires renvoyés pour homosexualité vont pouvoir récupérer leurs décorations

Don du sang par les homosexuels La CEDH va examiner les recours d'un Français

Abus sexuels La famille de Guillaume T. va déposer plainte contre X pour violences volontaires

Agressions sexuelles L'étudiant Guillaume T., de la déflagration du #MeTooGay au suicide

Italie Tollé après le classement des homosexuels en catégorie à risque Covid

Abus sexuels A Nice, un prêtre, victime présumée d’un aumônier, sort du silence

Malte Un père condamné pour avoir forcé des prostituées à agresser sexuellement son fils qu'il croyait gay

#MeTooGay Hommages à gauche à l'étudiant retrouvé mort après avoir accusé un élu PCF de viol

Etats-Unis Décès de Larry Flynt, magnat du porno provocateur et libertaire

#MeTooGay L'étudiant qui a accusé un élu parisien de viol, retrouvé mort

Bulgarie / Gibraltar Un couple de femmes porte le sort de leur bébé apatride devant la justice européenne

Maroc Un journaliste jugé pour agression sexuelle, procès renvoyé

Les précédentes Unes

précédent février 2021 suivant
lu ma me je ve sa di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
Publicité

L'actu en continu

Toute l'actu

Shopping

SHORT
47 €
Voir l'offre pour SHORT
chez RoB Paris
GEL A L'EAU
9.90 €
Voir l'offre pour GEL A L\'EAU
chez Menstore
SWEATER
49 €
Voir l'offre pour SWEATER
chez RoB Paris
FLESHLIGHT
59.95 €
Voir l'offre pour FLESHLIGHT
chez Menstore
SLIP ADDICTED
24.00 €
Voir l'offre pour SLIP ADDICTED
chez Menstore
POPPERS
10 €
Voir l'offre pour POPPERS
chez RoB Paris
COCKRING
4.50 €
Voir l'offre pour COCKRING
chez Menstore
EMBOUT
23.90 €
Voir l'offre pour EMBOUT
chez RoB Paris
PRESERVATIFS
5.00 €
Voir l'offre pour PRESERVATIFS
chez Menstore
CAGOULE
49 €
Voir l'offre pour CAGOULE
chez RoB Paris
LAVEMENT
20.00 €
Voir l'offre pour LAVEMENT
chez Menstore
LIVRES GAY
à partir de 6 €
Voir l'offre pour LIVRES GAY
chez Menstore
SAC DE SPORT
50.00 €
Voir l'offre pour SAC DE SPORT
chez Menstore
JOCKSTRAP
31 €
Voir l'offre pour JOCKSTRAP
chez RoB Paris
GEL EROS
5.50 €
Voir l'offre pour GEL EROS
chez RoB Paris